Les ravages de l’islam

ISIS Biggest Mass Massacre in Palmyra
ISIS Biggest Mass Massacre in Palmyra

Ce qu’on peut remarquer, aujourd’hui, c’est qu’une partie de l’humanité, mentalement conditionnée en profondeur par des préceptes pseudo religieux figés et d’un autre temps, est retombée dans la barbarie et la sauvagerie animale dans le seul souci de se nourrir et d’exister, en dehors de toute idée de civilisation et d’intérêt collectif (les musulmans s’entretuent joyeusement entre les deux grands courants idéologiques sunnites et chiites et entre les innombrables factions politiques, religieuses et terroristes.)

C’est la loi du plus hostile, du plus fort, du plus violent, du plus meurtrier.
On envahit, on tue, on pille, on viole et il n’existe rien d’autre, avant de passer à la proie suivante.

Il n’existe plus aucune réflexion ni aucune spiritualité, aucune notion de « sacré », aucun discernement entre le bien et le mal, aucun respect de la nature ou de la vie, ni aucun projet de société ni de civilisation, car l’essence même de l’islam, la référence totale à « Allah », l’interdit. Pas de morale, pas de pensée, pas de critique, pas de recherche ni de sciences ni de technologies.

L’islam induit un désengagement total de l’intelligence de ses « soumis » (« islam » = soumission et partant « musulman » = soumis), dans un processus de régression à la vie primitive et même « primale » régie par le cerveau reptilien.
C’est l’épanouissement et la liberté de la pratique morbide de tout ce que les civilisations avaient pu évacuer et restreindre dans leurs classifications sociales pathologiques ou criminelles (tout ce qui est vices, délits et crimes de sang dans nos sociétés évoluées.)
C’est l’anéantissement de milliers d’années d’évolution de l’homme vers le progrès, la paix et la civilisation dans la dignité lui ayant permis, à force d’efforts, de s’affranchir partiellement des contraintes (instincts) de sa nature intrinsèquement animal.

L’islam est d’ailleurs tellement contre nature, déshumanisé et incompatible avec la nature humaine et la dignité de l’homme et de la femme que même les musulmans les plus endurcis possèdent encore profondément enfoui en eux un doute sur la valeur de leurs convictions imposées par la force.
Ils en arrivent à un conflit intérieur qui les conduit à un dégoût extrême de leur « religion » et d’eux-mêmes. Cela engendre d’ailleurs dans les pays musulmans de grandes souffrances psychiques et de grands désordres psychiatriques pouvant les conduire à la démence et au suicide, y compris et peut-être plus encore chez les religieux.
Les plus forts mentalement parvenant à simuler et parfois à s’échapper de ce piège diabolique et à fuir vers des contrées point encore conquises et soumises à ce culte satanique.

L’islam est rejeté partout dans le monde pour l’horreur de ses principes et pour le mal qu’il a fait et continue encore de faire à toute l’humanité.
Il a été déclaré par la Cour Européenne des Droits de l’Homme comme incompatible avec les principes de liberté, de démocratie et de droits de l’homme des pays occidentaux avancés et civilisés.

On peut néanmoins souligner la perfection et la puissance terrifiantes de la nuisance et du conditionnement mental de l’islam sur les soumis dès leur naissance. Et cela tout au long de leur vie par la menace, la peur, la violence et la contrainte de rites et de rituels absurdes et superstitieux destinés à leur laver le cerveau et à en faire des êtres hébétés et dénués de la moindre intelligence. Même l’ex-l’URSS, en son temps, n’était probablement jamais parvenue à un tel niveau de lavage de cerveau des masses.

Les religions, dans leur ensemble, sont des systèmes nés dans une époque donnée. Si elles n’évoluent pas avec le temps, elles deviennent obsolètes et dangereuses. Les lois du code de Hammurabi étaient certainement progressistes pour leur époque (avec la présomption d’innocence), mais il n’est pas possible de les appliquer aujourd’hui.
Le problème consiste dans l’affirmation que l’Islam ou toute autre religion convient en tout temps et en tout lieu. Le résultat est ce que nous voyons aujourd’hui sous la forme de grandes violences. Ces comportements rétrogrades appartiennent au 7ème siècle et sont aujourd’hui considérés comme normes barbares et forcément rejetés par les hommes de notre temps présent. Au moyen âge le christianisme était aussi barbare, mais il a su évoluer.

Le judaïsme et le christianisme sont les deux autres religions monothéistes beaucoup plus anciennes qui, elles, ont su évoluer, prendre leur virage de la modernité et s’adapter aux impératifs de leur époque, ce que l’islam est incapable de faire. Quant à prétendre que leur livre est la pure parole de Dieu, on peut en douter tant ce livre a connu de modifications et de falsifications depuis 14 siècles. Et d’ailleurs, ils ne fondent plus depuis longtemps leur loi, la Charia, uniquement sur le Coran, mais sur des dizaines de milliers de Hadiths et aussi sur des milliers de fatwas (décrets ou prescriptions) émises par d’innombrables dirigeants religieux afin de pressurer encore plus les malheureux musulmans de la base.

L’islam est par nature une dégénérescence de la pensée humaine appliquée à la vie quotidienne.
Il en résulte de grandes frustrations, beaucoup de tristesse, de colère de révolte et à la fin de violence.

L’islam est triste. Le musulman est triste. La foule musulmane est bruyante, excitée, haineuse, mais triste.
Lorsque je compare la foule musulmane aigrie et triste et la foule des jeunes chrétiens assistant aux JMJ avec leurs visages rayonnants de lumière et de joie, je me dis que l’islam ne rend sûrement pas heureux.
Comment une vie centrée sur l’intolérance de la différence, la menace, la peur, la haine de l’autre, le racisme (notamment contre les noirs), une violence permanente dans les mots et dans les actes, l’abaissement et l’avilissement de la femme (la mère, la fille, la sœur), des scènes de rue de lapidations, de décapitations, de viols et de comportements barbares et d’incitations constantes au meurtre et à la guerre peut-elle apporter la moindre joie et la moindre envie de rire ?
La joie est interdite dans l’islam.

Le musulman ne rit pas. Celui qui rit n’est pas un vrai musulman.
Le musulman doit avoir une vie de souffrance.

Ne dit-on pas que le rire est le propre de l’homme ?

De là à en déduire que l’islam altère une partie du caractère humain, il n’y a pas loin.
Le musulman est un être mentalement altéré, incomplet, déshumanisé.
Autre aspect de cette régression civilisationnelle qui éloigne le musulman de la nature humaine et donc du genre humain.

Comme l’homo australopithècus en son temps, l’homo islamopithècus pourrait aussi un jour disparaître de la Terre…
Et c’est ce culte que l’UE et le gouvernement « socialiste » français voudraient vous faire adopter… !!

 

Ce qui est triste, c’est que ces anciens bergers, marchands et caravaniers de la péninsule arabique aient perdu 1400 ans de leur histoire pour en arriver, aujourd’hui, à se comporter avec plusieurs milliers d’années de retard, ne compensant celui-ci que par les apports intellectuels, artistiques, scientifiques et technologiques d’autres cultures de l’Asie et de l’occident sans lesquels ils n’auraient pas survécu au temps.

 

On m’a souvent reproché de parler des « musulmans » de façon globalisante. Je veux bien. Je suis d’accord sur le fait que des centaines de millions de musulmans souffrent et regrettent amèrement d’être nés en terre d’islam où on leur a imposé cette horreur. Ils vivent tous dans la misère et la peur. Ils se cachent et ils n’ont pas le droit d’exprimer leurs opinions sous peine de mort. Pour quitter la religion, ils doivent aussi quitter leur pays (ou ce qui en tient lieu) et s’enfuir loin, à l’étranger, là où on ne les connaît pas et où ils pourront commencer une nouvelle vie sans religion ou avec une autre religion.
Car c’est une réalité qui est bien dissimulée par les dirigeants musulmans. Mais c’est la réalité.

Alors, oui, sur 1,3 ou 1,6 milliards de musulmans, il y en a un très grand nombre qui rejettent intérieurement l’islam. Il y en a aussi qui suivent et pratiquent la religion de manière superficielle pour ne pas être embêtés et il y a ceux qui croient tout ce qu’on leur raconte, qui font du zèle et profitent des récompenses de leur zèle.
Mais sur les musulmans qui rejettent secrètement la religion, aucun ne prendra jamais la parole pour le dire.
On ne sait donc pas qui ils sont et on ne peut pas compter sur eux pour lutter contre l’islam.
On sait qu’en Afrique noire ils sont des millions à apostasier, mais on ne peut pas avoir de chiffres précis et exacts, car la communauté musulmane fait tout pour les dissimuler.

On est donc bien obligé de parler des « musulmans » quand on parle de l’islam, car les musulmans sont les « fidèles » de l’islam et il ne faut pas oublier, par ailleurs, que les djihadistes et les terroristes actifs qui commettent leurs crimes partout dans le monde, le font au nom de l’islam et d’Allah et PARCE QU’ILS SONT MUSULMANS. C’est l’islam qui produit tous ces terroristes et rien d’autre.
On ne voit jamais de bouddhistes, de juifs ou de chrétiens se faire sauter dans des marchés, mitrailler une foule d’innocents, assassiner froidement des enfants, jeter des avions sur des tours à New York ou lancer des camions fous sur la Promenade des Anglais, à Nice…

Bernard Bayle

Une femme jugée et exécutée dans la rue par une horde de malades en terre musulmane parce qu’elle porte un gilet rouge par dessus ses vêtements habituels :
https://www.facebook.com/Informations.citoyennes/videos/549948698441157

 

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. Islam et les musulmans sont des satanique absolue leurs pratique leurs lois leur culture tout est satanique . Mahomet leur mage noir ecrivain de leur bible satanique le coran etait le diable sur terre au 7 siecle.Toute sa vie il tua des milliers innocent pedophile sadique cet homme etait un demon des enfer. Et pourtant pour 1 milliards de musulman mahomet est homme parfait .TOUT musulman est complice du diable regarder le monde islamique vous verrais le royaume de satan sur terre.Islam doit etre detruit ou le monde seras detruit part islam .Dans les plaines de Mediggo ou armageddon a 10 km de rakka capital de daesh les fils de satan le combat de la fin des temps les detruiras eux et Islam .

  2. ISLAM seras detruit a jamais cette religion satanique retourneras au gouffre des enfer pour toujours ICI LE MAL du nom ISLAM .

  3. Petit bémol à cet article quand il est dit :  » au Moyen age, le christianisme était tout aussi barbare » : c’est faux et archi faux !
    Certes certains ont commis des crimes mais ils l’ont fait en opposition aux enseignements du Christ ! (Contrairement aux musulmans qui maltraitent et tuent pour obéir et imiter leur  » prophète  » !).
    Et combien de religieux ont donné leurs vies, au propre comme au figuré, pour protéger, soigner, éduquer les plus pauvres et les plus vulnérables ?!!
    L’Eglise a pacifié notre société et contribué à son développement .

    • Je vous approuve totalement. J’allais l’écrire. J’ajouterai simplement qu’il faut de surcroît remettre les choses dans le contexte de leur époque, laquelle, en dehors de tout aspect religieux, n’était guère celle des bisounours. Et cela quel que soit le continent: le vie en Chine, au Japon, ou en Amérique précolombienne n’était pas la vie en rose ! Vraiment pas…

  4. Un problème…!! pourquoi la « partage » vers fbook est impossible juste pour cet article ??

  5. L’Islam c’est ça et c’est même pire que ça .. Mais la GRANDE QUESTION de l’heure ,c’est comment il est devenu la deuxième religion de France , qui a permis la construction de ces milliers de mosquées sur le territoire français au détriment de la volonté generale des Gaulois qu’on persécute aux nom des « valeurs de la république » , qui a installé ces millions de musulmans en Europe , au nom de quelle idéologie , qui a autorisé et fermé l’œil sur le financement saoudien du terrorisme islamique en France et dans le monde , qui a fait de l’Arabie saoudite l’amie chérie de la France et de la Russie l’ennemi stratégique , qui a armé en France les milices islamistes en Syrie et en Lybie

    • J’en veux beaucoup moins aux musulmans intégristes qu’aux membres de notre gouvernement collabo et traître à la patrie qui devront rendre des comptes devant le peuple français qui sera intraitable. Oui ils devront payer par la perpétuité ou la corde pour les pendre. Quand je pense qu’Hollande a prélevé pas mal de policiers — destinés à l’origine à veiller sur les niçois lors du 14 juillet — pour les placer au service de sa protection (déjà présente) et celle de sa copine et ses amis artistes — j’ai envie de vomir. Ce type ainsi que son ministre de l’intérieur ont le sang des victimes innocentes sur les mains. J’attends que les Français soient suffisamment nombreux pour aller le déloger.

  6. Un jour à la fin d’une conférence du kabbaliste A.D. GRAD il y a une trentaine d’années, alors que je ne suis ni juif ni même israélite (je suis bouddhiste) nous étions avec lui un petit groupe d’une dizaine de personnes au pied du podium en train de papoter dont trois (lui, une autre personne et moi) à échanger des idées avec un humour débordant qui faisait rire les gens autour de nous. Une personne s’est approchée de notre groupe, un homme avec un visage triste, sérieux, et qui nous a reproché de « rire de Dieu » alors que Dieu doit être considéré avec sérieux. A.D. Grad lui alors sorti une réponse que je n’oublierai jamais : « Monsieur, la Gloire de Dieu ne repose pas sur un homme triste ! »

  7. Article très intéressant et fouillé. Cependant, je le trouve plutôt bienveillant, voire un peu lyrique et même un peu naïf quant à la « souffrance » de musulmans qui en « arrivent à un conflit intérieur qui les conduit à un dégoût extrême de leur religion et d’eux-mêmes ». Ils sont dans « une grande souffrance psychique qui peut les conduire à la démence ou au suicide ». Personnellement je n’ai jamais entendu parler spécialement de suicides de musulmans qui seraient dus au ressenti de leur religion qui, si je me souviens bien, le leur interdit (je ne parle pas des attentats-suicides qui n’ont rien à voir avec une « introspection mortifère »). Je suis française de souche née en Tunisie où (suite)

  8. 2. (suite)

    j’ai vécu jusqu’à mon adolescence. Assisté à des scènes de cruauté extrême envers les animaux, surtout les chats qui en mouraient. Je penche plutôt vers une démence due non pas à 1 souffrance mentale mais aux mariages consanguins avec un époux/se cousin germain, et ce, depuis des siècles. Il est remarquable de constater que tout être humain normalement constitué ne franchit presque jamais une « ligne rouge » apprise et intégrée par son éducation. Il semble que cette ligne rouge soit difficilement perceptible, voire absente, chez les musulmans, dont l’arrogance, chez certains, n’a pas de limite. (Belkacem s’adressant au Pape, par ex.). Il serait intéressant d’en faire une étude.

  9. La gloire ne repose pas sur un homme triste jesus ne rigole pas même ne souris dans aucune evangile pourtant il a de l’humour ma mère et vierge

Les commentaires sont fermés.