Les relations entre Jacob et Esaü éclairent notre époque

 Je lis avec beaucoup d’intérêt  les articles de notre server, concernant Eric Zemmour, ainsi que ceux concernant d’autres personnalités  comme Bernard-Henri Lévy, Jacques Attali, Alain Minc, Barbara Lefebvre.

Qu’on les loue ou qu’on les condamne, ils ne laissent pas indifférent. L’on sait qu’ils sont tous juifs. D’une manière générale, pour beaucoup de gens, les juifs ne sont pas indifférents.

Pourquoi donc ? La réponse à cette question risquerait d’être très longue. De nombreux facteurs, théologiques et philosophiques, sociales et économiques, ont déterminé cet intérêt et ces sentiments, positifs, ou, plus souvent, négatifs.

Il se fait que le samedi 6 novembre les juifs lisaient à la synagogue un passage de l’Ancien Testament intitulé Toldot (La Genèse 25,19-28,9). L’on y lit au sujet des relations entre Jacob et Esaü, les deux frères jumeaux qui s’entre-poussaient déjà dans le ventre de leur mère Rébecca.

D’après les rabbins, Esaü serait l’ancêtre des peuples occidentaux. Jacob – qui a reçu le nom d’Israël, après avoir lutté toute une nuit avec un ange – serait l’ancêtre des Juifs. Le chapitre Toldot raconte comment Esaü vendit son droit d’ainesse à Jacob pour un plat de lentille et comment ensuite Jacob, sur l’instigation de sa mère, s’appropria par la ruse de la bénédiction que son père Isaac avait voulu donner à Esaü.

Pour en revenir à ce qui paraît dans notre server, je dirais que pour la plupart de ceux qui y écrivent, le conflit essentiel que nous vivons actuellement est le conflit opposant ceux qui veulent préserver l’identité française et ceux qui veulent la faire disparaître dans un grand ensemble mondial.

Je pense que l’être humain a un besoin naturel de s’identifier à un groupe, à une famille, à une tribu, à une nation. Tous les garçons aiment jouer aux soldats, former des bandes qui sont rivales des autres.

Ceci dit, si ce besoin est bien naturel, il faut encore pouvoir s’identifier avec un groupe. Il faut que ce groupe veuille bien admettre l’individu concerné comme l’un de ses membres. Chez les franc-maçons, à la question : « Êtes-vous maçon ? » il ne faut pas répondre : « Oui, je le suis », mais : »Oui, mes frères me reconnaissent pour tel ».

L’on peut donc se poser la question de savoir dans quelle mesure les partisans du cosmopolitisme et de la globalisation le sont par un vrai choix, ou plutôt parce qu’ils ne se sentent pas pleinement admis au sein de la collectivité qui les entoure. Encore que, bien sûr, on peut aussi se demander s’ils n’ont pas été admis parce que cette collectivité avait ses raisons de ne pas leur faire confiance.

En aucun cas, je ne crois à un universalisme authentique. Je ne crois pas qu’un Français de souche ou un Tchèque de souche puisse se sentir réellement aussi proche d’un Papou ou d’un noir d’Australie que de son compatriote blanc. Je pense qu’il y a un faux universalisme par culpabilité pour le passé colonial, ou un universalisme intéressé des entrepreneurs et des financiers, et enfin un universalisme par dépit de ceux qui ne se sentent pas vraiment admis dans la collectivité qui les entoure.

Dans un des articles récents, publiés ici, l’on dit que la situation actuelle de la France est tellement grave qu’il faut former un front le plus large possible de tous ceux qui s’opposent à l’islamisation et au « grand remplacement ». J’adhère entièrement à cette affirmation.

Le 5 novembre dernier, Mme Eva Christian a écrit ici : »Merci aux patriotes juifs de la 25ème heure. Nous saurons nous souvenir de votre silence qui a duré plus de 40 ans face à l’invasion de la France. Invasion, pour laquelle votre communauté a œuvré sans relâche. »

Quelle soit fondée ou non, cette accusation me semble contre-productive. Aujourd’hui, les juifs sont encore plus menacés par l’islamisation de la France que les chrétiens. Et ils commencent en être conscients, de même que beaucoup de juifs ont compris que le capitalisme vaut mieux que le collectivisme marxiste.

Ainsi, actuellement Raphaël Glucksmann est à Taïwan à la tête d’une délégation des députés du parlement européen, venus soutenir l’île menacée par la Chine dite populaire. Cet homme est le fils d’André Glucksmann (1937-2015), une des vedettes de mai 1968, d’abord communiste orthodoxe, puis maoïste, avant de joindre les « nouveaux philosophes », ayant pris leurs distances d’avec le marxisme.

En 2008, il écrivait : »Souvenez-vous : en 1968, Daniel Cohn-Bendit apostrophait les « crapules staliniennes », les chefs de la CGT et Aragon, à qui il demandait : »Que faisais-tu pendant les déportations et les famines organisées dans l’U.R.S.S. des années 1930 ? Tu as du sang sur tes cheveux blancs. »

L’on me rétorquera peut-être que si je suis tellement préoccupé par le communisme, c’est en fonction de mon passé. Mais que ce passé est révolu et maintenant nous avons d’autres soucis. Sans doute. Aujourd’hui le principal souci de tous les bons Français et de tous les amis sincères de la France est d’éviter le fameux « grand remplacement », ainsi que la disparition des traditions et des valeurs qui ont fait cette nation.

Ce sont, pour simplifier, d’une part les valeurs chrétiennes, d’autre part les valeurs de 1789. L’on sait que ces deux traditions ont longtemps été en conflit. Mais finalement le rapport de force entre elles s’est stabilisé. Les deux forment aujourd’hui un ensemble harmonieux. Et ensemble, elles doivent faire face aux défis que leur présente l’islamisation d’une part, le matérialisme de la société de consommation mondialisée d’autre part.

Quelle place peuvent avoir les juifs dans tout cela ? Quel rôle peuvent-ils jouer ?

Je pense d’abord qu’il y a une différence fondamentale entre les juifs qui sont croyants et pratiquants et ceux qui ne le sont pas. Les premiers devraient se sentir tenus par les principes et les commandements de leur religion.

Le judaïsme est connu comme une religion qui, contrairement au christianisme et à l’islam, ne cherche pas à convertir ceux qui ne sont pas nés juifs. Mais il n’en était pas ainsi toujours. A l’époque du Deuxième Temple notamment (VIème siècle avant J.-C. – Ier siècle après J.-C.), les juifs cherchaient à répandre leur religion. Plus tard, les chrétiens et les musulmans ne le leur permettaient pas. Finalement s’est constitué une tradition, d’après laquelle le peuple juif, composé de descendants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, est un peuple, élu pour maintenir la croyance en un D.-eu unique. Ses membres sont assujettis aux 613 commandements de la loi de Moïse. Les membres des autres peuples sont assujettis seulement aux sept lois de Noé (le patriarche ayant réalisé l’Arche à l’époque du Déluge). Ces sept lois noachides constituent une base de vie sociale. Et parmi elles figure en premier lieu l’interdiction de l’idolâtrie, du polythéisme.

Le rav Abraham Isaac Kook (1865-1935) a défini l’idolâtrie comme le fait de prendre une partie pour le tout. Par exemple, nous savons que la sexualité est une force importante. Les anciens Grecs se représentaient cette force sous forme d’une belle femme, nommée Aphrodite, déesse de l’amour. Et ils lui apportaient des sacrifices.

C’est quelque chose qui existe toujours. Par exemple, les Américains idolâtrent une certaine conception de la liberté. Et ils ont érigé dans le port de New York une grande statue de la Liberté qui, comme par hasard, a la forme d’une idole grecque ou romaine.

Il faut reconnaître que des juifs infidèles ont malheureusement joué souvent un rôle majeur dans l’idolâtrie. Ainsi, Sigmund Freud, en érigeant la libido en une sorte d’absolu, pratiquait en quelque sorte un culte de la déesse Aphrodite.

Une certaine conception de l’égalité a été érigée en absolu par Karl Marx et ses disciples. Et l’on a sacrifié des millions de vies humaines à cette idole-là.

Actuellement, les hassidim de Loubavitch sont les seuls qui non seulement s’efforcent de ramener les juifs assimilés à l’étude et à la pratique de la Thora, mais aussi de faire comprendre aux non-juifs l’importance des sept lois noachides.

Un chrétien me dira que c’est peut-être gentil de leur part, mais que cela ne l’intéresse pas. Il a sa propre tradition. Comme si le christianisme tout entier n’était pas issu du judaïsme ! Comme si le Nouveau Testament pouvait exister sans l’Ancien !

Je dirais encore autre chose. Les chrétiens (et même les personnes seulement d’origine chrétienne) sont trop souvent paralysés par un complexe de culpabilité. La culpabilisation de la libido (cf. par exemple Mt 19, 6-11) entraîne la culpabilisation  de la richesse (Mt 19,23-24). Les juifs ne sont pas pareillement culpabilisés, même s’ils ne sont pas pour autant nécessairement « un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur », pour reprendre l’expression jadis célèbre du général De Gaulle.

L’on peut se demander si l’ascension fulgurante d’Eric Zemmour n’est pas en rapport au fait qu’il n’est pas paralysé par le sentiment de culpabilité. Ainsi il apparaît comme une figure de prou pour beaucoup de Français de souche, même pour ceux qui ont traditionnellement soutenu le Front national, puis le Rassemblement national.

Il est soutenu aussi par beaucoup de juifs. Par ceux qui comme Didier Blum se veulent avant tout Français. Mais aussi par beaucoup de ceux qui perçoivent les intérêts spécifiques de leur communauté et comprennent que même si les nationalistes d’extrême droite ne les aiment pas, ils ne sont pas aussi dangereux pour eux que les islamistes.

Quant à ceux qui soutiennent la cause nationale française, ils ne sont pas nécessairement des « patriotes de la 25ème heure », pour reprendre l’expression d’Eva Christian.

Il se fait que le dimanche 7 novembre au soir, sur la chaîne C News, Ivan Rioufol dialoguait avec Mme Bat Ye’Or. De son vrai nom Gisèle Littman-Orebi, c’est une essayiste britannique, née au Caire en 1933, dans une famille juive.

Elle dénonçait avec vigueur la politique menée par de nombreux dirigeants européens. Voulant à tout prix éviter un conflit armé avec les musulmans, ils organisent  une sorte de reddition sans combat. Ils tolèrent non seulement une immigration massive et incontrôlée, mais ils organisent une disparition progressive de nos valeurs spirituelles, culturelles et morales, pour faire la place à une conquête islamiste non-militaire.

Déjà en 1980, Mme Bat Ye’Or publia le livre »Le dhimmi : Juifs et chrétiens sous l’islam », préfacé par Jacques Ellul.

En 1991, elle publia « Les chrétientés d’Orient entre jihâd et dhimmitude :VIIe – XXe siècle. »

    En 1994, elle publia «  Juifs et chrétiens sous l’Islam : les dhimmis face au défi intégriste ».

    En 1996, elle publia « Le déclin du christianisme oriental sous l’islam : du djihad à la dhimmitude ».

En2005, elle publia « Eurabia : l’axe euro-arabe ».

Je ne cite que ses livres les plus importants. Et je crois savoir que c’est surtout grâce à elle que l’expression « dhimmi » a été adoptée par les médias français.

Eva Christian qui est une chrétienne libanaise aurait intérêt à lire les livres de Bat Ye’Or. On peut espérer que cette lecture lui rendra moins antipathique ma modeste personne et surtout Eric Zemmour.

Pour ce qui me concerne, elle devrait au moins me reconnaître que j’ai souffert pour la foi chrétienne de mon père. D’ailleurs, avant d’être un ardent sioniste, j’ai été un enfant de cœur. Je servais la messe au père Nedbal que les communistes ont condamné à 16 ans de prison pour avoir lu en chaire une lettre de l’archevêque Josef Beran. Son courage a donné le courage à mon père de refuser d’entrer au parti communiste. Et cela m’a donné le courage de quitter mon pays natal.

Je pense d’ailleurs qu’il n’y a pas une si grande rupture entre la foi de mon enfance et mes convictions actuelles. Quand je me suis fait circoncire, dans ma 33ème année, mon père m’a dit : »Au moins, tu a gardé l’Ancien Testament. » J’ai compris : » ….à la différence de ton frère qui est resté en Tchécoslovaquie, a adhéré au parti, a rejoint nos oppresseurs ».

Cette été, à Ashkelon, j’ai lu dans le « Jerusalem Post » que l’ambassadeur d’Israël à Washington avait dit : »Les principaux défenseurs d’Israël aux Etats-Unis ne sont pas les juifs américains, mais les chrétiens sionistes ».

C’est un mouvement pratiquement inexistant en France. Mais il est très répandu aux Etats-Unis et dans d’autres pays anglo-saxons, de même qu’en Corée du Sud, voire en Chine continentale, partout, où le protestantisme évangélique se répand. Ces adhérents croient que pour que la Parousie, la deuxième venue du Christ, puisse avoir lieu, il faut d’abord que le peuple juif se regroupe de nouveau dans sa Terre promise.

Pour ce qui concerne les juifs comme le grand rabbin Haïm Korsia, ou Bernard-Henri Lévy, ou le « collabo mondialiste Alain Minc «  et tant d’autres qui continuent à se fourvoyer, espérons qu’ ils finiront par ouvrir les yeux, avant qu’il ne soit trop tard.

Et rappelons leur la paracha (le chapitre)Toldot. Elle se termine en disant que les épouses cananéennes d’Esaü ont tellement déplu à ses parents que celui-ci, pour leur donner une satisfaction, a pris une troisième épouse Mahalath, fille de son oncle Ismaël.

Aussi bien les juifs que les musulmans considèrent Ismaël comme l’ancêtre des Arabes musulmans. Je me rappelle à Jérusalem, Léon Askénazi, dit Manitou, nous commentait ce passage en disant : »C’est le plus grand danger pour Israël. Une alliance éventuelle du monde musulman avec le monde occidental. » Alors j’espère que les Juifs qui continuent à être hostile plus à ceux qui sont ennemis de leurs ennemis qu’à ceux qui les menacent ouvertement finiront quand même à ouvrir les yeux.

Il y en a qui commencent quand même à les ouvrir. En 1992, Bernard-Henri Lévy était parti en Bosnie soutenir le président Alija Izetbegovic. Apparemment, il n’était pas gêné que celui-ci, dans sa jeunesse, avait collaboré avec Hadj Amine el- Husseini, le grand mufti de Jérusalem, ayant organisé dans la Yougoslavie occupée des divisions de Waffen SS musulmanes qui participaient à l’extermination des Juifs et aux massacres des Serbes.

Mais il raconte qu’il voyait un enregistrement actuel des volontaires arabes en Bosnie, jouant au football avec la tête coupée d’un Serbe. Puis il est parti au Pakistan, faire une enquête sur l’assassinat de Daniel Pearl, un journaliste américain juif. Des Pakistanais, avec qui il avait discuté, lui disaient : »C’est vrai, c’était horrible. Mais c’était un juif. »

Actuellement, on n’a pas besoin de voyager au Pakistan pour se faire poignarder ou se faire couper la tête. Nous avons déjà assez de musulmans ici.

L’on me dira qu’ils ne sont pas tous méchants. Certainement. Mais ceux qui ne le sont pas, ne devraient pas rester musulmans, tant que l’islam continue à croire non seulement au djihad par la parole, comme les Ahmadians, mais aussi au djihad par l’épée, comme tous les autres musulmans.

J’ai été assez longtemps assis entre les deux chaises pour savoir que cela n’est pas confortable. Alors je dirais que les musulmans qui ne sont pas méchants n’ont qu’à faire comme Karim Ouchikh qui s’est converti au catholicisme et a fondé, en 2016, l’association SOS – Eglises de France. Son article sur Eric Zemmour, publié récemment dans notre server, m’a tellement plu que j’ai cherché à me renseigner sur lui sur Wikipédia. J’ai appris qu’il était né le 13 mars 1965, exactement le jour, où je suis venu en France.

Pour en revenir à notre insécurité et à ce qu’en disait Bat Ye’Or, je dirais que l’intention des technocrates de Bruxelles d’éviter une guerre ouverte avec les islamistes n’est peut-être pas condamnable en elle-même. Mais elle n’est pas réaliste.

Face à Hitler, les démocraties reculaient, jusqu’à ce qu’elles ne pouvaient plus reculer. Au moment des accord de Munich, Churchill disait :

»Vous avez accepté le déshonneur pour ne pas avoir la guerre. Vous aurez et le déshonneur et la guerre. »

Quand on est face aux gens qui ne cachent même pas leur agressivité et leur volonté de puissance, le mieux c’est livrer la bataille au plus tôt. Plus tard ce sera, plus difficile sera de vaincre.

Dr Martin JANECEK

image_pdf
8
0

33 Commentaires

  1. Annule et remplace précédent commentaire pour cause de fautes de frappe :
    C’est curieux, c’est récurrent dans la Bible ces naissances quasi miraculeuses d’enfants de mères trop âgées pour enfanter et qui mettent au monde des enfants exceptionnels (Isaac, Jacob, Samuel, d’autres encore peut-être …) Les mères en question sont, de mémoire : Sarah, Rébecca et aussi Anne . Il existe aussi, cette fois dans le nouveau testament, une naissance tout aussi miraculeuse puisque la mère n’est pas trop âgée mais elle est vierge. Autre fait récurrent : les frères ennemis !

  2. C’est curieux, c’est récurrent dans la Bible ces naissances quasi miraculeuses d’enfants de mères trop âgées pour enfanter et qui mettent au monde des enfants exceptionnels (Isaac, Jacob, Samuel, d’autres encore peut-être …) Les mères en questin, de mémoire : Sarah, Rébecca et aussi Anne . Il existe aussi, cette fois dans le nouveau testament, une naissance tout aussi miraculeuse puise la mère n’est pas trop âgée mais elle est vierge. Autre fait récurrent : les frères ennemis !

  3. Eh oui on le savait que les sionistes les plus puissants et les plus nombreux ne sont pas juifs mais chrétiens à savoir les évangéliques. Il n’y a que les incultes qui assimilent judaïsme et sionisme. Par ailleurs, en plus de nombreux juifs sionistes, vous avez, en France, aussi des catholiques et des droitards sionistes comme ici.

  4. « Quelle soit fondée ou non, cette accusation me semble contre-productive. »

    Si elle est fondée, alors elle ne peut pas être contre-productive, sauf si selon vous, la vérité est contre-productive.
    Et si vous pensez que votre communauté n’a pas milité pour l’invasion de la France par l’Afrique musulmane, merci de le dire franchement, histoire de nous changer un peu de votre style sinueux. On croirait lire une anguille.

    Ensuite, vous ne citez que quelques juifs qui oeuvrent à la perte de la France, alors que la liste des juifs islamophiles et immigrationnistes est longue comme un jour sans pain.
    Sans parler des professeurs, des journalistes, des réalisateurs, des artistes juifs qui oeuvrent dans le cadre de leurs métiers respectifs à courber l’échine des Français de culture catholique.
    Et sans parler non plus des juifs qui oeuvrent à la perte d’autres pays aux racines chrétiennes.
    Si vous voulez une liste, je peux vous en faire une, mais malgré sa longueur, elle ne sera pas exhaustive.

    « Aujourd’hui, les juifs sont encore plus menacés par l’islamisation de la France que les chrétiens. »

    Vous dites cela car comme la plupart des juifs qui écrivent sur ce site, vous ne voyez que les victimes juives, un peu comme si les victimes non-juives n’étaient pas vraiment des êtres humains.
    Cela fait 20 ans que les Français de souche sont massacrés par vos protégés musulmans, sans qu’aucun d’entre vous ne proteste.
    Et à présent que l’islam, votre Golem préféré, se retourne contre vous, vous devenez les premières victimes de l’islam ?
    Vous êtes les victimes de vous-mêmes, et de votre trahison.

    Comme vous, les musulmans aiment dire qu’ils sont les premières victimes de l’islam, alors qu’eux aussi ne sont que les victimes d’eux-mêmes. C’est fou les similitudes qu’il y a entre juifs et musulmans dans la victimisation, même s’il faut reconnaître que les maîtres en la matière restent les juifs, les musulmans ne sont que leurs élèves.
    Mais des élèves qui apprennent vite.

    Sachez que la communauté religieuse la plus persécutée dans le monde est celle des chrétiens.
    Je sais que ce n’est pas facile pour un juif de devoir céder la place à d’autres dans l’échelle du malheur, mais c’est un fait: ce sont les chrétiens qui sont le plus souvent victimes de l’islam, que ce soit en France ou ailleurs.
    Sauf que dans leur cas, ce n’est pas de leur faute.

    « Et ils commencent en être conscients, de même que beaucoup de juifs ont compris que le capitalisme vaut mieux que le collectivisme marxiste. »

    Les juifs n’ont jamais été intéressés par le collectivisme marxiste. Il n’y a pas plus individualistes et capitalistes que les juifs.
    Ce qui a intéressé les juifs dans le communisme, c’est de pouvoir déchristianiser des pays chrétiens, fermer les églises, persécuter, déporter et massacrer des chrétiens.
    Poutine a souligné récemment la responsabilité des têtes pensantes juives, et des exécutants juifs dans le communisme.
    Aucun juif n’a moufté. Pas de jérémiades ni de lamentations de la part des juifs de Russie.
    Contrairement à la France, il ne doit pas y avoir là-bas pléthore d’associations juives qui ont le pouvoir d’assigner en justice toute personne qui ose critiquer la communauté juive.

    • Martin a essayé de vous adoucir un peu mais il n’y a vraiment rien à faire. Vous êtes déchaînée !

      • Vous êtes aveuglée, car vous ne voyez pas que Monsieur Janecek est taqiyyiste, et surtout, qu’il prend les chrétiens pour des idiots.
        Il n’a pas tenté de « m’adoucir », mais de me dissuader de dire la vérité, au motif qu’elle est contre-productive.
        La vérité n’est pas contre-productive, la vérité rend libre.

  5. Vous donnez là, l’interprétation de l’histoire de Jacob et d’Esaü/Edom selon le judaïsme. Le christianisme, lui, l’interprète de façon suivante :

    Isaac implora Yahwé pour sa femme, car elle était stérile ; Yahwé l’exauça et Rebecca, sa femme, devint enceinte. Les enfants se heurtaient dans son sein, et elle dit :  » S’il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte ?  » Elle alla consulter Yahweh ; et Yahweh lui dit :  » Deux nations sont dans ton sein ; deux peuples, au sortir de tes entrailles, se sépareront ; un peuple l’emportera sur I’autre, et le plus grand servira le plus petit. » Le temps où elle devait enfanter arriva, et voici, il y avait deux jumeaux dans son sein. Celui qui sortit le premier était roux, tout entier comme un manteau de poil, et ils l’appelèrent Esaü ; Ensuite sortit son frère, tenant dans sa main le talon d’Esaü, et on le nomma Jacob.

    L’apôtre Paul, dans son Epître aux Romains, où il révèle le mystère du peuple juif, fait voir comment Esaü, l’aîné selon la chair, c’est le peuple juif uni à Abraham par les simples liens du sang, et Jacob le frère cadet, c’est l’Eglise (formée de Juifs et de Gentils), qui, parce qu’elle est unie par la foi au Christ, est préférée à Esaü. Et ainsi s’accomplissaient les paroles de l’Ecriture : « J’ai plus aimé Jacob et j’ai détesté Esaü ». Et c’est ainsi que l’Eglise vainc la Synagogue, bien que la Synagogue, comme Esaü, « maintienne vive sa haine et dise en son cœur : Je tuerai mon frère Jacob ». (Gen 27, 41)

    Edom qui veut dire roux ou rouge est à mettre en correspondance avec la famille Rothschild, dont le nom veut dire « bannière ou écusson rouge » mais aussi, avec le communisme athée, particulièrement haineux envers le christianisme et responsable de plus de 100 millions de victimes exterminées ; là aussi, son emblème est le drapeau rouge. Faut-il encore d’autres preuves ?

  6. Super après les versets du Coran déversés régulièrement, on a maintenant droit à des cours de judaïsme avec critique en loucedé du polythéisme grec et du christianisme ! Pour comprendre votre attaque oblique, rappelons la révolte des maccabées pour s’opposer à l’assimilation des juifs à la grande civilisation grecque. Pour le christianisme, il était en concurrence avec le pharisaïsme en dénonçant son hypocrisie, sa tartufferie mais également les lois juives de pureté qui dressaient des murs entre les humains, voire amenaient à les hiérarchiser.

    Aujourd’hui, 613 commandements. Félicitations pour cette usine à gaz pour contraindre les juifs dont on se demande comment ils arrivent à être équilibrés ! Et vous osez citer les hassidim en exemple, ceux qui justement sont censés appliquer les « divins » 613 commandements ! Mais pourquoi alors ne pas évoquer le rabbin Rosenberg qui a dénoncé le viol d’enfants en série dans les communautés juives ultra orthodoxes de Brooklyn ? Je cite :

    « Selon le rabbin Rosenberg, près de la moitié des jeunes adultes de la communauté hassidim de Brooklyn – la plus grande des États-Unis et l’une des plus importantes au monde – ont été victimes d’abus sexuels perpétrés par leurs aînés. Ben Hirsch, président de Survivors for Justice, une organisation de Brooklyn chargée de défendre les victimes d’abus sexuels dans la communauté orthodoxe juive, estime que le chiffre est encore plus élevé. « En me fondant sur tout ce qui a été raconté, je parlerais plutôt de plus de 50 %. C’est presque devenu un rite de passage. » (source : https://www.vice.com/fr/article/mvz9qv/et-yahve-dit-vous-avez-le-droit-v7n12).

    Bonne chance pour lire le reste de l’article ! C’est absolument gerbant. Et ce n’est pas juste les États Unis. Il y a eu des cas dans d’autres communautés juives ultra orthodoxes de par le monde, notamment en Israël où les plus hautes religieuses masquent bien sûr tout ça. Voir le film « M » à ce sujet.

    « Comme si le nouveau testament pouvait exister sans l’ancien ». Mouais. Vous croyez aussi que la pédophilie et l’inceste font partie du « leg juif » pour reprendre la merveilleuse expression de notre philosophe en carton, BHL ? Mais bien sûr on ne parle que de la pédophilie des prêtres catholiques.

    Vous avez bien raison : certains ne connaissent pas la culpabilité. Je rajoute que d’autres ne connaissent pas la dignité … Mais bon ceux qui donnent des leçons de morale sont souvent les pires. Alors votre étude de la Torah ou du Talmud, on va s’en passer pour rester sain d’esprit.

  7. Arrêtez avec vos citations ! Churchill est le seul responsable de la guerre qu’il a déclenchée …..c’est un assassin sans honneur !

  8. « Mais finalement le rapport de force entre elles [les valeurs chrétiennes et celles de 1789] s’est stabilisé. Les deux forment aujourd’hui un ensemble harmonieux. » Alors là, il vaut mieux entendre ça que d’être sourd, ça dure moins longtemps. Rien n’est plus faux, rien n’est plus absurde que cette affirmation.

    Disons plutôt que les héritiers des promoteurs de 1789, dont a découlé la révolution d’octobre et les horribles tueries à l’échelle mondiale qui ont suivi et qui durent encore, viennent de réaliser qu’ils ont scié la branche sur laquelle ils (et le reste de la civilisation occidentale) reposaient. Ils essaient maintenant de se raccrocher à ces valeurs judéo-chrétiennes qu’ils se sont acharnés à détruire depuis deux siècles.

    Trop tard, messieurs, lorsque la maison sera remise à l’endroit, vous en serez tout aussi exclus que l’actuel occupant du Vatican.

    • Il n’y a pas de valeurs judéo-chrétiennes.
      Ce qui est autorisé dans l’Ancien Testament est souvent interdit dans le Nouveau Testament.
      Et ne parlons pas du Talmud…

  9. Dommage que Mr Martin Janecek ne s’attarde pas sur une partie de ce qu’a dit Mme Eva Christian : « l’invasion de la France pour laquelle votre communauté a œuvré sans relâche ». En effet c’est le grand reproche qui est fait aux français de confession juive et particulièrement à son élite. Etre un humaniste ne donne pas l’autorisation de déglinguer un pays par une immigration de masse qui conduit à des exactions terribles. Ce n’est plus de l’humanisme mais une traitrise grave.

  10. C’est une historie éternelle, exemplaire, qui ne concerne pas que les Juifs.
    Échanger son droit d’aînesse contre un plat de lentilles, c’est tout de même ballot. Désolée, mais Esau n’a pas mon estime. C’est un con.
    Il y en a beaucoup en France comme Esau, qui sont prêts à perdre leurs droits par bêtise et qui se font rouler dans la farine par plus malins qu’eux.

  11. Esau a en effet échangé son droit d’ainesse contre un plat de lentilles.

    Un peu comme les français ont abandonné leur droit d’ainesse sur leur propre pays, en se battant en faveur de l’immigration et des immigrés. De telle sorte que leur pays n’est plus leur pays.

    Esau est l’ennemi des juifs, c’est à dire de Jacob, puisque : « Jacob c’est Israel ». plus exactement Jacob et ses fils, qui vont donner les tribus d’israel.

    Les juifs n’ont jamais digéré Jésus, qui a prétendu être, lui, le vrai Israel. il parle des juifs, des scribes et des pharisiens, comme de : »ces gens qui se disent juifs et ne le sont pas ».

    Le problème c’est que Jacob est l’élu de Dieu et promis à la domination du monde. Toutes les promesses de l’ancien testament se réaliseront pour lui.

    Alors que Esau est promis à la destruction, à la disparition.

    Toute la querelle de la « théologie de la substitution », consiste donc a savoir si les chrétiens sont le nouvel Israel, qui remplace l’ancien Israel, et si donc les promesses de l’ancien testament échoient aux chrétiens, et non aux juifs d’aujourd’hui.

    Autrement dit si les juifs sont Jacob, et les chrétiens Esau, ou l’inverse

  12. Je cite : « Pour en revenir à notre insécurité et à ce qu’en disait Bat Ye’Or. »

    Bat Ye’Or affabule.

    Les pays Arabes producteurs de pétrole n’ont jamais été en mesure d’imposer un ultimatum, voire un chantage à l’occident.

    Ces pays n’ont jamais eut aucune technologie, ils n’ont jamais été en mesure de se défendre, ni contre les pays occidentaux, ni contre les autres tribus arabes . Ils étaient protégés par des accords signés avec les américains, en échange de la fourniture de pétrole à des prix fixés entre eux.

  13. Diarrhée verbale typique d’une certaine communauté.

    Vous ne traitez pas votre sujet, Jacob et Esau.

    Vous êtes bien les « résistants de la 25eme heure »,
    Et la raison de votre soudaine résistance, c’est que vous avez compris soudainement en 2015 que l’immigration vous mettait en danger.

    Avant cette date cous étiez les gauchiasses.

    La seule chose qui compte pour vous c’est votre intérêt, votre petit Q, rien d’autre. Vous cherchez qu’à vous protéger vous même et votre communauté a travers votre résistance de la 25eme heure.

    Eventuellement en cherchant à enrôler à votre service, les gogoys patriotes qui croiraient à vos âneries.
    .

  14. Parler des Juifs en tant que communauté est une erreur tragique. Il y a des Français juifs, et des juifs communautaristes, ce que l’on peut regretter. Mais évoquer « les juifs » est déjà les éclairer en tant que possibles étrangers, qui pour la majorité sont des Français de pleine obédience. Vos propos sont à certains égards dangereux.

    • Affirmations gratuites, basées sur du vent.

      Aussi vrai que de dire que les juifs ne se sont jamais considérés comme des français. et jamais comporté comme des français, raison de leur expulsion d’Europe un centaine de fois.

    • On n’est pas un Français de pleine « obédience » quand on participe, de manière même tacite, passive, à l’invasion de la France sans coup férir.
      Tous les juifs n’ont pas milité pour islamiser la France, mais ceux qui n’ont pas milité ont laissé faire leurs coreligionnaires.
      Qui n’arrête pas le mal est complice du mal.
      Comme la majorité des musulmans, qui ne posent pas de bombes, mais qui ne font rien contre leurs coreligionnaires terroristes. Et qui osent, comme Monsieur Janecek, se prétendre « les premières victimes de l’islam », alors qu’ils sont les dernières victimes d’eux-mêmes.

      Les victimes de l’alliance judéo-musulmane pour déchristianiser la France sont les Français non-musulmans et non-juifs, car eux n’ont pas pu lutter contre leur invasion.
      Dès qu’un patriote français ouvrait la bouche, il était assigné en justice par des associations juives pour avoir dit un mot de travers sur l’islam.
      Avant que des musulmans ne puissent nous couper la tête, il a fallu, pendant des décennies, que des juifs nous coupent la langue.

      Les patriotes catholiques n’ont jamais eu accès aux médias, majoritairement propriété d’actionnaires juifs.
      Seul Eric Zemmour, qui est juif, a eu le droit de dire aujourd’hui ce que Jean-Marie Le Pen disait depuis 40 ans.
      Le patriote catholique de la première heure fut nazifié.
      Et le patriote juif de la dernière heure est encensé.
      Pourquoi cette différence de traitement ?
      La raison est que Jean-Marie Le Pen a nommé les responsables, tandis que Zemmour reste vague en parlant de « gauchistes », alors qu’il a lui-même souvent voté à gauche.
      Zemmour tente aussi de concentrer les torts sur quelques-uns de ses coreligionnaires, en espérant ainsi ménager le reste des nombreux juifs qui ont oeuvré à l’islamisation de la France.

      Et si Jean-Marie Le Pen a désigné la franc-maçonnerie sans hésiter, Zemmour ménage les francs-maçons, et essaie d’endormir notre méfiance légitime à leur égard, en disant qu’ils ont peu de pouvoir aujourd’hui, alors que c’est faux, la Franc-Maçonnerie n’a jamais été aussi puissante et aussi anti-chrétienne en France.

      Pour finir, merci de préciser à quels égards nos propos sont dangereux, et pour quelle raison.

  15. En effet, la relation entre Jacob et Esaü a préfiguré tout ce qui allait advenir par la suite.

    Jacob, un ancêtre d’Israël, branleur au foyer pendant que son frère allait sur le terrain, a magouillé avec la complicité de sa mère pour obtenir le droit d’aînesse en trompant son père.

    En écrivant cette histoire honteuse, les Hébreux ont fourni le mode d’emploi à leurs descendants.

    • Je ne partage pas votre analyse … Il faut tout de même en tenir une couche pour échanger un avantage tel que le droit d^’ainesse contre un simple plat de lentilles. L’estomac d’abord !
      De toute façon, le droit d’aînesse est à mon avis une injustice. En quoi le fait d’être sorti le premier du ventre de sa mère est-il méritoire ?
      A souligner, le rôle majeur de la femme, dans l’histoire, ici la mère. C’est très féministe, finalement …

    • son frère allait sur le terrain dites-vous en parlant d’Esau. Après renseignement, il s’avère qu’il allait à la chasse …
      Si, de ses deux fils, Rébecca préférait Jacob comme il semblerait, elle avait peut-être de bonnes raisons pour cela. Un fils plus gentil, plus respectueux que l’autre avec elle, plus beau ? On peut le supposer, sinon pourquoi cette préférence ? Il doit y avoir une explication.

  16. On vient encore de supprimer mon commentaire difficilement écrit sur mon petit iPhone alors que c’était un Message inspiré et bien fondé au sujet de l’origine des peuples européens. C’est un mauvais choix car ce que j’ai écrit est vrai.

  17. Je crois savoir que les peuples européens descendent de Jacob car il descend de certaines des tribus d’Israël et en particulier 90 % des Français de souche sont des descendants de la seule tribu d’ Éphraïm qui lui-même était fils de l’avant-dernier fils de Jacob c’est-à-dire du sage Joseph qui était devenu l’intendant général du pharaon d’ Égypte de l’époque. Je crois savoir de façon sûre que d’autres peuples d’Europe de l’Ouest sont aussi les descendants de la tribu d’ Éphraïm et que cette tribu d’ Israel et la plus bénie parmi tous les peuples de la terre après la tribu de Juda qui a donné les juifs. Ceci est une révélation des prophètes modernes de l’église de Jésus-Christ des Saints des derniers jours.

    • Votre commentaire n’est pas bien fondé – encore moins inspiré – il est juste ridicule, excusez du peu !

    • Les européens sont des ariens, ils n’ont rien à voir avec les peuples du désert d’Arabie vous pédalez dans le couscous !!! !!

      • Un arien est un adepte de l’arianisme, vous confondez avec aryen, visiblement vous pédalez vous aussi dans la choucroute.

    • Une révélation de mormons, donc ?
      Vachement impressionnantes, vos fréquentations…
      Les mormons pensent également que Jésus, juste après sa résurrection et avant sa montée au ciel, est allé à Salt Lake City, dans l’Etat de Utah.
      Ca donne envie de les prendre au sérieux…

  18.  » un enregistrement actuel des volontaires arabes en Bosnie, jouant au football avec la tête coupée d’un Serbe. »
    j’ai vu le document diffusé à l’époque par antenne2.
    impossible aujourd’hui !

  19. Bonsoir Dr Janecek, J’aime beaucoup votre article auquel j’apporterai en faisant très court les éléments suivants : Si les relations Yaakov Essav éclairent notre époque, nous sommes surtout dans les temps de la confusion qui implique différentes séquences bibliques. En premier lieu le cadre de la confusion est celui du temps de Nimrod voulant à la fois normaliser les peuples et se substituer au Divin. C’est ce que cherche la mondialisation et les savants fous en matière de transhumanisme et autre. En second lieu pour les personnes que vous citez, on pourrait penser à de nouveaux Kora’h flanqués de leurs Dathan et Aviram. avec une dose de Erev Rav gauchiste, dogmatique et très proche de l’antisémitisme. Pour finir sur une note positive concernant Yaakov et Essav, on ne connait pas le sod de leur gémellité et ce que cela implique, ils se sont réconciliés sur la route de Séir et la tête d’Essav serait sur la poitrine d’Yitzhak au Ha-makhpela soit autant d’éléments favorables à une fraternité reconstruite. Cordialement

Les commentaires sont fermés.