Les retraités maudiront Macron dès 2019

Il semble qu’une attitude de révolte se soit enfin produite chez les retraités. Naturellement, elle aura été faible, mais le signal est donné. Et si les choses deviennent sérieuses au fur et à mesure de cette révolte, qu’adviendra-t-il de Macron ? Quelles que puissent être ses qualités présumées, Macron a eu l’arrogance de contraindre les retraités à devoir exposer les raisons de leur hostilité à la politique de la CSG de la honte.

Notons que c’est là une attitude normale chez des gens pauvres qui affectent la plus grande horreur pour l’impôt, le racket fiscal et la fiscalité de la CSG injuste de Macron de Bercy ! L’actuelle guerre fiscale de Macron contre les retraités est la cause d’une grande inquiétude chez les LREM pour les européennes de 2019. En réalité, c’est un conflit pour l’abolition du racket fiscal de Bercy, d’où il suit qu’on ne peut attendre une âme noble de Macron qui ne s’intéresse pas à la vie des retraités sous l’angle des principes humanitaires.

Mais Macron est incapable d’éprouver la moindre sympathie pour les gens ordinaires. Il est arrogant en voulant prétendre que le racket fiscal des retraités est nécessaire pour sauver l’économie. Macron nie que le conflit soit une querelle pour le pouvoir d’achat des retraités. Macron n’a jamais prétendu lutter contre le racket fiscal. Surtout, Macron n’a jamais inscrit le symbole sacré de la justice fiscale sur l’idéologie LREM !

Son cri de guerre, ce sont les taxes et impôts nouveaux, ce n’est pas l’abolition du racket fiscal.

Si le peuple a été trompé sur la signification réelle de l’élection de Macron président en 2017, qui en est responsable, sinon les électeurs retraités eux-mêmes ? Il faut reconnaître que, dans le premier temps, le point de départ a semblé juste à un certain nombre de gens. La guerre fiscale de Macron contre les retraités n’a été commencée que pour légitimer la gabegie socialiste et le racket fiscal. Et le gouvernement LREM s’est donné le plus grand mal pour cacher une idée de ce genre. Mais il faudrait se souvenir que ce ne sont pas les retraités qui ont commencé cette guerre fiscale, en ne voulant que se défendre. En effet les retraités, après de longues hésitations et après avoir fait preuve d’une patience sans égale dans l’Histoire sociale de la France, auront fini par tirer l’épée électorale contre Macron, pour briser le racket fiscal et pour préserver l’économie !

Macron, en revanche, a commencé la guerre fiscale en proclamant bien haut et fort que l’institution particulière des taxes et des impôts était le seul et principal but de la politique LREM. Et en même temps, il disait qu’il luttait pour la liberté des entreprises afin de réduire les prélèvements obligatoires. En dépit des dénégations de Macron, qui prétend défendre l’économie menacée par la victoire du mondialisme, le racket fiscal continue. Macron représente les intérêts de l’oligarchie des milliardaires pour la domination-soumission des populations laborieuses et des retraités eux-mêmes. Pour brider la puissance politique et sociale du vote des retraités, il imposa le racket fiscal pour ce qu’il était, ce qui signifiait l’élimination progressive des retraités de la vie politique et sociale. Le Parti socialiste de Hollande disparaissant lors des élections de 2017 et avant 2019, le champ politique est alors dangereusement ouvert à l’extension des partis de la Droite nationale. La répression LREM du droit à l’expression libre de la Droite nationale rend ce danger encore plus évident.

D’énormes meetings de protestation populaire contre Macron président sont donc à prévoir !

La Droite nationale se développera rapidement à l’échelle nationale par suite des événements et du scandale Benalla, aggravé par l’indignation suscitée par l’attitude irresponsable de Macron juvénile : « Venez me chercher ! » Marine entreprit sa première campagne présidentielle avec une préparation insuffisante ! Cinq ans plus tard, elle devra donc faire face à l’élection de 2022, avec pour mots d’ordre : liberté d’expression, priorité  d’accès à l’école et aux logements sociaux pour les Français, liberté du travail, priorité de la France vis-à-vis de l’étranger. Macron est donc considéré aujourd’hui comme un président incompétent et très provisoire.

La politique LREM fait sa loi depuis l’élection de Macron à la présidence. Macron s’est vanté de faire une nouvelle constitution, à la différence de celle de 1958, pour officialiser le racket fiscal comme une astuce bonne en soi et pour soi, comme un dogme de l’idéologie socialiste et surtout une institution de l’anti-France.

Alors que Macron professe qu’il combat les retraités pour sauver l’économie, Bercy se glorifie d’être en guerre pour faire triompher le racket fiscal de la CSG contre les retraités. Même si la France ne se sent pas attirée par les déclarations fumeuses de Macron président, comment se fait-il qu’elle n’ait pas éprouvé la plus vive répulsion pour les aveux cyniques de Macron de Bercy ? La Droite nationale se tire facilement de ce dilemme en refusant purement et simplement de croire aux déclarations fumeuses de Macron président.

La Droite nationale sait que le racket fiscal n’a pas grand-chose à voir avec la prétention socialiste de Macron de vouloir sauvegarder l’économie réelle. Quant aux déclarations fumeuses et absurdes de Macron président et des LREM, ce ne sont là que des banalités aussi dénuées de sens que celles qui sont de règle dans les proclamations politiciennes habituelles. L’arsenal des arguments économiques de Macron président est extrêmement réduit et on comprend qu’il reprend toujours les mêmes phrases, comme des formules et des slogans vides de sens, qui reviennent à intervalles réguliers avec ses très faibles convictions politiques.

Face aux variations et aux combinaisons politiciennes de Macron-LREM, la Droite nationale propose pour la première fois de recréer un « rempart de civilisation sur le plan moral et spirituel ». Au moment même où le mouvement LREM commençait à prendre forme, à l’annonce de l’élection de Macron, la Droite nationale offrait toutes les assurances morales pour que continue à fonctionner la France de toujours dans l’inviolabilité.

Macron ne proclama-t-il pas solennellement qu’il renonçait à s’immiscer dans les affaires religieuses ? Et en même temps, le gouvernement LREM refusait tout compromis et toute concession sur le dogme du racket fiscal de la CSG de la honte. Comment se fait-il que le gouvernement LREM refuse tout compromis ?

Comment se fait-il que les LREM-UMPS aient proposé que le racket fiscal soit reconnu comme un dogme et un mal nécessaire ? Les retraités n’en sont pas plus satisfaits pour autant ! Ce que les LREM-UMPS auraient dû se demander, ce n’est pas tant pourquoi le compromis a été refusé que pour quoi et pour qui les retraités pourront voter en 2019-2022. En fait, les LREM-UMPS font mine de croire qu’en réalité les protestations des retraités sont vouées à l’échec et que les médias de gauche, qui ont assuré l’élection de Macron en 2017, seront plus que jamais redevenus la solution miracle pour la réélection de Macron en 2022. Mais pour les retraités victimes de la CSG de la honte, de telles hypothèses resteront à l’état de vœux pieux !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

27 Commentaires

  1. maudiront macron… mais combien de veaux parmi eux (et autres) continueront de voter pour lui?

  2. Et pourtant les retraités ont été averti par Macron lui même de ce qu’ il allait leur arriver.
    Ils ont choisi en majorité (bien sûr pas tous) d élire un Connard qui allait leur mettre bien profond bien fait pour leur gueule.

    • Pas d’accord
      En 2016 et durant sa campagne , il indiquait à tout va qu’il maintriendrait le pouvoir d’achat des retraités
      Renseigner vous
      C’est un menteur et un affabulateur

      • Oui parcequ il se basait sur la disparition de la taxe d habitation en 3 ans mais l augmentation de la csg il a bien dit et elle s est faites tout de suite.

      • Emile, tout à fait vrai. Il suffit de regardez les vidéos sur lesquelles il affirmait qu’il ne toucherait jamais aux petites retraites. MALHEUREUSEMENT LES GOGOS L’ONT ENTENDU ET ONT GOBES TOUTES SES CONNERIES C’EST POUR CETTE RAISON QU’AUJOURD’HUI TOUT LE MONDE PAYE ! MACRON EST LE SAIGNEUR DES RETRAITES ET L’INCONDITIONNEL DU GAVAGE DES ETRANGERS AVEC LEUR ARGENT !

  3. Les retraités n’avaient qu’à lire son programme au lieu de beugler tout sauf le FN.
    Tout y était écrit noir sur blanc.
    Pour une fois qu’ils ont un président qui tient ses promesses, ils râlent encore.
    La pilule passait mal avec les précédents, macron a choisi la méthode suppo.

    • Bonjour,
      avez-vous lu le livre révolution de M. Macron ? Je ne le pense pas, vous êtes de ceux qui parlent sans savoir ! En effet, la tonte des retraités n’y figure nulle part et dans le dépliant de campagne non plus. Dans aucun de ces documents ne figure le mot CSG ou retraité. Dans « révolution » le mot retraite y figure 16 fois mais uniquement pour parler du système. Les retraités ont raison de s’offusquer car si on avait pris de telles mesures à l’encontre d’une autre population, comme les musulmans par exemple, je n’ose penser à leur réaction. Ça s’appelle de l’âgisme et comme le précise le Code pénal – Article 225-1 c’est une discrimination (Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques sur le fondement (…) de leur âge (…).
      Cette réponse s’adresse aussi à « Tous des cons ».

      • faut savoir interpréter les paroles: augmentation de la CSG , retraites gelées, immigration à tout va, diminution de la taxe d’habitation pour les ménages modestes, ce qui ne veut rien dire de précis…………..voilà ce qui était écrit.

  4. Personne n’ignore (pour ceux qui ont compris) le but de macrouille : la mort de la France et des français pour installer un peuple qu’il réduira au nombre utile et qui servira les classes riches sans espoir de vivre mieux que dans une pauvreté d’esclave. Chacun peut comprendre que macrouille n’est qu’un vulgaire assassin qui se croit au dessus de tout et à l’abri du peuple.

  5. C’est tout le malheur que je leur souhaite. Ils l’ont élu, ils ont voté pour Macron à 74%. Il y a 11 millions de retraités en France, faits-le calcul, vous verrez que ce sont eux qui ont fait pencher la balance du côté de Macron.

  6. 80% des retraités ont votés pour lui. Ils avaient le choix entre Marine et Macron et ils ont sciemment choisi de financer l’islamisation du pays au lieu d’aider leurs propres familles.

    Voilà ce qu’est la génération baby boom !!! Voilà ce qu’est la génération 68 !!!

    De la merde.

    • Ce que ces cons de retraités ne savent pas encore, c’est que ce n’est que le début du commencement. Voici deux des mesures envisagées sérieusement : Mais on n’en parlera pas avant les européennes :

      **Loyer Fictif (vous ajouterez sur votre feuille d’impôt le montant que vous rapporterait votre logement si vous le louiez)

      **Remboursement sécu « santé » en fonction de vos revenus.

      **Et bien sûr, mais c’est pour après, une révision de la taxation des successions en ligne directe

    • Et la nouvelle génération qui a voté pour lui au nom de ses fantasmes sont des sous merdes et ils sont nombreux. Arrêtez de les déculpabiliser ils étaient plus nombreux que les retraités.

    • J’ai pas voté Macron mais je partage votre opinion, j’ai des cons dans ma propre famille…

    • il n’y a pas que les retraites,qui a elus depuis 40ans UMPS qui ont faient rentrer plus de 15millions de musulmans ,qui a fait le regroupement familial,giscard,chirac,ce sont bien les francais,les socialistes avec hollande ont continuer leur travail,ce sont eux qui ont les mains pleines de sang avec les attentats et certains francais y on participes en votant pour eux,ils ont continuer avec macron,le pire d’entre tous,contre marine le pen,alors maintenant,il va falloir payer

    • Je ne suis pas certain de ce que vous avancez à propos des retraités. Je pense (après pas mal de questions posées à beaucoup de retraités), qu’ils ont voté pour macrouille à cause de la pub anti MLP à outrance. Beaucoup reconnaissent avoir eu peur de MLP (du FN, en réalité) mais la plupart regrettent maintenant leur mauvais choix. Ils ne recommenceront pas cette erreur.

  7. En période de « guerre économique » car s’en est une !!! je veux bien voir mon pouvoir d’achat en prendre un coup par patriotisme ….par contre me spolier pour engraisser de la vermine venir d’ailleurs se faire rincer et pondre pour les allocs et semer la terreur en France , là je dois dire que c’est non : beaucoup sur ce site doivent partager mon point de vue …………………..40ans a supporter les traitres : ILS DOIVENT DISPARAITRE
    HS
    https://voixdupeuple.wordpress.com/2016/03/17/lhomme-qui-ruina-la-france/

    • Exact
      Je partage…
      Et quand je vote ,je ne pense pas à ma gueule mais à mon pays au sein duquel vont vivre mes enfants et petits enfants….
      C’est 40 ans d’application debile de l’humanisterie et du droit de l’hommisme qui nous a conduit là ….
      Pour la plus grande satisfaction de l’olygarchie , la super classe mondialisee ultra libérale- libertaire cosmopolitiste

      • La merde c est qu’ après certaines déclaration de marine on ne sait vraiment plus pour qui voter.

    • Complètement d’accord avec vous, payer pour l’embellissement et l’évolution de mon pays ok, mais payer pour entretenir tous les chancres qui débarquent et de surcroît se reproduisent comme des lapins, NON et NON

      • Mais @Dupond, si nous n’avions pas à engraisser la vermine venue d’ailleurs, nos impôts ne grimperaient pas de façon aussi spectaculaire.
        C’est depuis Mitterrand que notre situation fiscale en a pris un coup et s’est aggravée avec l’ouverture des frontières

  8. pas seulement les retraités ,mais aussi les chomeurs ( radiations a tour de bras),les familles des morts et bléssés (du aux multiples agressions commises par ces francais de papiers),les riverains (mare de voir les migrants envahir et saloper les rues de leurs villes) etc…..macron plus on avance plus il se met a dos tout les catégories de couches sociales,effectivement l’année 2019 sera trés noire pour macron peut etre au point de le pousser dehors !

Les commentaires sont fermés.