Les Rois fous d’une Europe maudite

Publié le 15 juillet 2015 - par - 6 commentaires - 1 378 vues
Share

tsiprashollandemerkelL’Europe n’est, ni plus ni moins, aujourd’hui, que le plus grand centre au monde de rétention des peuples que ses instances dictatoriale aliènent un peu plus chaque jour.

Cette Europe dont personne ne voulait vraiment ; alors « ils » ont truqué les votes du référendum sur les traités à commencer par celui de Maastricht qui a eu lieu en France le 20 septembre 1992. « Ils » ? Mitterrand et Kohl en tant que grands ordonnateurs de sinistre mémoire, alors que le premier savait pertinemment que le vrai peuple de France voulait rester souverain.

Quand il accéda au pouvoir le 10 mai 1981, ce fut, pour ce pays, la chronique d’une catastrophe annoncée qui, à ce jour soit 34 ans plus tard, détruirait intégralement tous les fondamentaux d’une société dite démocratique. Je me souviens qu’en 1995 Christian Jelen avait dans son ouvrage « Les casseurs de la République » mis en garde en disant, je cite : « La démocratie est le seul système de société dans lequel  ceux qui veulent l’abolir peuvent s’y prendre en toute légalité ».

Ce Monarque, mégalomaniaque au plus haut point, que fut Mitterrand avec ses alliés de circonstances – les communistes, les partis marginaux de gauche et le Grand Orient de France -, avait préparé depuis des années, dans l’ombre, un plan des plus machiavéliques qui soit au nom de la prétendue laïcité, synthèse des 3 mots de la devise Républicaine.

La mixité sociale, le vivre ensemble, furent sa seule doctrine avec la mise en place de l’abolition de nos valeurs, de nos cultures régionales et de nos traditions séculaires tout comme de notre chrétienté, en mettant à profit la corruption morale des Cardinaux de Rome et de la Papauté, qui régnait au sein de l’église depuis Vatican II.

Le grand remplacement était en marche, et rien ni personne ne l’arrêterait, renforcé par des centaines de votes à l’assemblée de lois liberticides et du formatage des esprit en contrôlant tous les médias qui ont conditionné les informations qu’il fallait délivrer au peuple de France, anesthésié, lobotomisé, chaque jour qui passait et préoccupé de son avenir pour la seule règle de survie en vigueur ici-bas: l’emploi pour essayer de vivre décemment.

Aujourd’hui, sous l’hégémonie de cette Europe nauséabonde et de sa monnaie de singe, nous assistons, témoins impuissants à la mise sous tutelle d’un peuple pourtant épris de liberté dans son histoire depuis l’antiquité. Dans le même temps, nos dictateurs de gauche comme de droite bien-pensante, osent nous inculquer sans cesse un monopole sur le devoir de mémoire, au regard de la seconde guerre mondiale et des « horreurs commises » sur un seul peuple durant celle-ci, qui, soit dit en passant; a toujours fait preuve, indiscutablement, d’insolence et de mépris au regard du monde entier et des deux autres religions monothéistes.

Mais qui êtes-vous donc, vous les Rois fous, fainéants et maudits de cette Europe ? Vous venez de faire de la Grèce, et je pèse le mot, un véritable « Konzentrationslager » en vous livrant sur son peuple aux pires expériences de la souffrance par son aliénation progressive, sa soumission totale en le privant de toutes ses formes de décisions souveraines et en amputant toutes ses structures économiques politiques et sociale pour le réduire à un état de mendicité.

Alors sachez bien que vous tous, les François Charlie Mohamed Hollande qui hait les sans dents, le Naboléon le Ripoubliquains, l’Iman Ali Juppé le nouveau prophète  qui attend d’être calife a la place du calife, je ne vivrai certainement pas assez longtemps pour assister à vos chutes et celle de vos sbires hommes de mains, mais si je ne crois plus un seul instant en la Justice des hommes, j’ose encore espérer que la Justice Divine existe encore, et que tout n’est qu’une question de temps pour que fantômes du passé viennent, le jour venu, vous chercher par la main….

Antonin Bruniquel

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
lorenz

au point ou on en est nous n’espérons plus désormais que dans le pire a venir !

Martin

Et alors ? Les Grecs aussi connaissent bien la Grèce. Cela les a-t-il empêchés de mener leur pays là où il en est ? Et nos européistes de Bruxelles connaissent bien l’ Europe eux aussi ; ce qui ne les a pas empêchés d’ être complices, co acteurs et co responsables de la situation dans laquelle se trouvent et la Grèce et l ‘Europe. Le pire reste à venir et plus tôt qu ‘on ne l’ imagine. C’ est une arithmétique très basique.

Martin

Je conseille à Antonin Bruniquel de lire les 2 articles d’ Éric Brunet concernant la Grèce, parus respectivement dans les deux derniers N° de Valeurs Actuelles. Peut être qu ‘alors il reverra son jugement…..

Bruniquel

@ Martin : il se trouve qu’Antonin Bruniquel connaît très bien la Grece ;-)

Philippe Lemaire

‘ la corruption morale des cardinaux…’ : là il ne s’agit pas de corruption comme chez beaucoup de nos politiciens mais d’un aveuglement coupable à force d’être obstiné. Mais le résultat est hélas le même…

lorenz

dans la famille europe : je demande la matrone,le simplet,et le fils maudit !