Les Russes proches de la victoire

Le titre n’est pas de moi. Mais des médias menteurs tout penauds. Rétribués pour désinformer, ils admettent enfin la réalité du terrain. Pour répondre à leurs lecteurs ou spectateurs qui ont vu les cartes mises à jour, avec les avancées de l’armée russe, et  s’étonnent de la cécité des « grands professionnels de l’info ».

Encore une défaite ? Non Sire, la déroute !

Certes, les médias menteurs s’enferrent dans le pieux mensonge selon lequel l’armée ukrainienne aurait « libéré » Kiev et Kharkiv. Mais décomplexés par l’aveu du Zygomyr, que la déprime ou l’ivresse ont rendu réaliste, les petits télégraphistes de l’OTAN reprennent ses propos avec la gueule d’enterrement de circonstance :

« Les prochaines semaines seront difficiles. Les Russes montrent qu’ils n’abandonneront pas les zones de la région de Kharkiv (nord-est), qu’ils ne rendront pas la région de Kherson (sud) ni les territoires de la région de Zaporijjia (sud-est) et le Donbass (est). Ils avancent en même temps qu’ils renforcent leurs positions ailleurs. »

En effet, mardi, la 30e brigade ukrainienne stationnée à Svitlodarsk, en limite des deux provinces de Donetsk et Lougansk, a battu en retraite pour éviter d’être prise en tenaille. Les Ukrainiens ont commis l’erreur de vouloir constituer des abcès de fixation en oubliant qu’un siège patient et rigoureux profite souvent à l’assiégeant.

Quant aux villes de Sievierodonetsk et de Lyssytchansk, elles sont encerclées et les Ukrainiens y sont enfermés comme des poissons dans une nasse.

Avec « Terminator » on monte en niveau qualitatif

Désormais, les Russes évitent de risquer en terrain découvert leurs blindés classiques, trop exposés aux tirs des petits missiles mobiles genre Javelin, offerts par l’Occident avec la suave perversité des mafieux récompensant leurs tueurs à gages. Un rôle dans lequel l’histrion de l’Élysée se complaît, menant sa guerre de psychopathe en violation des dispositions de la Constitution française.

À présent, place aux chars de combat au blindage renforcé « Terminator ». Quelques-uns de ces engins ont été repérés dans la région de Sievierodonetsk, où se déroulent des combats intenses et des manœuvres cruciales pour la libération totale du Donbass.

Équipée de quatre lanceurs de missiles antichars, de deux lance-grenades, d’une mitrailleuse, d’un canon de 30 mm et d’un blindage réactif, cette machine de guerre a fait ses preuves en Tchétchénie, lorsqu’il fallait accompagner et protéger les autres blindés en mouvement.

On encercle et on attend ?

Ne pouvant nier indéfiniment des faits que tous les observateurs neutres peuvent constater, le ministre ukrainien de la Défense a reconnu que de violents combats étaient en cours près des localités de Lyman et de Bakhmut. Deux villes en fait sur le point de tomber.

La stratégie des Russes est désormais bien établie : Plutôt que de se risquer dans des agglomérations transformées en remparts, où chaque ruine est un poste de tir protégé par des boucliers humains, ils encerclent.  Attendant que le fruit mûr, bientôt pourri, tombe tout seul. Sans entraîner les massacres de civils qu’espèrent et mettent en scène leurs ennemis, pour les couvrir d’opprobre.

Ainsi le 24 mai 2022, les Russes ont  pris position sur la route qui relie Bakhmut à Lyssytchansk, coupant la voie d’approvisionnement de la poche pilonnée sans cesse. En privant les ennemis de nourriture et de munitions, il suffit d’un peu de patience pour l’emporter au moindre coût. Un peu plus au nord, la ville de Lyman, autre verrou ukrainien, serait sur le point de tomber.

Un futur mouvement double vers le sud à partir de Lyman et vers le nord à partir de Bakhmut verrait en cas de réussite probable, l’encerclement de 5 000 soldats ukrainiens de plus, prêts à rendre les armes, et le contrôle total de la province de Lougansk.  (Cartes)

Le clown en a peut-être trop fait cette fois !

S’il a reconnu que la situation militaire n’était pas brillante, après la reddition de ses troupes de choc Waffen SS à Marioupol et le recul de ses troufions moins connotés nazis partout ailleurs, c’était pour amplifier son arnaque à base de mendicité mondiale.

Laissant craindre aux USA une nouvelle défaite dans leur dernière guerre extérieure, le virtuose du piano à queue « exige » (!) cinq milliards de dollars par mois, minimum, pour continuer à se battre.

Sans doute l’argent de poche de ce corrompu, puisque armes et munitions, matériels et renseignements, nourriture et carburant, instructeurs et mercenaires lui sont fournis gratuitement pas les démocrassouilles comme la France, l’Allemagne et l’Angleterre. Sans vote des parlements ni consultation des peuples pour des actes hostiles extrêmement graves, pouvant mener à la Troisième Guerre mondiale.

Même si une grande partie de ces cadeaux est détruite en chemin ou dans les centres de stockage, les missiles russes ne peuvent tout éliminer, et cela fait durer d’autant une guerre inutile perdue d’avance.

Le Zygomyr laissera à la fin un pays dévasté, à l’économie en miettes, privé des provinces Sud et Est qui représentaient 80% de la richesse nationale alors qu’il aurait suffi de respecter les accords de Minsk, de refaire les référendums d’autonomie et, en cas probable de victoire du « oui », de conclure des accords d’échange apaisés, mutuellement fructueux entre les provinces libérées et leur ancien tuteur.

Mais le zigomar est un histrion frimeur, capricieux et têtu comme notre dictateur, et si le FSB ne lui règle pas son compte, il pourra mener une joyeuse vie de milliardaire avec le pognon planqué au Panama et dans d’autres paradis fiscaux.

Tout finit par se savoir malgré la brutalité aveugle des cenSSeurs

YouTube a beau fermer 9 000 chaînes de « propagande russe » et effacer 70 000 vidéos montrant les redoutables guerriers ukrainiens épuisés, encerclés ou en déroute… Emboîtant le pas à Google, YouTube et Twitter qui ne présentent plus que les harangues du Zygomyr comme vérités vérifiées et certifiées… Un retournement d’opinion s’est produit.

Les deux premiers mois de la guerre, la plupart des gens qui n’avaient jamais entendu parler du Donbass broutaient passivement la désinformation otanesque. Sans réaliser que la rhétorique sur la non-ingérence et l’intangibilité des frontières était à géométrie variable selon qu’on était à Chypre, en Serbie ou en Ukraine.  Mais depuis un mois, en lisant les réactions des lecteurs, j’ai perçu une évolution des mentalités encourageante.

Le web n’y est pas étranger, confirmant que lorsque 90% des médias soutiennent une cause de façon excessive et agressive, il suffit que 10% d’hérétiques se dressent en travers de leur route, pour faire réfléchir les personnes encore capables de se poser des questions et de prendre conscience qu’on les a pris pour des imbéciles.

La victoire russe passe sans doute par l’économie

Après avoir affirmé de façon péremptoire que les Russes étaient en train de perdre la guerre, et même que le Zygomyr s’apprêtait à « reconquérir » la Crimée, les médias menteurs ont du baisser d’un ton.

Un scénario vraisemblable, compte tenu des évolutions actuelles, serait que la Russie l’emporte en complétant le pilonnage militaire par l’étouffement économique de l’Ukraine, amputée de ses plus riches provinces. Russes au plan ethnique, historique, culturel et linguistique, rappelons-le.

Plutôt que de mener des offensives tous azimuts comme au début, exposées à une rupture des chaînes logistiques, les Russes reprennent la stratégie qui a fonctionné à Marioupol sans trop leur coûter : Bombardements continus et blocage de l’approvisionnement, tout en frappant les points vitaux tels que stocks de munitions, voies de chemin de fer, ports, aéroports ou centrales électriques.

L’étouffement économique de l’Ukraine, malgré les dizaines de milliards versés en pure perte par l’Occident crédule et complice, passe par la maîtrise des centres de production agricoles et industriels du Sud et de l’Est et le contrôle des rivages.

Tandis que la pression constante sur Odessa  bloque les échanges avec le monde extérieur, enfermant le pays dans une économie d’assistance qui n’aura pour limites que la patience et la bêtise des bailleurs de fonds occidentaux.

Dernier espoir des stratèges anti-russes : Le gel de la situation

On arrête tout dans une situation ni guerre ni paix comme entre les deux Corées et on attend d’avoir les Russes à l’usure. Ils se raccrochent à ce rêve.

Des négociations de paix auraient peu de chances d’aboutir, puisque pour le zigomar attisé par les USA  : « Un cessez-le-feu ne serait qu’une pause en attendant le moment propice pour relancer l’offensive. »

On verrait alors un retour à la situation qu’on connaît depuis 2014 : une succession d’armistices courts, de négociations vaseuses, de pactes provisoires, d’échanges de prisonniers et de mouvements tactiques limités. Sans rien de définitif. Sauf que cette fois, le territoire contrôlé par les Russes est infiniment plus vaste et que leur armée n’apporte pas seulement des aides ponctuelles mais s’engage dans de vraies batailles.

On peut imaginer que le blocage répondrait au souhait des USA, de l’OTAN et de leurs affidés. Affaiblir les Russes englués dans des escarmouches quotidiennes, contraints de déployer beaucoup d’énergie pour conserver les avantages acquis. Pour le moment, ceux-ci reconnaissent dépenser 300 millions de dollars par jour depuis le 24 février, sans que les prises de guerre compensent ces dépenses.

Peut-être est-ce là la vraie raison de l’obstination des Otaniens ? Même le sénile Biden et le schizophrène Macronescu doivent bien avoir conscience que l’Ukraine ne peut l’emporter, à moins d’intervenir directement en s’exposant à un tir de semonce nucléaire. Mais paralyser la Russie dans un conflit interminable qui pourrait durer des années, voire de décennies, les arrangerait bien.

Sauf si les Russes, une fois les lignes de front stabilisées en Novorossia et au Donbass sanctuarisés, décidaient de pilonner l’Ukraine avec leurs missiles Iskander, de loin, en évitant d’exposer leurs troupes au sol. On verrait alors qui demanderait la paix le premier.

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/

 

 

 

image_pdfimage_print
35

47 Commentaires

  1. mais personne peut battre la Russie,comme la Chine voir les USA,qu’est-ce qu’ils croient a Bruxelles avec leurs minables sanctions ? l’union européenne ne représente aucune menace surtout militaire face a de grands pays comme la Russie,l’UE ne fait que de la gesticulation,l’UE n’a méme pas d’armée commune..!!! quels pays européen enverra sa jeunesse se battre militairement en Ukraine ?…aucun,l’UE ferme sa gueule et suit les ordres de biden qui lui est déja mort physiquement.Poutine aura gains de causes point barre.

    • Vive la Russie vive poutine….mort à l’entité mercenaires otanesque bras armé de la mafia mondialiste satanique parasitaires (l’hipper-classe) !

    • TOUT LES MEDIATS,DESINFORMENT,comme LCI ET BFM, toute la journee des debats avec des generaux aux ordres de L’OTAN,avant pour le covid 19,des medecins aux ordres de big pharma,des mensonges,la russie battue, des milliers de soldats russes,tues ect…tranquillement poutine a repris le DOMBAS,et continuera,jusqu’a mettre en siberie ,le traite,aux ordres des americains,ZELENSKY,poutine n’ai pas tout seul,la moitie du monde le soutiend,la chine,une bonne partie de l’afrique,l’inde et autres,que fait l’europe avec ses 450 000 habitants?AUX ORDRES DES AMERICAINS,rien,l’amerique dirige,pour sans mettre plein les poches sur le dos des europeens

    • L’UE n’est pas une organisation militaire. Mais qu’est ce qu’ils vous apprennent à l’école ?

      • L’UE pas plus que Soros, Gates, Carnegie, Al Gore et autres nababs du NWO ne sont des organisations militaires.
        Mais ils tirent les ficelles des politiciens corrompus à la tête d’Etats disposant de forces de combat, envoyées faire la guerre pour le compte de l’oligarchie.
        Et les militaires dont les intérêts personnels passent avant la défense de la Patrie, font ce qu’on exige d’eux, moitié mercenaires moitié tueurs à gages.
        Le ministère mondial de la vérité (Google, Facebook, Youtube, Twitter & Co) veille à ce que les peuples déjà abrutis par les télés sachent qui sont les amis et ennemis.
        https://fascismedefrance.blogspot.com/search/label/1%2F%20La%20censure%20%3A%20Minist%C3%A8re%20Mondial%20de%20la%20V%C3%A9rit%C3%A9

    • Qui irait se battre pour MACRONAZI et sa clique bêlante de ripoux qui au moindre vent retourneront leur casaque quand de la SFIO ils furent rebaptisés PARTI SOCIALISTE non par déni mais par honte de collaboration, les USA avec leur DOLLAR vérolé a réussi sans insister à les amalgamer dans une fosse septique.

  2. J’ai l’impression que la reddition du régiment Azov a Marioupol a été un point tournant dans cette guerre. Les Ukrainiens, que les merdias nous dépeignaient comme invincibles, ont soudainement cessé de l’être.

    • Et alors que vont ils trouver dans cette usine ? Et Qu ont trouvé nos sherlo.com à Busha ? Ça traîne cette enquete, il doit bien y avoir des résultats, même sans conclusion, ça me rappelle une en France, les examens ça coûte cher etc, pour 2 ans plus tard dire que les c. I..s…s étaient blanchi

  3. Arretez de dire que c’est zelinsky qui commande alors qu’il est l’idiot utile de la Washington mafia dont il recoient les ordres!

    • IL ne faut pas , non plus exclure l’hypothèse que l’état major UKR , lassé des pitreries de ZYGOMYR et voyant se rapprocher à grands pas une victoire de la RUSSIE , qui , à tous les coups serait reprochée aux militaires , décide de prendre les devants , d’éliminer le morveux , et de traiter avec les russes pour sauver ce qui peut l’etre encore , et sauver les miches de ceux qui ne sont pas des ukronazis.

  4. Peut-être faudra-t-il en arriver là : bombarder Kiev si Zelensky, avec une armée laminée, refuse la paix.
    Je ne vois pas le peuple ukrainien, ruiné et saigné, continuer la guerre au prétexte que Biden le soutiendrait.
    Et puis les élections de midterms pourraient changer la donne aux US

    • Les occidentaux sont au maximum de ce qu’ils peuvent faire sans risquer le pire.
      Une fois les forces ukrainiennes laminées, zel n’ayant plus de chair à canon n’aura plus d’autre solution que de sauver sa peau.
      ‘L’immense général Pellistrandi’ chantre de la victoire ukrainienne de bfmicrontv expliquait ce matin que ‘Poutine râcle les fonds de tiroirs’; alors attention quand les tiroirs seront vides…

      • «  »Les occidentaux sont au maximum de ce qu’ils peuvent faire sans risquer le pire. » » Effectivement, en 39 on avait été plus rapide pour attaquer….))

      • Encore un poireau qui n’a jamais entendu siffler d’autres balles que des balles de tennis

  5. J’imagine déjà la mine déconfite de tous ceux qui ont suivi sans broncher les exhaltations des deux va-t’en-guerre que sont Macron et Zélensky. Un choix hasardeux qui aura provoqué une hausse du coût de la vie en général, sans pouvoir vraiment le contenir ou l’anticiper, qu’auront désormais à payer tous les occidentaux au cours des années qui viennent.

  6. Nous n’entendons plus parler des femens ??? De quel origine étaient elles ??

    • justement: UKRAINIENNES! c’est un mouvement venu tout droit d’Ukraine, c’est dire la mentalité ……………..du moins de ceux qui dirigent ce pays !!!!!!!!!!
      justement, je m’étais fait la meme réflexion.
      d’apres leurs patronymes beaucoup de gens croient que ce sont des Russes, mais ce sont des UKRAINIENNES PURE SOUCHE télécommandées par ZELINSKY.

      • La patronne se nomme schevchenko….C’est fou le nombre d’ukr qui se nomment ainsi

  7. Je suis interdit de commentaires ou alors il faut des analyses conformistes et simplistes n’exédent pas 10 lignes insipides!

    • Effectivement, au-delà de 10 lignes le commentaire ne passe pas et on voit s’afficher le message sur fond rouge « UNE ERREUR S’EST PRODUITE ».
      Il nous reste deux solutions, soit être plus synthétique en restant dans la limite de dix lignes, soit tronçonner le texte en plusieurs messages de dix lignes.

      Après tout, c’est la ligne éditoriale de RL qui veut ça, en considérant que les commentaires doivent être brefs et synthétiques. Cela repose sans doute sur l’idée que les commentaires trop longs alourdissent le site et diluent la pensée des auteurs…

      Une idée pour terminer, pourquoi ne pas proposer à l’occasion un article complet à RL, qui vous permettrait de déployer une argumentation bien étayée ?

  8. Le commissaire Breton de l’UE dit ce matin qu’ils continueront à aider l’Ukraine ? Apport d’armes (qui va payer ?) Nous ? Blocage d’actifs (qui va payer?) Nous ? A la fin de cette guerre évitable PAR l’UE l’ours risque de se retourner et là je n’en suis pas ! Je ne comprends pas les décisions de l’UE mais ce que je sais c’est que les cons sont des lampyres ils brillent même le jour !🐛

  9. BFMenteur ! ! ! champions de la désinformation ! ! ! A BANIR ! ! ! !

  10. L’Ukraine était déjà un shithole avant la guerre, qu’on en juge :
    – 123ème dans le classement des pays par niveau de corruption
    – 133ème pour le PIB par habitant (banque mondiale 2021)

    Elle sera un shithole complet à la fin des opérations russes. Bravo.

    PS : il est frappant de voir à quel point en réalité il y a deux ‘Ukraine’ quand on regarde la carte des élections dans ce pays depuis son indépendance : très pro-russe pour la moitié sud-est, très pro-européenne (anti-russe ?) pour l’autre moitié.

    • Il faut se rappeler que tout au long du 20e siècle, les russes n’ont pas laissé que des bons souvenirs aux ukrainiens… j’espère que les ricains et leurs péones européens vont leur en laisser de plus mauvais !

    • – 9 millions d’émigrés qui ne supportaient plus la misère et la corruption.
      Un pays qui se vide de sa population

  11. ce clown pathétique et diabolique qu’est ce pédo-sataniste de cocaïnomane de Zelensky
    n’a plus qu’à se tirer une balle dans le fion ce trou de balle qu’il est !

  12. S’il se tire avec le fric du Sénile, il sera retrouvé partout et sa…euh,son couteau, lui servira à rien.

  13. Poutine a du rigoler lorsqu’il a entendu notre ministricule des finances le menacer de tout faire pour ruiner l’économie de la Russie. Il est vrai qu’en matière de ruine de l’économie d’un pays, c’est un spécialiste. Plus sérieusement, combien d’années la France mettra t’elle pour se relever (si elle y parvient) après des années de destructions macronistes?

  14. Après l’Ukraine, la Moldavie puis l’exclave de Kaliningrad (là, il faut envahir les pays baltes), enfin les pays de l’ex-pacte de Varsovie.
    L’appétit vient en mangeant et ne rien faire, c’est laisser faire.

  15. « troupes de choc Waffen SS « . Ne soyez quand même pas insultants en donnant à ces guignols sanguinaires le nom de ceux que Patton considérait certaines (il était prudent…)comme les meilleures troupes de la guerre.

    • Les unités Waffen SS n’étaient ni moins bonnes ni meilleures que la Heer, mais du fait de leur engagement idéologique elles étaient envoyées aux endroits les plus chauds…
      Elles étaient surtout composées et commandées par bon nombre de brutes épaisses sans scrupules, comme la division « Dirlewanger » et la 2e SS Panzerdiv. « Das Reich » qui commit le crime d’Oradour sur Glane…

  16. Sur Lci, l’antipoutiniste forcené Martin-Genier, prof à Sciences Po, se tortille comme un ver lorsque sont évoqués les massacres commis par les bolcheviques et qu’il est rappelé par un ancien du Kgb « repenti » que Staline a tué plus de russes qu’Hitler.
    Le Martin Genier hurle alors qu’il est indécent de comparer Hitler à Staline, que Staline a commis certes « quelques » (sic) crimes mais qu’Hitler était bien plus mauvais ;et l’ancien du Kgb de lui faire remarquer qu’il est sur la ligne de Poutine puisque ce dernier a fait voter une loi punissant de prison ceux qui comparent Staline et Hitler. Et le Martin Genier alors de se recroqueviller honteusement pour avoir été comparé à Poutine.

  17. Suite :
    Le Martin Genier-lorsque Rochebin, contraint on le sent, fait remarquer que le communisme n’a pas été jugé, contrairement au nazisme -se hâte de rappeler l’œuvre de Soltjeniskine, oui…mais pas pour condamner le communisme, mais pour comparer Staline à Poutine… ce dernier agissant comme Staline, à l’en croire.
    Et Rochebin d’oser dire « mais soyons honnêtes, tous les nazis n’ont pas été jugés » , faisant la joie de Martin Genier qui clame alors « c’est exact, des centenaires viennent d’être jugés » (oui, des gamins qui avaient 17 ans à l’époque et étaient gardiens de camps ou secrétaires).
    Marrant et rageant à la fois de voir tous ces gauchiasses se déchaîner contre Poutine, alors qu’ils sont restés des amoureux du régime soviétique. L’ancien du Kgb d’ajouter que Staline fait toujours l’objet d’une grande complaisance, pas qu’en Russie, aussi en Occident, ce qui a fait se recroqueviller le Martin Genier qui a dû se sentir visé.

  18. L’effondrement des Forces armées ukrainiennes semble faire consensus.
    Même le colonel Goya ( https://lavoiedelepee.blogspot.com/ ) reconnaît maintenant avec une certaine tristesse la progression des forces russes. Il qualifie d’avancée spectaculaire la prise de Popasna. Son dernier espoir repose sur la constitution de nouvelles unités ukrainiennes armées par les nations occidentales, mais reconnaît qu’il leur faudra quelques mois avant d’être opérationnelles.

  19. La tactique russe admirablement décrite par Erwan Castel sur le secteur de Krasni Liman :
    “Pour avoir vécu 2 fois des bombardements de Lance Roquettes Multiples de 122 mm “Grad” et au vu de la puissance décuplée de ceux qui ont frappé le petit secteur Nord de Krasni Liman, je peux vous garantir que ceux qui n’ont pas été tués ou blessés par ce déluge de feu ne sont pas vraiment opérationnels pendant les minutes qui suivent et qui sont justement celles de l’assaut des forces spéciales russes et républicaines.
    Et à Krasni Liman, les forces alliées ont réussi à prendre pied dans plusieurs quartiers de la ville détruisant de nombreuses unités, encerclant 2 compagnies et faisant entre 300 et 500 prisonniers ukrainiens complètement assommés par les frappes et les assauts russes. ”
    http://alawata-rebellion.blogspot.com/

  20. Je n’ai jamais été fan des pays qui en agressent d’autres, qu’ils se nomment États-Unis, Corée du Nord, Canada, Grande-Bretagne, Chine, etc… Dans mon pays, la Belgique, j’ai toujours milité pour que nos quelques avions F16 ne participent pas aux agressions commises par l’Otan (donc par les États-Unis). J’ai manifesté contre la participation par le passé de notre force aérienne à l’agression illégale de la Serbie et de l’amputation de ce pays de sa province du Kosovo afin d’y créer un état mafieux. Je ne vois pas pourquoi maintenant je retournerais ma veste et me réjouirais comme vous de l’agression perpétrée par la Fédération de Russie contre l’Ukraine souveraine même si le régime ukrainien employait les même méthodes fascistes que son agresseur envers sa propre population ; charbonnier étant maître chez lui ! Trump ne pensait pas autrement !

    • Dites franchement que l’agression contre le Donbass vous indifférait, tandis que l’agression de l’Otan contre la Serbie vous attristait : ah la belle cohérence que voilà !

      • @Anne – Marie G
        Le Dombass est territoire ukrainien au regard du droit international.
        Pierre Latour est donc parfaitement cohérent.
        Ceci dit le partage des territoires entre l’Ukraine et la Russie en 1991 a été bâclé, n’a pas tenu compte de la réalité historique et des intérêts geo stratégiques et économiques légitimes de la Russie. La raison commande que l’Ukraine cède officiellement la Crimée et une bande côtière de l’Est jusqu’à elle. Mais Zelensky qui considère les ukrainiens comme de la chair à canon ne veut rien entendre bien sûr. Les plus à plaindre sont les patriotes ukrainiens pris au piège de ce dilemne déchirant consistant à céder des territoires ou à mourir jusqu’au dernier comme l’exigent Zelensky et ses sponsors.

    • Et si le gouvernement belge se mettait à persécuter les wallons comme le gouvernement ukrainien a persécuté les habitants du Donbass ?
      Dans les pays multi-ethniques raisonnables comme la Belgique, le Canada, l’Inde, cela se résout par une forme de fédéralisme. Mais que faire quand une des parties est totalement autiste, violente et prise de folie meurtrière contre une partie de son peuple ?

    • Nuance ! La province de Métochie dite Kosovo était serbe depuis le moyen âge.
      En Ukraine, le Donbass et la Novorossia ont été russes jusqu’en 1922, date à laquelle Lénine les a fusionnés à l’Ukraine pour en faire une république soviétique. Les Russes majoritaires étaient supposés plus loyaux envers Moscou.
      Quant à la Crimée, elle a été offerte en 1954 par Kroutchev dans l’idée de constituer une fédération russo-ukrainienne.
      Les Russes y sont donc chez eux. Quelques décennies d’errements bolcheviks ne sauraient effacer des siècles d’histoire et de culture russe !

  21. Sauf que la Russie est entrain de les détruire économiquement Lyon les insolent politiquement et les battra militairement…la vente du blé va payer Les dépenses registre avec les centrales nucléaires et les armes prises a l’ Otan…l’Ukraine utile c’ est le sud de karkiv a Odesa

  22. Et les Russes stoppèrent les amerlocks décadents et dégénérés comme ils stoppèrent Napoléon et Hitler ; voilà ce qui va se passer .

  23. Ces enfoirés d’amerlocks se servent des ukrainiens cyniquement pour combattre les Russes . Pouah cette saloperie de peuple belliqueux, arrogant , menteur .

  24. Et maintenant à de la Finlande,en attendant le retour à la mère patrie desanciennes colonies . Pluiedu matin chez les ukrainiens, n.arrêtera pas le pèlerin . La presse de gauche pourra toujours fulminer l’excommunication, Poutine s.en fout et nous aussi . Évitons de payer les violons du bal.

1 Rétrolien / Ping

  1. Les Russes proches de la victoire – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

Les commentaires sont fermés.