Les Sages vont-ils dire non aux crèches après avoir dit oui au burkini ?

ConseilEtat3TraitresAu Conseil d’Etat c’est encore et toujours le zig-zag  permanent pour trancher entre autorisation ou interdiction des crèches dans les bâtiments publics.

Voilà deux ans que les Sages louvoient sur ce sujet devenu ultrasensible, puisqu’il mêle laïcité et identité. La décision a donc été reportée au 3 novembre.

Alors que personne ne s’est posé cette question depuis des lustres, la présence de millions de musulmans en France fait aujourd’hui vaciller la République sur ses convictions, celle-ci se montrant incapable d’assumer une laïcité affirmée, tout en respectant le patrimoine culturel de la France, ses traditions, son identité et ses racines chrétiennes. En définitive, c’est la présence de l’islam qui divise et fait naître des crispations sur la laïcité, qui n’existaient pas avant l’immigration.

Ce ne sont que messages contradictoires qui sont envoyés à la société. C’est le grand écart permanent.

Les crèches dans les mairies posent problème mais tout le monde se tait quand la mairie de Paris fête le début du Ramadan. D’un côté c’est du prosélytisme, de l’autre c’est un évènement festif. Robert Ménard a raison de se révolter.

Va-t-on remettre en cause la galette des Rois ou l’arbre de Noël de l’Elysée au nom de la laïcité, tout en aménageant les horaires des piscines pour les femmes, ou en servant des repas halal dans les cantines des écoles républicaines ?

Les Sages vont-ils autoriser le burkini sur les plages et interdire les crèches dans les mairies ? Le pire est à craindre avec un Conseil d’Etat déboussolé.

D’un côté, la Cour d’Appel administrative de Nantes autorise le maintien d’une crèche dans les locaux du Conseil Général de Vendée, mais de l’autre, c’est la Cour d’Appel de Paris qui ordonne le retrait de la crèche de la mairie de Melun !

Comprenne qui pourra !

Pour l’association des maires de France, présidée par François Baroin, les choses sont claires : pas de crèches dans les mairies, au nom de la laïcité et du “vivre-ensemble”. Autrement dit, “l’acceptation de l’Autre”, c’est le renoncement à nos traditions ! Les “accommodements raisonnables”, mais à sens unique, bien sûr.

Pour l’Eglise, les crèches ne sont pas une revendication des croyants. Selon le Père Guitton, “l’Eglise n’en a jamais fait un étendard.”

“Cette utilisation culturelle et identitaire de la foi chrétienne, revient en force aujourd’hui, avec des gens qui voudraient rappeler l’histoire chrétienne de la France pour l’instrumentaliser, jouer sur les peurs, ou surfer sur une vague parce qu’il y a des élections”.

Mais qui politise le débat si ce n’est le Père Guitton ? Défendre une tradition  culturelle ce n’est pas entrer en campagne électorale !

Et ce n’est pas à un prêtre qu’on va apprendre que la France est une nation chrétienne depuis plus de 1500 ans avec le baptême de Clovis. Faut-il renier notre histoire ?

Alors que le rapporteur public proposait d’autoriser les crèches dans les bâtiments publics, sous réserve que ce ne soit pas une initiative de prosélytisme religieux et que cela reste une manifestation festive, les Sages n’ont pas voulu trancher.

Les partisans d’une application stricte de l’article 28 de la loi de 1905, voient dans la crèche uniquement un symbole religieux et rejettent toute tradition culturelle.

Dans ce climat de division, les sages sont tétanisés, craignant aussi la Cour européenne des droits de l’homme.

Quant au peuple souverain, personne ne lui demande son avis. Pourtant, 7 Français sur 10 souhaitent que les crèches soient autorisées, selon un sondage Ifop.

En conclusion, on notera une fois de plus que le “vivre-ensemble” n’est  que source de divisions. Ca commence d’abord par le renoncement à nos coutumes et à nos traditions, pour finir un jour par le renoncement à notre identité.

Quand un pays confond “acceptation de l’Autre” et renoncement à ses valeurs et à ses racines, c’est qu’il n’a plus de convictions profondes, donc plus aucun avenir….

En Arabie les églises sont interdites. Les chrétiens sont persécutés dans une cinquantaine de pays musulmans. Mais en France, ce sont les crèches dans les mairies qui font débat et empêchent les Sages de dormir !

La France est vraiment mal partie !

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

19 Commentaires

  1. Laissons les faire . Si les crèches sont interdites les français ne descendront pas dans les rues Ils leurs feront payer à leur manière en mai 2017 ou il voteront à une majorité écrasante MLP . Ce sera ça notre réponse à leur trahison.

  2. La crèche est un symbole religieux, tiré des Évangiles , lesquels ne sont pas des preuves historiques. La scène représentée par la crèche n’a pas de rapport avec l’histoire de France, mais un supposé évènement survenu en Judée
    Permettre ce symbole religieux dans les mairies, c’est donné un nouveau coup de poignard à la laïcité ! Ce qui réjouira chrétiens et musulmans, car c’est un combat qui les réunis.
    Aussi tout le monde aura droit d ‘exiger son symbole religieux ou philosophique dans les établissements publics !
    Quand à vous monsieur Guillemain, on sait ici que vous êtes un pro musulman, vous voulez une France musulmane ( et chrétienne ). Alors bien sur, haro sur la laicité !

    • Bizarre votre commentaire ! Vous mettez tout au même niveau. Vous regardez du côté de la brise lorsque les ouragans sont dans votre dos.

    • Interdire les crèches c’est donner raison aux islamophiles.
      Car c’est de cela qu’il s’agit, les Sages ont peur de trancher à cause les 7 mls de musulmans.
      Sans musulmans la question ne se pose même pas.
      Vous dites n’importe quoi. 30 ans de vote FN ça ne fait pas de moi un pro musulman et un anti laïcité
      C’est vous qui donnez raison aux musulmans en interdisant les crèches.

      Mais vous ne comprenez pas grand chose à ce que je dis.

  3. Comprenne qui pourra !

    « Pour l’association des maires de France, présidée par François Baroin »

    François Baroin = Franc-Maçon.

    C’est pourtant très simple à comprendre quand on a la clé de décryptage…

  4. Noël vient de nativité.
    Il est donc urgent d’interdire Noël, de supprimer toutes les décorations, les lumières, les étoiles (qui guident les rois mages).
    Il faut supprimer les cadeaux (des rois mages).
    Supprimer la dinde, le foie gras.

    Peut être un mouton égorgé comme il se doit.

  5. Quand on renonce à notre culture, on renonce à notre identité. Et quand on renonce à notre identité, on renonce à notre vie.

    • exactement voila pourquoi l’islamisme s’accroît! La perte de nos valeurs, de notre histoire et du pourquoi de l’importance de la laïcité! L’ignorance total de la loi sur la laïcité fait le jeu des musulmans pour installer leur charia! En inventant des mots comme l’islamophobie, afin de faire un odieux parallèle avec l’antisémitisme et pouvoir de ce fait faire des procès à tous ceux qui dénonce ce nazisme qu’est l’islam!

  6. Moi qui suis athée et comme tous les français d’autres confessions à part les musulmans, les crèches, les arbres de Noël n’ont jamais choqués personnes car elles font parties de la tradition que l’on soit chrétiens ou non! Et que dire quand l’UNESCO dit que Jérusalem fait partie entièrement de la religion musulmane, alors qu’elle n’est citée aucune fois dans le coran! Qu’elle a était bâtit par le Roi David et que Jésus,juif y vécu!u’il n’y a aucune trace archéologiques musulmanes et la mosquée fut érigé pour que les juif ne puissent reconstruire leur temple! Et la France à voté1 fois pour et s’est abstenu la 2 fois!c’est la négation de toute la culture judéo-chrétienne

    • la France s’est encore vautrée dans la bassesse avec cette affaire de Jérusalem
      Tous les pays occidentaux ont refusé d’approuver ce mensonge, sauf la France toujours à plat ventre devant les musulmans

  7. Qu’ils soient de droite ou de gauche ils sont prêts à tout renier pour du clientélisme!Un peuple qui renie ces origines, est un peuple mort ! Ils n’ont toujours pas compris que c’est en ayant des racines fortes et fiers de nos histoires,culture que l’on se fait respecter, non en se reniant constamment voir cette vidéo tournée en Suède mais qui aurait très bien pu être tournée en France.les « pas d’amalgames » en pleine action:https://www.youtube.com/watch?v=RbSi9JJASbs

  8. Tuot n’a plus rien à faire au Conseil d’Etat dont il ne fait plus partie depuis début Août 2016. Quant on pense que sur les 300 conseillers, dont 200 actifs plus ou moins nommés par le gouvernement en place, il n’y a que 3 gugusses pour rendre des jugements au nom d’une Nation tout entière, cela laisse rêveur ! Ah oui, les islamo socialo fellateurs appellent cela la Démocratie, excusez du peu.

  9. « Quant au peuple souverain, personne ne lui demande son avis. Pourtant, 7 Français sur 10 souhaitent que les crèches soient autorisées, selon un sondage Ifop. »

    Il manque une phrase à ce paragraphe, Jacques. J’aurais ajouté cette phrase : « De toutes façons on ne demande plus jamais leur avis aux français, on ne leur demande plus que subir des décisions auxquelles ils ne sont plus jamais conviés à participer. »

    Par ailleurs j’ajoute que les membres de l’exécutif et de toute la magistrature ne sont JAMAIS élus par le peuple, ils sont tous NOMMÉS dans un cercle fermé auquel le peuple des citoyens n’a pas accès… ce qui en soi est déjà un déni total du principe de démocratie.

  10. “Cette utilisation culturelle et identitaire de la foi chrétienne, revient en force aujourd’hui, avec des gens qui voudraient rappeler l’histoire chrétienne de la France pour l’instrumentaliser…”.
    Ils font du déni de l’histoire de France alors que la religion chrétienne en fait partie. « Le baptême de Clovis (peut-être en 499) symbolise la conversion des Francs au catholicisme, favorise la fusion de ce peuple germanique avec le peuple gallo-romain et l’expansion du christianisme en Gaule. Cet événement apparaît comme l’origine de la monarchie sacrée des rois de France, et par là, comme une des origines de la nation (titre de Fils aîné de l’Église porté par les rois de France). »

  11. Les français n’ont pas à avoir honte de leur histoire bien au contraire, tout comme dans n’importe quels pays de cette planète. Est-ce qu’en Italie ils diraient que le catholicisme ne fait pas partie de l’histoire de l’Italie ? Et on pourrait dire que la religion musulmane ne fait pas partie de l’histoire de l’Arabie Saoudite.
    Ce que veulent tous ces gens c’est renier le passé de la France pour permettre son islamisation. Déjà notre pays finance l’Islam et veut le financer encore plus, alors qu’il ne le fait pas pour la religion catholique. Il y a des politiciens qui osent dire qui faut financer l’Islam parce que sinon, des pays étrangers le financent alors que c’est aux fidèles de le faire

  12. La religion musulmane est toute récente en France, c’est une religion qui a été implantée par le fait de mouvements migratoires venant de pays musulmans et des naissances importantes de ceux-ci alors que la France a un long passé de chrétienté et ces gens (comme ceux de cet article) veulent le faire oublier pour laisser place à l’islamisation de la France. C’est une colonisation sans guerre, une colonisation par immigration.
    Aucune religion ne reçoit de financements en dehors de la religion musulmane. Certains parlent même de taxe halal pour financer l’Islam, tout cela sert à en faire officiellement une religion d’Etat. Les politiciens ne disent pas leur projet mais c’est ce qu’ils font.

Les commentaires sont fermés.