Les SDF ne se font pas de cadeaux entre eux


Bien le bonjour, Riposte Laïque ! J’espère bien volontiers que toute l’équipe de rédaction se porte bien. Je tenais à vous adresser ce que je pense être mon ultime récit. Je vais bien, rassurez-vous, je suis seulement très accaparé par mes diverses démarches. Il n’empêche que j’ai été heureux de partager avec vous, ainsi que vos lecteurs, quelques-unes de mes expériences et de mes différentes visions d’optique au sujet du fonctionnement de cette société pervertie et aliénante.
Au cours de ma vie, malgré les épreuves, je ne me suis jamais plaint. J’ai toujours exposé les faits sans jamais manifester la moindre lamentation. D’ailleurs, on a souvent salué ma grande patience. Je ne compte pas arrêter pour tout de bon mes observations, mais la colère et l’animosité vis-à-vis de ce monde injuste ne montent que trop. En effet, j’aspire à jouer la carte de l’apaisement !! Il n’en demeure pas moins que cette correspondance avec votre journal de qualité m’a redonné l’envie indicible et nécessaire de reprendre la plume.
De nouvelles idées ne trottent que trop dans mon esprit tourmenté. Je dois avouer que je n’avais pas écrit un seul mot depuis plus de six mois maintenant. Je voue une prédilection toute particulière et pleine d’affection pour ce bon vieux stylographe. C’est chez moi inné, je n’aime guère pianoter durant des heures sur un clavier d’ordinateur. Tandis que j’étais à la rue, dans l’objectif premier de garder le sens de la réalité, j’effectuais la rédaction quasi quotidienne de mon carnet de vie, ayant opté de l’intituler ainsi parce que je trouvais que c’était mieux que carnet de route, carnet de bord ou encore journal.
Avant de conclure, j’ai eu un tilt quelques heures plus tôt lorsqu’un ami m’a dit qu’il envisageait de prendre un chien pour assurer sa sécurité et être de telle sorte davantage rassuré. Cela m’a rappelé le cas d’un jeune SDF dont un ami fidèle s’occupait. Un jour, ce gars s’est fait tabassé par un autre SDF. Profitant qu’il était complètement sonné, l’agresseur est reparti avec le sac à dos du malheureux. Mais pas seulement. Il a aussi volé le chien ! Une solidarité s’est alors mise en œuvre entre bénévoles d’associations et sans-abris. Le bandit a été retrouvé in extremis alors qu’il s’apprêtait à quitter le département du Puy-de-Dôme. Une fin heureuse, donc. Les SDF ne se font pas de cadeaux entre eux. Bien au contraire, les plus fortiches profitent des plus vulnérables. Chaque début de mois, lorsque le RSA tombe, c’est la fête. La plupart ne se rendent compte de rien et se font dévaliser. Chaussures et téléphones peuvent très vite changer de propriétaires.
Je voulais aussi relater une autre réalité de ce qui se trame sournoisement dans ce beau pays qu’est la France, en tout cas ce qui y ressemble. Un ami professeur dans un centre de formation pour adultes pouvait me pistonner pour rentrer dans son module. C’était surtout l’occasion de dégoter là un hébergement. Le hic !, car il y en a toujours un quelque part, c’est que le préfet avait réquisitionné l’ensemble du foyer. Je vous laisse deviner pour qui au juste. Ainsi, les apprentis devaient se débrouiller pour trouver à se loger ailleurs. Mon ami ainsi que son épouse trouvaient cette mesure injuste et scandaleuse. Il y a de quoi, en effet. Toutes ces mesures sont tellement mesquines !
J’ai pris connaissance du cas de ce jeune Pakistanais de 19 ans qui est aidé par des enseignants afin qu’il ne connaisse pas les épreuves de la rue. Mais peut-être que, sans être médisant, pourrait-il trouver une quelconque alliance avec des jeunes de la cité ! Hé ! z’y va, mon frère. Sur YouTube, j’ai vu une capsule édifiante sur le témoignage d’un Juif d’extrême droite à Jérusalem qui déclarait que des alliances avaient été faites avec les extrêmes droites de pays européens, et ce dans l’objectif de lutter contre l’islam radical, ce qui permettrait de l’éradiquer. Il n’en déclarait pas moins que ce n’était pas être un nazi ou un fondamentaliste que d’être nationaliste. Personnellement, à l’instar de bon nombre de mes semblables français, j’adore mon pays. Point ! Et de préférence, sans racaille ni pègre. Les films que je déteste le plus sont ceux quand les méchants gagnent à la fin. Cela m’est particulièrement insupportable, oppressant ! On serre les dents et on ressent à ce moment-là l’envie irrésistible de cogner fort, très fort, sans pitié ni concessions.
En guise de conclusion, je reprends à mon compte cette citation d’Arthur Rimbaud : « Moi seul ai la clef de cette parade ! ». Je vous remercie encore pour cette merveilleuse aventure passée en votre compagnie, et je vous assure de tout mon soutien.
Cordialement…
Franck Courais

0
0

61 Commentaires

  1. Cher monsieur Courais, merci pour vos articles si bien écrits. Je trouve bien triste que les SDF, déjà abandonnés de tous, ne se serrent pas au moins les coudes entre eux. Qu’elle solitude cela entraine!
    Je vous souhaite de vous sortir de cette situation rapidement! Donnez-nous des nouvelles de temps en temps, j’espère qu’elles seront bonnes.

  2. moralité quand le ratelier est vide les chevaux se battent

    • C’est exactement ça !! À qui se fier, dans de telles conditions !!? À soi-même, c’est tout…

  3. Les SDF, ces intouchables de nos sociétés contemporaines sont les véritables héros de nos sociétés occidentales. Car réussir à survivre dans ces conditions tiens de l’heroisme. Mais pour les «élites », les héros modernes sont obligatoirement des’envahisseurs « migrants » africains et surtout musulmans. Il n’y a qu’a voir la honteuse masquarade des « Cesar » pour comprendre…

    • Décennies après décennies, j’ai constaté l’évolution de la vie, ou plutôt sa régression, et comment les mentalités sont devenues tristement déplorables et catastrophiques. J’ai souvent entendu dire qu’il valait mieux être un héros vivant qu’un lâche mort. Pourtant, je ne peux pas m’empêcher de croire que les choses ne vont pas aller en s’arrangeant…

    • Je n’ai pas fait la guerre, aussi ce que j’ai vécu n’est peut-être pas aussi dramatique. Mais il s’agit d’une sacrée épreuve cuisante tout-de-même. Singulièrement, j’ai passé de bons moments euphoriques…

  4. Cher Monsieur,
    Que le printemps qui arrive continue à vous ouvrir le chemin de la Vie qui est rempli de déceptions, de souffrances et de chutes… Mais pour qui ?
    La chenille est-elle déçue de devenir un papillon. Quel accouchement n’est ce pas ! Nous sentons bien qu’au delà ou en deça de ce combat « ègotique » une joie nous appelle, celle du Christ sortant du tombeau existentiel…de la petite laisse comme disait C G Jung !
    Conseil de lecture.  » Hara centre vital de l’homme  » Graf Dürckheim.
    Courage et bonne pratique.

    • Merci pour vos recommandations !! Quel bel exemple que celui de la naissance du papillon !! Et il en existe bien d’autres !! Il est écrit en Matthieu 18: 6 « Mais si quelqu’un fait trébucher un de ces petits qui ont foi en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui attache autour du cou une meule de moulin qui fait tourner un âne, et qu’il soit englouti en pleine mer. »…

      • Ce que je tentais de vous dire, mais qui est difficile à expliquer… c’est qu’en gros il existe au plus profond de nous une dimension qui nous met en harmonie avec la Vie. Il est conseillé de rester vigilant le plus souvent possible à la présence au souffle, par exemple, ou la prière, ou les deux, pour éviter de se laisser embarquer par des pensées qui tournent en rond et partir en vrille. Les authentiques pratiquants de la voie du Bouddha font cela, pour rester connectés à la Vie. Jésus disait demeurez en moi comme je demeure en vous, etc,etc…Tout cela pour entrer en résonance, en harmonie avec la Vie et créer les conditions du coup de bol  » divin  » Tranquillement, en confiance. C’est dur, mais votre situation actuelle est favorable … Pour un bourgeois repu c’est plus compliqué…

        • C’est plus compliqué pour lui car il ne ressent pas ce manque. il est comme un poisson repu dans un aquarium posé dans une barque sur l’océan…

        • C’est fort joliment bien développé, je vous remercie !!

            • Je m’efforce de répondre à tout-le-monde, au fur-et-à-mesure. Cordialement…

  5. J’ai lu tous vos articles avec attention même si je n’ai pas commenté jusqu’à maintenant. Que vous dire Franck? Bon courage à vous, et au plaisir de vous relire ici.

  6. Moi ce que j’espère c’est que vos articles seront lus par des politiques et autres associations diverses et variées. Il n’est pas impossible qu’un perche vous soit tendue désormais dans les semaines ou mois qui arrivent au niveau d’un pied à terre en attendant un boulot. Gardez espoir !
    Matthieu 7 –  » Demandez et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira. 8- Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve et l’on ouvre à celui qui frappe. 9- Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain? « 

    • Excellent passage biblique !! J’apprécie !! Les Écritures m’accompagnaient nuit et jour dans mes turpitudes. Quel réconfort ce fut alors, à défaut d’avoir de la chaleur humaine !!

    • la perche à été tendue , mais ……………….ce sacré foutu mais……..Me dérange !

  7. « Stylographe » transformé en internet, YouTube familier ? Belle plume ?
    Vous avez vécu le pire, et revenez à la surface.
    Votre passage sur RL vous a fait comprendre que vous existiez encore.
    Les conseils ont afflué. Tirez-en profit ! Bon vent !

    • vous êtes un très bon psy pour notre cher SDF qui grâce a sa plume a trouver sur RL une sorte de famille qui lui redonne espoir, malgré les aléas notre vie nous appartient, il nous arrive parfois de sombrer au fond du puits, mais qu’elle joie de revenir parmi les vivants et bientôt voir renaitre le printemps, si belle la nature qui nous réconcilie avec la joie de vivre.

      • Cher Million. Dans le désert des réponses, vous êtes un des rares qui m’encouragent, encore, à écrire. Car, le faire dans le vide devient un Sacerdoce… Merci.

      • Oui, notre propre vie n’appartient qu’à nous, et à nous seul !! Une femme ne nous appartient pas davantage. Ni même notre enfant, fruit de notre chaire, de notre sang. Même un animal se respecte…

    • J’apprécie d’employer le vieux Français. J’évite les mots Anglais. Je regrette de ne pas causer le patois Auvergnat, qui se perd, comme bon nombre de langues régionales. Certains les défendent. Mais je déplore que nos chers gouvernants veuillent les faire disparaître. Au profit d’autres langues, comme l’Arabe !!?

  8. J’espère surtout que vous trouverez un travail gratifiant car, que l’on aime l’argent ou pas, il est indispensable, ne serait-ce que pour se loger. N’oubliez pas de nous donner de vos nouvelles de temps à autre. Et j’espère qu’elles seront bonnes. De tout coeur avec vous.

      • Au-Revoir Franck ! Gardez le contact. L’état de sidération… Je comprends. Vous n’avez pas répondu à ma question sur : « Aimez-vous les animaux ? ». Aimeriez-vous vous impliquer dans une ferme pédagogique, à la campagne ?

        • Oui, en effet, j’aime les animaux, et je défends même leur cause, sur mesopinions.com notamment. Mais j’évite le contact des chiens, ayant été mordu plusieurs fois, aux mains et au visage. En outre, j’ai peur des vaches et des araignées…

          • Je signe aussi sur Mes.Opinions.com. J’espère que vous ne gardez pas de traces des morsures de chiens (?)… Pour les vaches, ça me surprend, car ce sont de braves bêtes. Elles ont plus à craindre des hommes que nous d’elles… Il suffit de savoir ce qui se passe dans les abattoirs… Pour les araignées : ça s’appelle une phobie, paraît-il… A bientôt, j’espère, de vos bonnes nouvelles.

  9. Cela parait invraisemblable cet intérêt de certains pour les étrangers musulmans. On dirait que plus ils se conduisent comme des nuisibles et des assassins, plus les bonne âmes se mobilisent pour leur apporter leur soutien, cela leur semble plus gratifiant semble-t-il. Nos SDF bien français qui n’ont pas de chance sont même délogés du peu qu’ils ont pour le leur donner. Ce désamour envers les siens est une désolation, une traitrise. Mais que faire puisque les instructions sont données par le haut et qu’ils ont à leur service les associations de toute sorte. Mobilisons-nous pour les nôtres c’est notre devoir.

    • Ils ont peur, je pense. Car les Arabes réagissent au quart-de-tour, et n’hésitent pas à en découdre…

  10. Bonjour Franck, l’idée de tenir un « carnet de vie » est en effet vitale quand on vit dans des conditions aussi pénibles. L’introspection qui se développe dans un réflexe pour lutter contre la déréalisation a besoin d’être couchée sur le papier ne serait-ce que pour en garder une trace et y voir plus clair. Je comprends votre besoin de fuite de la réalité sociale si pesante, si vide de sens pour une personne qui je crois comprendre ne peut compter sur l’appui de sa famille. Heureusement vous avez quelques amis sur lesquels vous pouvez comptez, c’est indispensable. Que vous dire de plus ? Que je veux pour vous le meilleur, que vous vous gardiez en bonne santé, physique et morale.

    • Avec mes remerciements sincères !! L’écriture m’accompagnait agréablement. Dans mes carnets-de-vie, de format A5 et noircis recto-verso, je relatais sans vergogne mes joies et mes peines, mes doutes et mes espoirs, et bien d’autres pensées positives…

  11. Ai -je le droit de dire ça?
    Comment fait-on ,quand on est parent; pour laisser son môme dans la rue sans être tenté d’aller le ramener à la maison ,même à coup de pied quelque part ?
    C’est très mal de frapper un enfant ,le laisser crever ,c’est mieux.

    • Dans la famille, je ne puis compter sur personne, effectivement. Je me suis entendu dire que ce ne serait pas me rendre service. En outre, j’entends souvent dire qu’il est scandaleux de battre un chien, voire de l’abandonner. Mais l’on peut rejeter un être humain, ce n’est pas gravissime…

  12. « Magnifique » pays où les gouvernants et autres humanistes de la sainte farce préfèrent aider et financer des gens de sac et de corde venus des pires shitholes de la planète que de favoriser leurs propres ressortissants (Français de souche) !
    J’ espère que le jour où ils rendront gorge n’ est plus trop éloigné : nous prendrons plaisir à les supplicier !
    J’ espère que votre situation va s’ améliorer rapidement et je vous souhaite le maximum de chance , cher Frank !

  13. Étrange, alors que la solidarité vient le plus souvent de partages dans la peine.

    • C’est pourtant la dure réalité de la chose !! Les riches extorquent bien et spolient sans le moindre scrupules les pauvres…

  14. Il y a quelques années, j’avais acheté et lu « Clocheman », un livre écrit par un SDF cumulant quelques trente années de vie à la rue. Et effectivement, il mentionnait ce point qui est le titre de votre article.

  15. oui vraiment votre point de vue est plus qu’intéressant si ce n’est essentiel ..Écrire depuis la rue ,si bien au demeurant, vous vaut une bien juste place dans ce journal ! Àbientôt Frank j’espère

      • Cher Franck, sur RL vous avez trouver une famille et des Psy de bons conseils, esseyer d’écrire votre journal, votre ressenti, bonnes ou mauvaises journées cela aide beaucoup, (je l’ai eu fait dans certaines passages de ma vie) c’est très important. Je vous souhaite de trouver enfin une stabilité, j’aimerai connaître votre signe astral si cela n’est pas indiscret. J’espère que nous aurons le plaisir de vous lire de temps a autre. Bon courage et bonne chance, il y a des trésors de savoir en vous….

  16. Cher Franck COURAIS,
    Que vous marquiez une petite pause est concevable: vous en êtes à la 5e contribution toujours aussi remarquable que les précédentes en une semaine. Vous devenez un pro de la chronique!
    Personne ne vous tiendra rigueur d’ adopter la semaine anglaise pour prendre un repos amplement mérité. D’ autant plus que vous reviendrez la plume entre les dents pour houspiller le régime.
    Détendez-vous et revenez-nous avec votre bienheureuse plume!

    • Bonjour !!, Fernand. Ce n’est pas tant une question de repos, car je n’en suis quand même pas là. J’ai seulement réalisé que j’ai deux ans à rattraper, sans oublier les deux passées dans mon logement avec le bazar de mes propriétaires où mes envies se flétrissaient peu à peu. Or, je peux écrire d’autres chapitres de ma vie. À bientôt, je l’espère…

    • J’ai beau n’être qu’un pauvre gars, je serais assez favorable au retour de la monarchie. D’ailleurs, quand des personnes me demandent pour qui je vote, je réponds allègrement, et non sans jubilation, que je suis monarchiste. Ce qui n’en fait pas moins bondir !! Je songe également à la suprématie divine…

      • Belle réponse:-). En effet, nos rois nous ont rarement trahis, et le bon Dieu jamais:-)

        • Il est surtout grand temps de se débarrasser de cette politique « traditionnelle » corrompue, pervertie et nauséabonde. Je suis entré en contact avec les Légitimistes…

    • D’ailleurs, la dernière personne que j’ai conduit, lorsque j’étais chauffeur-particulier, était un baron. Il me faisait confiance en me confiant son auto, une splendide Peugeot 607 haut-de-gamme toutes options, une magnifique voiture Française, et était satisfait de ma conduite tout en douceur et précise. J’ai aussi conduit un gros monstre, une Mercédès 600 S.E.L. V12. Mon rêve aurait été de conduire une Bentley ou une Daimler Double-Six. D’ailleurs, si j’avais les moyens, je m’offrirais une vieille Bentley des années 50…

    • Il fut une époque où j’ai rencontré du beau monde. Et puis, tout s’est arrêté, net. L’ami qui m’héberge est féru de psychologie. Il prétend que je suis complètement bloqué, en état de sidération…

      • Invoquez l’esprit saint dès le lever du jour. Bon Dimanche, bonne messe aussi je vous le souhaite.

    • Disons que ce fut une bien agréable expérience !! D’autres journaux ouvrent leurs colonnes. Mais avec Riposte-Laïque, on peut s’exprimer librement. C’est l’ami qui m’héberge qui m’a fait découvrir ce média hors-du-commun. Cordialement…

  17. Bonne chance à vous Franck ,j’espère que tout va s’arranger pour vous .

Les commentaires sont fermés.