1

Les similitudes entre la France de 1940 et celle de 2016

 

les-cloches

Avec son livre Les cloches sonneront-elles encore demain?, Philippe de Villiers est l’un de ceux qui dénoncent et prouvent la criminelle responsabilité des politiciens au pouvoir dans l’islamisation de la France. Mais les politiciens, seuls, auraient, comme autrefois, du mal à faire passer leur trahison dans les masses, sans le concours d’une presse, d’une administration, des hautes strates militaires, des forces de l’ordre et de la justice, quand elles ont choisi de trahir la Nation.

La France et les Français sont en danger de mort

Antoine MARTINEZ (Général 2s armée de l’air), coprésident des Volontaires Pour la France vient d’adresser une lettre ouverte aux représentants de la Nation : « Le constat est cruel mais implacable : comment le Chef de l’État peut-il reconnaître explicitement le péril que représente l’islam, puisque dans son esprit il en est à l’évocation d’une partition, et être resté et continuer à rester à ce point inactif, voire favoriser cette dérive qui met en danger son peuple et l’avenir de la France ? La Nation se sent trahie. Comment peut-il se résigner à accepter l’inacceptable ? » http://www.volontaires-france.fr/single-post/2016/11/09/Donald-TRUMP-la-victoire-du-peuple-

La réponse à ces questions, Philippe de Villiers la révèle : « depuis les années 1980, notre pays a été lentement mais sûrement « islamisé ». Rien n’a été fait pour répondre aux vagues migratoires et au plan secret de l’Europe. Pire, ce projet d’un « Eurislam », révélé ici au grand jour, a été encouragé par les élites françaises ». 

Il n’est pas le seul,et Alain Wagner fait remonter l’infamie dès les années 1973 :

 

 

ct-livrehttp://resistancerepublicaine.eu

ghislainehttp://ripostelaique.com/acheter-nos-livres

 

nos_tres_chers_emirs_hd

Dernier avertissement avant la débâcle

S’il y a un sinistre point commun entre la la situation de la France de 1940 et celle de 2016, c’est bien celui relaté par Jean-Louis Tixier Vignancour dans sa préface du Mémorial de France : les responsables du désastre accusent pour masquer leurs responsabilités. 

prefaceHier, les planqués accusaient les soldat de s’être mal battus, aujourd’hui, les acteurs de la destruction de l’identité française veulent offrir en sacrifice des places fortes aux islamistes sur le sol national. En interdisant bien entendu aux patriotes un combat de légitime défense en les privant notamment du port d’armes légal.

Hier au moins, la France avait livré bataille. Et encore, faut-il le préciser, 21 ans après 14-18, face à une armée régulière, la Wehrmacht. Avec des effectifs en moins et avec un armement obsolète.

A noter – pour les grincheux – que l’exergue du Chef de l’Etat Pétain, dans le Mémorial de France  rédigé par André-Paul Antoine (un Ancien de 14-18), se  limite, à cette date, à cette seule supplication : « Français, gardez pieusement la mémoire de vos héros »

Messages du Marechal Pétain les 16 et 20 Juin 1940

memorial

unites-citees      Faits d’armes

table-des-mat   Lieux des combats

« … Ce vieux maréchal, qui, en juin 1940 avait « fait don de sa personne à la France pour atténuer ses malheurs » paie pour la lâcheté de tout un peuple.

En effet, arrêtons de faire croire que ce vieillard aurait fait, avec la complicité de Pierre Laval, une sorte de coup de force pour s’emparer du pouvoir. Rappelons les faits : les parlementaires français ont accordé les pleins pouvoirs à Pétain par 569 voix pour et 80 contre, soit, en gros, 85% des suffrages exprimés. Ce vote eut lieu le 10 juillet 1940. (NDLR JC : une plaque rappelle les faits devant l’Opéra de Vichy et à Bellerive-sur-Allier) Comment ose-t-on écrire que la France et ses représentants légaux ne pardonnaient pas au maréchal d’avoir demandé les conditions d’un armistice le…18 juin ? Ils ont eu le temps de la réflexion et ont donc voté en leur âme et conscience… »  Dans cet ouvrage qui relate bon nombre de « massacres oubliés », tels ceux de la Vendée ou de Katyn (entre autres), un grand chapitre est consacré à la guerre d’Algérie. Le génocide des harkis est fidèlement retranscrit ainsi que les massacres perpétrés sur la communauté européenne d’Oran, le 5 juillet 1962… d’où le titre de l’ouvrage : « Oran, 5 juillet 1962 (et d’autres massacres oubliés) commande à Eric de Verdelhan 132 avenue de Nivelles,17100 Saintes ». Source : José CASTANO http://popodoran.canalblog.com/archives/2016/08/31/34261377.html

Histoire parallèle de Marc Ferro

Qui évoque cette période de l’Histoire de France ne peut passer sous silence le travail de l’historien Marc Ferro et sa longue série documentaire d’archives filmées diffusée à la télévision.

Marc Ferro qui s’exprimait ainsi récemment sur le terrorisme, devant une Anne Sinclair crispée : « On fait de la chasse à l’homme comme s’il s’agissait de délinquants ». 

Terminons par le célèbre propos de Winston Churchill  : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre ».

Et aussi : « Prenez les armes, et montrez votre valeur, soyez prêts au combat ; car il vaut mieux pour nous périr en combattant que d’affronter le spectacle de l’outrage fait à notre nation et à notre autel ».

Et bien d’autres citations encore sur http://evene.lefigaro.fr/citations/winston-churchill

Il y a 74 ans, l’espoir est venu des Russes, des Anglais et des Américains. Après le Brexit, il nous arrive aux jours présents par l’élection de Donal Trump. Pourquoi pas bientôt de la Forteresse Europe.

Et enfin de France, si le FN veut bien entendre raison avec tous les alliés patriotes.

Jacques Chassaing