Les syndicalistes qui défendent les clandestins trahissent les travailleurs

Publié le 18 avril 2011 - par - 1 259 vues
Share

Quel est LE problème de fond. Le manque courage politique ou la perversité d’une mécanique de substitution des cultures.

La vision à long terme de gouvernants les yeux rivés sur le guidon au mieux ou, comme le pensent d’autres, les yeux fixés sur le but ultime d’une islamisation progressive des sociétés occidentales. Je n’ai pas encore « ma religion » à ce sujet, car j’espère qu’entre ceux qui souhaitent véritablement cette islamisation et les idiots utiles de celle-ci, il existe des femmes et des hommes qui ne pensent qu’à réaliser une « bonne gestion politique » d’un fait religieux devenu évident.

L’islam est là, en force, particulièrement en France. Sa présence est visible, provocatrice parfois et même de plus en plus souvent, dans les rues, les boutiques, les restaurants d’entreprises, les revendications alimentaires et vestimentaires, ce qui me fait dire qu’elle n’est pas innocente. S’il ne s’agissait que de croire en un Dieu et pratiquer des rites, ce ne serait pas trop important. Les Chrétiens le font, les Bouddhistes, les Hindouistes également.

L’islam ne se contente pas d’être reconnu! Il souhaite être unique et conteste à d’autres leurs réalités et croyances. Pire, c’est au nom de l’islam que l’on assassine, pille et exécute ailleurs. Comme si cela ne suffisait pas, la justification est écrite dans le livre sacré de l’islam: les sourates du Coran sont explicites. Mais le Coran n’est que pour 14% des justifications des assassinats au nom de l’islam. Il y a les Hadits (la vie de Mahomet) et la Charia. Celle-ci affirme qu’aucune loi humaine n’est au dessus de la charia, loi divine d’où l’incompatibilité manifeste et déclarée par les musulmans eux-mêmes de l’islam dans notre république.

Dire que l’islam est une religion comme une autre est un peu court. Les croyants musulmans au moins ont cette franchise! Ce n’est pas une religion comme une autre! C’est la seule et unique au delà de toutes les autres. La dernière révélée par un prophète s’appelant Mahomet. Etant la seule et unique, la définitive que rien ne peut dépasser, les croyants fanatisés n’acceptent pas le fait qu’il puisse y avoir d’autres religions. Hormis celles du livre.

Toute l’histoire et le passé de l’islam prouve que partout où s’installe l’islam, l’herbe des autres religions ne peut plus pousser. La plaine est islamique et les quelques brindilles qui restent ne peuvent que faire profil bas sinon gare à l’arrachage sans ménagement. Même si elles sont là depuis bien plus longtemps. Quant aux religions autres que celles du livre, elles ont été éradiquées à coup de cimeterre et de conversions immédiates comme en Perse et en Inde.

Ce passé récent devrait interpeler nos dirigeants pensez-vous ? Ce n’est pas le cas et là se pose véritablement la question de la volonté. A-t-on décidé cette situation dans les bureaux feutrés des Présidents, des gouvernements, des Chefs d’entreprises ? Ou est-ce elle qui s’est imposée de fait, suite à une immigration incontrôlée? Je penche de plus en plus pour la première réponse. Pourquoi ?

En France, l’immigration a été voulu par les entrepreneurs afin de réduire la puissance des syndicats et faire baisser le coût du travail. Belle réussite parachevée par l’entrée de l’Euro. Les travailleurs français ont des syndicats incompétents, politisés et devenus tiers-mondistes. Tout ce que pouvait souhaiter le grand patronat!

Bravo à la CGT, la CFDT, FO et CFTC (dans une moindre mesure). Vos actions ont permis de réaliser ce grand dessein à long terme. Vous rendre impuissants et qui plus est, acteurs de cette impuissance. C’est en tant qu’ancien syndicaliste que je vous le dis ! Combien de débats ai-je pu avoir avec vos responsables. Souvent communistes, parfois internationalistes, tous biens pensants assurément.

Vous défiler Mesdames et Messieurs pour défendre des droits qui vous réduisent à être de futurs chômeurs. Vous défilez pour défendre des « sans papiers » qui sont entrées en toute illégalité et font baisser les salaires. Ces nouveaux esclaves modernes ne sont rien d’autres qu’une valeur d’ajustement des flux et dépenses d’entreprises à forte demande en main d’œuvre. Votre action rend service à l’état et singulièrement au grand patronat qui s’en tire avec quelques amendes peu coûteuses.

Ces « sans papiers » sont à leur tour régularisés puis, naturalisés et on recommence dans la foulée. C’est une mécanique qui marche très bien dont les premières victimes sont vos mandants, vos syndicalisés. Au delà, c’est la France qui s’islamise peu à peu et transforme notre pays en communautés diverses. Vous êtes, les grandes centrales syndicales, les complices de fait de cette situation que nous vivons aujourd’hui. Souvenons-nous de Force Ouvrière qui édité un calendrier musulman. Pitoyable abdication de ses valeurs ouvrières, de ses luttes ouvrières pour la liberté et la laïcité.

Alors vous vous faîtes plaisir en virant un syndicaliste CGT inscrit au FN. Il fallait les entendre ces décervelés, ces « cégétistes » qui contestaient leurs propres statuts qui eux n’interdisent pas d’être autre chose qu’un communiste voire « un de gauche ». Dictature de la pensée? Bien sûr, mais vous ne pensez pas juste. Votre pensée est injuste. De cette injustice qui vous emplit la bouche pour ne pas dire la gueule, lorsque vous dénoncez telle ou telle autre entreprise pour mieux les balancer à vos chiens incultes.

Je penche du côté de l’évidence de plus en plus criante. Les gouvernements ont fait le choix de la mondialisation. Cela passe par l’acculturation des peuples et le métissage des cultures. Cela passe par l’effacement des grandes figures des nations d’Europe. Des personnages-repères qui font l’histoire d’une nation. Napoléon III avait mis en avant Vercingétorix pour souligner la profondeur de notre Histoire de France. Jeanne d’Arc c’est le FN. Aujourd’hui, Napoléon 1er est traité de « dictateur » par les poncifs de la Mairie de Paris. Le radical-socialiste Jacques Chirac refuse de commémorer Austerlitz en 2004 pour satisfaire les délires d’une minorité antillaise mais il prête le porte avion Charles de Gaulle à l’Angleterre pour commémorer Trafalgar : une défaite maritime de notre impériale marine. La France ? C’est l’esclavage, la traite négrière, la colonisation. La lie, la honte ! Seul De Gaulle reste encore épargné! Combien de temps encore avant qu’on le déboulonne à son tour.

Les manuels scolaires d’Histoire de France sont vidés du contenu historique franco-français. Napoléon III qui a régné vingt deux ans et fût le génial accoucheur de la France industrielle moderne n’a plus que quatorze lignes. Napoléon 1er, inventeur d’une France puissante accoucheur de celle d’aujourd’hui est relégué en fin de cycle. Autrement dit, il sera la plupart du temps oublié par les profs par faute de temps. Mais on n’oubliera pas les empires africains et tout « le mal fait par la colonisation ».

En leur temps, les soviétique nettoyaient les cerveaux de cette manière. Notre jeunesse, qu’elle soit issue ou non de l’immigration sera prête à recevoir la bonne parole. Sera-t-elle uniquement celle du labeur, de l’Europe ou sera-t-elle celle de l’islam ? Je crains fort qu’elle ne soit essentiellement que religieuse à terme et donc la mort de nos civilisations millénaires.

A moins que la mécanique s’enraye. Que des politiques prennent conscience de la machine infernale. Espérons puisqu’il nous reste plus que ça et un clavier pour dire mon angoisse d’un avenir que je vois sombre pour les enfants et singulièrement pour les filles de mon pays: la France.

Gérard Brazon

http://puteaux-libre.over-blog.com

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.