Les Tarterêts : pas de Flash-Ball pour les dealers, 4 policiers blessés !

La police recrute… Tout et n’importe quoi !

France – Corbeil-Essonnes – Quartier des Tarterêts. Alors qu’ils intervenaient lundi soir pour appréhender un trafiquant de stupéfiants, quatre policiers ont été blessés. Ils ont essuyé des coups ainsi qu’une pluie de projectiles.
Prenant à revers une équipe de trafiquants, rue Léon Blum, les policiers ont surpris deux individus qui, dans un hall, se répartissaient la drogue et saisi 100 grammes de cannabis.
L’individu s’est rebellé et s’est mis à frapper les policiers.
Aussitôt d’autres voyous sont arrivés en renfort et ont encerclé les forces de l’ordre qui ont pris des coups.
Ils sont parvenus à se dégager puis à se replier sans trop faire de mal aux voyous. Il ne s’agissait pas de Gilets jaunes très dangereux mais de petits voyous de quartier qu’il ne fallait pas surtout traumatiser.

Rappelons que « Les Tarterêts » ont été classé « quartier de reconquête républicaine par le gouvernement » et le bilan de cet affrontement apporte la preuve que ce quartier a été brillamment reconquis : 4 policiers blessés, le premier à la jambe, le second à une main, le troisième le visage tuméfié et la pommette enflée tandis que le quatrième a reçu des coups à la mâchoire. « Nous déplorons encore une fois des actes d’une extrême violence à l’encontre des forces de l’ordre » souligne Christian Toussaint du Wast, du syndicat de police Alliance « Nous avons été victime d’une guerre pour la défense de leur territoire. »
Si l’on se réfère au bilan final de « cette guerre » : 4 blessés policiers et aucun côté racaille, ce sont ces derniers qui l’ont gagnée, cette guerre !

Saint-Étienne (Loire) – Au mois de novembre 2018, une jeune femme a eu la malchance de croiser le chemin de Lahouari Rezoug, âgé de 32 ans et de nationalité algérienne, qui a profité de cette rencontre, et de l’arrêt du train en gare de Carnot, pour lui arracher son sac, son manteau et son portable.
À l’ouverture des portes, tous deux sont tombés sur le quai et Rezoug n’a pas hésité à la frapper et a même tenté de la repousser sur les rails afin de pouvoir se dégager.
Un mois plus tard, en décembre et en plein centre-ville, il a saisi de force le portefeuille et le portable d’un passant. Ce jour-là Rezoug était accompagné d’un complice, Mamar Zaarat, 29 ans.
Appréhendé, Lahouari Rezoug a répondu aux interrogations des policiers : « Toute ma vie j’ai volé car vous ne m’avez jamais donné du travail. »
Lahouari Rezoug a été condamné à un an de prison ferme et Mamar Zaarat à six mois. Ils resteront en prison.
On peut se demander ce que font encore en France ces deux délinquants et pourquoi n’ont-ils pas déjà été expulsés ?
Palaiseau (91) – Mardi, en fin d’après-midi, 14 jeunes ont été interpellés et placés en garde à vue après une bagarre devant le lycée Poincaré.
Armés de battes de baseball, de marteaux, de couteaux et même d’un hachoir, ils se sont massacrés allègrement.
Un surveillant et un lycéen ont été blessés.

Paris (75) – Lundi 21 janvier, le chanteur américain Chris Brown, âgé de 29 ans, a été interpellé et placé en garde à vue pour viol sur une jeune femme de 24 ans, rencontrée dans une boîte de nuit de la rue de Ponthieu, dans la nuit du 15 au 16, et qui a accepté de le suivre dans une petite fête entre amis dans sa suite au « Mandarin Oriental », dans le 1er arrondissement.
Deux autres individus étaient présents, le garde du corps du chanteur et un de ses amis.
La jeune femme avait déposé plainte.
Déjà en 2017, en février, une jeune femme avait admis avoir été violée à plusieurs reprises par le rappeur Lowell Grissom, lors d’une fête également organisée chez Chris Brown, après l’avoir rencontré dans une boîte.
Elle a affirmé que la vedette avait fourni l’alcool et des drogues dures à ses invités, les enjoignant d’en profiter et de s’amuser.
Dans une chambre plusieurs femmes avaient des relations sexuelles avec Grissom et Brown. Elle aurait refusé de se déshabiller et ne pas vouloir de relations sexuelles, c’est alors qu’elle aurait été violée à plusieurs reprises et même forcée de pratiquer un cunnilingus à une femme qui avait ses règles (Source « Closer »)

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. Deux poids deux mesures comme d’habitude. On n’énerve pas la racaille on n’économise le matériel pour les G.J. quitte à envoyer les policiers à l’abattoir. Elle n’est pas belle la vie !

  2. « De tous les maux, toujours choisir le moindre » ! Plus facile à guérir…
    Pour le reste, on verra…
    Mais quand il devient incurable, on regrette ! Trop tard !

  3.  » pas de Flash-Ball pour les dealers  »
    J’ai envie de dire … HEUREUSEMENT !?
    Au fait… la photo, c’est pour la propagande du  » vivre ensemble  » ?

  4. N oubliez pas qu un jour ou l autre les banlieues seront la force armée du gouvernement contre les cons de français. Oui je dis con, car ce sont bien eux qui ont veautés de telles façons que nous en sommes arrivés là , aujourd’hui.

    • Ils n attendent que ça. Une petite action contre une mosquée, par exemple , fait par quelques barbouzes et Hop ……..le tour est joué.

    • Les banlieues communautarisées, islamisées, ne seront jamais la « force armée » d’un gouvernement mondialiste qui ne les représente pas (même s’il collabore avec l’islamisme par soumission et pour séduire les musulmans), mais le seraient pour un pouvoir islamiste (un Etat islamique) donc à mon avis, on pourrait voir plutôt un jour, comme ce qui s’était passé en Algérie avec cette guerre civile en Algérie dans les années 90 : en décembre 91, le conflit commença quand le gouvernement algérien annula immédiatement les élections législatives après les résultats du premier tour, anticipant une victoire du Front islamique du salut (FIS), craignant de perdre le pouvoir et que ce dernier mette en place une république islamique. https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_alg%C3%A9rienne

      • Parce que j’entends régulièrement que « les banlieues seront la force armée du gouvernement » alors que c’est faux. Le gouvernement mondialiste ne représente aucun peuple, ni le peuple de souche, ni les populations d’origine immigrée dans les banlieues islamisées, très communautarisées, et ce, même s’ils les chouchoutent.
        Un jour, les musulmans seront majoritaires ou tout du moins, suffisamment nombreux pour espérer gagner des élections et accéder au pouvoir et c’est pour ça que j’ai donné cet exemple de la guerre civile en Algérie qui a fait suite au fait que les islamistes étaient au portes du pouvoir et que le gouvernement a fait un coup d’Etat pour annuler les élections et empêcher que les islamistes accèdent au pouvoir par le FIS.

      • Car il est évident qu’un Macron par exemple, ne représente pas les musulmans, il n’est pas un des leurs. Et les mondialistes ne représentent aucun peuple, d’où qu’ils sont comme leur nom l’indiquent des mondialistes.
        Quant aux FDS, ils ne sont pas représentés par ce gvt.
        Un jour, il pourrait y avoir une insurrection des populations d’origine immigrée comme ce qui s’est passé en Algérie, quand elles estimeront être suffisamment importantes pour accéder au pouvoir et être représentées par un pouvoir islamiste, si elles se retrouvent bloquées. D’où que je ne crois pas que les « banlieues seront la force armée du gvt », par contre, qu’il y ait des attentats par des musulmans extrémistes sur des non musulmans comme ce qu’on voit déjà, il est évident que ça continuera.

      • Je suis d’accord d’ailleurs avec un commentaire sur Fdesouche :
        « le mouvement des cités c’est l’islam.
        Leur but est de s’approprier le pays, pas de se mêler des luttes de classe entre blancs. » https://www.fdesouche.com/1146543-gilets-jaunes-pourquoi-le-mouvement-ne-prend-pas-dans-les-cites
        Les populations d’origine immigrée dans les banlieues, sont communautarisées, islamisées. Donc une insurrection de ces populations, quand elle aura lieu un jour, c’est que s’il leur sera empêché d’avoir un pouvoir islamiste qui régnera en France. La « lutte de classes » entre blancs comme ce qu’on voit avec les GJ, qui pour un certain nombre, ne veulent pas voir que leur peuple est en train de se faire remplacer, n’intéresse pas les populations d’origine immigrée des banlieues.

  5. Ce tableau souligne des différences de traitement de l’ordre public par le Ministère selon les publics concernés. pas plus que ses prédécesseurs Cazeneuve et Valls, Mr Castaner ne connait l’Egalité des citoyens devant la loi et devant l’Administration. Mr Castaner fait une gestion clientéliste de l’Ordre public : apaisement et compromission dans les quartiers musulmans, fermeté voire hostilité avec les « gilets jaunes », soit la France périphérique. Sa collègue de la justice d’Etat suit la ligne Taubira : la « discrimination positive judiciaire ! » Laxisme envers les pilleurs allogènes et les casseurs antifa, répression envers les « gilets jaunes ». Telle est la gestion clientéliste de la chaine sécuritaire. Les citoyens devraient rapatrier ces compétences au niveau de leur Conseil général.

    • Castaner faisait moins le pleutre quand il était sous protection de Christian Oraison qui appartenait au grand banditisme.

  6. le boxeur de crs qui avaient frappé une femme à terre, en tole!
    les dileurs excusés par les juges quand ils sont déférés, car à moins de deux ans, personne n’est écroué

  7. Les gilets jaunes sont beaucoup dangereux que les dealers. Qu’on se le dise! On leur tire dans la gueule.

    • plus faciles de tirer sur les gilets jaunes sur ordre de castagner,mais dans les banlieues islamiser alors la,les flics courent plus vite,a cause de leurs hierarchies qui leurs donnent des ordres,taper sur les gilets jaunes nmais surtout ne pas deranger la banlieue islamiser,se desfois une racaille avait un oeil crever,pauvre france,si mes ancetres revenaient,ils vous cracheraient a la guelle pour avoir fait de la france,une poubelle de la racaille islamiser

  8. Les codes culturels, vous dira-t-on, les codes culturels ! Aujourd’hui, c’est l’amour courtois qui est qualifié de ringard et machiste.
    Que cherche donc la donzelle qui suit chez lui un tel artiste !

  9. Depuis le 1er janvier, 10 policiers se sont suicidés. 10 hommes et femmes, sans doute entrés dans la Police, avec l’intention de servir leurs concitoyens et cette république dont on leur rabâche depuis l’enfance qu’elle est l’alpha et l’omega, « liberté, égalité, fraternité » et qui se sont pris en pleine tête la réalité de la vie en France aujourd’hui, où les lois ne s’appliquent rigoureusement qu’aux français et où l’étranger entré illégalement dans ce pays, s’y goberge et se moque de la devise républicaine, désormais soutenu par des élus qui crachent sur la France. Sans doute tous ne se sont pas suicidés pour cela, mais ce mal être patriotique ne doit même pas effleurer les pensées de leurs directeurs !
    Courage aux policiers patriotes, la France renaîtra !

  10. Ben non. Pas de flash-ball, pas de coups de matraque, pas de lacrymo, de canons à eau ou de blindés dans tous ces quartiers dits « sensibles ». Où l’on pleure facilement, des suites d’une trop grande émotivité, peut-être? Faut les ménager ces pauvres jeunes qui n’ont pas eu de chance, bien qu’on les surnomme  » chances pour la France ». On se demande bien dans quel domaine, au vu de toutes les malfaisances qu’il perpètrent aux quatre coins du pays.

  11. Elle est belle la relève tant chérie et attendu par la république « de france… ». C’était bien la peine à nos aînés de se faire trouer la peau en 14/18 et 39/45….. Si la donne change il ne faudra pas faire l’économie des comtes à rendre à tous les Députés et autres grands commis d’état qui ont collaborés de fait à cette situation! Quant aux fameux migrants, il faudra les Remmigrer ou accepter à contrario l’islamisation de la France et le départ des Français blancs vers d’autres contrées…

Les commentaires sont fermés.