Les tensions s’aggravent au Moyen-Orient

Publié le 26 juillet 2018 - par - 17 commentaires - 1 485 vues
Share

La situation semble se dégrader ici d’une manière tout à fait sensible.

Je lis que depuis une semaine, Hamas a lancé 200 roquettes et obus de mortier sur l’Etat juif, cependant que les forces de la défense d’Israël ont frappé 40 objectifs de Hamas dans la bande de Gaza. Le soir, avant de m’endormir, j’entends clairement le bruit des chasseurs-bombardiers qui s’activent à proximité.

Le quotidian The Jerusalem Post, qui est assez proche du gouvernement israélien a publié le 20 juillet 2018 un article, dont l’auteur dit les choses très ouvertement. Il dit que le Premier ministre Binyamine Netanyahou et toutes les personnalités du gouvernement et des forces armées ont depuis des années clairement affirmé qu’Israël ne pourra pas tolérer la présence iranienne en Syrie. Si l’Iran ne retire pas ses forces de la Syrie en général, et de la Syrie du Sud en particulier, la guerre entre l’Israël d’un côté, l’Iran et ses alliés le Hezbollah, les milices chiites et le régime de Damas d’un autre, éclatera inévitablement.

L’ Israël préférera mener cette guerre plus tôt que plus tard, pour éviter que l’Iran ne puisse consolider ses positions en Syrie.

De son côté, le président américain Donald Trump a déclaré que « les Etats-unis ne permettront pas à l’Iran de tirer un bénéfice de notre campagne réussie contre l’Etat islamique ISIS. » D’après l’auteur de l’article, il voulait dire par là que les forces américaines en Syrie de l’Est aideront Israël dans la guerre contre les Iraniens et leurs alliés, comme elles combattaient aux côtés des Kurdes et d’autres alliés en Syrie contre ISIS.

L’auteur aussi insiste sur le rôle joué aujourd’hui dans la région par la Russie. Il pense que la récente rencontre de Trump et de Poutine à Helsinki a rapproché les positions russes de celles des Etats-unis. Il croit que dans le cas d’une guerre des Iraniens contre l’Israël, la Russie ne soutiendra pas l’Iran.

Pour ma part, je crois que les meilleures relations possibles avec la Russie sont effectivement dans l’intérêt de l’Occident. La Russie de Poutine n’est pas celle de Staline ou de Brezhnev – que tant de personnalités de la gauche occidentale soutenaient si longtemps. L’actuelle gauche néo-marxiste ne peut pas pardonner à Poutine d’être patriote, d’aider à la résurrection de l’Eglise orthodoxe russe et surtout d’avoir maté les séparatistes tchétchènes.

Nous ne savons pas dans quelle mesure les services russes ont effectivement aidé l’élection de Donald Trump, mais il est évident que Hillary Clinton représentait une alternative particulièrement antipathique. A présent, beaucoup de personnalités de la gauche américaine manifestent à l’égard de Donald Trump une hostilité qui dépasse largement ce qu’un citoyen peut manifester à son chef d’Etat.

En France, l’on a le sentiment que Poutine est mieux vu par les partisans de Mme Le Pen que par les gauchistes et tous ceux qui collaborent avec les envahisseurs islamistes.

Le quotidien The Jerusalem Poste du 20 juillet 2018 a publié une traduction d’un article d’un certain Hamide Barami, qui avait paru dans un journal saoudien Al-Arabiya le 14 juillet 2018. Bien que publié le jour de la fête nationale française, il n’est pas particulièrement flatteur pour notre douce France:

« Lorsqu’on observe la frénésie des Européens d’apaiser le régime iranien, en particulier l’effort des Européens de sauver à tout prix l’accord sur le nucléaire avec l’Iran, l’on ne peut que se demander comment les Iraniens ont gagné un traitement aussi préférentiel. Je dis cela en particulier dans le contexte de la récente découverte de la cellule iranienne, active en Europe, qui préparait une attaque en France.

Comment les dirigeants européens peuvent-ils ignorer ces menaces graves contre leur souveraineté et continuer à négocier avec le ministre iranien des affaires étrangères, comme si rien ne s’était passé?

Pensez à ceci : Lorsque nous sommes confrontés à des tentatives d ‘attaques terroristes, préparées par des organismes comme l’Etat islamique ISIS, nous sommes choqués et éprouvons de la rage. Nous attendons que les autorités chargées de la sécurité fassent tout ce qui est possible de faire, pour empêcher de telles attaques sur le sol européen. Et là, au moment que les diplomates iraniens rencontrent leurs collègues européens et discutent avec eux des accords politiques, des agents iraniens parcourent les rues européennes sans se cacher et préparent des attaques qui pourront tuer des dizaines de citoyens européens. Et les autorités ne font absolument rien !

La cellule iranienne récemment découverte a utilisé un vaste réseau des ambassades iraniennes en Europe pour organiser une attaque contre une conférence, tenue par des opposants iraniens dans une banlieue de Paris.

Les autorités françaises qui ont attrapé et arrêté deux des terroristes ne les ont même pas mis en prison. Au lieu de cela, elles les ont assis dans le premier vol de Paris à Téhéran et ont essayé de cacher l’affaire. Je ne serais pas surpris d’apprendre que les terroristes ont voyagé en première classe. Ce type de réponse faible non seulement encourage les forces radicales en Iran, mais représente aussi une menace pour la sécurité européenne. Avant tout, c’est une trahison du peuple d’Europe. Malgré leur désir de réaliser une solution politique avec l’Iran, les dirigeants européens ne devraient pas oublier les intérêts de leur propre population. »

Remercions donc Monsieur Barami de nous rappeler que nos dirigeants ne se soucient absolument pas de nos intérêts. Nous le savions déjà, mais il est bon qu’on nous le rappelle. Et c’est bon que nous le rappelle un Arabe saoudien. Nous savons que l’Arabie saoudite est en conflit avec l’Iran. Mais surtout, comme tous les musulmans, les Saoudiens méprisent particulièrement les faibles et les lâches. C’est précisément ce qu’il ne faut pas être si l’on ne veut pas être tôt ou tard asservis par eux.

Que l’on me permette d’évoquer encore un souvenir personnel. Depuis mon enfance, je connaissais bien la photo de Daladier, Chamberlain, Hitler et Mussolini, réunis à Munich en septembre 1938, pour exiger de la Tchécoslovaquie de céder les Sudètes au Troisième Reich allemand. Les communistes aimaient à rappeler ce triste fait historique pour faire accepter aux Tchèques l’idée que seule une alliance avec l’Union soviétique leur garantissait la sécurité nationale.

L’on a vraiment le sentiment que l’histoire se répète.

Dr. Martin JANECEK

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
butterworth

carte des champs de mines autour de la dite centale ect reponse a l attaque de l iran https://blog.mondediplo.net/2011-11-10-Ormuz-detroit-de-la-peur

butterworth
butterworth
butterworth

les premieres cibles en israel usines de desallement d eau de mer raffineries centrales electriques ponts tunnels et bien sur objectifs militaires attaques de l interieur et de l exterieur

butterworth

la guerre iran irak a duree 8 ANS bien sur israel reglera le probleme en 8 JOURS combattant la turquie l iran et les palestiniens et autres accourus du monde entier

Vova

« …avoir maté les séparatistes tchétchènes … » . La Tchétchénie est une COLONIE russe , après la première guerre de Tchétchénie , l ‘ INDÉPENDANCE de ce pays lui fut reconnue suite aux négociations menées par le Général Lebedev !! Mais ce résultat ne convenait pas à Poutine , alors dauphin d ‘ Eltsine , qui RECONQUIT cette colonie récalcitrante !! Dans les années 60 , l ‘ URSS encouragea les décolonisations partout dans le Monde , sauf chez elle !!

Paskal

A nuancer. Les Tchétchènes furent longtemps des pillards qui lançaient des raids dévastateurs contre les chrétiens, notamment en Géorgie. Aujourd’hui, les séparatistes tchétchènes sont des djihadistes qui déstabilisent le Caucase et combattent aux côtés de Daech davantage que des patriotes (l’islam ne reconnait pas les nations, il y a le Dar ul islam et le Dar al harb, point barre).

Vova

@Paskal : la Tchétchénie n ‘ était pas la seule colonie russe ! Les Tsars , ensuite les Bolcheviques , ont toujours annexé leurs voisins , et les ont rarement libéré . Votre remarque sur les Tchétchènes pillards me rappelle un cas semblable : les pillards ottomans musulmans opérant à partir d ‘ Alger . En 1830 la France a arraisonné ce repaire de pirates , au grand soulagement des pays riverains de la Méditerranée . Dire que cette opération est traitée de « crime contre l ‘ humanité » , ….

Vova

@Paskal ; (SUITE) …Lors de la première guerre de Tchétchénie il n ‘ y avait pas de djihadistes , c ‘ est suite aux ATROCITÉS perpétrées par les troupes russes – voir les ouvrages d ‘ Anna Politkovskaïa – que le peuple tchétchène se radicalisa . Tant que ce pays ne recouvrera pas son indépendance , la Russie aura des problèmes avec eux !! Tout comme la France avec l ‘ Algérie !

patphil

hélas pour les israéliens, il leur faut aller en guerre périodiquement!

clercophage

Oui, mais ils s’arrangent pour que ça ne dure pas trop longtemps : En général, les arabes sont liquidés en 5 ou 6 jours.

Rems

Les iraniens ne sont pas ceux qui envahissent l’UE ou qui favorisent cette invasion et leur présence en Syrie est voulue et souhaitée par son président alors arrêtez d’inverser les rôles en permanence et apprenez l’ Histoire avant de faire des comparaisons stupides !

Penelope

L’Iran et ses sbires travaillent dans l’ombre et soutiennent financièrement non seulement le terrorisme musulman mais les officines esclavagistes exportatrices de clandestins. Ouvrez vos yeux sur ce pays qui ne vit que pour déstabiliser le monde afin d’y instaurer l’islam.

Nemesis

Il n’y a pas que la France qui va mal. C’est une grande partie du Monde qui ne rêve que de bosses et de plaies. La haine, la jalousie, le désir de vengeance vont nous anéantir.

Yohann le debattant

l’Iran est le plus grand état terroriste au monde, la matrice de l’islam criminel politique, la première “République islamique” au monde. Bravo a Trump d’avoir compris cela et honte aux “commissaires” non élus de Bruxelles, Mogherini en tête, une Islamo collabo qui par ailleurs veut envahir l’Europe de “migrants” musulmams….

Paskal

« l’Iran est le plus grand état terroriste au monde ». Il faut le dire vite ! Avec les USA qui ont soutenu les rebelles islamistes aussi longtemps qu’ils ont pu, mis à feu et à sang l’Irak, la Libye, la concurrence est rude. La matrice du wahabisme est l’Arabie saoudite alliée de Londres puis de Washington.