Les terroristes islamistes rêvent d’implants mammaires explosifs

Islamectomie 210Le récent procès des implants mammaires a donné à al-Qaeda une idée géniale : substituer au gel PIP un mélange de substances explosives pour commettre des attentats.

Dans son édition du 16/08/2013, le Daily Mirror rapporte que le Service du Renseignement britannique a reçu des informations selon lesquelles l’organisation terroriste al-Qaeda projette de lancer des attaques contre des avions au départ de l’aéroport de Londres. Heathrow est en état de vigilance optimum depuis ce renseignement qualifié de « crédible ». Un membre du service de contrôle de l’aéroport a déclaré : «  Nous avons reçu des ordres pour être très vigilants lors du passage de femmes qui pourraient dissimuler des explosifs dans leurs seins. Il est particulièrement difficile pour nous de les repérer et nous sommes dans un état d’alerte maximale ».

Burka-Breasts

Couvrez ce sein que je ne saurais voir :
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées (Tartuffe de Molière)

On suspecte Ibrahim al-‘Asiri, chef artificier d’al-Qaeda, d’avoir compris comment déjouer les scanners des aéroports en développant et en camouflant des explosifs dans des implants ou dans la cavité abdominale. Une fatwa récente  du wahhabite ‘Abdallah al-Khallaf a justifié également des actes de sodomie pour les besoins du jihad car cela permettrait d’élargir l’anus du futur kamikaze afin d’introduire une plus grande quantité d’explosifs dans son rectum. On craint aussi que les volontaires ne manquent pas pour participer à des attentats après la récente fuite de centaines d’extrémistes d’une prison pakistanaise.

L’expert en explosifs Andy Oppenheimer donne son avis : « On a très peur qu’al-Qaeda ait recours à des dispositifs intracorporels pour tromper les scanners » et il ajoute : «  Il est très difficile, avec la technologie actuelle, d’intercepter les kamikazes et nous sommes pétrifiés de voir qu’al-Qaeda est en avance sur nous ».

Paul Beaver, analyste en sécurité indépendant, déclare de son côté : « Il y a une préoccupation profonde et sérieuse concernant les cavités corporelles et les implants de toutes sortes, dont les implants mammaires, qui peuvent être utilisés pour cacher des explosifs. Cela prendra plus de temps pour passer les contrôles à Heathrow, en Europe et en Amérique du Nord, en raison de la peur d’une nouvelle vague de violences. Une sorte de profilage des passagers est pratiqué ».

protheses-mammaires-pip-le-scandale

Prothèses mammaires PIP (Crédits TF1/LCI)

Les terroristes semblent vouloir planifier des attaques avec l’explosif PETN (pentaerythritol tétranitrate). Ils ont peut-être même développé un explosif liquide indétectable dont les vêtements seraient imbibés. La quantité d’explosifs importe peu car pour une bombe humaine assise près d’une fenêtre, une explosion relativement faible provoquera un trou fatal dans le fuselage de l’avion.

Paul Beaver ajoute : « Les terroristes deviennent plus astucieux mais les méthodes de détection aussi. Ces nouvelles méthodes imposent des options de détection et de contre-mesures ». En tout cas, la bombe à implants ne se soucie pas de la nature du déclencheur. Il pourrait être simple et direct ou bien électrique, chimique ou déclenché sous contrôle-radio.

Bien sûr, un porte-parole de Heathrow refuse « de commenter les mesures spécifiques de sécurité ».

Reste à savoir pourquoi des femmes musulmanes acceptent qu’on se serve d’elles pour de telles missions avec billet  aller simple. Sont-elles à ce point désespérées de la vie qu’elles mènent sur terre ? A ce point désintéressées qu’elles font le don total de leur corps ? Croient-elles qu’elles vont trouver au paradis d’Allah des dizaines de  puceaux qui les attendent pour les faire jouir (les textes sacrés de l’islam sont silencieux sur les gratifications au paradis des femmes-martyrs) ? Ou bien souhaitent-elles, même au paradis,  poursuivre le « jihad de fornication » pour faire jouir les ex-combattants sur le chemin d’Allah ?

Bernard Dick

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

image_pdf
0
0