Les textes autorisent les citoyens à se défendre, quand l’Etat ne les protège plus

Publié le 31 juillet 2017 - par - 42 commentaires - 6 033 vues
Share

La constitution française en son préambule rappelle « son attachement aux Droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement de 2004 ».

 Vu l’article 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, tout citoyen français a donc nécessairement droit à sa protection :

«  Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne »,

lequel droit à la sûreté qui est repris à l’article 5 de la Déclaration Européenne des Droits de l’Homme :

« Droit à la liberté et à la sûreté

  1. Toute personne a droit à la liberté et à la sûreté. Nul ne peut être privé de sa liberté, sauf dans les cas suivants et selon les voies légales: …./… ».

Enfin l’article 2 de la Constitution instaure le principe de « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

Actuellement en France le droit à la sûreté n’est plus assuré :

Les juges se sont mis en état de sédition du côté des voyous, qui mettent en examen les citoyens et policiers qui se font agresser, libèrent avec des excuses les criminels et multi-récidivistes et refusent de neutraliser  les putatifs égorgeurs  musulmans, bafouant ainsi le principe de précaution.

Les policiers sont empêchés par leur hiérarchie de respecter le serment qu’ils font lors de leur titularisation de servir au nom du peuple dans leur mission d’assurer et maintenir l’ordre public, et sont obligés de se mettre au service des bandes de voyous qui font leurs rodéos sauvages sur toutes les voies publiques du pays, interdisant au citoyen honnête de vaquer à ses occupations sans risquer de se faire assassiner.

C’est une curieuse inversion de la hiérarchie des normes de voir des bandes de voyous qui troublent l’ordre public protégées par la police et le citoyen ordinaire interdit de circulation.

Ces mêmes policiers sont invités sur ordre hiérarchique à assister sans intervenir  aux razzias opérées partout sur le sol de France par les bandes protégées par les juges, n’ayant le droit de riposter que s’ils sont en cours d’égorgement, soit déjà trop tard.

La hiérarchie policière et les juges, solidaires des voyous au lieu d’être solidaires du citoyen, par leurs agissements coupables que le pouvoir politique en totale déliquescence  n’est même pas capable de recadrer, se sont mis en dehors des règles constitutionnelles en s’arrogeant des droits souverains que leur obligation statutaire devrait leur interdire : l’article 3 de la Constitution prévoit en effet en matière de souveraineté qu’« Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice ».

En refusant de protéger le citoyen au besoin en neutralisant  le voyou et le violent par tout moyen, y compris de manière définitive, une section du peuple s’est donc arrogée illégalement une souveraineté que la Constitution ne lui reconnaît pas.

Ainsi la hiérarchie policière, les juges et l’ensemble de la classe politique de pouvoir de ces quarante dernières années se sont mis hors la loi par leur refus de protéger.

Cette caste factieuse et séditieuse interdisant à l’Etat de remplir la mission de protection qui lui échoit,  le peuple de France est désormais dans l’obligation d’exercer personnellement son droit prévu à la Constitution et aux différentes déclarations des Droits de l’Homme.

Tout citoyen est dès maintenant  en droit et même en devoir pour ses enfants et ses petits-enfants de prendre toute disposition individuelle et collective pour se protéger, y compris par les armes, notamment contre lesdites factions séditieuses de la Nation, hiérarchie policière,  juges et politiciens qui concourent activement à l’insécurité du pays.

Il est d’utilité publique de publier et faire circuler cette analyse afin que tout citoyen qui hésiterait se sente légitimé dans sa démarche personnelle de protection et son éventuelle volonté d’organisation de groupes de défense.

Un tel citoyen ne ferait que reprendre le pouvoir souverain  que par la Constitution il déléguait via ses représentants aux services de l’Etat, ce dernier étant empêché par la faction de dissidents décrite plus haut de l’exercer.

Chaque Français a donc désormais le devoir de prendre toute mesure pour protéger la patrie en danger des forces hors-la-loi actuellement à l’œuvre.

Préambule de la Constitution Française et son article 1° qui institue l’égalité devant la loi .

« PRÉAMBULE

Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement de 2004.

En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d’outre-mer qui manifestent la volonté d’y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l’idéal commun de liberté, d’égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique.

ARTICLE PREMIER.

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.
La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales ».

Préambule de la Déclaration des Droits de l’Homme et son article 3 qui institue le droit à la protection .

« Préambule

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité et que l’avènement d’un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l’homme.

Considérant qu’il est essentiel que les droits de l’homme soient protégés par un régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l’oppression.

Considérant qu’il est essentiel d’encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité des droits des hommes et des femmes, et qu’ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l’Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu’une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L’Assemblée générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l’homme comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l’esprit, s’efforcent, par l’enseignement et l’éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d’en assurer, par des mesures progressives d’ordre national et international, la reconnaissance et l’application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction ».

« Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ».

 Déclaration Européenne des Droits de l’Homme et son article 5 qui reprend le droit à la sûreté :

 « Droit à la liberté et à la sûreté

  1. Toute personne a droit à la liberté et à la sûreté. Nul ne peut être privé de sa liberté, sauf dans les cas suivants et selon les voies légales: …./… ».

 Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
Masse

La logique voudrait que ces propos soient forcé de loi devant les tribunaux et par conséquent les juges leurs doivent obéissances. Comment ce fait il que les avocats de la défense n’y font pas référence afin d’assurer la défense de leurs clients . Tout ce système judiciaire n’est il, surtout celui qui est là pour défendre le citoyen honnête et les preuves ne manquent pas même quant il s’agit de citoyens âgés, pas obsolète car ce sont les honnêtes gens qui se retrouvent en prison même âgé. Par conséquent, on peut en déduire que la justice française qui se doit elle aussi respecter la constitution, s’estime au dessus de ces… lire la suite

quiditvrai

@JEAN D’ACRE,
POUQUOI CE TEXTE N’A PAS ÉTÉ ENVOYER EN PREMIER LIEU À QUI DE DROIT SOIT LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS EN TOUT PREMIER AVANT MÊME Riposte Laïque POUR APRÈS NOUS DONNER UN COMPTE RENDU DES SUITES QUE CETTE DÉMARCHE AURAIT DONNÉ ???
EXPLIQUEZ-MOI….SI VOUS CONSIDÉRER QUE MA QUESTION EN VAUT LA PEINE.
Une question d’un gars qui vous suggère de ré-évaluer l’efficacité réelle d’une écriture qui ne s’adresse pas directement et en premier lieu aux politiciens qui ont le réel pouvoir tel que défini par la constitution de la patrie.

esperanto

Rejole gouvernement sait déjà qu’il doit protéger le peuple et ce n’est pas à nous à leur dicter leurs devoirs qu’ils doivent connaître en acceptant le poste de membre du gouvernement …donc s’il en nous protège pas protégeons nous voilà tout fin de la discussion

zelectron

France : le gouvernement du front populaire socialo-stalinien français a interdit au peuple de détenir des armes en 1939 quelques mois avant le début de la guerre et de la défaite . . . c’est la raison majeure du retard de la constitution de réseau de partisans, centre et centre droit, alors que la résistance communiste après la rupture d’alliance Hitler/Staline avait quand même gardé un grand nombre de ces joujoux, ce qui leur a permis d’être les leaders du maquis y compris à la libération et au-delà . . . encore aujourd’hui leur influence méphitique se fait sentir et l’appareil d’État reste sous leur domination (par le biais d’anti-fas… lire la suite

zelectron

Le droit de détenir des armes aux USA
« La plus forte raison pour les gens de conserver le droit de porter des armes est, en ultime ressort, de se protéger eux-mêmes contre la tyrannie de leur propre gouvernement. » Thomas Jefferson.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxi%C3%A8me_amendement_de_la_Constitution_des_%C3%89tats-Unis

« Aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. »
— Comité de Rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, 18 août 1789

caillou Burgonde

Alors: PRÉSION D’ IMPORTANCE:

L’ ÉTAT N’ EST PAS « EMPÊCHÉ » PAR . . . « LA FACTION » ! ! ! ! ! ! ! ! !

L’ ÉTAT — E – S – T — . . . — L A – F A C T I O N — ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

patito

souvenez vous que 10 000 armes à feu ont été saisies en provenance de l’Espagne et que la TV en a très peu parlé .
Dormez en paix braves gens

udrait savoir ce qu\'on lui a promis... Sur qu\'elle

Tous les voyoux sont armés, et nus n’avons pas le droit de nus défendre.. TRAHISON…

Laurent Droit

Bonne analyse à laquelle j’adhère totalement.

Eozen

Les autorités judiciaires sui ne respectent pas ces droits doivent être jugées pour haute trahison

dufaitrez

Très documenté, Merci !
« Le Loup est un Loup pour l’Homme » ! Nous ne sommes pas dans un ZOO !
Nous vivons dans la Loi du Plus Fort, Les armés contre les désarmés.
La Loi du Talion est interdite, par contre…
La Chèvre de M. Seguin !
« Le soir tombait, la lumière devint violette »
Non ! La Nuit noire, celle de l’extinction des Droits et de la France !

Nemesis

C’est vrai nous ne sommes plus protégés. Même pire nous sommes poings et pieds liés et livrés à des ennemis qui vivent à l’intérieur de notre pays. Nos ennemis sont chouchoutés, logés, soignés et instruits à nos frais et à notre détriment. Des gens ignobles ont pris le pouvoir de notre pays.

ave caesar

Cette république est un véritable piège et vouloir même utiliser la constitution pour se protéger relève de la plus grande naiveté au vu de ce que l’on constate aujourd’hui , car les organes et les institutions ne sont pas là pour protéger le citoyen mais uniquement la république , un système politique totalitaire comme dans la Rome antique ( le mot dictateur vient bien de la Rome républicaine antique ) et donc d’assurer sa domination sur vous et sa pérennité sur un territoire bientôt morcelé et où les affrontements locaux seront manipulés par ceux là mêmes qui ont la légitimité disons plutôt la légalité du pouvoir. Je vous parie que… lire la suite

Parlervrai

Si les français se défendent un jour ça ne sera qu’en réponse à une attaque.
Et en cas de guerre civile on se tape de connaitre la loi : on tâche de survivre.

Attila

Connaître*

David

On en subit pas déjà des attaques ????

Marie

c’est ce que semble dire depuis une quinzaine d’années Mr Eric Fiorile avec le Conseil National de Transition

joiry

et ?

BobbyFR94

Extraits :

ART. 27. La résistance à l’oppression est la conséquence de la violation des autres droits de l’homme et du citoyen énoncés dans la présente déclaration.

ART. 28. Il y a oppression contre le corps social, lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre du corps social, lorsque le corps social est opprimé.

ART. 29. Lorsque le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus SACRE des droits, le plus INDISPENSABLES des devoirs et la PREMIERE des LIBERTES.

adrien

Il y avait trop de « sauf » et de « dans les cas prévus » etc dans la Constitution de 1789: autant de failles et de brèches dans lesquelles les loi Pleven, Gayssot, Taubira etc se sont engouffrées. On voit le résultat: le peuple est privé du droit de parler, de circuler, de détenir des armes, de se révolter au nom de lois d’exceptions visant à « compléter » et « préciser » la CEDH. ON EN VOIT LE RESULTAT .

JEAN PN

Si nous avons le droit de nous défendre alors qu’est-ce qu’on attend ???………

mc gyver

Forts de la Constitution, profitons-en pour massivement? nous regrouper (hors partis politiques hors-jeu ) . Mandatons des avocats? pour faire appliquer la Constitution. Si nous ne bougeons pas, nous ne ferons que regarder notre pays couler économiquement,et s’écrouler démographiquement ,devant cette vague islamisée soutenue par TOUS les gouvernants. A travers RR ,il serait aisé de se compter, et se rencontrer par département, ou au moins par région. Nous n’avons déjà que trop attendu. Il est vrai que l’espoir Marine a fait pssschit. , laissant libre court, aux pro-envahisseurs de mettre « les bouchées doubles » . Quand au FN , ne comptons pas sur lui,il est aux abonnés absents….même à l’assemblée nationale,… lire la suite

Toutanka-Wakan

Analyse instructive et pertinente. Tout Français (patriotes) devraient avoir la constitution Française sur lui par les temps qui courent, des temps ou « le bien » ne sera plus le bienvenue. Sans vouloir tomber dans une quelconque extrême ou se faire apposer systématiquement une « étiquette » (made in France) L’Hymne National Français et ses paroles prennent plus que jamais tout son sens aujourd’hui.

Robert Le Priellec

Bravo. C’est très bien dit. Seulement, les honnêtes gens ne peuvent plus aujourd’hui compter que sur eux-mêmes pour mettre en pratique ces principes élémentaires de survie, vu qu’il n’y a définitivement plus rien à attendre de la racaille judiciaire (ces prostituées déguisées en pingouins) ou des roquets journaleux. Nous vivons aujourd’hui dans un monde de caniches et de rampants, dont le premier souci est de savoir auprès de qui ils pourront se vendre au meilleur prix.

Ouistiti21

Un coup de pouce avec ceci.
Déclaration de l’O.N.U. sur les droits des peuples autochtones.

http://inti.france.free.fr/peuples-indigenes/declaration-nations-unies-sur-droits-des-peuples-autochtones.html

Léon MClaire

Oui aussi cette déclaration est toute aussi importante. MYC GIVER à raison suis tout à fait de son avis. Rassembler région par région avec des personnes meneuses et compétant es. Il faut vraiment s organiser avec l aide d avocats , de juristes, des personnes connaissant le terrain; ne pas se retrouver seuls et démunis surtout à s énerver derrière un clavier.

Ouistiti21

Ambroise de Milan disait «Si tu vis à Rome, vis comme les romains, si tu vis ailleurs, vis comme on y vit.». Cette déclaration de l’ONU n’est pas pour faire beau mais pour en user les droits fondamentaux. l’Arabie Saoudite, le Qatar … l’ont compris en imposant leurs moeurs, leurs tenues vestimentaires, leur religion en refusant nos églises, synagogues … autres que musulmans. Je rappelle que la France à un peuple, que ce peuple est autochtone et que autochtone = peuple enraciné et que nous n’avons ni à subir cette migration de force, ni a accepter les lois. La France est le peuple, le gouvernement est au service du peuple… lire la suite

BobbyFR94

Dernier article de la mise à jour des droits de l’homme & du citoyen, commencée le 02 01 2011 – le dernier « ajustement » date du 02 07 2017 ! Suite et fin ART.37 : …, mais comme un ou des TRAÎTRES et assassins terroristes de la pire espèce, et la justice aura comme devoir sacré et obligation d’utiliser tout moyen en ce sens, sans aucune limitation, jusqu’à l’arrestation ou l’anéantissement de ce ou ces individus ». Mon plus grand rêve est de pouvoir présenter dans son ensemble cette mise à jour… L’article 37, le jour où il est mis en oeuvre, provoquera l’arrestation de TOUTES les racailles « d’en haut » comme… lire la suite

BobbyFR94

*Art. 37. « Tout individu ou groupe d’individus, entité spirituelle, morale, intellectuelle, politique, financière, administrative ou gouvernementale, sans exhaustivité AUCUNE quand à la nature de ce groupe, qui commet, FAIT commettre en son nom, ou LAISSE se commettre des actes de barbarie, d’agressions répétées, et/ou par ses agissements, a pour but d’anéantir les droits & libertés du peuple français en s’attaquant aux lois françaises telles qu’inscrites dans la déclaration des droits de l’homme, issues de la révolution française de 1789, et/ou tente d’abroger les lois sur la laïcité, en terrorisant et/ou en agissant contre le peuple, doit être poursuivi, non comme un criminel ou groupe de criminels « classique »,… lire la suite

BobbyFR94

Jean – extrait de ma mise à jour des droits de l’homme & du citoyen (commencée le 02 janvier 2011) : ART.29.1 Si le gouvernement n’est plus en mesure de garantir la sécurité, la sureté, les droits & libertés du peuple, d’une portion du peuple, fut-elle composée d’un seul individu, sur l’ensemble du territoire, alors le peuple, ou cette même portion du peuple, fut-elle composée d’un seul individu, est en DROIT de se DEFENDRE contre tout agresseur, ou bande d’agresseurs par tout moyen en sa possession, hors les cas fixés par la loi, et NULLE charge ne peut être retenue contre le ou les agressés, car le ou les agresseurs,… lire la suite

Echec&Mat

N’oublions pas que J.L. Mélenchon projette toujours une assemblée constituante pour changer la constitution de l’actuelle Vème République, et ce pour aller à une 6ème qui n’en doutons pas serait une République faite sur mesure pour l’envahisseur mahométan. Derrière ce projet aux allures populistes se cache un coup d’état permanent. Pour qu’il y ait création d’une nouvelle constitution il faut qu’il y ait une révision constitutionnelle pour autant que l’art. 89 de l’actuelle constitution, s’il organise la révision de la constitution, ait prévu la possibilité de créer une constituante ce qui n’est pas le cas, sauf erreur. Avec ce stalinien en puissance qu’est Mélenchon, il est certain que si nous… lire la suite

Colonel de Guerlasse

La Méluche et Pol Pot même combat

Haggar Dunor

Autorisé ou pas, avec moi tout agresseur potentiel met sa vie en danger avant la mienne : c’est aussi simple que ça, et c’est garanti 24/24 !

cirrus

Le problème de la DUDH est qu’elle vise les personnes en général et non les citoyens, ce qui rend sa mise en oeuvre concrètement impossible. Il n’y a pas d’autre issue que la voie nationaliste. Un Etat ne peut prendre en charge toute la misère du monde. Heureusement, elle n’a aucune portée juridique en France.
En revanche, la CEDH est bien applicable dans notre pays et les partis patriotes ne parlent pas (assez) de dénoncer ce texte infâme.

Yves ESSYLU

La Constitution du 24 juin 1793, Article 35 me paraît mieux adaptées aux circonstances: – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ». * Quant aux « forces de l’ordre » elles ont une fâcheuse tendance à oublier leur obligation de refuser d’exécuter un ordre manifestement illégal: Exemple du comportement des CRS et de la BAC lors des manifs envers le mariage de destruction de la famille -loi du 13 07 83 art 28 -Code Pénal art; 122-4 al 2 – Instruction 201710 art 7 BOA N°34 de 12.05 Le… lire la suite

Maurice

En clair pour ceux qui aurait des doute sur la signification :
l’autodéfense est autorisée ! (pas l’agression, il faut attendre d’être frappé pour frapper, attendre d’être trucidé …)

StrikeBack

Selon le droit pénal l’auto-défense doit être : justifiée, immédiate et proportionnée. D’où par déduction : avoir la capacité de prévoir le danger sans anticiper la riposte. Ce qui n’exclue pas d’avoir la capacité de s’armer pour être en mesure de riposter selon les 3 critères énoncés. Reste à acquérir la vigilance et les moyens nécessaires (détection-surveillance-contrôle) pour dissuader l’intention de l’agresseur. Il en est de même pour les détenteurs d’ ICBM avec ogive nucléaire à têtes multiples : si c’est votre cas !

StrikeBack

correctif : merci lire « nécessaire » et non justifiée

Maurice

Il y a aussi la solution d’être assez malin pour ne pas se faire prendre, apprendre à nager avec des chaussures en béton à la personne concerné en prenant soin de ne pas être vu, ne pas être bavard car se confier à qui que se soit est dangereux dans de tel cas.
Il y a assez de coin tranquille pour accueillir ses personnes !
Les personnes disparues ne le sont pas toutes volontairement !

Yves ESSYLU

Encore un fan de Bernardo Provenzano

Maurice

Faire confiance à la police, la loi et à la justice relève de la psychiatrie !
Il y a de bon médecin pour vous soigner.