1

Les Trois chantages du monde islamique

Les gouvernements français successifs doivent faire face depuis une vingtaine d’années à trois chantages exercés par le monde islamique, ce qui explique leur politique, ressentie comme une trahison par une majorité de l’opinion publique de culture française :

— Le chantage du pétrole (et du gaz) : une pénurie de pétrole entraînerait en quelques jours une paralysie du pays, non seulement au niveau du travail et des transports mais surtout au niveau de l’approvisionnement en alimentation, entraînant une crise qui plongerait le pays dans le chaos ;

— Le chantage de l’argent, dont les bailleurs de fonds sont principalement les pays du Golfe : la France dépend aujourd’hui d’une devise étrangère, l’euro, qu’elle ne peut dévaluer à sa guise pour l’adapter à ses besoins comme elle le faisait avec le franc (ancien franc puis nouveau franc…) ; un défaut de paiement de ses fonctionnaires, notamment des forces militaires et de police, plongerait la France dans l’anarchie et le chaos ;

— Le chantage des émeutes : la population musulmane en France s’établit entre huit et quinze millions d’habitants qui se sont accaparés une partie du territoire, les zones de non droit. Leur susceptibilité, tant au niveau religieux qu’ethnique, est telle qu’un mot suffirait à déclencher des émeutes bien pires aujourd’hui que celles de 2005, lesquelles plongeraient le pays dans la guerre civile et le chaos.

Ainsi le monde arabo-musulman dicte sa conduite à la France dont il prend lentement mais sûrement le contrôle. Il suffit de voir que la liberté d’expression est aujourd’hui surveillée et strictement encadrée, non seulement par les médias, le pouvoir judiciaire (Riposte Laïque, Résistance Républicaine et autres condamnations) et maintenant les banques (Front National) en France, mais aussi par des centres de contrôle établis dans des pays islamiques (Maroc) qui censurent les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube), fermant à tours de bras les comptes des opposants, patriotes et identitaires. La vague actuelle est effarante. J’en ai été moi-même victime à deux reprises.

Pour pouvoir s’exprimer, de nombreux résistants ont été conduits à héberger leur compte ou leur blog sur des sites russes (VK par exemple) sur lesquels la France n’a aucune prise ; la Russie, toujours sous embargo depuis l’affaire de l’Ukraine, accueille évidemment sans contrainte ces résistants. Riposte Laïque a dû se faire héberger en Suisse, Boris Le Lay s’est exilé au Japon, l’abbé Pagès interdit sur tous les réseaux, et hier Génération Identitaire sur Twitter.

Alors que faire ? se demandent de plus en plus de Français de culture qui voient leurs valeurs bafouées (chasse aux croix, aux crèches, à leur identité, cruauté envers les animaux, nourriture halal, antisémitisme, tenues vestimentaires moyenâgeuses, etc.) et leur sécurité menacée jusque dans leurs villages (agressions, viols, attentats, cambriolages) ; des Français pacifiques dans leur ensemble, n’ayant aucun désir d’affrontement avec ceux qu’ils qualifient maintenant de Barbares.

Rome a été vaincue par les Barbares. La France de Clovis, l’Espagne wisigothe puis musulmane, les exemples ne manquent pas où les vainqueurs sont les Barbares. Ceux qui se battent l’emportent toujours sur ceux qui ne se battent pas. La France et la plupart des pays européens en sont à ce stade, qui n’opposent pas de résistance. La langue française elle-même est en train de changer. Des étrangers à sa culture prennent la relève.

Mon constat pourrait s’arrêter là, sur cet aveu d’échec, sur notre pays vaincu, sur notre civilisation en débandade. Peut-être un Donald Trump viendra-t-il à notre secours, comme les États-Unis l’ont déjà fait en 1914-18 et 1939-45. Mais le socialisme qui a gangrené l’Europe risque fort de l’en dissuader cette fois. Alors me reviennent ces quelques mots de notre hymne national, qui pour l’instant est encore autorisé :

AUX ARMES CITOYENS ! FORMEZ VOS BATAILLONS !

Oui, nous ne devons compter que sur nous-mêmes et créer des maquis armés, par exemple sur le modèle des FFI. Bien des militaires qui en rêvent en secret nous rejoindront le moment venu.

Il nous faudra reprendre le contrôle du pays par la force, chasser les collabos et affronter les trois chantages du monde islamique :
— Remplacer le cheptel des moteurs à explosion par des moteurs électriques (technologie en cours) ;
— Revenir à une monnaie nationale souveraine et reprendre le contrôle de nos frontières ;
— Supprimer la double nationalité, établir le droit du sang européen à la place du droit du sol, interdire l’islam sur le territoire français et ne conserver que les apostats de l’islam.

AUX ARMES CITOYENS ! FORMEZ VOS BATAILLONS !

Faute de quoi, soyez-en certains, la France est morte.

Jean Ducluzeau