Les Ulis : M. le proviseur Vandeporta, il faut vous exprimer…

Publié le 7 janvier 2016 - par - 7 commentaires - 2 099 vues
Share

peurMonsieur le proviseur Christian Vandeporta,

Je précise qu’avant de rédiger ce courriel, j’ai pris soin de prendre contact par téléphone avec votre établissement afin d’obtenir confirmation de l’information relatée ci-dessous mais je n’ai pu obtenir de réponse.

http://ripostelaique.com/les-ulis-dans-un-lycee-une-fresque-appelle-a-eliminer-le-fn-le-pen.html

Je me permets donc de vous adresser ce mot.

Je viens d’apprendre que votre établissement public d’enseignement scolaire affiche à la vue de tous les élèves une fresque à caractère politique sectaire, procédé totalement anti démocratique au sein de notre République laïque.

Celle-ci aurait été réalisée lors d’un cours par des élèves, et par conséquent sous la tutelle et la direction d’un enseignant.

Ce n’est pas de l’enseignement, c’est de l’endoctrinement.

Cette fresque, très orientée, fait un appel explicite au meurtre, allant à l’encontre  de la liberté d’opinion qui prévaut en France selon notre régime démocratique, jusqu’à preuve du contraire.

Rien que ce constat est indigne et n’a en aucun cas sa place dans un établissement scolaire d’Etat, ni ailleurs sur notre sol.

Ce n’est pas de l’enseignement artistique mais de la manipulation idéologique et de l’incitation au désordre et à la rébellion, voire une incitation à la guerre civile.

Depuis quand dans notre pays, l’Education nationale se permet-elle ce type de démarche ?

Cette fresque concernerait un parti politique dit d’extrême droite et je me demande  si une même caricature  existe envers les partis opposés d’extrême gauche serait possible dans votre établissement.

Si tel n’est pas le cas, c’est  inadmissible en vertu du principe d’équité qui doit être en vigueur au sein d’un établissement d’enseignement laïque.

Ici encore, ce n’est pas de l’enseignement mais de la démagogie alors que vous êtes payés pour faire de la pédagogie.

Ce type d’exposition permanente dans un lieu de culture et d’enseignement de la République française est inacceptable et en totale contradiction avec l’esprit dans lequel doivent être instruits les élèves.

On ne vous demande pas de faire de la politique ni d’afficher ou de laisser afficher vos opinions, mais de dispenser du savoir et de la connaissance auprès des scolaires.

Ce principe de laïcité ne souffre aucune contestation possible quel qu’en soit le lieu sur notre territoire national, en métropole ou ailleurs.

Si ces faits étaient confirmés,  c’est inadmissible et inacceptable donc intolérable dans une école républicaine.

Si cela s’avère erroné et infondé, comme est-il possible qu’un témoignage de la sorte soit publié sans fondement et qu’une telle désinformation existe.

Il n’y a pas de fumée sans feu.

En conséquence, merci de bien vouloir veiller à faire le travail qui vous est assigné avec impartialité et à remplir la mission qui est la vôtre sans affichage d’un clivage politique quel qu’en soit l’origine.

Nous n’avons que faire de vos opinions politiques ou religieuses et vous êtes là pour accomplir votre mission d’enseignement, ni plus ni moins.

Salutations.

Jean-Marc Grangé

Un citoyen ordinaire, patriote et laïque

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
lucide50

Quels sont les opinions politiques de ce proviseurs et du professeur responsable ?
Ou sont les réactions et la prise de responsabilité de cette pseudo ministre de l’EN ?
Cette affaire ne peut en rester là.
Pauvre France.
Lamentable ce ps

lem

oui , je ne sais si il y aura une suite mais je pense qu’il faudrait porter plainte contre cet établissement, je crois que des associations bien connues ne se gênent pas , n’est ce pas …

divine

c est une honte que dans un établissement on fasse de la propagande contre le fn ce n est pas fait pour sa l école

JMG

bonjour, prétendre que ce dessin est en place depuis 20 ans est une fumisterie, que ce soit une relique centenaire ou du neuf de la veille importe peu, le fond du problème est que l’enseignement laisse faire ce genre de chose, ce n’est en aucun cas acceptable, cela quelle que soit la cible visée, de plus, l’article du parisien est un torchon sans âme digne de nos journalistes comme toujours inconsistants

Lia

@Jean-Marc Grangé

Bonsoir, j’ai lu un article consacré à cette affaire aujourd’hui, sur le site d’un journal. De mémoire, le site du Point. Malheureusement, je n’arrive pas retrouver cet article. Ce dessin est là depuis 20 ans et aurait été effacé.

agathe

J’ai téléphoné, je n’ai eu que ds sous-fifres qui feignaient de ne pas savoir de quoi il retournait.

kbis

Le figaro annonce le retrait de la fresque , félicitations a celui qui l’a dénoncé.