Les USA annoncent la couleur : guerre économique totale à la Russie et à la Chine

Comment peut-on avec tant d’acharnement ruiner des décennies de coopération économique internationale au prétexte d’un conflit régional en Ukraine ? Il s’agit bien d’un prétexte, puisqu’il existe un document de référence qui ordonne aux nations européennes et à leurs entreprises de réaliser le grand découplage économique et géopolitique. Ce n’est donc pas un hasard quand les dirigeants européens et américains plaident pour ne plus consommer d’énergie russe.

En effet, l’AmCham (American Chamber of Commerce in France) a publié en décembre 2021 un document qui explique en détail les intentions des États-Unis et les objectifs à atteindre dans les années à venir. Nous proposons ici de résumer ce livre blanc intitulé : Chine – États-Unis le grand découplage notre nouvelle réalité.

Economic Decoupling Version Finale.indd (amchamfrance.org)

Une œuvre de lobbying et de prescription

Ce livre blanc a été piloté par Jeremy Ghez, professeur associé d’économie et d’affaires internationales à HEC Paris et membre du Board de l’AmCham France. Bien plus qu’une hypothèse, il assène le projet du découplage auquel nous assistons. Il promeut la très forte probabilité d’une « mondialisation fragmentée » conduisant à une séparation entre le bloc continental Chine-Russie et l’Occident. Chacun appliquerait des mesures réglementaires indépendantes avec des chaînes d’approvisionnement distinctes à l’avenir, dont l’énergie évidemment. Les entreprises devront alors brutalement repenser leur organisation. Très vite, l’hypothèse devient obligation de se préparer aux implications potentielles. L’équipe indique 5 domaines essentiels : 1. les chaînes d’approvisionnement, 2. les normes technologiques et les business model, 3. l’attraction et la rétention des talents, 4. Les solutions commerciales et 5. les cadres réglementaires mondiaux.

Des recommandations troublantes et inquiétantes

Les auteurs font alors leurs recommandations, et la surprise est grande de constater que nous sommes en train de les vivre, voire déjà de les subir.

Recommandation N° 1 : Transformer les tests de résistance en test de résilience

Avec une naïveté confondante, un mercantilisme opportuniste et des risques suicidaires pour les entreprises et les emplois, ces « experts-lobbyistes » proposent d’évaluer la solidité des chaînes logistiques d’approvisionnement, pour évidemment les modifier. Seulement, en matière de production, la fabrication est asiatique, en matière d’énergie, l’approvisionnement est oriental ou russe pour l’essentiel. Tester la résistance, c’est déjà admettre que nous ne serons pas résilients. 

Recommandation N°2 : Encadrer et ajuster

Ces experts soulignent que le découplage aboutira à « une divergence accrue des normes et standards ». Là où des experts ont passé des décennies à construire des solutions d’interopérabilité et de normes mondiales, il faudrait fabriquer selon plusieurs normes pour fournir les marchés. Premier paradoxe ou contradiction, on doit se préparer au découplage et l’on doit en même temps continuer à penser que l’on échangera selon des normes multiples. Etrange. On voit bien l’enjeu de sauver Facebook de la concurrence de Tik Tok par exemple, de ne pas voir les données passer aux mains des Chinois, mais de prendre possession des actifs stratégiques européens.

Recommandation N°3 : Renforcer l’Europe et prioriser une stratégie diversifiée d’exportation

Là, les experts font fort, car, ils contredisent la recommandation 2, emprisonnée entre la une et la trois. Celle-ci annonce le protectionnisme des blocs et le besoin de renforcer son marché intérieur. L’AmCham propose d’accélérer la normalisation européenne par une « harmonisation plus poussée des règles du marché unique. ». Cela sert les intérêts des Américains bien évidemment, sans pour autant servir chacune des nations souveraines du continent européen. La disparition des souverainistes est une priorité géopolitique.

Recommandation N°4 : La rétention des talents : “Espérer le meilleur, prévoir le pire”

C’est l’annonce inédite de l’immobilité des populations. Lisez bien : « Si les pays devaient limiter la mobilité de leur main-d’œuvre, les conséquences pour les entreprises pourraient être néfastes. » Les experts sont prévoyants et un peu élitistes. Les gueux ne se déplaceront plus, mais les talents et les élites doivent être mobiles. Etrange là encore, car le découplage limitera les mouvements dans des aires géographiques de blocs si l’on suit bien le raisonnement. Mais il est clair que la liberté de circulation est menacée, nous y sommes dans les annonces européennes et les prétextes énergétiques pour contenir et rationner la mobilité de chacun.

Des aveux étonnants

Ce livre blanc confirme la réalité d’un projet géopolitique. Ce document construit pendant l’année 2021, commencé disent-ils dès 2020 et publié fin 2021, prévoit, pour ne pas dire programme et planifie ce que nous vivons maintenant.

« Un paysage géopolitique en mutation. Le découplage économique pourrait être le résultat d’un processus à très long terme qui pourrait actuellement réaliser la rupture entre Chine et États-Unis. La pandémie n’est, sur papier, pas liée à cette rupture, mais pourrait en accélérer les conséquences. » (p.12)

Tout est donc bien programmé par les Américains. Il s’agit d’arrimer la vieille Europe aux USA, d’en faire un bloc interdépendant au profit des exportations US par l’ouverture tous azimuts des marchés européens. Et il s’agit d’interdire cette alliance stratégique de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, en précipitant les Russes vers l’Asie.

Mais, la crise énergétique n’était peut-être pas prévue à ce point, mettant en péril les économies européennes, dont certaines résisteront peut-être à la manœuvre. Intéressant tout de même de noter que les chefs d’Etat européens, dont le nôtre, exécutent des plans pensés à l’avance par une puissance étrangère. Nous sommes aux antipodes de la démocratie et du pouvoir des élus. Il est donc urgent que ces derniers se saisissent à l’automne de ces questions politiques et militaires pour que la France adopte des positions fidèles à son histoire. Messieurs les députés et sénateurs, les Français ne veulent pas la guerre, ils veulent la coopération et la paix. Alors mettez un terme à cet abus de pouvoir d’un dirigeant qui ne se conforme pas à l’avis des représentants ; sauf à trahir le sentiment de l’immense majorité de nos concitoyens. 

Pierre-Antoine Pontoizeau

image_pdfimage_print
16

16 Commentaires

    • Pourquoi tirer seulement sur Biden ? Le projet
      décrit concerne la totalité des Americains l’Angleterre et son foutu Commonwealth . ….
      Ils nous considèrent nous Européens comme des vaches à traire, de la matiere grise disponible, nos industries , le racket par application de l’extraterritorialité de leurs normes et de leurs lois americaines.
      Nous ne sauverons pas leur économie. Plutôt crever.
      Si nos voisins europeens consentent au projet des anglo americains, nous nous défendrons.
      Nous savons ce qu’il en est de leur coopération : les sous-marins australiens, Aukus etc
      Et ce n’est pas ce pitre de Macron qui va nous empêcher de choisir nos alliés.

  1. S’il faut choisir ce sera CONTRE LES USA de biden et la clique mondialiste en ce qui me concerne

  2. Que V Poutine envoie un missile juste chargé pour et guidé sur la gueule de bidon tête de con et on devrait avoir peut-être la paix, ces amerlocs n’ont pas encore eu vraiment peur de perdre leurs cocons douillets, qu’ils y goûtent, ça leur apprendra à faire des guerres par procuration…

    • Oui @raslebol,

      Ces connards ne connaissent pas la joie de recevoir une raclée à domicile. Il est grand temps de le faire.

  3. ces cons-là (usa) vont finir par pousser à un accord militaro-Chine-Russie pour balancer sans prévenir des missiles intercontinentaux sur tous les états-unis….et l’europe comme ayant été leur complice actif.

  4. J’espère que ce projet existe vraiment, je me sentirai plus en sécurité.

    Mais j’ai de gros doutes. 😕

  5. Les États-uniens (les gens) commencent à n’avoir plus rien à manger… Mais les bons « démocrates » veulent faire la guerre à la Russie et la Chine… on est bien d’accord, il y a des cordes à nœud coulant qui se perdent ?!?

  6. Les élucubrations intellectuelles d’illuminés Américains et Européens n’auront pas plus d’impact sur notre quotidien que les prévisions météorologiques de moins en moins précises malgré une technologie de pointe. Les peuples vont continuer à exister comme ils le font depuis des millénaires sans se préoccuper des théories fumeuses du gratin mondialiste ennemi de l’humanité qu’on pourrait associer à la subversion islamique qui élabore les mêmes projets mortifères.

    • CE qui est malgré tout rassurant , c’est que LES US sont très bons sur le paier , et pétris d’idées épatantes , dans la réalité , ils n’ont jamais RIEN gagné depuis leur victoire sur les sioux oglalas et l’assassinat de leur chef….Ils sont très vite hais partout ou ils passent , ils sont incapables de comprendre le monde qui les entoure et les humains qui y vivent !

  7. Ça pue de plus en plus.
    Si ce n’ est pas une 3e guerre qui nous pendant au nez et ça se précise de semaine en semaine, ce sera une société en feu des cet hiver car la population ne supportera pas chômage, coupure du gaz, hausse des prix comme jamais sans réaction de celle ci.
    J en prend les paris 😁😁😁🤞🤞🤞

  8. Les Américains auront de la malédiction pour ce bourbier ukrainien dont ils ont provoqué une guerre par procuration parce qu’ils veulent ceinturé la Russie mais aussi de l’isolée mais force est de constater que la Russie n’est pas aussi isolée que ça contrairement à ce que pense Sleepy Joe Salopard Biden et les Occidentaux pro Ukraine qui nous ont poignarder dans le dos avec cette crise énergétique qu’ils ont manigancer depuis bien longtemps. On a poussé les Russes dans les bras des Chinois et nous payons les conséquences de cette politique de découplage voulu par nos dirigeants et par les Amerloques qui veulent conserver leur suprématie mondiale et commerciale. Biden et son pays vont une très grosse malédiction pour avoir détruit l’Europe.

  9. Très intéressant ! mais comme vous dites ils n’ont pas prévu la crise de l’énergie et malgré leur grande gueule ils ont déjà perdu……

Les commentaires sont fermés.