Les USA sont devenus une république bananière comme les autres

Publié le 8 janvier 2021 - par - 3 commentaires - 585 vues
Traduire la page en :

Le terme même “d’arnaque” serait une invention “complotiste” sans aucun doute et sera certainement enlevé du vocabulaire, au même titre que “amen” affublé d’un “awomen” visant à s’y substituer comme il a été vu et entendu il y a quelques jours (mais c’est sans doute un montage trumpien ou trumpiste imitant les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence ?). Il n’empêche qu’au-delà de savoir qui a fomenté l’irruption dans le Capitole, si aisée à vrai dire (barrières semble-t-il déplacées par la police peu nombreuse à ce moment-là),  malgré la désapprobation d’une grande majorité de la foule, il n’est pas besoin d’être grand clerc comme l’on disait naguère pour observer que cette gesticulation ne pouvait que nuire à Trump et surtout donner l’impression que toutes les objections émises et présentées n’étaient que du flanc. Mais l’arnaque n’est pas là.

Elle se situe dans le fait que malgré des milliers de témoignages, sous serment, faits par des citoyens qui ne portent pas des cornes de bison et ne sont pas adeptes de jeu vidéos hard core, tout cela, sans compter des vidéos, des statistiques, voire aussi d’autres témoignages relatifs à la Sécurité Nationale, mériterait d’être vérifié (comme celui énoncé par  Maria Zack) .

Sauf que bien peu de personnes, hormis Ted Cruz (et bien sûr Trump, Sydney Powell, etc.), n’arrivent à ne serait-ce qu’organiser les conditions permettant non seulement des auditions mais des jugements. Et, même quand ces derniers sont pris, ils sont rejetés en appel. Lorsque le sénateur Cruz, sur la base de ces milliers de témoignages, demande au Congrès l’organisation d’une Commission, il y a irruption et évacuation, les sénateurs RINO (“Républicains de nom seulement”) se défilent et bien sûr les représentants démocrates majoritaires à la Chambre refusent que ce bon droit soit examiné : voilà l’arnaque.

S’il n’y avait rien à cacher, si tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, il était loisible d’ici le 20 janvier de prendre dix jours pour vérifier sur le fond les allégations d’irrégularités. Car l’on sait ,de mieux en mieux maintenant, que les mêmes bulletins frauduleux ont été recomptés, que d’autres écartés n’ont pas été revérifiés, certains ont été détruits (ce qui est interdit), sans parler enfin des manipulations électroniques que le Président Maduro s’est empressé de démentir (des machines à voter avaient “accidentellement” brûlé il y a quelques temps). Ce qui montre, au-delà de cette “boutade”, l’étendue effective de l’arnaque !

Les USA sont devenus une république bananière comme les autres ; France comprise bien entendu puisqu’il apparaît de plus en plus évident que le “coup” judiciaire fait dans la précipitation à l’encontre de Fillon avait pour but de déstabiliser le “marais” qui a, dans ces conditions, soit voté pour Macron soit s’est abstenu. De même, lors du Congrès et au vu de l’irruption (avec quatre morts tout de même), les sénateurs et les représentants, pas plus que le Vice-Président n’ont mis le holà, entérinant seulement les certifications sans demander la constitution de cette commission demandée par Cruz. Ce qui fait que l’entérinement a ressemblé à une sorte de vaste et ennuyeuse audition sans conséquences.

Quelles leçons en tirer maintenant ?  Sans doute une clarification, y compris au sein même des “patriotes”, en attendant que certains recours aillent à leur terme. Mais est-ce si sûr puisque, par exemple, des rapports pourtant lourds juridiquement sont toujours sous le coude. Par exemple, concernant le coup monté visant à faire de Trump un “agent russe”, sans parler de l’enquête concernant les liens de la famille Biden avec certains milieux ukrainiens et chinois – où en est-elle d’ailleurs ? Le fait qu’un procureur qui enquêtait sur le fils Biden ait été relevé de ses fonctions sous sa pression – sous le prétexte qu’il serait “corrompu” (mais est-ce à Joe Biden de le dire ?) n’est tout de même pas une hallucination. Le tout se perd dans les limbes de la corruption de plus en plus globalisée tandis qu’une chape de plomb s’abat de plus en plus en adoptant le principe paradoxal : mentez, mentez mais toujours en présentant les choses sous l’angle de la vérité et en montrant du doigt toute critique comme étant “complotiste” (l’œuvre du diable disait-on autrefois).

Cette arnaque multiforme (LancetGate versus C-19, ClimatGate, pédocriminalités…) n’existe pas. Cachez ce sein, circulez, dormez braves gens (avec la muselière). Blabla orwellien des médias officiels en boucle devant vos yeux et entre vos deux oreilles.

“Bonjour chez vous N°6” (666) disait Le Prisonnier dans la série.

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Prosper la vipère

USA gone BNA (Banana Republic of America).
The Third World welcomes America inside its bowels.

patphil

“its guts” serait plus approprié
écrivez donc en français, laissez le snobisme au bobos

maujo

les preuves que la famille Biden sont des obsédés du sexe y compris Joe et les arrangement sous la présidence Obama avec la Chine et d’autres pays, le FBI a les éléments depuis 2019 mais n’a jamais rien fait, comme disait Coluche, un pourri, tous pourris.
Contenu ordinateur Biden, donné à réparé mais jamais venu le chercher.
https://thejusticeheroes.wordpress.com/2020/12/10/hunterbidenslaptop/amp/?__twitter_impression=true

Lire Aussi