Les Verts me font voir rouge ! Touche pas à mon 14 juillet !

Décidément, on aura tout vu !
Voilà que les Verts, en la personne de Sylvain Garel et de Danielle Fournier, les deux présidents des Verts Parisiens, ont demandé la suppression du défilé du 14 juillet…
Arguments avancés :
Le coût, d’abord : « chaque année, des millions d’euros sont gaspillés pour faire défiler sur les Champs-Élysées des milliers de militaires, des centaines de véhicules qui sont eux-mêmes survolés par des dizaines d’aéronefs », « gaspillage financier inacceptable en période de grande restriction budgétaire ».
La pollution, ensuite : « une aberration écologique. La quantité de produits polluants, de CO2 et de décibels relâchés dans l’atmosphère est considérable ».
A la place, voici ce que proposent les élus écologistes de Paris : « Nous souhaiterions qu’une partie de l’argent gaspillé dans le défilé militaire du 14 juillet, soit utilisée pour promouvoir des rassemblements populaires à Paris et dans toute la France ».
Déjà on est mort de rire devant pareille naïveté : peut-on imaginer une seconde que l’argent économisé serait réinvesti ainsi !!! On se rappelle la vignette automobile, censée alimenter un «fond national de solidarité» en faveur des petits vieux, mais qui n’en ont jamais vu la couleur…(hormis sur les pare-brises, comme on l’a dit souvent) !
Et on rit encore plus de voir les Verts proposer des « rassemblements populaires à Paris » après l’interdiction d’un de ces rassemblements populaires : l’Apéro Géant Sauciçon-Pinard (excusez-moi pour l’orthographe, mais je n’ose plus écrire saucisson avec 2 S dans la France de 2010 !)
Le second argument, celui de la pollution, est tout aussi grotesque: un seul défilé annuel mettrait-il la planète en danger ?
Pour éviter « les polluants, le CO2 et les décibels relâchés dans l’atmosphère», ce qu’il faut, c’est interdire toutes les voitures, tous les bus qui polluent journellement, du 1er janvier au 31 décembre, et pas seulement les chars, les autochenilles et les jeeps le 14 juillet…
Quand on verra tous les Verts renoncer à se déplacer dans un engin «polluant », on pourra commencer à pouvoir discuter de la suppression du défilé pour ce motif !
J’ai envie de saluer, au passage, les efforts consentis à titre personnel par Noël Mamère qui a renoncé à l’automobile pour se déplacer à vélo… mensonge éhonté qu’il fait devant les caméras !!!!
Surtout ne manquez pas, si vous ne la connaissez pas, de regarder cette vidéo :
http://www.dailymotion.com/video/x17s4a_le-velo-de-mamere
Reste le coût…
Sylvain Garel aurait dit : « En Grèce, le gouvernement a déjà renoncé au traditionnel défilé militaire de sa fête nationale du 25 mars : il a ainsi économisé 5 millions d’euros. »
Mais peut-on parler du défilé de notre Fête Nationale seulement en terme de coût ?
Je ne sais pas ce que les Grecs commémorent le 25 mars, mais nous, français, nous commémorons l’une des plus grandes pages de notre Histoire nationale ! La tradition veut que cette commémoration du 14 juillet soit inséparable du défilé des forces armées, auquel la France entière assiste, puisque ceux qui ne sont pas sur place bénéficient d’une retransmission intégrale à la télévision.

J’ai souvenir que mon père, qui s’est battu aux côtés du Général Leclerc, que mon grand-père n’auraient jamais râté l’une de ces retransmissions, eux si fiers d’être français… et je me rappelle le papy, tout ému, qui se mettait debout devant son téléviseur pour entendre la Marseillaise ! Moi-même, j’éprouve -allez savoir pourquoi- une certaine émotion à regarder ce défilé télévisuel, parce qu’il s’agit d’autre chose qu’une simple parade militaire : c’est une « messe » patriotique ! C’est une glorification de la France, à travers l’une des institutions qui l’incarnent !
Ceux qui proposent la suppression de ce défilé veulent donc supprimer un symbole fort de la Nation française. C’est honteux !!!
A quand la suppression du drapeau, de la Marseillaise, Madame Fournier et Monsieur Garel ? C’est bien parti, puisqu’on brûle l’un et siffle l’autre…
Depuis 1996, selon la volonté de Jacques Chirac, il n’y a plus, en France, de service militaire -et, ouvrons une parenthèse, c’est bien dommage : le passage sous les drapeaux permettait, entre autres, de faire un bilan sur le niveau scolaire des appelés, de discerner l’illettrisme de certains et d’y remédier avant de les rendre à la vie civile ; nul doute que la conscription permettrait aussi, à certains « jeunes » français issus de la diversité, d’apprendre à aimer leur pays, à en reconnaître les valeurs, à en respecter ses lois, et qu’il leur donnerait les repères qui leur font défaut ; cela serait plus efficace que le « kärcher » de Nicolas Sarkozy, qui n’en a jamais ouvert le robinet ! Fermons la parenthèse . Il n’y a plus, en France, disais-je, de service militaire, mais nous avons une armée française.
Est-ce trop demander que de l’honorer une fois l’an, elle qui est engagée dans des conflits lointains ? Il y a 3.500 soldats français actuellement déployés sur le sol Afghan, pour tenter d’obtenir le retour de la stabilité et le rétablissement de la paix. Quarante-trois d’entre eux y ont perdu la vie…
http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/les-soldats-francais-morts-en-afghanistan-23-05-2010-422242_53.php
L’unique occasion, pour le peuple français, de voir son armée et de l’applaudir, c’est ce défilé du 14 juillet.
Mais sans doute les Verts sont-ils des antimilitaristes acharnés, pour lesquels honorer l’armée française est une ignominie, eux qui doivent haïr le terme « patriotisme » autant que le terme « nation » ?
Chantal Macaire

image_pdf
0
0