Les voeux de l’Elysée pour l’Aïd, mais surtout pas pour Noël !

Publié le 27 décembre 2014 - par - 11 190 vues
Share

AutocollantHollandeNous sommes le 26 décembre et hier c’était Noël, une fête à laquelle les Français sont très attachés, même s’ils ne sont pas chrétiens. Noël est une tradition et même si l’on n’est pas friand des agapes et des grandes tablées familiales, cela reste Noël et il est d’usage, quand on est un peu urbain et bien élevé, de le souhaiter à autrui.

Surtout lorsque l’on est le chef d’Etat d’un pays de culture chrétienne et jadis païenne. Noël c’est Noël quoi !

Hier, poliment, le président nous a souhaité un joyeux Noël, élargissant ses vœux même au monde entier, jusqu’au pape, dites donc. En effet, le président iranien Hassan Rohani nous a, à tous, adressé ses vœux. C’est courtois.

Rohani-voeux-noel-vs-FH

François Hollande, parti fort opportunément loin de la métropole, sans doute par anticonformisme, n’a pas présenté les siens, son service de communication non plus.

Toute la journée, les internautes auront attendu fébrilement, passant du site de l’Elysée au compte Twitter de la présidence. Rien.

Il y a bien eu trace sur le site du gouvernement d’un bingo de Noël à sortir entre la dinde et la bûche et dans lequel on pouvait trouver de judicieux conseils comme par exemple « la France est foutue, faut se barrer », ainsi que quelques vérités « je n’arrive plus à boucler mes fins de mois », ou encore « on n’est plus en sécurité nulle part », sorte de pied de nez à la France qui travaille et se fait écraser et égorger par des déséquilibrés pendant que ses dirigeants omettent de déclarer leur ISF ou votent des subventions à 71 912 euros pour faire installer des caméras dans leur lieu de villégiature, afin que les délinquants aillent voler et agresser un peu plus loin.

Mais de vœux de Noël point.

Selon le Figaro pourtant, un petit rappel discret aurait été fait dans le coucou reliant Saint-Pierre à Miquelon et dans lequel était diffusé en boucle le chant du « Petiiit papaaaa Noëëël…», dont il est précisé qu’Hollande l’aurait écouté « malgré lui ». Arrivé sur place, il aurait abusé de ses légendaires petites blagues : « Vous avez les mains chaudes ici », et montrant des gendarmes « Vous avez vu ? Ils ont une chapka ! ». Pour la petite histoire, il aurait également suscité l’ire du maire de Miquelon, désireux de ne pas affoler ses concitoyens, en évoquant l’engloutissement futur de l’île pour raisons climatiques. Hilare à cette évocation, Hollande s’est ensuite penché vers un journaliste pour lui susurrer « Ah, ils ont les jetons ! ».

C’est vrai, c’est fort divertissant et cocasse d’annoncer aux gens qu’ils vont bientôt couler sous les flots… Pas de doute qu’ils ont dû goûter à cette visite éclair de veille de Noël !

Sur Twitter, une jeune femme s’indigne du silence de l’Elysée « Moi qui suis musulmane je suis choquée qu’il ne souhaite pas un joyeux Noël !! C’est indécent ! Joyeux Noël à tous ! ». Il s’ensuit d’ailleurs un débat sur l’islam et ses dangers qui n’échappera sans doute pas au préposé du compte présidentiel.

Une autre, plus pragmatique, résume : « Chômage : +906.000 chômeurs en 913 jours. François Hollande et son gouvernement ne vous souhaitent pas Joyeux Noël ! », une autre encore exprime sa saturation ainsi : « si vs saviez comme en s’en fout de ses voyages et de ses dîners avec celui qui nique la police », faisant allusion au dîner d’Hollande avec Joey Starr, ce repris de justice condamné plusieurs fois pour coups et blessures sur ses compagnes, sur une hôtesse de l’air, sur un passant à l’aide d’un hachoir, sur un singe, qui a fait des faux papiers… Bref, un dîner en bonne compagnie.

En août 2012, l’Elysée avait souhaité un joyeux aïd-el-foutr…. pardon… el-fitr, aux musulmans.

Voeux-aid-Elysee-2012

C’est qu’il faut bien bichonner cet électorat qui a voté comme il fallait pour que la patrie reconnaissante puisse largement bénéficier de l’apport hollandesque. Et puis, les musulmans sont tellement sensibles et susceptibles qu’il faut bien se répandre en courbettes pour ne pas risquer d’énerver les plus déséquilibrés d’entre eux.

Bref, nous sommes donc le 26 décembre et hier des millions de Français ont été ostensiblement ignorés, méprisés, et leur tradition foulée aux pieds par un homme élu par accident, sur un malentendu, par un homme qui n’a jamais travaillé de sa vie, par un homme qui méprise les pauvres, qui se moque ouvertement de nos compatriotes Saint-pierre-et-miquelonais, et plus largement qui méprise l’ensemble du peuple français.

Par pure politesse, et aussi par un rien de cynisme, j’adresse mes vœux de joyeux Noël en retour au président Rohani.

Caroline Alamachère

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.