Les vrais coupables de la mort de Clément sont les salauds qui l’ont manipulé

Publié le 6 juin 2013 - par - 5 371 vues
Share

Clément Méric va donc perdre la vie à 19 ans, suite à une bagarre qui a mal tourné. C’est bien sûr terrible, comme toute mort brutale d’un jeune homme qui avait encore tant de belles choses à vivre. Il militait dans la mouvance qui se réclame de l’antifascisme. Il n’est pas inutile, au sujet de ce prétendu combat, d’écouter ce qu’en disait Lionel Jospin.

https://www.youtube.com/watch?v=xY3jUuFBWIM&feature=player_embedded

Des Clément Méric, nous en avons vu des dizaines, à Paris, en province, et dans d’autres pays européens. Ils hurlaient, la bouche déformée par la haine, que le fascisme ne passerait pas. Ils voulaient interdire l’apéro saucisson pinard, ou les assises contre l’islamisation de nos pays. Ils interdisaient à Marine Le Pen de prendre la parole dans une université. Ils frappaient et insultaient nos amis de Résistance républicaine, à Toulouse. A Rennes, ils voulaient empêcher un rassemblement patriotique, jugé fasciste. Lors de La Manif pour Tous, ils insultaient et parfois frappaient de pacifiques veilleurs. Ils harcelaient également quelques-uns de nos banquets républicains. Ils hurlaient des mots d’ordre souvent stupides, partout où ils sévissaient. En Allemagne, ils jetaient des canettes de bière contre ceux qui essaient de mobiliser la population contre l’islamisation de leur pays. Ils prétendaient lutter contre un fascisme qui n’existe pas, et servaient la soupe au seul vrai fascisme menaçant nos libertés, l’islam.

Ces groupes, auxquels appartenait Clément Méric, n’hésitaient pas à faire le coup de poing, à se comporter en véritable milice, comme récemment à Rennes, traquant ce qu’ils appelaient du facho. Ils se permettaient aussi de vandaliser tout espace (comme à Charenton) qui avait l’indécence de louer une salle à des organisateurs dont le discours ne correspondaient pas à leur idées. Ils n’hésitaient pas à agresser des militants qui, sur les marchés, osaient distribuer des tracts qui ne leur convenaient pas. Bref, ils voulaient « casser du facho » par tous les moyens.

La plupart des militants qui y sévissent pensaient sans doute sincèrement, n’ayant jamais écouté l’aveu de Lionel Jospin, qu’il y a un réel péril fasciste en France. De même que, dans leur engagement, les chemises noires italiennes étaient sincères, que les SA étaient sincères, les komsomol russes étaient sincères, les khmers rouges au Cambodge étaient sincères, et les Gardes rouges de Mao l’étaient tout autant, quand ils imposaient la violence physique et la terreur de masse pour faire triompher leur cause. Ils n’empêchent qu’ils ont provoqué de véritables catastrophes humaines, et que leurs victimes se comptent par millions. Ceux qui se font appeler les antifa sont du même moule, et n’ont tiré aucune leçon de ces tragédies de l’histoire. Si on les laisse faire, ils sont capables de transformer une démocratie comme la France en régime totalitaire, avec un Mélenchon en figure de proue.

Bien évidemment, cela va être la curée dans les jours qui viennent. On va entendre, la bouche en cul de poule, tous les Corbière, Désir, Cambadelis, écolos, imposteurs de l’anti-racisme, journaleux, Pierre Bergé, nous faire le coup de la Bête immonde, accuser la fachosphère, Fdesouche, la Manif pour Tous, le FN d’être responsables de la mort de Clément Méric. Bien évidemment, les Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires sont déjà ciblées, et les amalgames crapuleuses vont pleuvoir de partout. Dans le genre, il suffit d’écouter les questions perfides de l’ineffable Apathie à la présidente du Front national, ce matin, sur RTL.

http://www.rtl.fr/video/emission/l-invite-de-rtl/marine-le-pen-j-ai-deja-vu-ce-type-d-amalgame-7762041322

On va entendre toutes les demandes de dissolution, de la part de ceux qui n’ont jamais bougé une oreille quand les gauchistes agressent les patriotes, et encore moins quand nombre de citoyens de notre pays laissent leur vie, massacrés par des racailles issues de l’immigration post-coloniale qu’ils imposent au peuple de France.

Alors que les vrais salauds, les vrais responsables de la mort de Clément Méric sont ceux qui, comme le disaient Lionel Jospin, organisent, depuis trente ans, avec l’appui du système et ses médias, le théâtre de l’anti-fascisme, avec son lot de violences, pour imposer le remplacement de population, la disparition de la France et de ses valeurs, et la dictature du politiquement correct.

A l’heure actuelle, on ignore encore les circonstances de la bagarre qui a entraîné la mort du jeune homme. Mais les vrais salauds frétillent, ils ont enfin leur mort et vont exploiter politiquement la disparition tragique de Clément Méric, dont ils sont les vrais responsables, sans vergogne ni retenue.

Paul Le Poulpe

Lire également la réaction de Christine Tasin :

http://christinetasin.over-blog.fr/article-les-vautours-instrumentalisent-la-terrible-mort-de-clement-dont-melenchon-est-responsable-118307140.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.