1

Les vrais ennemis de l’Occident, d’Alexandre del Valle : pour ne pas mourir idiot

Il y a peu,  j’ai lu Les vrais ennemis de l’Occident d’Alexandre del Valle. Ce dernier  a écrit d’autres livres qui lui font suite,  mais celui-ci est particulièrement instructif :   il démasque toutes les hypocrisies de cet islam « victime des islamophobes » mais refusant l’intégration en pays mécréant, cet islam sunnite grassement entretenu par divers donateurs wahhabites-salafistes bien décidés à conquérir toute la planète pour y imposer l’islam conquérant du 7e siècle. Incapables d’accéder à la civilisation, ils sont avides de pouvoir…

L’auteur donne tant et tant d’exemples – tous vérifiables – de cette conquête, des moyens mis en œuvre grâce à notre argent payé pour le  pétrole, qu’il est impossible de résumer le livre et je donne ici un tout petit extrait significatif :

« Ils devaient prêter un serment d’obéissance et de silence sur un Coran et un revolver : « La mort est un art. Le Coran a ordonné d’aimer la mort plus que la vie… ». Cela n’empêche point le petit-fils d’Hassan al-Banna, Tariq Ramadan, l’un des théoriciens préférés des Frères musulmans en Europe et de leur branche française, l’UOIF, de déclarer : « Hassan al-Banna refusait la violence (….) p.126

Il n’y a pas que l’islamisme qui se fait un chemin « grâce » aux nombreux votes démocratiquement obtenus par nos hommes politiques en flattant ses adeptes ! Alexandre del Valle montre que l’Occident termine de creuser sa tombe  par divers moyens et j’ai lu avec effroi les efforts déployés pour continuer la politique occidentale comme si la guerre froide nous menaçait toujours, pour éviter la paix avec la Russie chrétienne… pour renforcer la « muslim belt » qui devait nous protéger du communisme…

La politique française des siècles passés favorisait déjà le Grand Turc ! Actuellement, l’Europe de l’Ouest et les USA ont l’art de choisir leurs amis parmi ceux qui sont les ennemis de la civilisation et j’ai lu des précisions sur les  « printemps arabes » comme sur la « révolution orange » en Ukraine…. Les cheveux se dressent sur la tête !

Non, nous ne sommes pas les victimes d’une situation qui nous dépasse. Georges Orwell disait avec pertinence : « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime : il est complice. »

Nous votons pour des « politiciens » qui favorisent la fin de notre civilisation, politiciens qui s’intéressent uniquement à leur (ré)élection, à multiplier leurs électeurs en accordant une nationalité européenne à un maximum d’envahisseurs. Il est plus que temps de se renseigner, de prendre conscience du danger… d’agir ! Et il ne s’agit certainement pas de devenir  « islamophobes » – je dis bien net ici que mes élèves les plus agréables sont musulmans – mais bien d’éviter cette « islamophilie » obligatoire qui nous entraîne vers la ruine de la civilisation ! Et inutile de se leurrer : ceux qui commettent des attentats ne sont pas des malades mentaux, ce sont des personnes qui « vivent » au 7e siècle et savent qu’ils méritent le paradis.

Grâce à des auteurs comme Alexandre del Valle, grâce à des apostats qui risquent leur vie pour nous mettre en garde, nous ne pouvons plus dire : « je ne savais pas ».  Le sacrifice d’Arnaud Beltrame ne doit pas seulement nous émouvoir, il doit nous mouvoir !

 Mia Vossen