Les vrais musulmans sont les islamistes qui appliquent le Coran

LOGO FRERES MUSULMANS 13-03-2013Le musulman light et tous les autres sans le savoir servent de caution morale aux nazislamistes.

Certes les musulmans ne sont pas des islamistes même si la frontière est loin d’être étanche, elle est tellement poreuse que par moments les deux se confondent et se mélangent, mais les islamistes ne sont pas non plus les enfants de Satan, ils adorent Allah et son prophète et appliquent la vraie recette de cuisine de l’islam contrairement à ceux qui ne se reconnaissent pas dans leur islam qui se disent musulmans mais qui ignorent tout de l’islam.

Personne ne peut leur contester leur état d’islamité qui est aux antipodes de l’état de bouddhéïté. La première est la voie qui mène à la négation de soi et de la vie humaine, qui fait de la mort l’essence de la vie, tandis que la deuxième élève l’homme et lui procure une sagesse infinie dont il a besoin pour affronter le cours de son destin sans heurts ni violence.

Qu’il n’en déplaise aux musulmans qui les accusent de dévoyer et de défigurer l’islam qui les traîtent même de faux-musulmans, ce qui est une véritable hérésie, alors que l’islamisme puise ses sources dans l’islam, à la différence de leur islam qui est une très pâle copie de l’islam, une facette éloignée des dogmes de l’islam. En donnant cette grande visibilité à l’islam, claire et sans équivoque quant à la nature ténébreuse et effrayante des textes fondateurs de l’islam, les islamistes incarnent le mieux les vraies valeurs de l’islam que leurs coreligionnaires qui ont souvent une connaissance fragmentaire et sommaire et dont les seuls arguments qui font valoir pour s’en démarquer : ce n’est pas ça l’islam et que c’est la faute aux juifs sionistes et à l’Occident si l’islam est couvert de boue et d’infamie.

En croyant se murer dans le déni et persévérer dans la voie de la dénégation, ils pensent pouvoir convaincre ceux qui appellent à la vigilance contre l’islam et qui lient terrorisme, barbarie, viol, pédophilie, nymphomanie, et racisme à l’islam.

L’islamisme que rien ne distingue de l’islam sauf l’isme, est la face émergée de l’iceberg musulman. Au fond d’eux-mêmes les musulmans savent pertinemment que les islamistes ont plusieurs longueurs d’avance sur eux et qu’ils s’activent à répandre le message du prophète aux quatre coins du monde en vue d’établir la suprématie de l’islam sur toute la terre.

Ils ne peuvent pas nier que leur rôle de finaliser et de matérialiser les texte obéit aux injonctions coraniques qui pèsent sur chaque musulman.

Péchant par manque de savoir religieux, de courage et de lucidité, ils esquivent les vraies questions de fond que soulèvent leurs coreligionnaires qui mettent en oeuvre la feuille de route que le prophète a fixée aux musulmans. Pris au piège de la vérité révélée sur l’islam par leurs propres coreligionnaires activistes, ils se trouvent entre le marteau et l’enclume. Soit ils assument véritablement leur identité musulmane et deviennent islamistes, soit ils rejettent cet islam qui est en définitive celui qui est le plus cohérent avec le coran, l’enseignement et la tradition et là ils ont peur de commettre une apostasie punissable de la double peine : la mort et l’enfer. L’islam light comme ils se plaisent à le proclamer est une vue de l’esprit, un oxymore, il n’y en a qu’un c’est l’islam islamiste.

Par conséquent, il est somme toute légitime que les vrais héritiers du prophète et de ses compagnons en leur qualité d’adeptes authentiques, purs et durs, des dogmes de l’islam s’érigent en inquisiteurs-procureurs et les traitent d’ignares et les vouent aux feux de l’enfer.

En effet, les bons musulmans sont conscients du danger de cet islam light qui, si on le laisse prospérer, finira par porter le coup de grâce à l’islam à cause de son caractère extrinsèque et syncrétique. Un islam sous influence extérieure est un islam vidé de son essence et substance. C’est pourquoi, les bons musulmans s’acharnent en premier lieu sur les musulmans incapables d’assumer leur islamité pour les punir pour leur mollesse à ne rien faire pour défendre l’islam et contribuer à son hégémonie. Les musulmans light qui déforment et travestissent les dogmes de l’islam, ne peuvent plus continuer à tordre le cou à la vérité qui accable leur religion soi-disant d’amour et de paix.

Comment peuvent-ils à ce point nier les évidences et se voiler la face devant tous les faits dont abreuvent le monde les bons musulmans ? Comment expliquent-ils par exemple la nymphomanie licite (halal), certaines djihadistes du sexe au service d’Allah, peuvent consommer jusqu’à 100 djihadistes en Syrie par jour ? Cela ne relève pas de la calomnie. Il s’agit d’un témoignage entendu dans la bouche du bon musulman ministre de l’intérieur tunisien du bon gouvernement musulman du premier ministre bon pédophile, bon terroriste, bon proxénète, Ali Larayedh.

Salem Benammar

image_pdfimage_print