1

Les yaourts de la discorde ou la soumission des traîtres

La député LR Valérie Boyer dénonce le « christianomépris » de la chaîne Carrefour à propos de l’affaire des yaourts sur lesquels figure une image d’un monastère grec dont les croix ont été effacées. D’ailleurs, de nombreuses marques ont déjà eu cette pratique.

L’image ci-dessous est composée, à gauche, d’une vue du monastère de Santorin et à droite, sous un autre angle, d’une autre image des coupoles de ce monastère revue par Nestlé en supprimant les croix pour ses yaourts.

Un journaliste à la radio affirmait que c’était dans l’intention de « favoriser la diversité » que les marques supprimaient les croix sur les coupoles du monastère de Santorin, en Grèce.

C’est absurde au superlatif !

La diversité ne peut être préservée et respectée que, précisément, en lui permettant de s’exprimer. Que chaque culture puisse effectivement exprimer librement ce qu’elle défend et ce qui fait son identité.
Mais là, on est face à l’islam qui interdit toute forme de diversité, de culture, de religion et d’idéologie autre que lui.

Cela dit, on se demande pourquoi ils se sont cassé la tête, alors que des tas d’autres bâtiments ou monuments grecs tout aussi caractéristiques n’ont pas de croix…

En vérité, l’islam continue à nous stigmatiser de son empreinte délétère.

Je ne comprends pas cet avilissement de nos compatriotes face à l’islam pour des raisons de pur profit.

La clientèle musulmane les intéresserait-elle tant ?

Ou bien la peur d’un acte de terrorisme dans leurs hypermarchés ?

On peut s’amuser à enlever les croix des photos, mais les croix sont toujours sur le monastère en question ou tout autre bâtiment religieux chrétien.

Je ne suis pas croyant ni chrétien. Pourtant je respecte les croyances et les cultes paisibles et pacifiques de mes frères juifs, chrétiens, bouddhistes et autres.

Par contre, je ne respecte pas leurs dirigeants.

Mais bien évidemment, je ne peux pas non plus respecter l’islam ni les musulmans dans leurs croyances ou leurs pratiques cultuelles qui, elles-mêmes, ne respectent pas celles des autres et pire encore incitent constamment à les détruire et à tuer leurs fidèles, au nom de principes obscures dont il appert qu’ils ne reposent que sur des bases malsaines dont les buts sont avant tout le pillage, le vol, le viol, la destruction et le meurtre.

Mais le problème de la trahison de nombreux occidentaux vis-à-vis des valeurs occidentales est grave.

Non, nous ne changerons pas de culture, ni de religion, ni d’éducation, ni de traditions. Ceux qui le croient et qui sont déjà ignoblement soumis à la barbarie rampante des envahisseurs criminels ne savent probablement pas que leur destin est déjà marqué par la trahison et donc au fer rouge de la peine de mort qui sera leur récompense.

En plus, ils n’ont sûrement pas pris la mesure de la gravité de leurs actes et de leur impact sur leurs descendants.

Gouvernants, médias, juges, financiers, tous seront un jour jugés par des tribunaux révolutionnaires d’exception et condamnés à la peine de mort.

Ils ne sont pas capables d’expectative ni de projection dans le futur. Ils croient, comme tous les naïfs et les benêts que les choses ne changent pas et ne changeront pas et qu’ils pourront dormir paisiblement sur leurs deux oreilles.

Ont-ils une seule fois ouvert un livre d’histoire… ?

C’est leur droit. Mais il existe une France patiente et d’une force très tranquille qui observe, qui enregistre, qui prend des notes et constitue des dossiers sur tous ceux qui trahissent aujourd’hui leur pays.

Ce sont des hommes et des femmes d’un haut niveau culturel, instruits, des gens responsables, respectueux des lois, fidèles à leurs traditions et attachés à l’identité de leur pays.

Tout le contraire des aventuriers tristes et incultes qui nous gouvernent.
Le jour viendra où un événement majeur de la rue déclenchera la colère froide et réfléchie de cette France silencieuse qui passera alors à l’action et qui fera une guerre meurtrière à tous les envahisseurs et à tous ceux qui les auront aidés ou soutenus ou qui se seront soumis à leur diktat pour assurer leur tranquillité ou les revenus de leur commerce.

On ne sait pas quand, on ne sait pas comment, mais on sait que cela va arriver. Et sans doute dans des délais assez proches.

Je ne fais qu’annoncer, prévenir et avertir ceux qui auront abusé, car je ne souhaite à personne le sort réservé aux traîtres. Mais lorsque cela arrivera, il ne faudra pas compter sur moi pour les plaindre ou pour lever le petit doigt.

Je pense notamment à tous ces magistrats soumis à la loi de l’islam qui auront condamné à tours de bras pendant des années des patriotes contre des musulmans et des collabos, tout cela pour préserver leurs pauvres salaires de fonctionnaires. Ce sont eux les pires traîtres, cette magistrature qui se déclare ouvertement de gauche et donc favorable à un pan entier du pays et contre les autres, ce qui est une imposture et une véritable forfaiture. La magistrature doit être neutre et digne et ne doit appartenir à aucun courant politique pour rendre une justice sereine et objective en vertu de la loi et non pas de convictions politiques ni d’obscures consignes ministérielles qui se substituent à la loi.

Oui, les traîtres finiront pas payer, tout aussi sûrement que jamais personne ne pourra durablement supprimer les croix de millions d’édifices chrétiens dans le monde.

Le monde est en marche et il bouge. Et jamais aucune puissance totalitaire ne s’est installée durablement sur la France ni sur l’Europe. Et ça n’arrivera pas.

Et l’islam ne vaincra jamais les puissances occidentales auxquelles il doit tout et sans lesquelles il n’est rien.

Laissons juste le temps aux traîtres de bien montrer leurs visages et de croire à leur impunité éternelle afin que la justice soit rendue plus tard contre eux. Ils ont probablement oublié Nuremberg.

Il y a quelques chose d’infantile ou de puéril dans cette croyance des musulmans qu’un jour il « gagneront », qu’ils « vaincront » et qu’ils deviendront uniquement par la violence les plus forts, les plus puissants et les maîtres du monde et de l’humanité.

Un délire psychotique obsessionnel que l’on retrouve chez tous les malades mentaux qui rêvent aussi de devenir un jour les maîtres du monde et aussi, parfois, de détruire la Terre.

Oh oui, bien sûr, ils savent tuer par surprise, en frappant dans le dos. C’est facile. Ils savent semer la mort et la destruction contre les plus faibles qu’eux. Mais ils rêvent s’ils se figurent que le monde entier succombera sous leurs coups et se soumettra à leur loi.

Non, le monde entier ne se laissera ni intimider ni vaincre ni se soumettre à ce qui ne représente rien sur le plan culture ou civilisation et qui n’est jamais parvenu, pendant 1400 ans, à apporter quoi que ce soit d’utile ou de positif à l’humanité.

Sans la peine de mort pour apostasie, sans l’argent du pétrole et sans ce que produit l’occident, l’islam n’existerait même plus aujourd’hui. Et les intellectuels de l’islam le savent.

Laurent Droit

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/valerie-boyer-accuse-carrefour-d-avoir-retire-des-croix-chretiennes-sur-des-yaourts-7790082874