L’escalade nucléaire à l’Est, c’est du pipeau, l’OTAN vient de le prouver

Rappel des faits.

Il y a quelques jours, un missile tombe sur la Pologne.

Missile en Pologne : les images du point d’impact dévoilées

Branle-bas de combat. L’aubaine est trop bonne pour l’assassin-crétin Zelensky, qui accuse aussitôt la Russie. En outre, le missile serait de fabrication russe.

Autrement dit, pour pasticher Coluche, les enquêteurs s’autorisent à penser que celui qui fabrique les missiles, les tire.

Zelensky, la crapule élue à tête de l’Ukraine croyait enfin pouvoir déclencher la Troisième Guerre mondiale.

Mais c’est là on l’on peut vérifier la véracité de l’article que j’ai écrit tout récemment :

Ukraine-Russie : l’espoir d’un nouveau monde se termine en eau de boudin

15 novembre 2022 Jacques Chassaing

Après Hiroshima et Nagasaki, où les USA ne craignaient strictement aucune riposte,

« Il n’y aura pas d’autre bombardement nucléaire car le but de toute guerre est de s’approprier les ressources sous et sur la terre de l’ennemi »…

Ukraine-Russie : l’espoir d’un nouveau monde se termine en eau de boudin

Car les grands décideurs sont tous d’accord sur leurs intérêts économiques, bipolaires et multipolaires. Ils ne veulent surtout pas d’une bataille atomique.

Ni la Russie,

Ni la Chine,

Ni la Corée du Nord qui vient encore de gesticuler : Un missile balistique nord-coréen tombe au large du Japon https://fr.euronews.com/2022/11/18/un-missile-balistique-nord-coreen-tombe-au-large-du-japon

Ni les USA,

donc

Ni l’OTAN

donc

Ni l’Union européenne

donc

Ni la France.

Élémentaire, mon cher Watson.

Missile en Pologne : la communication contradictoire de Volodymyr Zelensky

L’OTAN et beaucoup d’autres souhaitent un conflit militaire traditionnel long et coûteux. L’économie américaine en a besoin et l’Union européenne se contenterait volontiers des miettes, et d’un crédit – bail, comme du temps du plan Marshall.

La preuve est qu’on vient de voir avec quelle diligence, l’appareil de Joe Biden a vite freiné les ardeurs du sinistre pantin Zelensky : non ce ne sont pas les Russes qui ont envoyé un missile à deux pas de la frontière, sur les Polonais.

Et même, si c’était eux, ça ne pourrait être qu’une bévue. Et même si ce n’était pas une bévue, c’est pareil.

Parce que le problème pour l’OTAN, c’est la résolution que tout pays membre attaqué, entraîne aussitôt l’entrée en guerre de ses alliés dans l’organisation.

Et de surcroît, avec une anomalie de taille concernant la Turquie otanisée ET alliée de la Russie. Ambiance!

Les bobards des grandes muettes du monde entier ont une immense expertise du mensonge, de l’intox et de la propagande.

Boris Karpov a vu juste

Provocation de Zelenski : l’OTAN se déballonne

16 novembre 2022 Boris Karpov

« Et c’est là que ça devient intéressant ! Alors que le ministre de l’Intérieur polonais continue d’affirmer que c’est bien la Russie la coupable, Duda déclare que rien ne permet de l’affirmer. Duda ajoute que « même si, de toute manière ça ne devrait pas se reproduire », qu’il s’agissait d’un incident « isolé » ! Et Biden déclare enfin après quelques heures que la Russie n’est vraisemblablement pas responsable, qu’après les premiers examens de la trajectoire du projectile, il était « improbable » qu’il ait été tiré de la Russie.

Ce matin l’Élysée lâche le morceau en déclarant « Il ne faut pas d’escalade. Il ne s’agit pas de faire la guerre à la Russie ».

Tout est dit : il aurait été facile de déposer quelques débris de missiles de croisière russes pour accuser la Russie, et donc pour lui déclarer la guerre. Oui mais voilà, entre livrer des armes et envoyer ses troupes se faire massacrer en Ukraine, il y a un pas que les trouillards de l’OTAN ne sont pas près de franchir et il est à parier que MÊME SI la Russie avait bien bombardé la Pologne, l’OTAN n’aurait pas bronché autrement que par quelques déclarations martiales !

Nul doute que l’état-major russe va en tenir compte !..

Provocation de Zelenski : l’OTAN se déballonne

Ce que cette affaire révèle au grand public tenu en frousse et en haleine depuis mars dernier, c’est que les Français n’ont rien à gagner dans ces conflits Américano-Russo – Chinois.

Ils ont au contraire tout à perdre comme en attestent les retours de boomerang des sanctions contre la Russie : pénuries organisées de tout !

L’intérêt d’agiter la perspective d’une guerre en Europe

La peur panique orchestrée paralyse toutes les oppositions. « Le risque global permet aussi l’accélération des réformes ».

Il faut savoir que les populations abruties recherchent la paix et la sécurité. Or, pour le peuple, la représentante de la sécurité est l’autorité, quel que soit le système « et dans un risque global, la masse va nécessairement rechercher, dans les décisions gouvernementales, une sorte de tranquillité ».

Les gens ont davantage peur du risque que de ce que fait le gouvernement contre eux ! « On le voit dans la situation dans laquelle nous sommes depuis bientôt trois ans » constate l’invité de Civitas, Jacques Madi (à propos de la terreur covidiste).

Dans le même filon, se trouve l’épouvantail du réchauffement climatique ou de la prétendue fin des énergies fossiles.

Macron joue à fond la carte de son nouveau risque global qu’il espère fédérateur: celui que les Français supportent l’effort de guerre contre la Russie agressée, et bientôt contre la Chine.

À la remorque des USA et de l’OTAN, la corrompue présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, veut déclencher la Troisième Guerre mondiale (mais classique et NON NUCLÉAIRE) et en faire payer le sang et les larmes par les Européens.

Le président de la République française, Emmanuel Macron, souscrit donc à tous les actes bellicistes envers la Russie de Vladimir Poutine.

Lire sur le sujet

Pour déclencher la peur chez les gens, il faut, comme Macron, créer des risques globaux

18 septembre 2022 Jacques Chassaing

Pour déclencher la peur chez les gens, il faut, comme Macron, créer des risques globaux

Jacques CHASSAING

image_pdfimage_print
17

9 Commentaires

  1. Sauf que ce ne sont plus les Ukrops que les Russes ont en face d’eux , mais un amalgame d’ukrainiens et de pseudo mercenaires des pays de l’otan avec des armes de l’otan , entrainés et formés par l’otan , dirigés par des cadres de l’otan , renseignés par l’otan .

  2. Poutin a lui seul est bien plus intelligent que tout ces cons de Bruxelles réunis ! le débile et va-en-guerre zelenski est en train de perdre ce conflit malgrés tout ce qu’il recoit,et pourtant la Russie intelligemment n’a pas encore utilisée toutes ses armes dites conventionnelles ( derniers avions de chasse le Sukhoi Su-57M et le char T-14 Armata) zélenski n’a encore  » rien vu ».

  3. Article très intéressant et , tout comme celui de Boris, il met bien en lumière tous les artifices utilisés par les lopettes otanesques pour maintenir les gens dans une peur surréaliste, apocalyptique. Quand ce paravent va tomber face à la détermination de Poutine contre les gesticulations nauséabondes de l occident, tous les mensonges vont sortir du chapeau comme le lapin de celui du prestidigitateur. Covid, guerre, inflation et pénuries organisées par les petits monstres du WEF , et autres sucreries amères. 💥💥💥💥💥💥

  4. Les Russes n’ont pas encore utilisé leurs armes inédites à la puissance ravageuse équivalente à celles des bombes atomiques.
    Ce n’est pas leur intérêt à s’enliser dans une guerre d’usure interminable, même si cela fait l’affaire des peuples européens – malgré mon pessimisme, je commence à en douter.
    Comme l’a remarqué récemment G. Bigot dans Face à l’info, le sabotage des gazoducs Nord-Stream était déjà un casus belli pour l’OTAN, qui s’est gardé de sauter sur l’occasion, personne ne l’avait remarqué !
    En tout cas, ne pas perdre de vue que la Russie veut gagner la guerre, que les USA et l’OTAN attaquent uniquement pour sauver l’hégémonie US, cause désespérée, car leur déclin et leur perte de crédibilité ont des causes structurelles et leur civilisation est en phase d’auto-destruction sous les yeux du monde entier, écoeurés du spectacle.

  5. Pour en arriver à se déballonner coté occidental comme on vient de le voir, la sagesse et l’intelligence aurait été de ne pas s’engager dans une situation conflictuelle qui met en avant la vindicte des dirigeants européens à l’égard de la Russie qui ne leur a rien fait accompagnée de sanctions économiques stupides puisque forcément pénalisantes pour l’Europe. C’est au pied du mur qu’on voit le maçon et nous pouvons constater que l’Europe est entre les mains d’une bande de crétins qui place leur propre fierté et leur orgueil au-dessus de l’intérêt majeur des peuples qu’ils sont sensés représenter et protéger. Il y a urgence à en changer si l’on veut préserver ce qu’il reste de la planète.

  6. biden l’avait dit dans la minute où la polémique est sortie! ce gars là est super fort

    • Patphil le cerveau de Biden est connecté à celui d Obama et la connexion est en train de foirer parce que LES AFFAIRES DE CORRUPTION…Sam Bekman, FTX ….c est une bombe à neutrons . Et ils vont se la prendre en pleine poire. Si vous ne l avez déjà fait, regardez la vidéo de Louis de Dreslincourt sur ce sujet. Un bijou.

Les commentaires sont fermés.