L’escroquerie des éoliennes éclate enfin au grand jour 

Publié le 20 avril 2021 - par - 61 commentaires - 2 787 vues
Traduire la page en :

Un maire qui veut des éoliennes est un maire qui se coupe un bras pour toucher une pension d’invalidité. Phrase exquise que l’on expliquera infra et qui résume le résultat d’une escroquerie de l’État, du lobbyisme politico-écologiste, de la compromission des municipalités, de leurs intercommunalités, avec la complicité des propriétaires et exploitants agricoles. Pas étonnant que 70 % des projets d’installation d’éoliennes fassent l’objet de recours devant la justice administrative.

C’est un fait. Une dizaine d’années d’implantations forcenées de ces monstres qui défigurent les paysages aura mis en évidence le peu d’énergie soi-disant verte qu’elle produisent ainsi que la somme de leurs nuisances qu’elles produisent effectivement. À tel point que, malgré les injonctions de Macron sur l’appareil législatif et judiciaire pour imposer le déploiement des parcs éoliens et annihiler les recours administratifs des opposants, l’escroquerie étatique destructrice du patrimoine est avérée.

En conséquence, de nombreux élus communaux et communautaires charmés par le vent d’une manne pécuniaire nourricière du millefeuille de l’organisation territoriale française pourraient bien un jour se retrouver à la barre d’un tribunal. Car en effet, il leur devient de plus en plus fallacieux de dire : gabegie des éoliennes ? nous ne savions pas.

Des maires, des conseillers municipaux et communautaires, des présidents d’intercommunalité pourraient bien avoir à répondre un jour de leurs délibérations devant des juridictions pénales, s’entend, car en ces temps modernes, il ne faut jurer de rien en matière de judiciarisation et de pénalisation de tout. Surtout quand l’exaspération des citoyens, habitants, riverains, touristes, contribuables et électeurs est à son comble devant les décisions du Conseil d’État – traduisez plutôt :  les décisions de l’association des amis de Macron, rendues au nom du peuple français (sic) (1)

17 avril 2021. Un moratoire est demandé contre les éoliennes – François Rollet                        (Association Action écologie, lassée des écolos en politique Cohn-Bendit, Duflot et de la ministre Barbara Pompili…)

Bilan carbone et écologique négatifs, solutions coûteuses et inefficaces, découvrez la première enquête exclusive d’un nouveau mouvement écologiste, dédiée au scandale des éoliennes  Je découvre

L’énergie éolienne présente des inconvénients rarement soulignés 

  • L’énergie éolienne est dépendante de l’énergie fossile polluante pour compenser une faible efficacité (20 à 35 %) ;
  • La construction d’éoliennes est dépendante des terres rares contrôlées à 80 % par la Chine ;
  • Les éoliennes présentent une menace pour la faune avec la mort de plusieurs dizaines de milliers d’oiseaux et de chauves-souris ;
  • La présence d’éoliennes dans le voisinage fait baisser la valeur des maisons ;
  • L’énergie éolienne est financée indirectement par les impôts et donc par l’argent des contribuables ;
  • L’implantation d’éoliennes menace des secteurs économiques comme la pêche et le tourisme.

https://youtu.be/n-CsGVYSbb8

Extraits de l’étude de Action Écologie

70 % des projets d’installation d’éoliennes font l’objet de recours devant la justice administrative. En France, une association est particulièrement active : la Fédération Environnement Durable (FED). Présidée par Jean-Louis Butré, elle regroupe aujourd’hui plus de 1 500 associations de toutes les régions mobilisées contre des projets de parcs éoliens…

Le prix de l’électricité éolienne régulé

Le prix d’achat de l’énergie éolienne n’est pas soumis aux règles du marché car celui-ci est garanti par l’État. (1) En effet, comme le précise le ministère de l’Écologie :

« Dans le cadre de ces contrats EDF et, si les installations de production sont raccordées aux réseaux publics de distribution dans leur zone de desserte, les entreprises locales de distribution doivent acheter l’électricité produite à partir de l’énergie éolienne aux exploitants qui en font la demande, à un tarif d’achat fixé par arrêté ». (2)

Le surcoût de cet achat est payé par les consommateurs  à travers la Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE), une taxe que payent les particuliers, les entreprises et les collectivités…

Des pertes compensées par l’État 

Malgré tout, ce dispositif n’a pas permis de compenser les pertes d’EDF obligé de racheter de l’électricité éolienne : en 2013, l’État (et donc les contribuables) a dû payer 4,9 milliards d’euros à l’entreprise car la CSPE n’a pas réussi à équilibrer le déficit. (3)

À partir de 2016, ce dispositif est désormais nommé « complément de rémunération » et l’électricité produite par les parcs éoliens est vendue directement par le producteur sur le marché. Néanmoins le principe reste le même…

Enjeux autour de l’occupation des sols

Quand des associations de riverains demandent une augmentation de la distance minimale d’éloignement entre un mat éolien et une habitation, les professionnels de la filière éolienne réclament eux, une « libération de l’espace ». L’occupation des sols est donc un enjeu central du développement de l’éolien, d’autant plus que la pression sur le territoire s’accentue d’année en année…

L’éolien : une menace pour la pêche et le tourisme 

Ainsi l’installation d’éoliennes sur les littoraux au large des côtes suscite l’inquiétude des acteurs locaux comme les pêcheurs du fait que ces nouvelles infrastructures sont susceptibles de faire fuir les bancs de poissons mais aussi de restreindre les zones de pêche…

De la même manière, les éoliennes ont un impact sur le tourisme. Plusieurs études démontrent que la présence de telles centrales dans un paysage réduit l’attractivité touristique et amène les touristes à ne pas venir dans les environs…

Un coût caché pour les riverains

 Chez les riverains, en plus des nuisances évoquées précédemment, la présence d’éoliennes a un coût financier indirect non négligeable. En effet, pour les propriétaires de biens immobiliers, l’installation de mâts s’accompagne d’un phénomène de dévalorisation de leur patrimoine…

Finalement, l’éolien présente plus d’inconvénients que d’avantages

De nombreux problèmes écologiques sont liés aux éoliennes pendant leur construction, leur fonctionnement et leur recyclage. La population et la faune subissent des effets négatifs de par leur présence.

Tout aussi problématique est le fait que le développement de cette énergie est entièrement corrélé aux aides publiques et au soutien de l’État et donc indirectement à l’argent des contribuables. De plus, la mise en place des installations éoliennes présente de sérieux risques pour des secteurs économiques qui sont liés aux territoires concernés par ces centrales.

Le développement d’énergies renouvelables doit ainsi se tourner vers d’autres solutions qui offrent un meilleur ratio coût/bénéfice. La baisse de subventions aux éoliennes, décidée en Allemagne en 2016, avec un soutien bipartisan de la CDU et des sociaux-démocrates, montre d’ailleurs une volonté du gouvernement d’outre-Rhin de mettre fin à un surinvestissement envers une énergie qui n’est pas suffisamment productive… Source : le site Association Action écologie : https://actionecologie.org/enquete-choc-eoliennes/

Montluçon Communauté (Allier) suspend tout nouveau projet éolien ou photovoltaïque sur son territoire : https://www.lamontagne.fr/montlucon-03100/actualites/montlucon-communaute-allier-suspend-tout-nouveau-projet-eolien-ou-photovoltaique-sur-son-territoire_13940764/

Le Conseil d’État valide la construction du parc éolien de la forêt de Lanouée (Morbihan)

Le tribunal administratif de Rennes avait dit non, la cour administrative d’appel de Nantes répond si, le Conseil d’État aussi. Et pour justifier sa décision, son échelon de cassation a sorti la grosse artillerie en approuvant la dérogation à l’interdiction d’atteinte aux espèces protégées, justifiée par l’intérêt public majeur du projet. Fermez le ban !

Pour faire court, les juges se sont surtout pliés au projet gouvernemental du quinquennat Macron qui est de privilégier les énergies renouvelables à hauteur de 32 % de la consommation finale brute d’énergie d’ici à 2030.

Bien entendu, il n’entre pas dans les compétences de ces juges de préciser que cette folle ambition n’est viable qu’à grands coups de subventions et de déstabilisation des tarifs EDF actuels qui se traduiront par une hausse considérable pour les ménages (2). D’autant plus que l’énergiticien historique et national est la proie du démantèlement planifié par le projet Hercule de l’Union européenne. Raison supplémentaire à exiger le Frexit de cette machinerie créée pour détruire la souveraineté et l’identité des nations.

Le Conseil d’État s’en tient ensuite au fait que les éoliennes seraient érigées : « à plus d’un kilomètre des premières habitations ». Distance amusante qui ne préserve en rien les habitants et les touristes de la contemplation d’un énième paysage naturel massacré au nom d’un soi-disant rendement d’une soi-disant « énergie verte ».

Plus curieusement, le toit de la juridiction administrative remarque que : « le site d’installation des éoliennes ne comporte ni zone Natura 2000, ni espace boisé classé, ni zone humide, et dispose d’un réseau important de voies forestières et de capacités de raccordement. »

Source : https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/le-conseil-d-etat-valide-la-construction-du-parc-eolien-de-la-foret-de-lanouee-morbihan Lire les décisions n°430497, 430498 et 430500

Voilà en tout cas qui ne contredira pas la tribune du Figaro Vox, laquelle constatait le mois dernier que :

« Le droit applicable aux éoliennes est une illustration caricaturale du pouvoir qu’ont acquis les groupes de pression dans notre pays. Près de 9 000 éoliennes ont déjà été installées en France. La programmation pluriannuelle de l’énergie décidée par le gouvernement le 21 avril 2020 prévoit de doubler leur nombre à l’horizon 2028. Or les règles gouvernant leur implantation n’ont cessé de s’assouplir depuis dix ans, quand, dans le même temps, les contraintes n’ont cessé de s’alourdir pour ceux qui les contestent » : https://www.lefigaro.fr/vox/societe/me-francis-monamy-et-jean-louis-butre-comment-les-regles-limitant-l-installation-des-eoliennes-ont-ete-demantelees-20210305

« Un parc éolien sur sa commune, en gros, ça revient à se couper le bras pour bénéficier de l’allocation handicapé, c’est aussi absurde »

L’arnaque de l’éolien : entretien avec Jean-Louis Doucy (ex-directeur de communautés de communes)

à partir de la 26 minute, Jean-Louis Doucy explique la complexité de la fiscalité des éoliennes pour les communes et les intercommunalités : « moi ce que je sais c’est que j’ai fait une étude comparative de l’évolution de la taxe d’habitation sur des communes où des parcs éoliens étaient installés depuis 7 ou 8 ans. Résultat : le taux de la taxe d’habitation a augmenté de façon plus importante que dans les communes où il n’y avait pas d’éoliennes. La raison qui explique cela est liée au fait que d’une part, la proximité d’un parc éolien entraîne une diminution de la population, une réduction du nombre de ventes sur le terroir de la commune, ce qui diminue les ressources des droits de mutation. Par ailleurs il y a un phénomène qui affecte les plus petites communes : dès lors qu’une recette est un peu importante, il y a un dispositif qu’on appelle le Fond de péréquation intercommunal qui oblige ces communes à reverser au pot commun. Le résultat est qu’à la sortie, il ne reste pratiquement rien… »

https://youtu.be/JkSbyTATkz8

En Saône-et-Loire, l’affaire se corse autour d’un discret projet éolien éventé à temps par la création d’une association 

Ça se passe sur le territoire de la Communauté de communes entre Arroux, Loire et Somme, et l’association qui a levé le lièvre s’appelle Sauvegarde de l’environnement nature et paysages (site internet en cours de construction) contact : contact.lasauvegarde@orange.fr

Pas contents du tout, les deux maires pris la main dans le pot de confiture quand l’association a distribué ses premiers tracts d’information. Ils crient à la confiscation de la démocratie, alors qu’ils ne peuvent prétendre sérieusement que ce projet n’a pas d’emblée emporté leur assentiment.

Il n’est que de lire, à défaut de les entendre, leurs cris d’orfraie dans les colonnes du Journal de Saône-Loire, des Nouvelles de Saône-et-Loire et de La Renaisssance. La démocratie serait, selon eux, bafouée dès lors que des citoyens vigilants se livrent à un boîtage-tractage pour exprimer leur désapprobation sur un massacre écologique.

Pris de vitesse, ces élus se voudraient désormais : « rassurants ». Rassurants sur quoi ? La seule assurance n’aurait-elle pas été de décliner toute discussion avec les promoteurs du projet éolien ?

Les mêmes élus aux ordres sont maintenant obligés d’avouer que depuis des mois, la CCEALS n’est pas étrangère à l’affaire. Pour preuve, les quotas d’implantation d’éoliennes qu’ils évoquent soudainement, alors que dans un récent conseil municipal, il n’était relaté sur le site internet dédié, qu’une mise en garde communautaire sur l’éparpillement de ces projets éoliens.

Cocasses sont donc les déclarations de « confiscation de la démocratie » alléguées par les deux maires, qui méconnaissent par le fait et au-delà de l’entendement les usages millénaires dans les lieux et dans les formes d’expression publique et citoyennes de notre histoire judéo-gréco-romaine.

À ces deux édiles, il convient de rappeler que l’élu est au service du peuple, qui le rémunère (même si en l’espèce, l’heureux élu préfère l’euphémisme : « indemnise »), et non le contraire.

Depuis, la presse locale se fait l’écho du projet avoué, témoin le titre de cet article du JSL, daté d’hier :

Parcs éoliens et photovoltaïques : un appel à se concerter

« Les élus de l’intercommunalité (Communauté de communes entre Arroux, Loire et Somme, NDLR) peuvent-ils se mettre autour d’une table pour mieux maîtriser le développement des projets éoliens et photovoltaïques sur le territoire ? Inquiet face à la multiplication des dossiers en cours, le président Dominique Lotte (maire de Gueugnon NDLR) veut lancer une concertation. Mais les communes ne sont pas prêtes à renoncer aussi facilement à d’alléchantes retombées fiscales ..

En attendant et en cas d’implantations de leurs éoliennes, les maires concernés vont avoir du mal à concilier embellissement de leur commune et saccage de ses environs au nom de redevances pour financer tôt ou tard d’obscurs projets que la CCEALS, vampire omniprésent, saura leur impulser-imposer suivant ses critères.

Quand ceux qui vantent la beauté de leur région inaugurent les éoliennes !

Une députée, devenue maire d’une petite ville de la Communauté de communes entre Arroux, Loire et Somme https://www.cceals.fr/la-cceals , dont elle est vice-présidente, officiait récemment au Conseil national du tourisme. La même a également été vice-présidente du Comité régional du tourisme de Bourgogne et vice-présidente en charge du tourisme à la Région Bourgogne.

Très impliquée encore dans la promotion de sa si belle région bourguignonne, elle n’en tenait pas moins fermement le ruban inaugural des quatre éoliennes de la Chapelle-au-Mans !

Inauguration du premier site éolien de Saône-et-Loire à La Chapelle-au-Mans 

https://www.youtube.com/watch?v=rTALZ1JmqCc 

Éoliennes en Saône-et-Loire : le triste exemple de La Chapelle-au-Mans 

À l’heure où un parc éolien pourrait bien sourdre sur les communes de Saint-Aubin-sur-Loire, Gilly-sur-Loire, Bourbon-Lancy, la vigilance des habitants est à l’ordre du jour et il convient de clamer quelques vérités. Les éoliennes, ces monstres de 200 à 400 m de haut qui défigurent les paysages, ne poussent pas par hasard. Elles sont le résultat d’une escroquerie de l’État, du lobbyisme politico-écologiste, de la compromission des municipalités, de leurs intercommunalités, avec la complicité des propriétaires et exploitants agricoles : https://ripostelaique.com/eoliennes-en-saone-et-loire-le-triste-exemple-de-la-chapelle-au-mans.html

Éoliennes en Saône-et-Loire. Des élus à courte vue radotent sur l’argument fallacieux de renflouement du budget communal, alors que ces moulins à illusions à trois pales ne seront guère propices à l’arrivée de nouveaux habitants et de touristes ; donc de retombées fiscales

https://youtu.be/ls3BJvkPla8

Énergie éolienne, l’hystérie des brasseurs de vent

https://youtu.be/fbOwQwEalww

Plusieurs plaintes déposées par les riverains contre l’exploitant du parc éolien du Tonnerrois

https://www.lyonne.fr/pasilly-89310/actualites/plusieurs-plaintes-deposees-par-les-riverains-contre-lexploitant-du-parc-eolien-du-tonnerrois_13939503/

(1) Recours balayés par le Conseil d’État : les avocats vont-ils manifester ?

Publié le 23 mars 2021  par Jacques Chassaing : https://ripostelaique.com/recours-balayes-par-le-conseil-detat-les-avocats-vont-ils-manifester.html

Le Conseil d’État va soutenir l’illégalité des décisions du Conseil scientifique

Publié le 22 mars 2021 par Jacques Chassaing : https://ripostelaique.com/le-conseil-detat-va-soutenir-lillegalite-des-decisions-du-conseil-scientifique.html

(2) Le plan délirant de l’Europe pour tuer EDF et faire exploser les tarifs de l’électricité !

https://www.youtube.com/watch?v=Wfa6VXuEBSQ

EDF menacée de mort par l’Allemagne et l’Europe (projet Hercule) ! Pétition, actions !

https://www.youtube.com/watch?v=fjV_jA4SfTs

Jacques CHASSAING

IMPORTANT : Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe.

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Clermont

Pour info, les éoliennes sont déconnectées du réseau EDF, depuis le début de l’année 2021, cela de façon définitive, la raison principale, pannes à répétitions du réseau dues aux éoliennes, trop faible rendement, seulement 10% de la puissance initiale prévue.

JEEP

Pas besoin d’être un ingénieur moustachu pour le comprendre…mais les “écolos” reviendraient à l’âge de la pierre pour donner raison à leurs lubies… Et pendant ce temps, la recherche française fait naufrage au lieu d’aller de l’avant. Faire pédaler les marcheurs et nos millions de migrants sur des dynamos pour qu’ils soient moins nuisibles?

Mörback

Les tours aérothermique d’ Edgar Nazare (ingénieur Francais 1914/1998) sinon rien….et pas des maquettes de 30 m,, une vraie de plus de trois cent metres de haut…à vortex..700 MW quand même….))

bondo

Dans le village de Lautrec il y avait 13 moulins à vent au moyen age,le problème était résolu dans le village.Car il fallait bien moudre le blé en cas de siège.Quand on voit les verrues que sont nos villes,question esthétique,l’implantation d’éoliennes en haut des super HLM,de la tour effel, serait une idée a creuser.”A qui la plus grosse”.
Ici quand le vent d’autant souffle il fait du bruit à lui tous seul,pas besoin d’éoliennes.Franchement je préfère des éoliennes que les radiations des centrales nucléaires qui dégage des colonnes d’humidités,qui elle sont bien plus réchauffantes dans l’effet de gaz de serre,que le co2

Jacques B.

Les éoliennes, ces machins qui tournent 25% du temps et obligent à disposer de centrales à gaz ou charbon pour compenser, sont en effet, indirectement mais sûrement, aussi polluantes que coûteuses.
Merci à l’auteur de dénoncer ce scandale, un de plus, à mettre au passif de nombreux élus, soit très bêtes, soit et c’est plus probable, très dénués de scrupules dès lors qu’il s’agit de l’argent du contribuable/client EDF, des entreprises des autres (tourisme), des biens des autres (immobilier privé), de l’environnement qu’on laissera à la génération suivante, etc.
Le développement des éoliennes au nom de l’environnement est un scandale absolu de corruption à tous les étages. de Villiers a dit récemment que Macron préparait la guerre civile, beaucoup d’élus préparent quant à eux la Révolution.

Vova

@Jacques B. : que racontez-vous ? c ‘ est le contraire qui se produit ! En Belgique , plus on a de l ‘ éolien et du solaire , plus on ferme des centrales au gaz , comme en Grande Bretagne où les centrales au charbon ferment les unes après les autres — 40 % de l ‘ électricité produite — remplacées par l ‘ éolien Off Shore !! Comment fait-on ? Les excédents produits sont stockés , ensuite utilisés selon la demande !!!

Pivoine

Arte avait diffusé un documentaire sur les éoliennes, et leur coût environnemental.
C’est de la folie !

Vova

④ les pales enfouies : aux États-Unis ça existe , le recyclage des déchets ne fait pas partie de la culture US , mais en Europe on recycle tout ce qui est à base de fibres de carbones : éoliennes , voitures , avions , bateaux , machines diverses , on les concasse , et ça sert de combustible dans les cimenteries qui ont besoin de carburant à haute teneur énergétique
⑤ les éoliennes subventionnées : le nucléaire français a été subventionné encore plus , et par la France , et par la BELGIQUE !! Vous avez déjà oublié ? La centrale de Chooz I , Tihange I en Belgique ?
Le reste est à l ‘ encan , tout aussi mensonger ……..

Atikva

“aux États-Unis… le recyclage des déchets ne fait pas partie de la culture US” – autre exemple des inepties proférées par certains Français qui n’ont jamais pardonné aux Américains le 6 juin 1944. On voit bien que vous n’êtes pas, comme moi, citoyenne américaine, soumise aux multiples décrets émis par l’Etat, le Comté ou la ville/le village concernant la disposition des déchets !

A moins que vous n’ayez voulu dire la Chine – là, vous seriez crédible.

Mörback

④ les pales enfouies : aux États-Unis ça existe ….en France aussi, j’avais déposé un brevet dans ce sens dans les années 90(au niveau national, mais dans le mois il a été copié par une sté Canadienne et déposé au niveau International…vu le prix de garde j’ai fini par jeter l’éponge…

Hellène

@Vova provax et pro éoliennes : j’aurais dû m’en douter…Pro toutes catastrophes, en somme !

Vova

(suite) Une étude américaine a découvert qu ‘ au pied des éoliennes , les petits animaux vivaient en toute quiétude , pourquoi ? Parce que les oiseaux rapaces n ‘ osent s ‘ y aventurer à cause des pales qui tournent . Quand aux chauve-souris , c ‘ est le ponpon : avec leurs oreilles-radar elles savent détecter un insecte , mais pas les pales gigantesques ? Vous rigolez ? De plus les insectes ne volent pas si haut , et les chauves-souris non plus !!

Vova

La première vidéo est bourrée de mensonges : ① les éoliennes modernes ne contiennent pas de terres rares , par contre les anciennes , plus petites , oui , tout comme les alternateurs et moteurs anciens dans TOUTES les centrales électriques .
② béton : pour les éoliennes standards actuelles de 3 MW , c ‘ est 800 t de béton , qu ‘ on recycle en gravats si nécessaire en fin de vie . Sinon on rebattit une autre à la même place .
③ les oiseaux : avez-vous essayé d ‘ attraper un oiseau à mains nues ? Un oiseau , c ‘ est vif et craintif , il a peur d ‘ un homme , ou un épouvantail qui gigote au vent , mais pas d ‘ une énorme pale qui tourne lentement ? Racontez ça à un cheval de bois , vous le verrez rigoler …

Eric Hartley-VI Fletcher

En Allemagne aussi la réaction contre le délire éolien a commencé. Vous pouvez consulter le numéro spécial de la revue “Der Spiegel” du 4 mai 2019, dont la page de couverture montrant des éoliennes déglinguées est très démonstrative. Déjà quelques écologistes “Réalos” commencent a demander le retour aux centrales … nucléaires!
Et ces machines infernales massacrent aussi les oiseaux migrateurs qui suivent les mêmes flux aériens ! Bonjour la protection de la biodiversité !

Mörback

On pourrait s’intéresser aux tours aérothermiques d’ Edgar Nazare…un produit Français….))

D. Lajoie

Quelques remarques sur les arguments anti éoliennes :
1) Les terres rares servent à faire des aimants permanents compacts , fortement aimantés et gardant bien leur aimantation . Sans terres rares , on ne sait pas faire .
Mais dans l’électrotechnique de papa , ( papa c’est moi ) on se dé …brouillait sans aimants permanents, avec des électro-aimants.

D. Lajoie

2). Quand on implante une éolienne qq.part , il y’a des oiseaux migrateurs qui se font découper pendant 2 ou 3 ans . Mais ils sont moins bêtes qu’on ne croit et ils apprennent vite . Par la. suite , il y en a très peu .

3) Si ça gène les pécheurs , tant mieux . Ça les empêchera de dépeupler la mer .

D. Lajoie

4) On peut stocker l’énergie produite en heures creuses :
Soit en remontant de l’eau , par pompage , dans les barrages de haute chute .
Soit en fabriquant de l’hydrogène par électrolyse . Et ça donne de l’oxygène en prime .

Vova

@D.Lajoie : en France on STOCKE les excédents électriques dans des installations appelée STEP , il y en a six !! J ‘ en ai visité une dans l ‘ Isère !

Oui @Vova. C’est le pompage de l’eau vers le lac au dessus du barrage. Le rendement de l’opération est faible, de l’ordre de 70%. De plus, la capacité totale sur le territoire Français est faible, car pour que ça marche il faut qu’il y ait de l’eau en quantité suffisante à la fois dans le barrage et en dessous de celui-ci

L’usine marémotrice de la Rance est capable de ça aussi. Avec un rendement d’ailleurs encore moins bon. Mais cette usine est un désastre écologique absolu, comme vous le confirmeront tout les riverains de cette rivière autrefois jolie, où on patauge maintenant dans des quantités de vase absolument gigantesques

En remontant de l’eau: rendement exécrable.

En fabriquant de l’hydrogène: rendement exécrable aussi et, en plus, tout l’oxygène libéré sera de nouveau consommé quand on réutilisera l’hydrogène produit

Visiblement, vous n’êtes pas ingénieur, et vos connaissances en physique sont rudimentaires

D. Lajoie

Qu’est-ce que vous appelez un rendement exécrable ?
Locomotive à vapeur : 15 % . Moteur à essence de voiture: 30 % . Gros moteur diesel lent de navire: 50 % Centrale EDF à cycle combiné ( turbine à gaz + turbine à vapeur ) 62 % .
Alors un rendement de 70 % , c’est pas mal du tout .

70% pour transformer une chose en la même chose (de électricité), c’est très mauvais.

Tous les autres dispositifs que vous citez transforment de la chaleur [qui est la forme d’énergie la plus dégradée] en autre chose : énergie mécanique ou électrique. Donc, oui, les rendements sont faibles, mais c’est le principe de Carnot, encore appelé second principe de la thermodynamique, qui veut ça.

En revanche, jeter à la poubelle 30% d’une électricité qu’on a déjà, c’est pas génial

Hellène

Et les hydroliennes qui dépeuplent les mers, vous en pensez quoi ?

Spartacus

En revanche les hydroliennes qu’on ne voit pas à l’oeil nu ainsi que les éoliennes off shore au large des côtés où les vents sont quasi permanents semblent beaucoup plus intéressantes. Ceci dit il serait intéressant de voir pourquoi certains sont contre les éoliennes. Est-ce par ce qu’elles sont réellement contreproductives ou parce qu’elles se heurtent à leurs intérêts respectifs ? A étudier.

Vova

@Spartacus : certains Français sont contre les éoliennes parce que c ‘ est dans leur nature : il préfèrent râler plutôt que d ‘ avancer , c ‘ est moins fatigant !! Par contre les Britanniques , eux , ils avancent : il y a DIX ANS , 40 % de l ‘ électricité étaient produits dans des centrales au charbon , aujourd ‘ hui ils ferment les dernières , remplacées par de l ‘ éolien off-shore et de l ‘ hydrolien . Ce pays est devenu l ‘ opérateur numéro UN mondial en Off-Shore , en une poignée d ‘ années , tandis qu ‘ en France on se complaît dans de bacs à sable !!

Vérifiez vos faits @Vova, plutôt que de colporter la propagande des affairistes de la soi-disant “énergie verte”.

Les centrales à charbon qui ont disparu en UK (pas toutes d’ailleurs) ont été remplacées par des centrales à fioul et au gaz. La contribution de l’hydrolien et de l’éolien à la production totale d’électricité est très faible. Et elle devient nulle quand il n’y a ni vent ni courant… ce qui contraint à allumer quelques centrales en plus.

A chaque parc éolien sa centrale ! c’est aussi simple que ça.

L’éolien, ça sert à rendre milliardaires des gens comme Al Gore, et à peu près à rien d’autre

Jean Bidel

Sylvie Alves 3 août 2020 · On nous prend vraiment pour des cons ! Dans notre coin de campagne comme ailleurs Témoignage d’une agricultrice bio. Le démantèlement d’une éolienne de 2 MW sans compter le béton en armé indestructible, est à la charge du propriétaire du terrain, commune ou particulier. J’ai 35 ans, je suis agricultrice bio en Auvergne. Il y a deux ans, j’ai été contactée par une entreprise privée qui avait pour projet d’installer un parc d’éoliennes dans ma commune. Je les ai reçus avec joie ! J’avais hâte de participer à un projet écologiste et d’apporter mon grain de sel à la fin du nucléaire. – Première surprise : je m’attendais à rencontrer un représentant de l’État, ou de la préfecture pour ce genre de projet (l’énergie est, il me semble, le bien de tous et nous sommes tous

Jean Bidel

Recherchez le commentaire de Sylvie Alves en entier , diffusé sur FB ; témoignage très fouillé et documenté qui ne vous laissera rien ignorer sur le seul moteur qui anime ces “.projets ” : l’argent pour les fonds de pension vautours . Des miettes pour les propriétaires des terrains et une impossible remise en état 25 ans plus tard . De la consommation effrénée de “.planète ” pour du pognon : rien de vert ni de vertueux là dedans . Et les escrologistes politiques qui regardent faire sans rien dire !
Je reviens sur le projet de Lanouée : des éoliennes de 185 mètres de haut ! Une folie pure . Par temps clair et dégagé on les verra dans son champ de vision à plus de 50 kms à la ronde , quasiment de tous les points cardinaux de la Bretagne : une méga verrue de plus sur ce territoire infesté .

Joël

Les bretons votent socialos qu’ils se démerdent.

Désespoir50

Et les escrologistes vous cacheront que les pales généralement en carbone, ne se recyclent pas et sont donc envoyées en Afrique par bateau afin d’y être enfouies. Elle est vraiment belle l’écologie de la gourdasse mon-con de Poitiers.

D. Lajoie

à Jean Biden. : Le béton , même armé , est tout à fait destructible . Sur les côtes de la Manche , on a détruit des quantités de blockhaus allemands .

C’est cela, oui… Sauf que 75 ans après la fin de la guerre, il en reste encore beaucoup

D. Lajoie

Il en reste parce qu’on n’a pas jugé utile de les démolir . Ils ne polluent pas .

jeanlg75

Avant les gauchistes se servaient de travaux publics pour financer leurs campagnes électorales et autres (ralentisseurs voitures, rond-point…), aujourd’hui ce sont les éoliennes qui servent d’alibi…

Jill

Les Verts sont le fléau envoyé par le diable pour nous punir d’aimer la vie. Le diable, au moins on est sûr qu’il existe.

Patapon

Pendant ce temps,nos factures d’électricité explosent.Non content de voir nos paysages saccagés,nous payons pour ces ruineuses horreurs qui défigurent la France.

Jill

Voilà une belle étude, merci M. Chassaing pour ce travail remarquable.
Les éoliennes sont en effet une escroquerie de la pire espèce :
ce sont des installations très onéreuses, périssables si je puis dire, avec un rendement aléatoire et comble de contradiction, engendrant une pollution visuelle insupportable, voire des nuisances directes pour les riverains.
C’est kafkaïen

Joël

Non seulement on paye la CSPE mais en plus, on est taxé sur la taxe puisque celle-ci est soumise à une TVA de 20%.

Quand 260 hectares de forêt partent en fumée au nom de l’écologie :

https://resistancerepublicaine.com/2021/04/20/faudra-t-il-condamner-les-ecolos-pour-delit-decocide/

as fini.

Moi, je suis pour les éoliennes, à la seule et unique condition qu’elles soient implantées visuellement devant les domiciles des écolos. Parce que c’est facile d’être pour tel ou tel truc si on en subit pas les inconvénients. Seulement voilà, les écolos sont très loin des parcs éoliens et aboient à tour de bras sur les bienfaits. Les pauvres, ils n’ont rien compris, ou plutôt si, ils enrichissent les propriétaires terriens, les élus et les fabricants de matériels éoliens.

jerhum

les dessous de tables doivent êtres EMORMES !!!!

Anton

Le “Conseil” (sic) d’Etat est devenu un rouage du politiquement correct: il ne conseille l’Etat que dans le sens voulu par ce même Etat. De plus, être nommé dans cet organisme est une vraie sinécure dont on se doit de remercier ceux par qui on est nommé…

Oui, et c’est relativement nouveau. Il y a 40 ans, le Conseil d’État savait s’opposer et sa tradition n’était “aplaventriste”. C’est la Cour des Comptes qui l’était, à l’époque.

Ça s’est inversé. Pour notre malheur

Car la Conseil d’État a un pouvoir réel considérable, alors que le seul pouvoir de la Cour des Comptes, c’est de publier des rapports et de faire les gros yeux

Kancau11

Si j’ai bien compris l’éolienne, c’est du vent, et si on provoquait une violente bourrasque pour chasser tous ces voleurs, escrocs et autre baltringues.

LAURENT

Pendant ce temps l’état détruit les moulins sur les cours d’eau, lesquels existant depuis des millénaires accusés de tous les maux pourrait être équipés en production d’électricité ; il n’y a pas plus écologique, mais la ça ne les intéresse pas car gérés par des particuliers !!!

D. Lajoie

à LAURENT. :, C’est surtout les écolos qui veulent détruire les moulins à eau sous prétexte que ça gène les petits poissons et en particulier les saumons qui veulent remonter pour pondre à 1000km de la mer ….
Ils ont déjà réussi à démolir plusieurs barrages EDF comme celui de Poutès-Monistrol .
Alors que si vous voulez manger du saumon , allez chez Leclerc , y’en a plein les rayons .

JEAN

Les éoliennes sont une catastrophe pour l’environnement et une nullité en terme de rendement, elle sont le résultat de magouilles politico-financières scandaleuses au plus haut niveau de l’état

Des ingénieurs de EDF ont averti dès le début qu’un tel système ne pouvait pas être fiable et encore moins rentable, calculs à l’appui ils ont démontré que ce serait un gouffre financier, mais on leur a fait comprendre qu’il était préférable pour leur carrière qu’ils se taisent

La rentabilité financière de ces horreurs vient de l’état qui leur a accordé des tarifs plus élevés du kw/h et des subventions très généreuses, que le peuple paie sur ses impôts et ses notes d’électricité
Un scandale de plus parmi tant d’autres, nous sommes gouvernés par des escrocs, ils ne connaissent que les magouilles

Olivier Monge

Nous sommes d’accord.

BERNARD

Éoliennes, le non-sens (du vent) près de chez vous !
..
Et on discutera d’ici peu de tout l’avantage déconogique des batteries et des bagnoles électriques.. un peu du même tromblon

Décidément, ceux qui nous gouvernent n’ont qu’une vision à court terme sur à peu près tout, c’est ça le plus grave.

A propos de déconogie et de sémongolito l’ex-reine des neiges fondues, où donc en sont les “routes solaires”, subventionnées à coup de dizaine de millions, avec autant de succès que le rachat d’Heuliez par l’ex-édile de la région ?
Pas de nouvelle…. La région est toujours socialope il est vrai.

(Ah si, il me semble que pour les routes solaires ils avaient fait l’impasse sur le fait que les camions ne pourraient pas circuler dessus sisi !!)..mais bon, si les vélos le peuvent !

Atikva

Ce n’est pas tout : essayez-donc de vous en débarrasser lorsqu’elles arrivent en fin de course – et bonne chance si vous n’étes pas billionnaire, ou si vous ne disposez pas du pouvoir de présenter la note aux contribuables !

JEAN

C’est tout à fait exact, le propriétaire est responsable de tout ce qui se trouve sur son terrain, d’autant plus s’il a donné son accord et perçu de l’argent pour cela
Et c’est pour ça qu’aucun constructeur d’éolienne n’est propriétaire du terrain qu’il occupe
Le scénario a été très bien expliqué par un homme de loi
Lorsque les éoliennes seront en fin de vie ou leur contrat arrivé à terme :
Ils les revendront à des sociétés bidons sans moyens financiers qui se déclareront en faillite
Il ne restera plus alors que le propriétaire du terrain, autrement dit souvent l’agriculteur pour assumer financièrement le démontage de l’engin ce qu’il ne pourra pas faire, d’où saisie de ses avoirs
Les communes aussi porteront une partie de la responsabilité
Ce n’est bien sûr pas indiqué sur les contrats

D. Lajoie

à Atikva. : Les pales en matières composites peuvent facilement être découpées en petits morceaux et placées dans des décharges ultimes où elles ne vont rien polluer .
Tout le reste est parfaitement recyclable ou réutilisable.

Atikva

Facilement? Non. Leur dimensions et les gaz nocifs qu’elles émettent apparemment pendant l’opération posent problèmes.

zéphyrin

bah que dire qu’écrire ? jacques en remet une couche. avec les mêmes outrances, malgré mon invitation à aller voir sur place les éoliennes citoyennes.
le problème reste l’augmentation de la population mondiale qui migre et qui consomme comme nous chez nous alors qu’ils ont chez eux un climat plus propre à l’économie énergétique…
la voiture électrique va probablement sauver le nucléaire, jusqu’à l’hydrogène qui reposera le problème .
C’est sans fin….mais la conquête de la planète mars permettra peut être d’y entasser les déchets jusqu’à ce que la fameuse fusion nucléaire “propre” (on y croit très fort) rendra le monde “propre” à alimenter quelques dizaines de milliards de plus d’individus sur terre….il n’y a pas de limites; plus on est de fous plus on rit

nicolachaos

Barbara Pompili fait de la télé réalité à VOMIR quel gouvernement de baltringues.

Rochefort

Un article supplémentaire pour l’acte d’accusation contre Macron, ce traître et ce scélérat !

Patrick Verro

Lanouée : le Conseil d’Etat autorise le parc de 16 éoliennes en forêt
Il faut bien réinitialiser :
Contre toute attente, le Conseil d’Etat a rejeté le recours déposé par des associations de défense de l’environnement et des riverains, donnant ainsi le feu vert à la construction d’un parc éolien en forêt de Lanoué (Morbihan) malgré la présence d’espèces protégées.

scandale international
INTERVIEW EXCLUSIVE – Dans une synthèse particulièrement documentée, le militant Fabien Bouglé démonte un à un les arguments en faveur de l’éolien. Imposture écologique, dangers pour la santé, gaspillage d’argent public, corruption: les faits qu’il rapporte sont préoccupants.

Patapon

Difficile,oui,mais ” impossible” n’est pas Francais.La bagarre sera dure,amis Patriotes,préparons nous ” moralement,spirituellement,intellectuellement” (P.de Villiers) .Nous allons en chier,c’est sur,mais nous ne nous désigneront pas.POUR LA LIBERTE! POUR LA FRANCE!

Patapon

Pardon,”Resignerons”.Putain de correcteur!

Atikva

Bravo!

Lire Aussi