L’Etat français va-t-il promouvoir un Stora en pire : Olivier Le Cour Grandmaison?

Depuis un an et demi, nous assistons, sans regret aucun, à l’enlisement du rapport STORA, initialement censé favoriser un rapprochement franco-algérien sur la  question mémorielle. Tant mieux, se réjouissent bien des nôtres ! Pour autant, nous ne sommes pas à l’abri d’une mainmise de la Doxa FLN sur l’écriture de l’Histoire de France (voir mes contributions des 18 juillet et 17 août 2022) ! Ne nous réjouissons donc pas trop car, en coulisses, il se trame bien une « pantalonnade » qui risque fort de malmener une fois encore notre fierté française !

Le lieu et l’heure du coup fourré en question ? Périgueux, à l’occasion d’un colloque pompeusement intitulé « Pour la paix et la Réconciliation » (1) ; l’inauguration de la « chose » devant se faire en présence de M. le Préfet de la Dordogne, de Madame le Maire de Périgueux, des autorités départementales et locales et de divers partenaires : ONAC, associations… Tout cela sous l’égide d’une (toute) petite association locale d’anciens harkis (surtout l’oncle H.K. et sa nièce K.K. avec laquelle votre serviteur était jadis en correspondance, via le fondateur du Cercle Algérianiste, Maurice CALMEIN).

Deux acteurs essentiels du colloque : un illustre inconnu, Idriss DHAMOUCHE, fils d’un combattant FLN (pacifiste?) d’Alès qui s’active pour une prétendue réconciliation France-Algérie, il se réconcilie comment, mystère et boule de gomme (2). Un intervenant « cardinal » du colloque, le samedi 24 septembre 2022 ; un certain  Olivier Le COUR GRANDMAISON, auteur de « coloniser, exterminer »… C’est bien  sûr la FRANCE qui a exterminé !

Toute la malfaisance, M. LE PREFET de la Dordogne, du personnage transparaît  avec ce seul titre ! Une contribution du 6 novembre 2019 de « l’OBSERVATOIRE DU JOURNALISME » flingue excellemment le personnage.

Quelques extraits éloquents :
« OLCG s’invente des capacités d’historien sur le thème de la colonisation en publiant, chez FAYARD, en 2005 « Coloniser, exterminer…! Edité en arabe, en 2007, en Algérie. A ce propos, Gilbert MEYNIER et Pierre VIDAL-NAQUET, pourtant très à gauche, l’étrillent à souhait : « un sottisier peut-il tenir lieu d’oeuvre de réflexion et de synthèse historique ? Assimiler peu ou prou le système colonial à une anticipation du 3e Reich, voire à un » précédent inquiétant » d’Auschwitz, est une entreprise idéologique frauduleuse ».

L’Observatoire du Journalisme poursuit au sujet d’OLGM, en évoquant sa longue dérive qui « exprime sa haine politique et philosophique contre la France et son histoire ».

Cerise sur le gâteau ! Pour Olivier LCGM, le discours critique sur l’islam prononcé par Eric Zemmour lors de la Convention de la droite « doit le conduire devant les tribunaux », alors que Tariq RAMADAN, mis en examen à la suite de cinq dépôts de plainte pour viol, ne devrait pas rester en prison!

Qu’ajouter sinon que notre sémillant Olivier milite pour la régularisation massive des clandestins et qu’il sévit à des colloques organisés par le « centre Malcom X » et dans lesquels la dénonciation de la montée de l’antisémitisme dans certaines banlieues est qualifiée « d’islamophobe ».

Jean-Michel Weissgerber

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. S’agissant du rapport Stora, nous n’avons pas manqué l’occasion de déposer une requête en annulation de ce rapport affligeant truffé de mensonges.
    Désormais, celle-ci sera attachée à ce rapport honteux pro FLN favorisant nos ennemis de hier et d’aujourd’hui ! Par conséquent, les futurs étudiants en droit sauront faire la part des choses entre les mensonges de ce rapport et la criante vérité de notre requête.
    Quant à cette initiative malheureuse, de demande de réconciliation émanant de je ne sais qui, elle relève plus de provocation que réconciliation. En effet, légitimement, celle-ci doit émaner avec sincérité des auteurs de crimes et non des victimes!

    • Comment peut-on travailler sur la paix,sans l accord de toutes associations représentatifs Harkis, et pieds noirs.

  2. qu’ils soient payés par nos impots pour réécrire l’histoire avec des propagandistes connus ou pas …. il a fallu quelques siècles pour que le génocide vendéns soit admis ! alors vae victis (malheur au vaincus) toujours d’actualité

    • La vérité sur les massacres de Vendée a été connue dès leur commission.elle fut présente pendant toute la période qui suivit . Le concordat voulu par Bonaparte prétendait rétablir la situation de l.eglise. La restauration ouvrait l.inventaire mémoriel avec l.oeuvre monumentalede Jacques Cretineau -Joly écrivain royaliste sur la Vendée combattante.les républicains y participaient quoique sur un mode mineur avec Louis Blanc. En littérature, on relira notamment les pages de Balzac sur les chouans. C.est avec -.avenement de la3eme république que les massacres ont été oblitérés par l’historiographie officielle et plus tard par les universitaires communistes . Jusqu.aux travaux de François Furet concomitamment à la celebration du deuxième centenaire de la révolution

      • En 1794, après la chute de la Terreur, Gracchus Babeuf employa même le terme de « populicide » pour condamner la répression sanguinaire contre la Vendée et particulièrement les massacres perpétrés par l’immonde Carrier à Nantes.

  3. Le fils d’un ancien combattant FLN demeurant à Alès « s’active pour une possible réconciliation France-Algérie »? c’est une plaisanterie! Est-ce que ce monsieur veut nous refaire l’épisode accords d’Evian ? ce personnage s’infiltre dans un colloque pour le fln, on devine l’objectif.

Les commentaires sont fermés.