L’État sauvage

bande_de_sauvageons.jpg

Lorsque la France enregistre chaque jour 120 attaques au couteau menées presque exclusivement par la population immigrée, dénombre avec une régularité d’horloge des assassinats dont le dernier en date est celui d’un brillant père de famille tué devant l’école catholique de ses jeunes enfants aux cris de “Allahu akbar”, et offre au monde entier le spectacle apocalyptique de bandes déchaînées après un match de foot en banlieue nord de Paris, nul doute n’est possible : nous vivons désormais dans un État sauvage, fruit d’une immigration démente, se traduisant par la ruine de l’État de droit.

Tout cela étant soigneusement occulté ou amoindri par un système politico-médiatique devenu fou.

Pendant ce temps, le Festival de Cannes, haut lieu de notre dégénérescence nationale, s’extasiait devant la huitième merveille du monde, à savoir une femme voilée, symbole d’un futur ardemment désiré par nos insupportables « élites culturelles ». Et plébiscitait la mode des rodéos urbains, signe de la révolte incontestable d’une jeunesse assez peu française qui montre publiquement sa haine farouche de tout ordre imposé par la société française.

Et pendant ce temps, bien évidemment, nos « élites politiques » continuent de nous expliquer que la situation française est enviable, et enviée par le monde entier. Enviée par le monde entier, probablement pas, mais enviée par l’Afrique et le Moyen-Orient, très certainement, d’où les flux d’immigration incontrôlée qui nous submergent. Et qui aboutissent à l’installation dramatique d’un État sauvage que plus personne ne contrôle vraiment.

Il n’est jamais très simple de prédire l’avenir, mais il ne paraît pas invraisemblable de prophétiser, à la façon d’Alain Peyrefitte : quand les banlieues s’éveilleront, les Français trembleront.

François Billot de Lochner

Président de Liberté Politique

image_pdfimage_print
10

7 Commentaires

  1. Tu vois là, avec l’image qui illustre l’article, je verrai bien une 12.7 en batterie histoire d’arroser tous les rats et cafards qu’on voit. Y’en a marre de ces saloperies, il va faloir se facher et dératiser le pays.

  2. le nombre, leur barbarie et réflexes tribaux : en face, aucune réaction, Z n’a fait que 7% ! or plus on attend, plus dure sera la chute

  3. Il y a vraiment des coups de « chicote » qui se perdent !

  4. Voter est à ce stade totalement inutile: la tête pourrie vient d’être reconduite!
    Aucune leçon n’a été tirée, pire la France en redemande!

    Le fond n’est semble-t-il pas encore atteint alors vous feriez mieux de déménager…en Algérie par exemple où il y a les mêmes muzz mais la police sait se faire craindre des racailles qui d’ailleurs sont parties sucer les services sociaux fronçais qui les accueillent à bras ouverts pour leur offrir les assurances payées par les sou(S)chiens…

    :-)))

  5. Dramatique. L horreur prévisible… et insupportable.

  6. Il devient urgent que les français se réveillent, votent pour leur pays et le respect qui lui est du ! Charles Martel reveille toi !

    • Charles Maurras,reviens ! Les boches ont changé de couleur..

Les commentaires sont fermés.