L’éternel retour de la médiocrité des élites contre les peuples

La plaisanterie la moins risible est l’éternel retour du complot des communistes révolutionnaire pour la prise du pouvoir par le Parti unique contre les peuples. C’est pourquoi la vie réelle est ailleurs, bien loin hors du communisme stalinien et de la dictature du Goulag mental des activistes écolo-révolutionnaires.

L’éternel retour du complot des communistes pour le Parti contre les peuples est loin de provoquer le rire et encore moins l’oubli. Il a toujours créé la terreur et les massacres des masses dans le monde entier.

L’éternel retour de la médiocrité des politiciens professionnels est une tare dénoncée par Zemmour.

C’est pourquoi avec cette idée, Zemmour a mis bien des politiciens professionnels dans l’embarras !

Penser que tout va se répéter comme on l’a déjà vécu avec l’UMPS et avec la macronie vulgaire, et que cette calamité de la médiocrité des politiciens professionnels de gauche et de droite va indéfiniment se répéter, c’est un délire insensé. Le mythe de l’éternel retour de la dictature sanitaire nous dit, par la négation, que la vie sur terre va disparaître une fois pour toutes si le monde entier n’est pas vacciné, alors qu’elle ne reviendra pas comme avant mais seulement semblable à une ombre, parce qu’elle est morte dès aujourd’hui.

Bien qu’aussi atroce que la dictature réchauffiste des écolo-gauchistes staliniens, la dictature sanitaire de la macronie vulgaire est une horreur qui n’a aucun sens. Il ne faut pas en tenir compte, pas plus que du mythe d’une guerre de la macronie vulgaire contre le coronavirus par les faux-vaccins qui n’a rien changé à la contamination du monde des vaccinés triple dose, ni au nombre identique de ceux très âgés et malades qui ont trouvé la mort chaque année hors pandémie et dont on ne parle pas, en 2019 et les années avant.

La terreur provoquée dans la population par la propagande vaccinale avec toujours d’indescriptibles souffrances confirme l’éternel retour de la médiocrité des politiciens professionnels au pouvoir. Mais est-ce que ça va changer quelque chose à cette guerre imaginaire contre le coronavirus par les faux-vaccins ?

C’est pourquoi Macron peut répéter ses mensonges sur toutes les télés un nombre incalculable de fois dans l’espoir d’être réélu. Oui, certainement, Macron, le petit qui n’est pas fini, croit qu’il sera réélu.

La terreur provoquée dans la population par la prédation fiscale va devenir un bloc qui se dresse contre le peuple et s’éternise, alors que sa bêtise sera sans fin. Si la macronie vulgaire devait éternellement se répéter, la destruction de la France et la ruine des Français seraient assurées. Mais comme seul Zemmour nous parle d’une forfaiture qui ne reviendra pas, les bavardages de Macron à la télé ne sont plus que des mots vides de sens. Il y a une énorme différence entre un Général de Gaulle qui n’est apparu qu’une seule fois dans l’histoire et qui ne reviendra pas et un petit Macron qui reviendrait éternellement ruiner les Français.

L’idée de l’éternel retour du complot de la macronie vulgaire, des écolo-gauchistes staliniens et des communistes contre les peuples, désigne une perspective où, depuis que Zemmour est candidat de la droite, l’avenir de la médiocrité des politiciens professionnels rentiers du type UMPS ne nous semble pas assuré.

Zemmour candidat est la circonstance assurée de leur inutilité. Peut-on condamner la médiocrité des politiciens professionnels du type UMPS qui, depuis Zemmour, est disqualifiée dans les esprits des Français ?

L’idée de l’éternel retour du complot de la macronie vulgaire contre le peuple est-elle éphémère ?

La réconciliation des LR avec Macron le petit qui trahit le peuple est la profonde perversion morale inhérente à un monde politique fondé sur la trahison des élites UMPS et sur l’absence de toute conviction. C’est comme le mythe du retour espéré de Taubira pour sauver la gauche, car dans ce monde de la médiocrité des politiciens professionnels UMPS, tout est d’avance pardonné et tout y est cyniquement permis.

Si une seconde vie de la médiocrité des politiciens professionnels du type UMPS doit se répéter avec le retour de Macron, nous serons condamnés à l’éternité de la saignée fiscale, cloués un nombre infini de fois comme Jésus-Christ sur la croix. Quelle atroce idée d’une insoutenable irresponsabilité des électeurs apeurés dans le monde de l’éternel retour de la médiocrité des politiciens professionnels rentiers du type UMPS !

L’idée de l’éternel retour de la médiocrité des politiciens professionnels du type UMPS est le fardeau le plus lourd que la France et les Français puissent porter. Si l’éternel retour de l’UMPS est le fardeau fiscal le plus lourd, nos vies vont apparaître dans toute leur atrocité. Le plus lourd fardeau qui nous écrase et qui nous fait ployer est celui des prestations sociales pour financer la folie du Grand Remplacement par l’immigration arabo-africaine islamique continue, voulue et imposée par Macron le petit. Ce plus lourd fardeau est donc « en même temps » l’image du plus intense accomplissement de la déconstruction de la France. Plus lourd est le fardeau, plus notre vie est proche de la ruine. Et plus la ruine est réelle, et plus la ruine est plus vraie.

En revanche, l’absence totale de fardeau fiscal pour les milliardaires fait que le petit Macron devient plus léger que l’air, qu’il s’envole, qu’il s’éloigne de la terre, de l’être terrestre, de la France et des Français, qu’il n’est plus réel et que ses gesticulations et ses bavardages à la télé sont aussi vides qu’insignifiants.

Alors, que choisir ? Zemmour ou le petit Macron ? Le sérieux ou la médiocrité UMPS ? L’être ou le non-être LREM ? Le vote Macron paraît d’une puérile stupidité. Une seule chose est certaine. La contradiction anti-Macron apportée par Zemmour avec Philippe de Villiers est la plus sérieuse de toutes les candidatures.

(librement adapté de Milan Kundera, L’insoutenable légèreté de l’être, 1984).

Thierry Michaud-Nérard
image_pdfimage_print

4 Commentaires

  1. Médiocrité… en même temps, leurs patrons n’ont pas besoin de gens qui ont des Q.I surdimensionnés, ils n’ont besoin que de tâcherons. Le problème, maintenant, c’est qu’il va falloir utiliser le décapant Z, pour nettoyer toutes les tâches qu’ils ont faites.

  2. Un peuple de veaux glands remplacés libidineux soumis mérite éthologiquement une élite nanifiée.

    Mais le pire serait encore la lotocrassie où le RIC pour ces bovidés, avec un papier-cul constitutionnel chouardeux (qui s’imagine que ça changerait le troupeau en hoplites grecques…)

    « Mais la mort du socialisme me paraît un signe de décadence terrible. Quand le peuple ne se défend plus – l’élite, n’étant plus menacée, aiguillonnée, tombe facilement en décomposition. »
    Drieu La Rochelle

  3. Des « élites » j’en ai ras le bol d’entendre ce mot. Des élites de quoi ? Tous plus pourris les uns que les autres. Ils foirent tout ce qu’ils touchent. Ils rebouchent les trous de leurs trahisons et de leurs merdes avec notre argent, nous, con-tribuables.
    C’est tellement facile ! Avec le porte monnaie de la France, le dernier des merdeux peut se considérer « élite ». Même un porcin à scooter la nuit peut faire l’affaire pour remplacer un porcinet qui se fait gauler aux US. Même un hongroïde qui n’en a rien à foutre de la France peut d’exiger d’elle un métissage répugnant, même une tarl. et sa vieille peuvent remplacer un châtelain qui disait que « sa » France était en faillite. Tout est bon pour baiser c’pays. Et sa populasse gauchisante ouvrira indéfiniment les fesses aux mahométans du moment qu’elle jouit (encore) de ses rentes répugnantes de biens acquis par les générations précédentes

Les commentaires sont fermés.