L’étonnant silence sur l’attentat à la bombe contre l’ambassade d’Indonésie à Paris

Publié le 28 mars 2012 - par - 1 692 vues
Share

J’écris ces quelques lignes car je suis étonné (et j’espère ne pas être le seul) par l’étourdissant silence autour de l’explosion d’une bombe artisanale de forte puissance  ayant explosée à 05h30 du matin à proximité de l’Ambassade d’Indonésie à Paris le 21 Mars 2012. Cette bombe aurait été posée par trois personnes.

Heureusement cet « objet » n’a pas fait de victimes et c’est heureux car toutes les vitres de la rue ont volées en éclats et deux voitures ont été calcinées.

Cet évènement était donc contemporain de l’affaire de Toulouse.

Depuis cette annonce que j’avais entendu sur LCI dans la rubrique « Affaires étrangères » (sic)…… Je ne savais pas que Paris n’était pas en France.  Plus rien !

Les aventures secrètes de la bombe « silencieuse » commençaient.

J’en ai donc déduit assez rapidement peut-être que entre l’affaire Mohamed Merah et celle-ci, sans qu’aucun lien ne put être fait entre les deux évènements, l’embarras du gouvernement et du PS devait être tel que la « loi du silence » arrangerait tout le monde d’où une chape de plomb posée sur cet attentat.

Les jours se passent … rien. Si ce n’est une déclaration de l’Ambassade affirmant que cette « bombinette » ne leur était pas destinée !

Donc, je me dis « elle doit bien être destinée à quelqu’un …mais qui ? »

Le silence radio se poursuivant, je décide de contacter par E-Mail les rédactions des grands journaux Français (Le Monde, Le Point, Le Nouvel Obs, Le canard enchainé, Le Parisien….) en leur demandant gentiment de faire leur travail d’information car il n’y a pas eu de blessés cette fois-ci mais tout de même c’est un évènement assez grave pour qu’il mérite l’attention des médias de notre bonne république. Pas de réponse …état de mort apparente !

Donc et pour finir, je prends la décision de vous écrire et vous me demander de rédiger  un petit article. Ce que je fais bien modestement car je ne suis pas journaliste.

Tout cela pour dire, qu’il me semble aberrant, qu’un pays démocratique où règnent les droits à l’information les plus élémentaires, un évènement tel que celui-ci peut-être galvaudé de la sorte !

En attendant, comme personne parmi nos politiciens traditionnel de  l’UMP ou de la gauche ne semblent vouloir tirer des leçons de l’affaire de Toulouse, j’espère que cette bombe silencieuse sera pour eux une bombe « à retardement » et qu’elle va bientôt ’ si je puis me permettre » leur péter dans la figure !

Claude Roquin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.