Lettre à M. Fillon, copie à M. Sarkozy, suite à la scandaleuse inauguration de la mosquée d'Argenteuil

Chers amis de RL,
Je me permets de vous transmettre copie du courriel adressé ce jour à messieurs Fillon et Sarkozy concernant l’inauguration de la mosquée d’Argenteuil. Je pense que le moment est venu de réagir systématiquement à tous manquements aux principes de la laïcité. Il semble que cela porte comme le prouve la volte face de Mr Rebsamen (à qui j’ai fait part de mon indignation). Merci à vous.
Salutations républicaines,
Philippe Bescond Garrec

—————————————————————–
Attention : Mr François FILLON – Premier Ministre
Copie: Mr Nicolas Sarkozy – Président de la République
Monsieur le Premier Ministre,
Vous avez inauguré ce 28 juin 2010 la mosquée d’Argenteuil, en compagnie notamment de responsables du culte musulman dont Monsieur le recteur Dalil Boubakeur. J’ai suivi avec attention cet événement car je suis fermement attaché aux principes laïques qui fondent notre République . Je respecte toutes les croyances et les non-croyances tant qu’elles demeurent dans la sphère privée. J’entends bien que vous avez voulu donner un signe de reconnaissance à nos concitoyens de confession musulmane.
Afin de lever toute ambiguïté, je précise que ma famille, enracinée en Bretagne et Française depuis 1532 (rattachement du Duché de Bretagne au Royaume de France), compte dans ses nouvelles générations des enfants issus de mariage mixtes. Ainsi, je suis, entre autres, l’heureux grand-oncle d’un petit Idir et d’un petit Salahedin qui fréquentent les bancs de notre école laïque et qui peut-être, si c’est le choix de leurs parents et le leur, fréquenteront la mosquée de leur ville et son centre culturel.
Aussi j’ose espérer que les exigences concernant le recrutement et la formation des imams et de l’encadrement de ces centres culturels permettra à ses nouvelles générations de Français de s’épanouir moralement dans le strict respect du cadre laïque de notre Nation.
Dans notre famille, le souvenir reste très vif des renoncements et des sacrifices que les Bretons consentirent pour affirmer pleinement leur appartenance au peuple Français (interdiction de la langue bretonne, refus des prénoms bretons, respect absolu de la loi de 1905 dans un environnement majoritairement catholique, sang versé lors des deux conflits mondiaux). Je suis partisan de l’assimilation par l’adhésion sans faille aux principes fondateurs de notre République Une et Undivisible, Sociale et Laïque.
Pouvez-vous m’assurer que le financement de mosquées par des pays étrangers ainsi que l’envoi d’imams non formés sur le territoire français soit à même de nous protéger de l’influence de certains religieux fondamentalistes hostiles aux principes qui nous gouvernent ? Tout comme de nombreux Français soucieux de la cohésion nationale, je me pose mille questions concernant, par exemple, l’abattage rituel des animaux de boucherie, que je réprouve, et le port du voile, que je considère comme un marqueur sexuel, social et confessionnel.
C’est pourquoi , j’ai ressenti, j’ose le dire malgré tout le respect du à vos hautes fonctions, une gène certaine de voir le Premier Ministre de notre République Laïque couper le ruban avec à ses côtés une fillette portant le hidjab. Je vous serais reconnaissant de bien vouloir dissiper ces inquiétudes par une réponse appropriée.
Quant à moi, soucieux de mon rôle d’oncle protecteur et bienveillant, je ne manquerai pas de faire connaître à Idir, Salahedin, mais aussi à Théo, Lou, Mathéo et Emma, tous cousins, les nobles principes qui fondent notre République sans pour autant m’interdire, bien qu’agnostique, de leur faire partager, par exemple, la ferveur populaire de nos Pardons bretons et admirer avec eux la beauté de nos chapelles et de nos calvaires.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma respectueuse considération.
Philippe BESCOND GARREC

image_pdfimage_print