Lettre à un ami à qui des « camarades » reprochent d’avoir participé à un banquet de Résistance Républicaine

Publié le 7 février 2011 - par
Share

Cher ami,

Tu m’as fait part de ce que certains de tes amis te reprochaient assez vivement d’avoir participé à un petit évènement où se trouvaient aussi des membres du front national. Il s’agissait d’un « banquet républicain » organisé par Résistance Républicaine en association avec le média en ligne Riposte Laïque. Comme tu le sais leur raison d’être est la défense de la République, de nos libertés et de la laïcité pierre angulaire de nos institutions avec la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen La date n’avait pas été fixée au hasard: le 9 décembre est précisément le
jour anniversaire de la promulgation de la loi de 1905 dite de »séparation des églises et de l’Etat ».

Une cinquantaine de personnes ont estimé important ou intéressant d’y participer et d’entendre ce que Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine et Pierre Cassen membre fondateur de Riposte Laîque avaient à dire. Parmi eux des gens de diverse orientations politiques , philosophiques ou religieuses. Par exemple tu sais que j’ai milité politiquement à l’extrême gauche et que j’ai eu une implication lourde dans le syndicalisme: après des années à la FEN et auSNES j’ai
pour ainsi dire créé le syndicat enseignant Force Ouvrière, plus particulièrement du secondaire, dans le Var et dans l’Académie de Nice, j’ai été pendant de nombreuses années membre du bureau national du syndicat et élu commissaire paritaire. Je me souviens être intervenu dans la commission « laïcité » lors du congrès confédéral de Lyon. La laïcité est pour moi un élément fondamental du progrès de la civilisation, élément qui ne trouve d’existance légale et concrète que dans un seul pays au monde, dans un seul régime politique: en France, dans notre République.

C’est cette compréhension que je me suis efforcé de faire appréhender pendant toute ma carrière de prof d’histoire-géo-éducation civique. Aujourd’hui qui peut nier que la souveraineté du peuple qui fonde
notre République est remise en cause par l’obligation qui nous est imposée d’adopter des règlementations élaborées par les bureaucrates technocrates dépourvus de toute légitimité démocratique de L’union Européenne, qui peut oser soutenir que la liberté d’expression n’est pas
remise en cause par l’obligation de respecter le politiquement correct de la pensée unique, qui peut ne pas se rendre compte des avancées de l’islam politique et des ravages que crée le communitarisme qui lui est lié dans les « quartiers » nouvelle appellation de territoires en train d’être
perdus par la République.

Tes amis critiques, n’ont-ils jamais entendu que désormais dans les cantines scolaires lorsque le menu prévoit du porc, un plat de substitution est prévu pour les élèves musulmans, forcément comptabilisés et servis à part, de sorte que la règle musulmane est devenue la règle? N’ont-ils jamais entendu que de plus en plus souvent des repas halal sont servis dans les cantines y compris pour l’équipe de France de foot ou à l’armée?que le porc y est de plus en plus banni y compris dans les menus de « Air France »de sorte que la règle musulmane devient la règle?

Tes amis critiques ne sont-ils pas au courant qu’ils mangent bien souvent, sans le savoir, de la viande issue d’abattage rituel, d’animaux égorgés sans étourdissement préalable et pour laquelle ils payent une taxe religieuse, ne savent-ils pas que la majorité de la viande commercialisée en France provient d’animaux abattus ainsi, de sorte que la règle religieuse est devenu de fait la règle.

Tes amis critiques ne voient- ils pas la multiplication du nombre des femmes voilées? Font-ils partie des 09% de français favorables au port du voile pour les musulmanes qui le souhaitent -sondage IFOP pour Le Monde du 13 décembre 2010. Font-ils partie des 25% des français opposés à une loi d’interdiction de la burka, mais loi fort heureusement votée et qui offre là encore à l’humanité un pas de plus dans la voie de l’émancipation et de l’avancement de la civilisation.

N’ont-ils jamais entendu parler ni vu dans les médias des prières de musulmans dans les rues qui se multiplient en toute illégalité au regard de la loi de 1905, de sorte que la règle musulmane devient la règle? n’ont-il jamais entendu siffler la Marseillaise, ou que le drapeau tricolore avait été brûlé, remplacé par le drapeau de l’Algérie; n’ont-ils jamais entendu parler d’écoles incendiées, de gymnases détruits, de sujets d’histoire ou de science interdits par des élèves; la journée de la jupe?
Non? Pas entendu parler? Et des actes racistes antisémites, anti feuj ou antiblanc, faces de craie et autre souchiens? Non plus?

Peut-être sont-ils de ceux qui vilipendent les apéros saucisson-pinard et sont satisfaits de leur interdiction de sorte que de fait la règle musulmane devient la règle. Je suis persuadé qu’ils se régalent de charcuteries accompagnées d’un bon vin, mais « dans la sphère privée, se plaçant objectivement dans l’acceptation de la loi musulmane en lieu et place de la loi de la République

Tu as décidé de répondre à notre appel. C’est tout à ton honneur. Lorsque tes petits enfants te demanderont ce que tu as fait quand on pouvait encore sauver la République, les Libertés, la Laïcité tu répondras: « j’ai choisi d’être du côté de ceux qui ont agi pour leur défense »

Tes amis critiques répondront: « on ne savait pas » et comme personne ne pourra les croire, ils diront » il y avait des gens du Front national alors pour ne pas risquer les foudres de la bien-pensance totalitaire du politiquement correct on a préféré choisr le risque du fascisme musulman »

Bien amicalement,

Jean Théron

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.