Lettre à un ami islamophobe

Publié le 28 novembre 2011 - par - 1 045 vues
Share

Bruno,

En règle générale je n’aime pas répondre à la volée et en particulier sur un sujet qui me semble délicat quant à la justesse de ce que je souhaite exprimer.
Tout d’abord, quelques précisions sur le terme « islamophobie » ; en médecine une phobie est une forme de pathologie mentale , il semble d’après Caroline Fourest qu’il ait été employé et crée par les ayatollahs Iraniens en 1979 en vue de discréditer les femmes non complaisante avec les lois islamiques.
D’une certaine façon, ce terme fait le jeu des musulmans en stigmatisant tous ceux qui résistent à l’islam archaïque et radical, te définir ainsi, c’est déjà donner du grain à moudre aux manipulateurs de tous poils. Je réfute donc ce terme car il peut aussi être utilisé par ceux qui pensent que la majorité des musulmans est pris en otage par quelques fondamentalistes ultra minoritaires.
Il apparaît que la société Européenne change de visage , une nouvelle population issue de l’immigration à culture musulmane se fait de plus en plus visible, la plupart d’entre eux (en France par exemple) ont la nationalité du pays d’adoption et sont donc considérés par la loi comme Français à part entière . La France a précédemment connu quelques flux migratoires (les Italiens, Polonais, Espagnols, Portugais ) sans que l’idée d’identité Française pose un questionnement du fait d’une culture en accord avec nos valeurs Républicaines ou une capacité à les assimiler.
La question de l’intégration d’une population dont les règles religieuses diffèrent notablement des nôtres se fait présente puis de plus en plus pressante, et poser c’est question c’est déjà le signe d’une situation délicate.
Cette population représente maintenant environs10 millions d’individus dont le dénominateur commun est la pratique de l’islam à des degrés divers, mais on ne peut les globaliser du fait de la variété de leurs origines ethniques. Certains sont Africains de l’Ouest, d’autre de l’Est, il y a des asiatiques (Pakistanais, Indonésiens etc.) , des Turcs, des Perses, des arabes . La lecture du monde des uns et des autres ne peut donc être monolithique, de facto notre regard se fourvoierait à les identifier de la même façon.
Il semble et les faits le prouvent, qu’une partie d’entre eux à savoir originaire d’Afrique du Nord (les arabes) aient une pratique de plus en plus voyante de leur religion et que cette pratique interfère de façon certaine avec les lois républicaines notamment celle concernant la laïcité. Il apparaît que leur culture crée un frein à l’adaptation Républicaine créant ainsi une impasse dans laquelle certains d’entre eux veulent faire des brèches prélude aux portes ouvertes à tout va de leurs revendications religieuses.
Nos gouvernants successifs ont préféré fermer les yeux plutôt que de répondre à des questions malheureusement posées par un seul parti politique, héraut des idées nauséabondes de l’histoire du fascisme. Ce parti, avec à sa tête un antisémite notoire et un raciste avéré a globalisé le musulman puis l’a stigmatisé avec une terminologie d’exclusion . Les partis républicains se sont retrouvés dans un marécage gluant dont ils n’ont jamais su se dépêtrer par peur de faire le jeu d’un discours identitaire propre au front national.
Le temps nous a montré que les questions étaient pertinentes mais le sujet reste toujours délicat du fait du camp poseur de question et des conséquences d’une stigmatisation des musulmans dans leur ensemble. Discriminations diverses à l’emploi, au logement, exclusion des sphères sociales, tout ceci faisant le lit des organisations anti racistes .
Quels sont les problèmes posés par cette communauté ?
Tout d’abord l’idée que la république doit s’accommoder de façon raisonnable aux pratiques et aux coutumes en désaccord avec la laïcité.
Le voile des femmes, qui marque l’emprise de l’homme et crée une asymétrie incompatible avec l’égalité des sexes prônée par notre société.
Le port de la burqa , véritable prison ambulante dans laquelle le musulman intégriste enferme sa femme .
La demande de plus en plus pressante de servir de la nourriture hallal dans les cantines et quelques administrations. Cela revient à sponsoriser directement les dignitaires du culte musulman.
La prière dans la rue qui entrave la circulation en infraction avec la loi.
Il semble que les individus viennent de loin pour participer à ce rassemblement montrant ainsi qu’il ne s’agit pas d’une absence locale de mosquée, mais d’une manœuvre purement idéologique visant à imposer l’idée d’un islam conquérant et revendicatif.
La demande de subsides voire de prise en charge complète par l’état pour la création de mosquées.
L’apparition encore larvaire de minarets avec appel à la prière, faisant fi des habitants aux alentours de ces édifices.
La conséquence d’un ramadan de un mois sur le fonctionnement de certaines entreprises.
L’impossibilité de critiquer cette religion au même titre que les autres sous peine de blasphème, associé à une menace terroriste.
Le regroupement familial qui augmente de façon significative une population ne parlant pas Français et n’ayant pas vocation à l’apprendre.
Des actes de violences dans les hôpitaux envers des médecins hommes qui examinent des femmes musulmanes.
La loi musulmane, la charia est de plus en plus mise en avant pour justifier un comportement contraire aux lois républicaines.
Demande de changements dans le programme d’histoire scolaire ( l’enseignement de la shoah par exemple)

Ces questions sont posées de façon de plus en plus claires par des mouvements tels que « Riposte Laïque » dont une des responsables Christine Tasin se fait littéralement censurer dans une émission débat sur l’islam . Ces personnes se font taxer immédiatement de suppôt du front national (ce qui est faux après moult vérifications), ils se voient affublés de racistes par la gauche, de maçons par le FN et de sionistes par les musulmans ;Pierre Cassen (co fondateur de Riposte Laique se fait agresser verbalement par le journaliste Ménard suite à son apéro saucisson.

Tout cela est un peu long, mais j’approuve globalement le discours de Cassen avec un bémol, il devrait un peu moins globaliser l’islam et surtout se méfier de la haine induite chez des imbéciles racistes et xénophobes.

Ne pas oublier que derrière ce mot musulman, il y a des femmes des enfants qui ne sont pas responsables du comportement mortifère des intégristes.

Il y a de nombreuses femmes  d’origine musulmanes qui dénoncent et luttent courageusement contre les islamistes (je pense à ni putes ni soumises)

Je pense au livre Persépolis, je pense à  Taslima Nasreen , je pense à Malek Boutih et tous ces intellectuels qui existent et qui sont souvent les oubliés de cette globalisation de l’islam.

Je pense au mouvement des musulmans laïques de France .

Je pense à mes amis musulmans qui n’ont rien à voir avec ces islamistes.

Je pense à des musulmans m’ayant ouvert leur maison et reçu comme un roi (juif ou pas juif)

Je me méfie des racistes anti arabes qui peuvent dire les pires sottises sur les juifs (argent, média, voleurs, radins etc.)

Je ne pense pas que l’islam soit une religion  de tolérance et d’amour, mais l’occident n’a pas de leçons à lui donner (esclavage, bolchévisme, nazisme, inquisition, croisades, colonisations diverses et génocides en tous genres) devant les dégâts occasionnés par la religion d’amour au cours des siècles.

Je pense qu’il suffit de s’appuyer sur la loi de 1905 sans aucune concession, en théorie cela semble simple, mais en pratique je pense à tous ces chefs d’établissement qui sont sur le terrain et soumis directement à des pressions que l’on imagine pas dans mon  quartier ni autour de ta maison en Provence.

Il faut une véritable politique d’intégration ( apprentissage du Français, enseignement des lois Républicaines) tolérance zéro sur la laïcité, instauration éventuel d’un exercice civil obligatoire ( qui remplacerait l’ancien service militaire), un contrôle plus strict l’entrée en France.

Les bien pensants sont ils des collabos en puissance ? non, je ne valide pas cette terminologie, ils ont affaire à des Français et non à des étrangers . Sont ils les dindons d’une farce mal anticipée ? oui  

Je ne suis pas un bien pensant, j’essaie d’être vigilant, j’ai souvent manifesté contre le racisme et je pourrai sans état d’âme manifester avec Riposte Laïque à condition de défendre la laïcité sans haine envers qui que ce soit.

 Jacques Nahoon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.