Lettre à un censeur d'Eric Zemmour

Monsieur,
Pour approuver les sanctions prises ou envisagées contre le journaliste Eric Zemmour, il faut toute la pseudo dialectique de la langue de bois du stalinisme et de ses compagnons de route plus ou moins bien repentis.
Je ne savais pas, monsieur, que vous partagiez cette conception du monde et de la « justice »?!!
Pour demander ou approuver frénétiquement les sanctions contre Eric Zemmour : il faut penser et parler en cette langue de bois. Il faut faut mouvoir son esprit dans les carcans arbitraires de la « novlangue », recyclée dans le prétendu antiracisme pro-islamiste, pro bourqua, pro minaret, pro Hamas du MRAP de 2010.
Il faut, comme ces messieurs du MRAP, torturer des mots, il faut les sortir de la bouche du journaliste et les placer dans un ordre différent que celui donné par le journaliste. il faut les mettre dans un ordre autre, pour leur faire dire ce que ces messieurs veulent qu’ils disent qui n’est pas ce que le journaliste à dit.
Ces messieurs du MRAP sont des fossiles de la tradition de ceux qui applaudirent en 1936-38, en 1949, en 1953, les exécutions d’innocents, que l’on contraignit à s’accuser des crimes les plus invraisemblables, pour la préparation et la tenue des procès de Moscou, Prague et Budapest.
Les procureurs de Zemmour sont de ces hommes. Ils sont de ceux qui ne levèrent jamais un petit doigt pour défendre les hommes et les femmes du printemps de Prague, qui ne défendirent pas les 10 millions de syndiqués de Solidarnosc en butte à la répression et à l’état de guerre… la liste est longue de leurs turpitudes.
Et vous, en votre qualité d’employeur, sauf à partager leur conception totalitaire et hypocrite, vous sanctionneriez, pour une faute imaginaire fondée sur une utilisation mensongère de propos ne devant pas devenir publics? Vous cautionneriez ce qui est un véritable guet-apens tendu par l’animateur de l’émission. Intolérable!!
A vous lire, et espérant que vous saurez raison garder.
Alain Rubin
Fils et petit fils de déportés, victimes du racisme effectif et assassin, pas d’un racisme ou d’un « proto racisme », accusation fruit d’une imagination totalitaire et diffamante.
Syndicaliste- ancien juge prud’homal.

image_pdf
0
0