Lettre au maire de Mantes : non à la communautarisation des cimetières

Monsieur Le Maire,
Dans son édition du 7 novembre 2008, Le Parisien indique que vous envisagez de réserver des parcelles pour des cimetières communautaires : les juifs à part et les musulmans à l’écart.
Je n’ai pas besoin de vous rappeler que depuis le XIXe siècle, les cimetières communaux sont publics et non pas confessionnels ! Ils accueillent les citoyens à égalité, sans distinction de race, de sexe ou d’appartenance religieuse. En somme, la laïcité républicaine concrétise ici sa volonté d’installer définitivement des citoyens égaux en lieu et place de communautés de croyances différentes.
Je suis musulman laïque et j’ai choisi d’être enterré en rang et à côté de mes voisins et concitoyens du cimetière communal. Peu importe où vous tournez votre face, vous serez face à Dieu, nous dit le Coran. Vous avez le devoir d’inciter vos concitoyens musulmans à faire le choix décisif de réintégrer les morts, pour intégrer les vivants. Céder aux injonctions, plus ou moins fondées, que certains musulmans voudraient perpétuer, entérinera une fois pour toute une séparation que la République avait mis du temps à combattre. Votre devoir et votre honneur est de résister aux solutions de facilité qui, par leur force symbolique, démontreront que vous voulez intégrer les musulmans et les juifs à la communauté nationale.
Derrière les concessions que vous risquez de faire aux musulmans, la religion est à nouveau en passe de réintroduire les ghettos sépulcraux, « pour les siècles des siècles ».
Les ghettos sociaux suffisent amplement et nous avons suffisamment de peine à les abolir. N’acceptons surtout pas que les religieux en consolident d’autres : dans les cantines, dans les piscines, les sorties scolaires dont certaines filles sont privées, en consultation gynécologique, par l’endogamie etc.
En espérant que vous prendrez vos responsabilités pour favoriser l’intégration et non pas les ghettos, veuillez agréer, Monsieur Le Maire, l’expression de mes plus sincères sentiments laïques et citoyens.
Mohamed Pascal Hilout
Initiateur du nouvel islam en France
et co-rédacteur de [Riposte Laïque->https://ripostelaique.com]

image_pdf
0
0