Lettre à l’Est Républicain, suite à son article sur l’imam de Belfort

Publié le 17 août 2014 - par - 3 308 vues
Share

Ali Saab, président de l’association des musulmans du Territoire de Belfort qui gère la Grande Mosquée de Belfort, ne comprend pas la haine raciale dont fait l’objet sa communauté. Il y a quelques jours, il a reçu trois lettres datées du 11 août dont la teneur est injurieuse et dégradante pour l’ensemble de la communauté musulmane du département. »

http://ripostelaique.com/horreur-limam-de-belfort-recoit-une-lettre-amalgamant-charia-burqa-et-islamisme.html

L’une d’elle fait un amalgame entre islamisme, burka et charia. Les deux autres dont les enveloppes, les timbres et le code d’identification sont identiques, reprennent des éléments de la doctrine de Riposte laïque, un site internet proche des milieux d’extrême droite. « Deux de ses lettres me sont directement adressées », note M. Saab. « Elles ne sont que haine raciale. La troisième est destinée aux fidèles de la mosquée. »

Votre article n’est pas professionnel car vous ne faites aucun travail d’investigation et reprenez docilement les dires d’un imam.

En tant que journaliste, vous avez le devoir d’informer vos lecteurs, or vous faites de la désinformation.  Pourquoi ?

1 – Manifester son opposition à l’islam n’est pas du racisme; l’islam n’étant pas une race mais une idéologie. Les ex-musulmans de Tunisie, du Maroc, d’Algérie, d’Iran, etc. dénoncent la barbarie de l’islam et ne sont pas racistes. http://unmondesansislam.wordpress.com/2013/12/24/sos-irreligieux-ex-musulmans/

Les ex-musulmans en France qui dénoncent la barbarie et l’absurdité de l’islam ne sont pas racistes. http://unmondesansislam.wordpress.com/2013/07/05/creation-du-conseil-des-ex-musulmans-de-france/

2 – Un iman connaît les textes de l’islam (Coran, Hadiths, Sirat) donc il sait que la terre entière appartient à Allah et que la mission de tous les croyants musulmans est d’imposer la Charia (lois de Allah) sur la terre entière par tous les moyens possibles, le mensonge, la falsification, puis les menaces, la terreur, puis la violence et les massacres.

En France nous en sommes au début de la deuxième étape.

http://unmondesansislam.wordpress.com/2014/04/12/violence-dans-les-villes-islamisees-de-france/

Les musulmans avaient menti sur la femme voilée attaquée par deux skin-heads dans le but de victimiser les musulmans et d’accuser les non-musulmans dans le but de faire interdire toutes les critiques envers l’islam.

Cet imam peut avoir reçu ces lettres, comme il peut les avoir envoyées lui-même. La fourberie est une arme du djihad. http://www.anti-religion.net/hamidoullah.htm L’omission par parole ou par action, la dissimulation ou falsification sont des  prescriptions coraniques. Quand il s’agit de développer l’islam, tous les coups sont permis. La taqiyya est un devoir pour les croyants en situation d’infériorité, de minorité comme en Occident; par contre, dès que le rapport de force s’inverse, alors les musulmans peuvent envisager l’agression. http://www.meforum.org/2577/taqiyya-regles-guerre-islamique

3 – Les mosquées ne sont pas des lieux de culte. L’absence de liturgie, l’absence de cérémonie cultuelle, l’absence de clergé, l’absence de service religieux intermédiaire entre les fidèles et Allah, rend l’existence d’une mosquée absolument pas nécessaire pour prier.  Les mosquées sont des centres de gouvernement islamique chargés de répandre la charia partout où elles sont construites. http://unmondesansislam.wordpress.com/2012/08/25/il-est-temps-decouter-la-voix-des-ex-musulmans/

4 – La Charia est INSÉCABLE, donc il n’y a pas d’amalgame entre islamisme, burqa, charia.

La burqa est le voile des pays où l’islam est le plus pur.  Tous les voiles islamiques font partie de la charia, comme le halal fait partie de la charia, comme la lapidation fait partie de la charia.

Accepter un peu de charia c’est approuver toute la charia.

Accepter l’Islam en France c’est approuver l’islamisme car les deux sont UN.

L’islamisme, vrai visage de l’islam de Hamid Zanaz.

Hamid Zanaz, issu de famille musulmane, connaît l’islam et ses avatars pour avoir vécu en Algérie où il a enseigné la philosophie à l’Université. Sa maîtrise de la langue lui donne accès à des textes savants et des articles habituellement inaccessibles. Écrivain et penseur libre, il dévoile le double visage de l’islam, ses complicités et ses stratégies. À l’heure des printemps arabes, on lira ici avec profit les propos d’un étudiant en médecine égyptien prêt à se débarrasser des vestiges de la civilisation pharaonique et qui considère que l’histoire commence avec l’islam. On découvrira aussi Al Quassimi, cheikh « repenti » du Wahhabisme, devenu l’un de ses critiques les plus radicaux.

L’auteur montre qu’islamisme et islam visent en réalité le même but : imposer la loi musulmane partout dans le monde, l’un ouvertement, l’autre masqué.

Ce livre est un cri d’alarme lancé par un homme courageux : ouvrez les yeux au lieu de pratiquer la politique de l’autruche, ne faussez pas le débat par des indignations de pacotille. Apprenez d’abord à connaître le péril qui guette la démocratie, la liberté de conscience et celle des femmes, et sachez déjouer les pièges et les mensonges car, selon la taqîya, mentir pour le bien de la religion n’est pas un péché en islam. Derrière l’affirmation d’une prétendue supériorité de l’islam sur tout pacte social et républicain, se profile l’avant-garde du djihad. Il est grand temps de le savoir.

Béatrice Refievna

http://unmondesansislam.wordpress.com/2013/05/03/qatar-cet-ami-qui-nous-veut-du-mal/

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.