Lettre des non « faux-vaccinés » anti-covid aux « faux vaccinés » anti-covid

Publié le 28 juillet 2021 - par - 48 commentaires - 1 789 vues
Traduire la page en :

Je ne reprendrai pas cette politique sanitaire totalitaire et oppressive de vaccinations anti-covid par des injections géniques, toujours en phases d’essai, quasi forcées par le biais de l’instauration de la présentation obligatoire d’un passe sanitaire pour une grande partie d’activités de la vie quotidienne, contraire à une vingtaine de textes juridiques (donc non respectés), votés en catimini en fin de nuit, après une entourloupe, par seulement 20 % de députés inscrits ; et qui font que nous ne sommes plus dans un État de droit dans une démocratie déjà fortement dégradée où on peut être élu(e) avec seulement 10 % de l’électorat…

En revanche je tiens à manifester ma totale exaspération à entendre, comme des mantras répétés en boucle, que les « non vaccinés » anti-covid, soucieux de s’appliquer le principe de précaution à eux-mêmes, ne sont que des égoïstes et des irresponsables, qui vont faire payer par les contribuables les coûts de leurs éventuelles réanimations en hôpital (le chiffre de 9 000 euros par intervention étant d’ailleurs avancé !). Voilà une belle application d’un des principes républicains de solidarité ! Dans ces conditions, on ne voit pas pourquoi on ne refuserait pas aussi de financer les soins des drogués, des alcooliques, des sidaïques puisqu’ils sont tous responsables de leur état…

En juillet 2021, il faut savoir que sur l’effectif de cas confirmés ayant été atteint par le covid-19 (6 026 115), 87 800 personnes ont été hospitalisées à cause de la covid-19, soit 1,5 %, et que le taux d’occupation des services de réanimation par des patients Covid-19 par région, à la même époque était faible, à titre d’exemple, de 18 %en Île-de-France (source Santé publique – France).
Par ailleurs rappelons que le taux de létalité de ce covid-19 n’est que de 0,5 % à 0,7 %…

Par ailleurs les données statistiques de deux pays (ayant eu recours à la vaccination massive sur un temps très court), à savoir Israël et l’Angleterre montrent une augmentation des cas d’infection par le variant Delta également chez les vaccinés, sachant que les hospitalisations s’équilibrent entre vaccinés et non vaccinés !

Le consentement libre et éclairé des Français est un élément clé de droit et des réflexions approfondies et indépendantes auraient dû être menées en termes de bénéfice/risque ainsi qu’en terme d’impacts sur les libertés individuelles, mais rien de sérieux et d’objectif n’a été fait tant par le Parlement que par les médias, dits « mainstream ». Pire, le Conseil d’Etat vient d’avaliser toutes ces forfaitures ; et la décision du Conseil constitutionnel sur ce projet sanitaire sera connue le 5 août prochain ; mais sur quelles bases pourra-t-il rendre son arrêt en toute impartialité ? Tiendra-t-il compte des chiffres officiels peu rassurants des morts et blessés par vaccins anti-covid ?

Tout vaccin entraîne des effets indésirables et des morts. Les différents vaccins anti-covid ne dérogent pas à cette règle générale. Pire, étant en phase 3 d’expérimentation, ils relèvent d’un véritable saut dans l’inconnu. Sans même aller jusqu’à l’idée d’un projet mené de longue date (ce que peut toutefois laisser penser l’analyse approfondie des brevets par un expert international comme le fait d’ailleurs l’article qui a été traduit ci-après), il est évident que la vaccination massive que nous connaissons aujourd’hui ne peut qu’entraîner mécaniquement des effets secondaires et des décès massifs.

https://myessentielles.fr/morts-et-blesses-par-vaccin-anti-covid-des-chiffres-officiels-peu-rassurants/

On y peut lire ceci :
Dans le tableau de chiffres ci-dessous, le pourcentage d’effets indésirables se base sur le nombre d’injections. Or, il y avait au 17 juillet 39 901 727 vaccinés dont 30 264 937 double-vaccinés (source Covid Tracker)).

Le pourcentage des effets indésirables et des décès est donc en réalité plus élevé, plutôt 0,2 % que 0,1 % – pour illustrer cela, si vous aviez 0,2 % (1 chance sur 500) de chances de gagner au loto, vous joueriez tous les jours tellement le « risque serait élevé ». Votre « chance » de mourir ou d’avoir une forme grave est donc d’environ 1 chance sur 2 000 lorsque vous vous faites vacciner.
Effets indésirables (dont la mort) en France par vaccin :

Alors que de nombreux pays dans le monde entament une nouvelle série de fermetures et prennent des mesures pour couper les citoyens de la vie sociale s’ils ne consentent pas à recevoir l’une des injections mortelles de vaccin anti-covid-19 et ne portent pas sur eux une pièce d’identité indiquant qu’ils sont « vaccinés », le nombre de décès consécutifs à ces injections continue d’augmenter rapidement.

Et pourtant, la plupart des gens dans le monde semblent encore ignorer complètement combien de décès consécutifs aux injections de covid-19 sont réellement enregistrés par les agences de santé gouvernementales, car les médias corporatifs du monde entier ne sont pas autorisés, pour la plupart, à couvrir ces statistiques vérifiables montrant un nombre sans précédent de décès et de blessures invalidantes à la suite de ces injections, qui sont toutes encore en phase expérimentale et n’ont même pas encore terminé les essais de phase 3.
Ce à quoi nous assistons est très clairement un génocide mondial et la mise en œuvre d’un plan de réduction de la population mondiale.

Jamais auparavant, dans l’histoire moderne ou même ancienne, des gouvernements du monde entier n’ont agi à l’unisson pour imposer une procédure médicale à l’ensemble de leur population et réduire au silence tous les dissidents qui tentent de tirer la sonnette d’alarme, parmi lesquels des dizaines de milliers de médecins et de scientifiques.
La base de données de l’Union européenne des rapports sur les réactions suspectes aux médicaments s’appelle EudraVigilance, et elle signale actuellement 18 928 décès et 1 823 219 blessures suite à des injections de vaccin anti-covid-19.

Ainsi, aussi élevés que soient ces chiffres, ils ne reflètent PAS toute l’Europe. Le nombre réel de personnes décédées ou blessées en Europe à la suite d’injections contre le covid-19 serait bien plus élevé que ce que nous rapportons ici.
La base de données EudraVigilance indique qu’au 17 juillet 2021, 18 928 décès et 1 823 219 blessures ont été signalés à la suite de l’injection de quatre doses expérimentales de vaccins anti-covid-19 :

Sur le total des blessures enregistrées, la moitié d’entre elles (904 609) sont des blessures graves.
« La gravité fournit des informations sur l’effet indésirable suspecté ; il peut être classé comme “grave” s’il correspond à un événement médical qui entraîne la mort, met en danger la vie du patient, nécessite une hospitalisation, entraîne une autre affection médicalement importante ou la prolongation d’une hospitalisation existante, entraîne un handicap ou une incapacité persistante ou importante, ou constitue une anomalie congénitale/défaut de naissance. »
À titre de simple exemple : le total des réactions pour le vaccin expérimental à ARNm mRNA-1273 (CX-024414) de Moderna est de 5 109 décès et 188 917 blessures au 17/07/2021 (pour le détail, voir article).

Maxime, 22 ans, meurt suite à la vaccination anti-covid. Son père raconte. https://myessentielles.fr/maxime-22-ans-meurt-suite-a-la-vaccination-anti-covid-son-pere-raconte/

Il est aussi indispensable, en complément, de prendre également connaissance de la Lettre d’information à l’attention des sénatrices et sénateurs, par Jean-François Lesgards (chimiste, biochimiste et chercheur dans le domaine de la santé – maladies inflammatoires : cardiologie, cancers et aussi immunitaires -, depuis plus de 25 ans – France, Canada, USA) – et conseiller scientifique depuis 7 ans – sans conflit d’intérêts).

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/lettre-dinformation-lattention-des-senatrices-et-senateurs-lesgards#.YP0ODJLkqRw.whatsapp

Pour lui le covid-19 n’est pas une « maladie virale » mais une « maladie immuno-inflammatoire induite par un virus » ; c’st la raison pour laquelle il y aurait lieu d’insister sur les thérapies anti-inflammatoires.

L’immunité naturelle est fondamentale (alors que l’être humain est assailli par des milliers d’autres virus) et à ce titre mérite d’être renforcée ; ceux qui l’ont fait n’ont pas contracté le virus ou ont fait des formes légères (c’est le cas de nombreuses personnes âgées avec des comorbidités, de très nombreux médecins l’ont observé, et des études le montrent). On parle ici notamment de vitamine D (qui interagit avec plus de 500 gènes), zinc, quercétine…
On sait maintenant que les pseudo- vaccins proposés protègent mal de la contamination d’autres personnes et qu’ils n’immunisent pas contre l’inflammation, alors que seuls les traitements le font !

Les pseudo-vaccins dont il est question relèvent de technologies expérimentales ARNm pour lesquelles on a très peu de recul à moyen et long terme. Pourquoi en France n‘a-t-on pas aidé davantage à l’acceptation des vaccins classiques avec virus désactivés – type Sanofi ou vaccin chinois ? Dans le cadre de cette quasi-obligation, cette proposition devrait être permise aux Français, car ces types de vaccins sont beaucoup plus sûrs (avec les mêmes limites d’efficacité).
Pour les risques, ils sont les suivants pour vaccins ARNm : on envoie dans tout le corps (même dans le cerveau) une des deux molécules les plus toxiques du virus : la protéine Spike. Il n’est pas étonnant de retrouver les mêmes effets secondaires que ceux du covid chez beaucoup de personnes !

Sans faire du catastrophisme, il faut savoir (site CDC, Eudravigilance) que des milliers de morts et des centaines de milliers d’effets secondaires graves sont répertoriés. Il n’est question ici que de sites officiels, et si on ne peut pas attribuer tous les décès aux vaccins ARNm, on sait que cela correspond à au moins un facteur 100 fois plus que les déclarations pour les autres vaccins.
La possibilité, et ce serait le pire, est que l’ARN s’intègre définitivement dans l’ADN (deux enzymes au moins du corps humain sont capables de le faire). Là, il s’agirait alors d’une flambée de cancers qui pourraient être observée entre 1 et 10 ans. Maladies neurologiques et auto-immunes peuvent aussi en découler. Il y a lieu de noter aussi :
– La présence d’adjuvants jamais utilisés, ni en injection ni par voie orale, et dont les sous-produits sont des cancérigènes potentiels connus (N,N-Dimethyltetradecylamine) ;
– La présence de PEG allergisant (jusqu’à provoquer des chocs anaphylactiques)
En réalité on assiste à une totale expérimentation à l’aveugle à l’échelle planétaire et c’est inacceptable. Il faudrait vraiment recommander les vaccins classiques et cela inciterait de nombreux citoyens éclairés ou non à se faire vacciner.

En ce qui concerne les thérapies
Certaines molécules ont une certaine efficacité antivirale (Ivermectine et hydroxychloroquine en association avec l’azithromycine et du zinc) mais il est indispensable rechercher une efficacité anti-inflammatoire, donc d’utiliser des antiviraux avec des anti-inflammatoires (il existe d’autres anti-inflammatoires, beaucoup plus axés sur les voies inflammatoires précises du Covid, qui ne sont pas encore utilisées).

Il faut aussi ajouter que les thérapies ne contribuent pas à développer des variants contrairement aux vaccins ARNm, car la pression des vaccins ARNm est concentrée sur la protéine Spike, alors que les médicaments agissent par des voies plus variées et complexes.

En conclusion
Il est impossible qu’une vaccination seule bloque la contamination et les morts à l’hôpital.
Si on pratique cette politique unique, ce qui semble se confirmer, il y aura bien cette quatrième vague que nous débutons puis une cinquième en octobre-novembre (plus mortelle en raison de la saisonnalité et en l’absence de traitements précoces et plus variés) et d’autres ensuite…

La meilleure façon de sortir rapidement de cette crise repose sur plusieurs axes :
⦁ Une application raisonnable des gestes barrières : masque dans le métro ou lieux à forte concentration mais surtout l’offre de gel hydroalcoolique dans les endroits très fréquentés (transports en commun etc.). On a beaucoup parlé de transmission aérienne, mais ça n’a pas de sens scientifiquement par rapport à la charge virale : ce virus se transmet par les mains,
⦁  Une offre de vaccins classiques à base de virus désactivé, et non uniquement des thérapies expérimentales dont nous verrons tous au grand jour les effets secondaires.

En attendant, que faire ? :
Quant aux députés félons, nous attendons que leur liste soit publiée. Le peuple ne le leur pardonnera pas. Et si nos propres députés refusent de respecter la loi, pourquoi devrions-nous la respecter, nous ? Alors vive la désobéissance civile !

En France : Un colonel appel à la désobéissance civile ! (Merci à RICHARD BOUTRY)
https://www.facebook.com/100053373901979/videos/138807851725540/

Patrick Verro

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Y P

patrick Verro, t’es un pauv’gars…

il faut envoyer les minus antivax de RL à la Martinique, ils crèveront avec les autres…
entre kons, on est fait pour s’entendre!

Patrick Verro

Ce n’est pas par des insultes de ce bas niveau que vous me convaincrez, bien au contraire ! Pour la millième fois je ne suis pas antivax, je réclame simplement que me soient proposés les vaccins classiques, et non cette soupe génétique dont on ignore tout des effets secondaires, et que les médecins puissent prescrire librement les médicaments qui soignent.
Votre commentaire est bien d’une nullité absolue digne d’un taré…

François BLANC

J’avais déjà tiré la conclusion que ces vaccins expérimentaux sont plus dangereux que le virus chinois qui nous est présenté par les VRP des Labos comme équivalent à la variole alors qu’il est 100 fois moins léthal (désolé d’écrire léthal et non létal mais j’ai appris comme ça)

R. Ed.

Létal mais léthargie

François BLANC

“en 1964, léthal et létal sont effectivement deux formes courantes (Grand Robert dixit)”

Rems

Un vaccin bidon pour une pandémie bidon avec des tests bidons et des morts bidons ! simple, non ? inutile d’aller chercher midi à quatorze heures…………

Pivoine

“Pour lui le covid-19 n’est pas une « maladie virale » mais une « maladie immuno-inflammatoire induite par un virus » ”
Les chercheurs espagnols (voir le site Quinta Columna) ont pu se procurer des vaccins : celui contre la grippe (de 2019, 2020, et 2021), et ceux utilisés en Europe contre le “covid-19”.
Ils ont découvert qu’ils contenaient de l’oxyde de graphène.
De même que les masques, tests PCR, antigéniques…
Cet oxyde de graphène, cancérigène, donne – hasard ? – les symptômes attribués au covid-19, ce virus fantôme.
Voilà pourquoi les gens vaccinés, tout d’abord contre la grippe, tombaient malades du “covid”.
Le graphène provoque une pneumonie bilatérale, la perte du goût et de l’odorat, des maux de tête…

à-l’Abri-du-Vent

Exactement ce que je pense avec des mots et arguments adaptés. Surtout la pensée délétère que l’Etat essaie de véhiculer (et ça marche car je le vois à l’hôpital où s’instaure un climat tendu voire tabou entre vaccinés et non vaccinés) pour nous faire passer pour des vilains méchants égoïstes qui pensent plutôt à eux qu’à la collectivité. Ben oui je l’avoue et je l’assume, mes décisions sont pour moi-même, et avec un risque aussi élevé d’effets secondaires je n’ai nullement envie d’être le cobaye des grands groupes pharmaceutiques, qui empochent des millions à l’abri, on le sait maintenant, de toutes attaques judiciaires en cas de problèmes. C’est juste hallucinant.
Bref. Super article

Prober

Tout est pourri là dedans: le virus, les vaccins, les docteurs sur les plateaux tv, les journaleux, les intervenants tv, les ministres et le président lui même, il ne faut pas l’oublier..Eh ! Les écolos, où est le ” bio ” là dedans ?

Patrick Verro

Nous on est pas pourris, pas encore…

Reconquista

La morsure mortelle du varan de Komodo

Joël

CDC qui viennent de demander aux labos et cliniques de trouver une autre méthode que les tests PCR totalement bidon, puisqu’il est prouvé que ces tests ne font pas de différence entre le covid et un rhume :

https://exoportail.com/urgent-pourquoi-les-cdc-viennent-ils-dabandonner-discretement-le-test-pcr-pour-le-covid/

Bien sûr, totalement occulté par les médias. Et c’est ce qu’on demande aux Français pour circuler librement, quelle foutaise !

Chassaing Jacques

Que les vaccinés volontaires du Covid aient la décence de nous épargner leurs états d’âme à posteriori, surtout s’ils ressentent quelque effet secondaire. Et de grâce, qu’ils ne se répandent pas en avis de décès éplorés. Merci.

Toto

CHAQUE JOUR QUE DIEU FAIT UN CON SE LÈVE !!!
La Résistance à l’oppression jacobine “fille aînée de la synagogue” commence par le seul fait de balancer sa télé à la décharge ! Vous vous sentirez dès lors soulagé d’un grand poids!! Si des Français accordent du crédit moral au GVT Macron et ses affidés… Alors qu’ils ne se plaignent pas de leurs effets secondaires!!! Qu’ils apprennent à dire NON !

Chassaing Jacques

Dans quelques mois, les malades des essais de vaccination Covid et les non vaccinés malades de tout, faute d’avoir été soignés pour toutes les pathologies habituelles, satureront les hôpitaux désertés par les soignants. Les politicards d’aujourd’hui seront alors en fuite. La France d’après Veil, Barzach, Touraine, Buzyn et Véran manque de médecins généralistes, de dentistes, de gynécologues, d’ophtalmologistes, d’urgentistes, de soignants… mais se permet d’accueillir généreusement toute l’immigration opportuniste.

Vincent Sureau

Les gens qui se font vacciner ne sortent pas des tartines de sottises comme celles-là.
Rien que pour cela, il faut se faire vacciner.

Hellène

Quand on lit la richesse de vos arguments, on conclut que vous devez être vacciné. Et franchement, ça fait autant peur que la perspective de thrombose…

Vincent Sureau

J’ai cru comprendre que vous étiez opposée à tous les vaccins depuis la variole de Jenner jusqu’à la Covid en passant par Pasteur.
Alors vos arguments….

Patrick Verro

Mes tartines de sottises comme vous dîtes, émanent de professionnels de la médecine et de journalistes honnêtes ; elles s’appuient sur faits et des arguments que vous auriez le droit de discuter intelligemment…
Je pense que les injections géniques, si il y a eu, ont du vous bouffer les neurones, sinon c’est encore plus grave !

Vincent Sureau

Le Professeur Raoult dont vous vous réclamiez il y a peu a dit lui-même que ces vaccins n’étaient pas une thérapie génique et qu’il fallait se faire vacciner.

Mais les médecins “honnêtes” sont juste ceux qui soutiennent les préjugés de l’honnête Patrick Verro qui ne connait rien à la question mais est sûr de lui.

Une dernière chose : pour le jeune Maxime, l’enquête sur sa mort est en cours et rien d’autre que vos aprioris ne vous permettent de décréter qu’il serait mort du vaccin. Cette cause est au contraire écartée par les spécialistes qui, eux, s’y connaissent :
https://www.lefigaro.fr/sciences/mort-de-maxime-beltra-a-sete-ce-n-est-certainement-pas-une-allergie-au-vaccin-20210728

Patrick Verro

Je ne sûr de rien et j’ai même souvent écrit que le doute était un merveilleux chemin vers la connaissance, mais puisque vous réfutez, sans argumentation, les avis de médecins qui ne pensent pas comme vous, laissez-moi au moins faire appel à votre bon sens et au raisonnement par l’absurde :
1° Personne jusqu’à maintenant n’acceptait de servir de cobaye pour des essais de médicaments sans se faire payer ! Pourquoi en est-on arrivé là ?
2° Pourquoi fabricants de ce nouveau traitement ont-ils dégager leurs responsabilités quant à d’éventuels effets secondaires graves ?
3° Pouvez-vous m’apporter des preuves que cette soupe qu’on inocule aux gogos (je dis soupe car aucune information sur le contenu détaillée de celle-ci n’a été fournie) n’aura pas d’effets secondaires graves

Patrick Verro

et irréversibles ?
4° Pourquoi a-t-on tout miser sur un seul type de traitement préventif sans se soucier des traitements curatifs reconnus comme donnant de bons résultats ?
5° Pourquoi fait-on croire aux pseudo-vaccinés qu’ils vont récupérer une vie normale alors qu’ils peuvent à nouveau être contaminé et être eux-mêmes contaminateurs ?
6° Pourquoi quasiment détruire une Economie pour un virus dont la létalité est de à,5 à 0,7 %
etc.etc.

Vincent Sureau

Je puis répondre sans problème.

– 1 – “Personne jusqu’à maintenant n’acceptait de servir de cobaye” ? Jusqu’à quel niveau pensez-vous qu’une personne vaccinée est un “cobaye” ? Nous en sommes actuellement à 3,5 Milliards de personnes vaccinées dans le monde, Je ne sache pas qu’il y ait jamais eu dans le passé autant de “cobayes”.
Vous-même, quand enfant, vous avez reçu des vaccins comme le BCG ou la polio, il y avait eu infiniment moins de personnes qui avaient déjà reçu ces vaccins, compte tenu de la population du globe à l’époque. Vous étiez donc plus un cobaye qu’une personne qui va au vaccinodrome aujourd’hui.

3 – La logique impose de commencer par cette question. “Pouvez-vous m’apporter des preuves que… (je passe les qualificatifs méprisants qui ne vous grandissent pas).

Vincent Sureau

(suite)
Bien sûr que non, je ne peux pas, et je vais même vous dire une chose : un produit pour lequel il n’y aurait aucun effet secondaire plus ou moins grave n’aurait AUCUN principe actif, un peu comme l’homéopathie ou un placebo. Je suis au contraire certain qu’il y en aura mais comme ils arrivent presque toujours dans l’heure qui suit l’absorption ou l’injection, on sait que le pourcentage de cas graves est faible. Donc je me fais vacciner pour la raison inverse de celle qui fait que je n’achète jamais de jeux de la Française des Jeux, privatisée ou non.
Vous noterez que j’ai écrit “presque toujours”. En effet, dans le cas de médicaments comme le Médiator ou le bismuth, les effets se voyaient bien après MAIS c’était des médicaments à prise régulière.

Vincent Sureau

(suite)
Il y a cependant un cas et un seul pour lequel je trouve que les mondes tant scientifiques que politiques sont légers, c’est celui de la femme enceinte. Les effets indésirables éventuels se font ressentir très longtemps après et la seule personne de mon entourage proche à qui j’ai conseillé de différer sa vaccination est justement femme qui était enceinte à ce moment.

2. Les laboratoires ne sont pas des organismes de bienfaisance mais des entreprises qui veulent faire des profits. Compte tenu de ce que j’ai dit (il y aura inévitablement des accidents), ils cherchent logiquement à partager les risques et le résultat fait l’objet de la négociation. On ne connait pas tous les protocoles mais on sait qu’ils ont bien réussi avec les USA de Trump, moins bien avec l’Europe.

Patrick Verro

Ah oui, et les enfants, vous n’en parlez pas !
A partir de combien d’incident secondaires graves et très graves (décès) recensés “scientifiquement et honnêtement” ces produits seront-ils retirés du marché ?

Patrick Verro

Je n’ai pas compris grand’chose à votre argumentation spécieuse ; la seule chose que je constate c’est qu’on est partie pour des injections à répétition (on en est à la 3° !)

Vincent Sureau

Si vous ne comprenez pas mon argumentation alors qu’elle est en un français irréprochable nonobstant peut-être quelques fautes de frappe, c’est ennuyeux pour vous mais pas pour moi.
J’attendais pour terminer mon exposé de savoir si vous lisiez ce que j’écrivais, comme c’est le cas, je poursuis.

Je rappelle préalablement que :
– Le fait qu’il y ait des injections supplémentaires à prévoir dans l’avenir est effectivement intégré aux modèles car il y aura des variants qui contourneront le vaccin.
– Vous n’avez pas répondu sur le fond à mon argument qui était de souligner que vous aviez reçu le BCG et la polio alors qu’il y avait infiniment moins de 3,5 milliards de personnes qui l’avaient reçu et que, tout au moins pour la polio, il n’y avait certainement pas 15 ans de recul.

Vincent Sureau

– Je termine sur les effets secondaires. Est-ce qu’il y en a ? Oui.
Est-ce qu’il y en a des graves ? Oui.
Une comparaison. On estime le nombre d’effets graves potentiels du BCG à 1 sur 1000. Si l’on applique le même taux aux vaccins de la Covid, on est quand même à 3,5 millions de personne. Il n’empêche que le BCG a plus sauvé que tué depuis qu’il existe.
– Je vous ferais remarquer que contrairement à vous qui prenez pour argent comptant tous les arguments des anti-vaccins, je ne fais pas l’inverse puisque je trouve risqué les vaccinations des femmes enceintes, cas qui pour le coup demande VRAIMENT des années d’appréciation.
– Encore une remarque de forme : essayez d’être un peu courtois et évitez “pseudo-vaccinés” en parlant des gens qui ont reçu le vaccin.

Vincent Sureau

Suite
Je ne parle pas de “pseudo-scientifiques” pour la minorité médicale qui refuse la vaccination.

Bien, sur ce, je réponds :
4 “Pourquoi a-t-on tout miser sur un seul type de traitement ?”
Mais les recherches se poursuivent, sur les traitements, bien entendu. Pourquoi voulez-vous qu’on les rejette ? Le laboratoire qui trouverait LE traitement qui marche toucherait le jackpot même si c’est une molécule peu coûteuse et deviendrait LE laboratoire de référence dans le monde entier, publicité qui bénéficie pour le moment à Pfizer. Simplement, pour le moment, rien n’est probant. Plus personne, pas même Raoult, ne parle de l’hydroxichloroquine et les informations qui parviennent d’Inde sur l’ivermectine vont dans tous les sens et sont contradictoires

Vincent Sureau

(suite)
5 – Les vaccinés ont grosso modo 10 fois moins de chance d’attraper une Covid et 10 fois moins de chance que ce soit une forme grave. Si ils sont porteurs, la charge virale est très amoindrie donc ils sont bien moins contagieux. Donc oui, une vaccination totale de la population permettrait à toute la société de retrouver une vie normale, la Covid 19 étant réduite à la taille d’une petite grippe et ce jusqu’à l’arrivée toujours possible en France d’un variant tueur venu d’on ne sait où et contre lequel il faudrait une injection de vaccin recalibré.

6 – Je suis parfaitement d’accord avec vous sur la disproportion des multiples confinements de l’an passé, des fermetures de nombre de commerce, etc.

Vincent Sureau

(suite)
… et aussi sur la sottise absolue de la généralisation du masque dans tous les espaces, y compris dans la rue ou bien dans l’obsession du fameux gel hydroalcoolique alors que l’on sait que la transmission est très très très majoritairement par voie aérienne. Je ne vous dirai JAMAIS que le gouvernement a bien géré la cris.
D’où l’utilité de la vaccination qui…. (voir paragraphe précédent)

Je pense avoir répondu à tout mais si ce n’est pas le cas et que vous demandez courtoisement des précisions, je répondrai sur le même ton, croyez bien que je n’ai de personnel contre vous.

Patrick Verro

De quel vaccin parlez-vous ? S’agit-il de ces injections géniques toujours en phase de tests et bénéficient d’une mise sur le marché temporaire parce qu’on a tout fait pour écarter les vrais médicaments qui soignent, et ne pas en parler ?
J’ai personnellement bénéficier de tous les vaccins, ou presque, ayant reçu une autorisation de mises sur le marché ; notamment le BCG, à ses débuts, alors qu’il avait une belle polémique à son sujet, car mon oncle tait le directeur du plus grand hôpital d’Europe à l’époque et a poussé mes parents à le faire (ce que je ne regrette pas).
En revanche mon fils, officier parachutiste de renseignements, a été obligé de se faire vacciner contre l’hépatite virale ; résultats des laboratoires s’en sont mis pleins les poches,

Patrick Verro

celui souffre d’une sclérose en plaques invalidante et le gouvernement a pondu une circulaire interdisant d’établir le lien entre les deux faits !
n conséquences je n’ai aucune leçon de morale à recevoir de votre part…

Blackjack

Pour le mediatior, le sang contaminé et Tchernobyl je suis certain que vous étiez un fervent défenseur des vérités officielles…
Attention quand même vous en avez encore sur les lèvres.

Vincent Sureau

Il n’y avait pas de “vérité officielle” du sang contaminé.

On venait de découvrir le virus (il n’avait même pas encore son nom définitif) et juste après, on s’est aperçu qu’il existait une fraction non négligeable de la population qui était porteuse de ce virus. On ne savait pas encore que c’était des séropositifs qui développeraient plus tard le syndrome faute de traitement et l’on parlait à l’époque de “porteurs sains”. Le CNTS avait donc fait le choix de passer outre le risque et aucune voix ne s’était élevée à l’époque.

La science est un monde en perpétuel mouvement, il est légitime de douter mais il faut des arguments et des faits. Il n’y a rien de plus anti-scientifique que le “principe de précaution” cher à Jacque Chirac qui fait refuser d’emblée tout changement.

Patrick Verro

La médecine est un art qui s’appuie parfois sur des vérités scientifiques comme celle-ci première : on ne doit pas vacciner en période de pandémie…
J’ai souffert d’un mal terrible dans le dos ; j’ai vu à l’époque près d’une dizaine de spécialistes de domaines médicaux différents : chacun avait son diagnostic et ses solutions distincts des autres ; seul un spécialiste d’une discipline interdite d’exercice en France, mais reconnue en Suisse, m’a guéri !

Vincent Sureau

C’est curieux, vous dites dans le même paragraphe qu’il y a une vérité scientifique que vous refusez que l’on conteste et que la science, vous savez, ma bonne dame, elle dit bien des bêtises et qu’il vaut mieux avoir recours à des pratiques alternatives.

Curieux, oui, vraiment…

Lucie

Vincent, j’ai fait BEAUCOUP de recherches sur le net, j’ai écouté des témoignages, des mises en garde en anglais ou en français de scientifiques réputés et je peux vous dire que Patrick se base là-dessus, ce ne sont pas des élucubrations personnelles qu’il nous fournit. Il prévient les gens qui n’ont pas tous ces renseignements et je l’en remercie.

Patrick Verro

Merci mon prochain article sera encore plus dur, beaucoup plus dur malgré que je sache très bien que je vais avoir contre moi tous les inoculés du bon Dieu qui commencent à avoir la trouille :
1- d’avoir pris des décisions un peu trop rapidement pour les seuls motifs de confort personnel, d’idéologie, ou pire d’imitation de la classe qu’ils considèrent comme supérieure à eux.
2- d’être désormais considérés comme des parias, très dangereux car d’autant plus contaminants qu’ils auront pris des libertés avec les gestes barrière…

Vincent Sureau

Autrement dit, vous allez jeter des malédictions contre 72% de la population française à l’heure actuelle.
Nous allons être fort marris si vous nous considérez comme des parias et si vous nous isolez … 😂😂😂😂😂😂

Vincent Sureau

Vous avez fait “des recherches sur le net” ?
Oui, c’est bien mais il y a des gens dont c’est le métier et qui ont les connaissances nécessaires qui en médecine générale, qui en vaccins, qui en virologie, qui en épidémiologie, qui en statistique, qui en modélisation qui font des recherches non pas sur le net mais les les cas concrets et les bases de données.
Les conclusions auxquelles ils arrivent sont généralement très éloignées de celles des gens qui crient le plus fort sur le net.

Patrick Verro

Et j’ai omis de dire aussi auprès de nombreux médecins indépendants, et hélas parfois même parfois non conventionnés…
Les médecins salariés sont sous contrôle et ont peur pour leurs carrières, les médecins indépendants conventionnés craignent d’être déconventionnés et des foudres du Conseil de l’Ordre !
Merci l’objectivité…

Vincent Sureau

En résumé, vous croyez la petite minorité des médecins qui partage vos aprioris et vous refusez d’écouter la grande majorité qui n’en a que faire.

Pablo Picassiette

Qu’ils viennent me chercher s’ils l’osent, je vais en dessouder quelques uns

Million Mireille

Donnez-moi moi le nom de ce colonel qui appelle a la désobéissance civile, entre les vrais patriotes et les lèches-cul, merci pour votre réponse Patrick Verro j’aime lire vos commentaires.

Rems

Christian Cotten, APPEL CITOYEN AUX FORCES ARMÉES POUR L’ARRESTATION DES CRIMINELS D’ÉTAT

Vincent Sureau

Christian Cotten se prétend représentant de la Savoie indépendante et souveraine à Paris.
On sent le gars sérieux.

Lire Aussi