Lettre envoyée à toutes les mairies qui veulent installer des éoliennes

Publié le 17 août 2018 - par - 44 commentaires - 3 542 vues
Share

Lettre à l’attention de tout le Conseil de la Commune/Mairie:

Madame, Monsieur,

Mathématicien, j’étudie les sources d’énergie renouvelable, j’en connais de satisfaisantes mais sais que les éoliennes promettent la ruine à nos enfants et la pollution immédiate. Elle ne promettent pas seulement la ruine: leurs sons et infrasons spécifiques empêchent de dormir. Grâce aux travaux du Dr.R.Leproult, nous savons que l’insomnie crée dépressions et morbidités. Aux USA, Eric Y.Zou a pu mener une recherche objective où les nuisances éoliennes seules sont mises en cause.

Depuis 2 ans, je propose de mesurer facilement les pertes en vies humaines au fil du temps (cfr. texte joint) mais les responsables de l’Etat – en France comme en Belgique –  me refusent l’accès à l’information.

Un avantage de la non-installation d’éoliennes est donc la santé de nos enfants, particulièrement sensibles aux nuisances des infrasons. Précisons que la nocivité extrême des éoliennes tient au fait qu’elles créent des vibrations de fréquence quasi constante, en cas de vent, et blessent les organes internes… très légèrement mais toujours de la même façon, contrairement à des « soupes » de bruits beaucoup moins dangereuses, par exemple le long des autoroutes.

Un autre avantage de la non-installation est le fait que nos enfants n’auront pas à payer nos dettes liées à l’investissement éolien.

Un troisième avantage est d’éviter les centrales thermiques polluantes nécessaires aux éoliennes. Les éoliennes sont installées pour éviter la pollution, nous dit-on, pour lutter contre le CO2! J’ignore dans quelle mesure ceux qui affirment cela sont honnêtes et correctement informés mais sais avec certitude que les éoliennes sont une source de pollution: quand il n’y a pas de vent utile (85% du temps en moyenne dans beaucoup de régions), il faut mettre en mouvement des turbines au gaz perpétuellement en stand-by, turbines assez souples pour pouvoir changer de régime d’une minute à l’autre… centrales dont le rendement est faible, centrales polluantes!!

Je précise que des centrales moins souples, turbine-vapeur, qui ne démarrent pas au quart de tour, ont un rendement de 60% au lieu de 40% et que, fonctionnant seules, elles donnent une énergie nettement plus propre que le couple éoliennes + turbines souples.

J’ai fait les calculs utiles et suis effaré devant la pollution créée « pour être vert »! En voulant éviter de produire du CO2, on en produit beaucoup. En 40 ans de recherches, j’ai acquis des connaissances que j’aime partager et je propose de répondre aux questions que vous voudrez me poser.

Un scientifique écologiste convaincu,

Claude Brasseur

Etude statistique : éoliennes et santé

 

 Une méthode objective permettant d’évaluer les effets possibles des éoliennes sur la santé humaine.

Les éléments importants :

 La toxicité des éoliennes est prouvée pour les animaux.

  1. D’après, entre autres, les études du Docteur Rachel Leproult (ULB), ne pas dormir assez pendant longtemps raccourcit la vie.
  2. La présence d’éoliennes semble empêcher un nombre croissant de personnes de dormir.
  3. Toutes choses étant égales par ailleurs, si les chiffres enregistrés par les maisons du 3e âge proches d’éoliennes montrent une rotation plus rapide après l’installation d’éoliennes qu’avant, si le  renouvellement est statistiquement moins grand au même moment dans des maisons éloignées des éoliennes, ces chiffres sont une preuve objective de la nocivité des éoliennes pour les humains indépendamment de tout témoignage.

Le raisonnement suivi :

 Imaginons le cas théorique d’une résidence du 3e âge qui aurait le même nombre d’occupants depuis 10 ans. Il existe une liste d’attente et, aussitôt qu’un lit devient vacant suite au décès de son occupant, un nouveau résident l’occupe. On peut imaginer un taux de mortalité de 10 % par an dans cette résidence classique.

Supposons, une certaine année, l’installation d’éoliennes à proximité. Les années suivantes, la mortalité augmente. Elle monte à 11 % la première année, à 11,5 % la deuxième, à 12 % la troisième… jusqu’à établir un nouveau taux de mortalité.

Si, comme indiqué dans l’introduction, toutes les autres données sont restées les mêmes – pas de changement de nourriture, d’environnement, de température, pas d’épidémie et pas de changement significatif dans la pyramide des âges des résidents ou dans leur état de santé – cette évolution de la mortalité peut signifier que la présence d’éoliennes raccourcit la vie de personnes vivant à proximité.

Bien évidemment, toutes les autres données ne sont jamais à 100 % identiques et cela peut causer des distorsions. Le niveau de changement d’occupation peut varier pour d’autres raisons, avec ou sans éoliennes. Mais ces raisons, ces variables, peuvent être éliminées de l’étude statistique puisque nous disposons en masse de données assez loin dans le temps avant l’installation d’éoliennes. Nous pouvons établir une échelle de variations de ces données. Elle peut être comparée à l’échelle obtenue après l’installation des éoliennes.

De toute façon, on ne peut obtenir une valeur statistique qu’avec un grand nombre de données. En d’autres termes, si nous étudions le taux de mortalité d’un grand nombre de personnes âgées, des variations locales vers le haut ou vers le bas finissent par s’annuler. Et c’est précisément ce qui rend cette idée intéressante : dans mon petit pays, la Belgique, il y a des centaines de maisons du 3e âge à moins de 10 km d’éoliennes. Des différences statistiques peuvent facilement être obtenues.

Un autre avantage de cette étude est que les données qui lui sont nécessaires sont disponibles dans chaque institution et probablement aussi au niveau des administrations publiques locales. Le seul problème consiste à obtenir l’autorisation de les demander. Il faudra, bien sûr, les exploiter correctement mais cela est le travail des statisticiens. Ils savent éliminer les distorsions créées par des éléments particuliers et aussi tenir compte de la distance comme de la puissance des éoliennes proches ou éloignées des homes.

L’idée de cette étude m’est venue en entendant un membre du personnel d’un home dire : « Depuis l’installation d’éoliennes, nos pensionnaires meurent comme des mouches. » Il peut, bien sûr, s’agir d’une coïncidence et c’est aussi pour cette raison qu’il est indispensable de pouvoir disposer du plus grand nombre de données possible.

Mathématicien ayant enseigné « Probabilités et Statistique », j’ai imaginé un modèle pouvant traiter les données et éliminer tout ce qui n’est pas objet de la recherche. L’exemple théorique qui suit est un cas simplifié. La méthode « Anova » sera utilisée avec les vraies mesures.

Un exemple type :

Le but de ce qui suit est de décrire la procédure à suivre pour traiter statistiquement les données recueillies avec un exemple imaginaire.
Il s’agit d’un seul home où le nombre de places mises à la disposition des personnes âgées est resté le même au fil des années. Ce qui signifie que le nombre de lits n’a pas changé et nous savons qu’aucun lit ne reste vide car la liste d’attente est en permanence surchargée.

Supposons que nous connaissons le nombre de nouveaux résidents pour les 10 années qui précèdent 2005, alors qu’il n’y avait pas d’éoliennes, et pour les 10 années après 2005 où un parc éolien a été installé à proximité de la maison du 3e âge.

Les données :

Nombre de nouveaux résidents chaque année avant 2005 :

93, 105, 115, 82, 75, 110, 75, 98, 101, 120

Nombre de nouveaux résidents chaque année après 2005 :

104, 98, 125, 132, 117, 89, 131, 115, 122, 117

Le nombre moyen de nouveaux résidents avant 2005 est :

M1 = 97,4 chaque année

Le nombre moyen de nouveaux résidents après 2005 est :

M2 = 115,0 chaque année

L’écart-type relatif à M1 est S1 avec

S1² = {(93² + 105² +….)/10} – M1² = 231,04

S1 = 15,2

L’écart-type relatif à M2 est S2  avec

S2² = {(104² + 98² +….)/10} – M2² = 178,8

S2 = 13,4

Supposons pour le moment que nos deux listes de mesures proviennent de la même « population » (au sens statistique, c’est-à-dire l’ensemble des nombres de nouveaux résidents disponible). Dans cette hypothèse temporaire, les différences entre les deux listes de mesures seraient dues au hasard et cela signifierait que les éoliennes n’ont pas d’effet sur la santé des personnes âgées et qu’en moyenne le nombre de nouveaux résidents reste stable durant les 20 ans. En statistique, cela s’appelle l’hypothèse nulle. Voyons si cela se confirme.

L’écart-type de la différence des moyennes M1 et M2 : S

1/2

S de M1 – M2 = {(15,2/10) + (13,4/10)} = 1,7

Pour être capables de comparer des distributions de mesures entre elles, nous calculons la variable centrée réduite Z :

Z = (97,4 – 115)/1,7 = – 10

Avec un test unilatéral de signification de 0,05 (5 % de risque de se tromper), l’hypothèse nulle est refusée.
Z = – 10 est plus petit que – 1,645 fourni par la loi normale. Ce n’est donc pas par hasard que les deux listes de mesures diffèrent.

Les parcs éoliens sont donc nocifs et nous pouvons alors nous intéresser à découvrir par quels processus ils raccourcissent la vie des habitants. En particulier, la piste des effets des infrasons est à suivre car il y a moyen de se protéger du bruit des éoliennes mais pas des infrasons. Par de nombreuses études scientifiques indépendantes, nous savons que les basses fréquences, les  infrasons et les variations d’amplitude sont coupables de beaucoup de problèmes (et c’est bien pour cette raison que les gouvernements refusent de les prendre en compte).

Disons, en conclusion, que cet exemple est uniquement « de principe ». Les vraies mesures dont on peut disposer viendront de plusieurs maisons du 3e âge et même d’un nombre aussi élevé que possible pour éviter toute influence autre que les éoliennes (épidémies, nutrition, hasard…). Certaines de ces maisons seront à l’abri des éoliennes (10 km ?) et serviront à étalonner les résultats des mesures faites pour les maisons à proximité des parcs éoliens.
La méthode statistique d’analyse ANOVA sera alors mise en application pour mettre en évidence, s’ils existent, les effets nocifs des éoliennes géantes.

Claude Brasseur

Mathématicien

Quelques références :

1/NASA Technical Memorandum 83288, Guide to the evaluation of human exposure to noise from large wind turbines, March, 1982

2/NASA Contractor Report 172482 Response measurements for two building structures excited by noise from a large horizontal axis wind turbine  generator, November, 1984

3/ N.D. Kelley, Solar Energy Research Institute, Colorado 1987 – A proposed metric for assessing the potential of community annoyance from wind turbine low-frequency noise emissions.

4/D.S.Nussbaum, S.REINIS, Some individual differences in human response to infrasound, Institute for Aerospace Studies, University of Toronto, January, 1985

5/Acoustic Noise Associated with the MOD-1 Wind Turbine: its Source, Impact and Control, Prepared for the U.S. Department of Energy, February, 1985

6/J.Chatillon,Limites d’exposition aux infrasons et aux  ultrasons, INRS, 2006

7/Nina Pierpont, MD, PhD, Wind Turbine Syndrome: a report on a natural experiment,December, 2009

8/Shepherd Daniel and alter. Evaluating the impact of wind turbine noise on health related quality of life – Noise and Health – 7-10-2011

9/Carl V. Phillips, Properly Interpreting the Epidemiologic Evidence About the Health Effects of Industrial Wind Turbines  on Nearby Residents, Bulletin of Science, Technology and Society, 2011

10/Nissenbaum Michael A and alter, Effects of industrial wind noise on sleep and health – noise and health. 7-10-2012, vol. 14, p. 243

11/Rand Acoustics, Brunswick, ME, A Cooperative Measurement Survey and Analysis of Low Frequency and Infrasound at the Shirley Wind Farm in Brown County, Wisconsin,December, 2012

12/Steven Cooper, Cape Bridgewater Wind Farm Acoustic Study, January, 2014

13/Steltenrich Nate. Wind Turbines.  A different Breed of noise? Environmental Health Perspectives, vol. 122 – number 1, 1-2014

 

14/Dr. Mariana Alves Pereira, How to test for the effects of low-frequency turbine noise, Lusofona University, Portugal, February, 2014

15/Robert Y McMurtry, Carmen ME Krogh, Diagnostic criteria for adverse health effects in the environs of wind turbines, JRSM Open, October, 2014

16/Denise Wolfe, Review of the Health Canada Wind Turbine Noise and Health Study, November, 2014

17/ Final report – Parliament of Australia. Senate Select  Committee on Wind Turbines.  Australian Federal MP Alby Schultz said that wind farms are the « biggest government sponsored fraud in the history of our country ». http://parlinfo.aph.gov.au/parlInfo/search/display/display.w3p;db=CHAMBER;id=chamber%2Fhansardr%2F5e3b7f89-dcdf-4e27-919a-1183ececfed8%2F0104;query=Id%3A%22chamber%2Fhansardr%2F5e3b7f89-dcdf-4e27-919a-1183ececfed8%2F0000%22

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
jaannot Lapin

Les éoliennes, c’est la connerie à ne pas faire, après celle du nucléaire.
Ce qu’il faut, et c’est une évidence, c’est des panneaux solaires partout !

Viveleseoliennes

Pauvre bouffon. Payé combien pour écrire des conneries pareilles ? Ou c’est seulement votre connerie qui est gratuite ?

MOULIN

Vous ne savez pas ce qu’est un Parcs Industriels d’Eoliennes à 680 m des habitations , si c’était le cas vous changeriez vite votre réflexion sur ce sujet . je ne vous souhaite pas d’en avoir un voire trois un jour à côté de chez vous. Si c’était si bien personne ne manifesterait comme dans les années 50 quand il y a eu les centrales nucléaires , à l’époque personne n’a rien dit .

HARGOTT

« Ce n’est donc pas par hasard que les deux listes de mesures diffèrent.
Les parcs éoliens sont donc nocifs ».
Non, non, non! Votre raisonnement prouve qu’il y a une corrélation, certes. Mais en déduire un rapport de cause à effet est abusif. La mortalité accrue depuis 2005 pourrait être le fait que les arrivants sont plus âgés que précédemment et que la durée de vie étant la même (peu ou prou) que précédemment, ils meurent plus vite.

-Claude Brasseur

Si vous lisiez mon texte?

Vindicta

( suite et fin ) Ce problème de l’énergie est bien sûr crucial et si vous pouviez nous indiquer quelques ouvrages fondamentaux sur ce problème , je vous en serai reconnaissant . N’oubliez pas les vôtres si vous avez écrit des ouvrages à ce sujet . Merci .

-Claude Brasseur

Non, je n’écris pas de livres mais beaucoup d’articles (Claude Brasseur, mathématicien) et puis vous conseiller de consulter le site Energy Daily, de lire le livre de David Clarinval et Corentin de Salle, Fiasco énergétique. Je suis les progrès du nucléaire de 4e génération, de la géothermie etc.. quasi chaque jour et réponds à vos questions.

MOULIN Dominique

Pouvez vous nous envoyer votre article à l’adresse dominique.moulin15@wanadoo.fr pour envoyer aux adhérents de notre association contre plusieurs projets de Parcs Industriels d’Eoliennes dans le Sud de l’Indre et nous nous battons depuis 2005 parce qu’ils veulent mettre plusieurs Parcs de sept éolienens et sans vent il faut une centrale thermique à charbon pour 20 éoliennes, en tout 250 éoliennes, la folie, nous devrions en avoir sept à 680 des habitations. Le Préfet n’en veut pas et les refus

Vindicta

Il va de soi que les éoliennes fonctionnent grâce au vent , et que bien souvent le vent ne souffle pas , c’est son rôle bien qu’en France le pays soit plutôt venté . Comme il y a partout des habitations difficiles de mettre des éoliennes loin des habitations et les risques encourus que vous décrivez sont énormes en plus de la pollution visuelle ( trop grandes éoliennes ) .
Que faire : nous avons en France un magnifique parc de centrales nucléaires dirigé par d’excellents ingénieurs (à suivre )

DUFAITREZ

ENSAE, je vous reçois 5/5 depuis longtemps, BV et RL. Merci la Lucidité !
La cause des éoliennes est entendue. Pour la combattre ?
Géothermie ! La Terre est une boule de feu éternelle que chacun ignore.
Hydroliennes ! L’Océan est en perpétuel mouvement, jour et nuit !
ALORS ???

MOULIN Dominique

Merci pour votre réponse intelligente, comment se fait-il qu’avec tous ces grands ingénieurs ils ne le fassent pas . La géothermie on peut la faire presque partout certes il y a un coup mais rentable et cela ne gênerait personne.

ts du foot

6000 brevets cachés attendent d’être révélés par Trump, l’énergie gratuite existe, il suffit de se référer aux inventions de N.TESLA

Gretch

Non il n’y a pas d’énergie gratuite. Quand à Tesla, cette société n’existe que par des financements massifs, elle n’est pas rentable.

ts du foot

Vous n’avez certainement pas cherché la bonne personne qui n’a rien d’une société et a été assassinée suite à ses merveilleuses découvertes
https://stopmensonges.com/plans-dun-generateur-denergie-libre-symetrical-homopolar/, et personnellement je me fous que ce soit rentable car elle gratuite.
https://stopmensonges.com/energie-libre-generateur-hendershot/
https://stopmensonges.com/le-moteur-minato-a-energie-libre-est-disponible-au-japon/
Ce nesont que quelques exemples parmi d’autres !

Gretsch

Le problème c’est que vous lisez un blog sur Internet et qu’ensuite vous croyez détenir la vérité. J’ai déjà entendu parler d’énergie libre. Essayez de construire un petit générateur d’énergie libre (ce n’est pas difficile), et réussissez à produire un mouvement rotatif continu et ne serait-ce que quelques watts à partir de rien, et on en reparle.

Gloss

En effet, il n’y a pas d’énergie gratuite mais il y a dans la nature des énergies illimitées. La gratuité des énergies est affaire humaine. C’est ce que soutenait Nikola Tesla ( 14 doctorats , maîtrise de 12 langues ).

ts du foot

N’ est divulgué que ce qui arrange !

Gretsch

Exemple le solaire, c’est loin d’être une énergie gratuite. Déjà il vous faut du pétrole pour aller extraire des matériaux qui sont en quantité limité sur Terre, il vous faudra encore de l’énergie pour transformer, assembler, transporter les panneaux solaires dont la durée de vie est limitée. La nuit vous ne pouvez plus produire de courant, à moins que vous utilisiez des batteries, dont les composants sont aussi en quantité limitée sur Terre. Gratuit ça n’existe pas, ni « illimité ».

Gloss

@Gretsch
Gratuit ça n’existe pas, ni « illimité »… Je persiste et je signe ; l’énergie illimitée est une réalité contenue dans la nature. La sciences a toujours avancé par étapes. A un moment donné il y a comme un plafond où l’humanité butte et finit par croire qu’on a atteint la limite des connaissances. Quelques années passent et tout d’un coup arrive un génie aux neurones alertes qui brise ce plafond . Et rebelote, l’humanité se remet en marche. .

Michel

Bravo de parler de Nicolas Tesla
Mais la solution énergie libre engendre un bouleversement de tous les emplois generer par les industriels et les financiers du pétroles et leur profit énormes
En fait c’est l’homme qui faut changer
Et ça. ………….

Henri

J’ai lu qq part, il y a déjà un bon moment que des études entr

UltraLucide

Quelle est la mortalité au Danemark et en Grande-Bretagne? Ces populations meurent-elles comme des mouches?
Je m’étonne d’une attaque aussi massive contre l’éolien, ça pue le lobbying pas net. L’abandon total de cette source alternative d’énergie ne peut profiter qu’à d’autres. Solaire chinois, pétrole arabe, nucléaire français, turbines à gaz américaines, etc…………

-Claude Brasseur

Lisez le texte d’Eric Y. Zou sur la mortalité liée aux éoliennes. Vous le trouverez sur internet. Le lobby éolien gagne des milliards en subventions diverses… subventions non nécessaires pour d’autres sources d’énergie.

Gerard

Savez vous quelles sont les subvention de la filiere nucleaire par rapport à l eolien??.Depuis plus de 40 ans le nucléaire capte 80% des subventions alors soyez objectif!!!

Gillou De Labas

Vous oubliez l’hydroélectrique qui peut être produite de différentes manières, torrent, rivière, barage, et marée. Je crois sincèrement en la dernière dont les turbines devront être créé par une nouvelle société que fait que Macron a cédé Alsthom aux américains.
Le plus gros problème concernant l’énergie, comme la production alimentaire et l’environnement, est la croissance exponentielle de la population sur terre, soit 7,5 milliard en août 2018.

Louise

Merci pour vos informations, toujours très intéressantes.

Pierre

On m’a dit que les éoliennes appartiendraient â Hulot par le biais de ses sociètés. Pouvez vous nous en dire plus là dessus ?

-Claude Brasseur

Non, là je n’ai pas de renseignements. Je sais juste qu’en Belgique des fermiers encaissent pas mal d’argent pour « louer » leurs terres et que des mairies reçoivent des cadeaux pour accepter l’installation d’éoliennes.

-Claude Brasseur

Oui, attendons l’étude pratique! Elle ne coûte quasi rien, le protocole a été envoyé à tous les ministres concernés – belges, français, allemands, australiens, anglais… – mais aucun n’a daigné répondre. Faut-il croire qu’ils ont peur du résultat? Des études ont été faites sur des animaux, des observations de fermiers sont connues – les animaux sont peu susceptibles d’effets psychologiques – mais… les humains pourraient-ils être SI différents des animaux OU….?

Joël

Prenons une équation simple : il faudrait combien d’éoliennes pour compenser la production d’une seule centrale nucléaire et quelle surface occuperaient-elles sachant qu’il faut 30 à 48 tonnes de ferraillage et 250 à 400 m3 de béton rien que pour le socle ?

Gretch

Et surtout il faut des terres rares pour les fabriquer (néodyme). L’éolien c’est juste une pompe à subventions.

Emile

Plus simplement quand on voit ce que rapportent energetiquement ( et à quel prix ) les éoliennes , de façon aléatoire en plus …. , conparativement a toutes les nuisances qu’elles aménent,on se dit que c’est bien du foutage de gueule …..
Elles profitent aux puissants lobby et les écolos se donnent bonne conscience …

quiditvrai

Ce sujet est un allié objectif comme les aime les djihadistes et compagnie car il nous distrait de notre lutte contre l’islam.
Ne perdons pas notre focus.

BERNARD

Bravo pour la démonstration de stat ! Mais même sans, il est clair que les infrasons inaudibles sont nocifs et ça tout le monde le sait.
Enfin, nous on est tranquille avec la chouette hulotte qui veille, … même dans le NOIR !

Spipou

Ce n’est quand même pas très honnête comme procédé ! Je pense que vous connaissez suffisamment le public de RL pour savoir que la majorité va comprendre votre exposé non comme un protocole d’étude (fort intéressant au demeurant) mais comme un résultat, et que ce qui sera retenu, c’est « Les parcs éoliens sont donc nocifs » et non pas « un exemple imaginaire » ni « cet exemple est uniquement « de principe » ».

Vous auriez quand même pu AUSSI donner un exemple avec M1 ≈ M2 et S1 ≈ S2 !

Spipou

Sans compter les « experts » qui vont encore dire que Bertrand du Boullay et Spipou n’y connaissent rien, mais bref…

rabarabé

Pas d’éoliennes, pas de barrages, pas de panneaux solaires, pas de nucléaire, pas de centrales thermiques non plus… Si on veut de l’électricité, il faut forcément sacrifier quelque chose : la beauté d’un paysage, la propreté de l’air, l’engloutissement d’un village etc.
Après, on peut réfléchir aux aménagements, mais il n’y a pas moyen de faire dans la perfection…

Spipou

Déjà, rappeler que la solution ne peut en aucun cas se trouver dans une source unique d’énergie, toutes ayant leurs avantages et leurs inconvénients.

A moins que l’inventeur de l’e-Cat nous présente enfin un exemplaire qui marche en situation commerciale ou que les émules de Nikola Tesla trouvent le moyen de passer de la théorie à la pratique, ou qu’on crée de l’entropie négative spontanée…

-Claude Brasseur

Une source unique d’énergie serait effectivement peu intéressant. Je rappelle le nucléaire de 4e génération qui est sans le moindre danger et consomme les déchets des précédents… ne rapporte de fortunes à aucun lobby!!

Anti-Linky

basé sur la sous generation, tel qu’etait le fonctionnement de superphenix entre 1996 et 1997 afin de tester ce mode de fonctionnement, et vite arreté car nuisible aux interets des lobbies???

Superphenix, centrale moins sale que les autres, victime des italiens et de leur acier pourri (encore une fois), a enchainé panne sur panne a cause de metaux iutaliens de merde!

Merci la collaboration france/allemagne/italie….

UltraLucide

Vous parlez sans doute des Surrégénérateurs à plutonium pur de type Super-Phénix, une grande réussite et une superbe et couteuse escroquerie d’Etat.
Bizarre cette attaque massive contre les éoliennes. A qui cela profite-t-il, dites moi?

LIMA

Super Phoenix a été descendu en flammes par les socialistes, car il avait un grand avenir, malgré un manque de maturité.
Les seules façons de produire une énergie permanente sans danger sont:
– Le nucléaire de 4ème génération
– L’hydro électricité
– Les hydroliennes

Le photovoltaique, avec ses 15% de rendement quand il y a du soleil (30% du temps au mieux), et l’éolien ne sont que de la fumisterie.

BERNARD

Je pense que Monsieur Brasseur suggère les SNR (small nuclear reactois).. M’étant un peu documenté à ce sujet, je pense qu’au moins une évaluation devrait avoir lieu, rien à voir avec super-phénix.

Spipou

Et bien, attendons l’étude pratique, puisque cette étude n’est que théorique !

Vive les postulats !