Lettre ouverte à ceux qui baissent les bras

Publié le 1 juillet 2013 - par - 2 971 vues
Traduire la page en :

J’ai lu avec tristesse l’article d’un contributeur qui annonce son renoncement face aux problèmes graves auxquels nous sommes tous confrontés. Je le comprends et le déplore.

C’est son droit de renoncer et j’espère qu’il saura trouver un moyen pour aider la cause de la liberté à sa manière, même si c’est aux Etats-Unis.

https://ripostelaique.com/la-france-ressemble-a-la-decheance-de-rome-cest-foutu.html

A ce sujet, j’attire juste l’attention sur le fait que même si Obama ne sera pas réélu, il aura eu le temps de commettre énormément de dégâts et de laisser s’infuser le cancer de l’intégrisme dans la société américaine. Ses 8 ans de mandat à la Maison Blanche lui permettent d’ouvrir grand les portes des USA à  ceux qui savent utiliser toutes les ficelles de la législation et notamment le fameux 2ème Amendement de la Constitution, pour commencer à infiltrer lentement mais sûrement la société américaine.

Obama c’est Hollande en pire et à l’échelle US. Et la manière dont il veut régulariser les clandestins dans le seul but de maintenir les Démocrates au pouvoir ressemble beaucoup trop aux combines socialistes. En attendant l’étape suivante, beaucoup moins amusante, car les Américains sont des gens naïfs, et  ils ont eux aussi leur caste de bobos déconnectés et ignares. Les USA aussi sont dans un processus de propagande qui commence à porter  ses fruits, notamment et comme toujours sur les franges de populations les plus faibles et les moins cultivées, celles qui croient trouver une protection et une réponse à tous les problèmes aussi facilement que cela:

http://franceusamedia.com/2010/10/ces-latinos-qui-se-convertissent-a-lislam/

http://www.elkalam.com/Entretien-avec-Juan-Alvarado-Shafiq-Abdullah-Muhammad-Alvarado–un-latino-converti_a148.html

Mais à tous ceux qui doutent, sachez qu’il y en a qui ne renonceront jamais.

Mais il faut être clair.

Il ne s’agit pas d’un combat contre l’Islam. Ou le Communisme.

Toutes les dictatures finissent par produire à l’excès, tout ce qui les détruira.

Donc il ne s’agit pas de s’épuiser à lutter pour faire évoluer des gens qui ne le veulent pas.

Rentrer dans cette logique, serait se placer automatiquement sur la défensive et en position de faiblesse.

Par contre, soyons tranquilles, car toutes les dictatures finissent par produire à l’excès, tout ce qui les détruira.

Mais en attendant, luttons contre tous les apartheids.

Ce ne serait pas défendre la liberté que d’empêcher quelqu’un de se convertir. C’est son droit, même si le notre est d’avoir un avis là-dessus. Et de refuser que l’on nous impose des pratiques contraires aux idéaux de la Démocratie.

Cette démocratie qui n’est certainement pas arrivée au terme de son évolution, et que nous devons parfaire, pour en faire chaque jour davantage un nouvel instrument citoyen, sans renier la Nation et sans se fermer au monde, ni à l’Europe .

C’est un combat pour la liberté et pour la spiritualité qui n’a plus besoin des carcans et des étouffoirs des religions.

C’est un combat pour la liberté de pensée et d’expression, pour la liberté de vivre.

C’est un combat pour un choix de civilisation, qui admet que les civilisations sont mortelles, mais surtout qu’elles renaissent sous des formes nouvelles.

C’est un combat pour le futur, qui sait garder ce qu’il y a eu de meilleur dans tous les passés et toutes les histoires.

C’est un combat pour la transmission de la connaissance et de la culture.

Et c’est bien parce que l’Internet ouvre grand les portes de l’universalisme et que se profile des mouvements de société totalement incompatibles avec une religion restrictive de la pensée, que les mouvements rétrogrades s’activent furieusement pour empêcher l’évolution de l’humanité.

Enfin, c’est un combat pour faire vivre la Démocratie et les vraies valeurs républicaines :

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE

A l’heure où Mandela s’éteint, et même s’il était communiste, je le pleurerai, car il est l’exemple entre tous de la volonté pacifique qui a fini par vaincre l’apartheid et qui a empêché un bain de sang entre les blancs et les noirs. Et même s’il s’est tourné à un moment vers un combat armé, n’oublions pas qu’il a vaincu par sa non violence, par sa constance, et pas par les armes.

C’est parce qu’il y a eu des hommes comme Jésus, Gandhi, Martin Luther King et Mandela, que je crois qu’il ne faut jamais baisser les bras, jamais abandonner la lutte morale pour la défense de la liberté et des droits humains.

Et si vraiment, il faut un jour engager un autre combat, je ne ferai pas partie de ceux qui tireront les premiers ! Mais je ne baisserai pas, jamais, les bras.

Même si l’humanité entière se convertissait à tout ou n’importe quoi, libre à elle. Mais si ce n’est pas ce en quoi je crois, jamais je ne baisserai les bras.

Et si parfois il me vient un doute, j’essaie de me souvenir de cette parole du Bouddha :

« Un petit doute, un petit pas. Un grand doute, un grand pas ».

Mais je ne baisserai pas les bras.

Souhaitons à chacun de trouver en lui-même ce qui fait qu’il ne baissera jamais les bras.

Le monde doit et va changer.

Et notre pire ennemi n’est pas l’Islam.

Notre seul vrai ennemi, c’est  notre manque de confiance en nous-mêmes et dans nos valeurs.

Ainsi que dans cette nouvelle spiritualité qui ne sera plus une prison pour l’esprit des hommes et des femmes de bonne volonté.

Notre seul vrai ennemi, c’est la peur du changement

C’est notre volonté commune qui peut faire toute la différence entre un bon et un mauvais changement.

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi