Lettre ouverte à Grumberg au sujet des « amitiés » supposées de Marine Le Pen avec des Autrichiens nazis!

Publié le 30 janvier 2012 - par - 1 872 vues
Share

Je suis particulièrement étonné, de la part d’un site et d’un auteur qui semblait ne pas être dans la mouvance de la bien-pensance, de constater que nul n’est parfait !

Le site « Dreuz » et son auteur Jean -Patrick Grumberg s’est pris dans la folie des élections présidentielles en participant à l’hallali et au discours anti Front National en relayant la presse bien-pensante et les médias du politiquement correct et autres associations droits-de-l’hommistes comme SOS Racisme. Voici donc le fond d’un article que je trouve choquant à plus d’un titre et que vous pouvez lire sur ce lien:

« Le même jour, (le 27 janvier ndlr GB) rapporte l’Express, le site 7sur7 belge, et plusieurs autres médias, Marine Le Pen dansait la valse, à Vienne, avec la crème européenne des néonazis, des nostalgiques du IIIe Reich, et des négationnistes »

L’info est tellement énorme qu’elle interloquerait n’importe quel journaliste neutre  et professionnel ayant un peu de réflexion. N’importe quel citoyen ayant un peu de bon sens. Car la question est,

Comment un parti politique pourrait se mettre dans une situation aussi grave après avoir fait un travail aussi important de remise à niveau et de rectification de son image.

Comment une femme comme Marine Le Pen pourrait « danser la valse avec les néonazis » comme ils disent, en sachant qu’elle va détruire à 80 jours d’une élection importante, tout le travail effectué pendant plusieurs mois si ce n’est plusieurs années!

Comment peut-on balayer d’un revers de main méprisant les lignes fortes que cette femme politique a écrites sur la shoah  en la condamnant clairement et sans appel.

Serait-elle devenue folle? Serait-elle idiote ou tordue au point de commettre une telle stupidité? Bref, comment Jean Patrick Grumberg  peut-il ne pas se poser la question de savoir à qui profite l’information ou à mon avis l’intoxication. C’est ma première réflexion!

La deuxième est, comment peut-il aller jusqu’à l’outrance! Agiter le chiffon noir si facile du nazisme! Faire remonter des images insoutenables pour mieux salir une dirigeante politique dont le parti politique n’existait pas au temps des faits contrairement à d’autres qui prétendent avoir les mains blanches?

Je vous rappelle Monsieur Grumberg que cela fait des années que le nazisme, le fascisme sert d’épouvantail au personnel politique d’aujourd’hui. Des années que cet épouvantail est brandi dès lors que l’on parle de l’immigration, de l’islamisation, de l’insécurité, de la justice et j’en passe! Des accusations qui bloquent de ce fait, toutes tentatives de modifier les paramètres pour soulager la France de ces différents maux. Monsieur Grumberg, vous portez des accusations graves sans vous demander, vous qui ne vivez pas en France, à quel point il y a une outrance et à quel point vous faites le jeu d’une classe politique totalement ou presque, déconsidérée en ce moment !

La question qui me vient à l’esprit est, à qui profite cette accusation dont vous vous faites le porte-parole ? Doit-on s’interdire du fait de l’ anschluss, d’aller en Autriche quand on est au Front National et qui plus est, dirigeants au FN?

Nous sommes à très peu de jours des échéances électorales et nous pouvons, en tant que Français, citoyens de France, électeurs, s’attendre à des coups de pieds en vache de la part des différents partis politiques! Mais là, il me semble que la volonté est de nuire véritablement et de la plus vilaine manière à un parti politique qui est républicain quoiqu’on en dise puisqu’il n’a toujours pas été interdit, qui respecte les lois de la République, qui accepte les résultats des élections autant que je puisse en juger et aussi de nuire à une femme politique sous prétexte qu’elle serait la fille de son père!  Ce n’est pas digne!

Je serai le premier à condamner un parti politique favorable au nazisme, cette folie monstrueuse! Mais véritablement, cette accusation indirecte, sous-jacente et vicieuse au fond, me parait totalement indigne et ne sert pas la démocratie!  Elle insulte ceux qui sont adhérents et je n’en fais pas partie et aussi ceux qui sans l’être, soutiennent cette femme politique qui représente pour eux, un espoir et je pense à Gilbert Collard qu’on ne peut soupçonner d’inclinaison à être un néonazi et qui de ce fait se retrouverait à porter la robe de bal de Marine Le Pen sous les saluts hurleurs des néonazis autrichiens. C’est tout simplement grotesque et indigne! Pire c’est dégueulasse! 

Je le dis clairement, je ne crois pas au retour du nazisme, à cette folie antisémite en uniforme qui fit tant de mal en Europe et qui perdurerait en Autriche selon la bien- pensance et les « élites » de la gauche. Je redoute le nouveau nazisme, celui des islamistes, qui fut proche d’Hitler et qui s’y réfère toujours, car les ennemis d’Israël sont à présent les nôtres et sont eux en pleine expansion! Aujourd’hui, c’est le nazislamisme le danger, pas les fantômes d’une époque révolue!

Pour moi, cette idée « des nazis », de la « bête immonde » encore vivante et active ne sert uniquement que les politiciens de la droite molle comme celle de la gauche pour interdire la réflexion, la libre expression et la libre pensée! Il est à noter que les acteurs principaux de cette volonté d’interdire viennent souvent de la mouvance de l’extrême gauche et des adeptes de l’idéologie communiste qui fit plus de 100 millions de morts dans le monde et qui s’autorise à se déclarer fièrement communiste mais reproche « l’extrémisme de droite » dès lors que l’on parle de l’immigration! C’est indécent et injuste. En portant ces affirmations, monsieur Jean Patrick Grumberg participe à cette volonté de nuisance in fine. Qu’il ne souhaite pas la montée du Front National c’est son droit mais c’est la méthode qui n’est pas la bonne!

Je ne suis pas en phase avec des intellectuels comme ceux qui appellent à voter blanc ou s’abstenir plutôt que de voter pour les participants à l’élection présidentielle ! Cette vue n’est pas politiquement responsable et prouve l’ignorance de ces intellectuels des règles électorales! Ne pas voter n’empêchera pas l’élection à la majorité simple. Il serait préférable soit de se présenter soi-même si on en a les moyens, soit de voter pour celle ou celui qui vous paraît le mieux à même de remplir une mission proche de vos idées. Je le dis alors même que je suis un orphelin du programme de 2007 de Nicolas Sarkozy! C’est toujours mieux que d’avoir un président élu pour 5 ans avec une minorité d’électeurs votants! L’idéal serait d’avoir une véritable démocratie ou le peuple serait entendu et non consulté pour la forme sans tenir compte finalement de son avis comme en 2005 et le référendum.

Pour conclure, j’attends pour me faire une idée d’entendre les réactions du Front National et des différents acteurs politiques. Je ne doute pas un instant qu’il y aura des réponses à ces allégations en expliquant les raisons de ce voyage en Autriche et les rencontres avec des politiques autrichiens.

Gérard Brazon

Puteaux-Libre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.