Lettre ouverte à l'UMP qui tergiverse sur l'islam et perd toute crédibilité

Nicolas Sarkozy a voulu que l’UMP lance un débat interne sur l’islam. Des leaders comme François Fillon et Rachida Dati ont vite fait de le transformer en débat sur la laïcité. Mais beaucoup de langues ont entre-temps fourché et le tout s’est transformé en recherche de techniques de contournement pour financer des mosquées. Je tenais donc à adresser une lettre ouverte aux membres de l’UMP pour leur expliquer qu’ils ne peuvent plus nous duper.

—————————————————————————————————–
Chers amis de la droite dite classique,
Je n’appartiens à aucun parti, même si je suis plutôt social-démocrate. Je suis Français né de deux parents musulmans et je crois que depuis au moins trente ans, la France se débat avec un problème que ses ténors politiques ne veulent pas appréhender tel qu’il est. Vous aussi, députés de l’UMP, vous tentez de maquiller la réalité pour faire semblant de la maîtriser. Vous ne pourrez pas éviter l’heure de vérité.
Vous ne le savez que trop tout autant que la France qui côtoie l’islam depuis 1830 : les prescriptions islamiques et les pratiques sociales qui en découlent au quotidien sont à tout jamais incompatibles avec :

  • La Liberté, surtout celle de s’exprimer librement et de critiquer le Coran et Mahomet (Rushdie, Redecker, Van Gogh, Ayan Hirsi Ali, Philippe Val, les caricaturistes  danois…),
  • Avec l’Égalité, puisque la musulmane de France et d’ailleurs n’a jamais eu le droit de sortir avec qui elle aime,
  • Avec la Fraternité républicaine, puisque l’islam prescrit de casser le creuset de fusion pour se reproduire entre-soi, au sein de la communauté, et que les musulmans n’ont pas encore décidé de casser OFFICIELLEMENT et par ECRIT les iniques décrets coraniques. Le Sanhédrin a été amené à le faire mais les musulmans ont toujours été laissés macérer, aussi bien en Algérie, dans les départements d’Outre-mer qu’ en Métropole aujourd’hui.

Et pour vous duper vous-mêmes, vous vous rejouez à chaque fois la séquence bâclée de Bernard Stasi : vous faites croire aux Français que tous ces fondamentaux se ramènent à un problème de Laïcité. Autrement dit, vous vous réfugiez derrière cette ligne Maginot pour ne pas affronter la dure réalité que vous connaissez, celle que nous crée la question islamique, qu’on ne peut confondre avec la question sociale sans une bonne dose d’hypocrisie. C’est cette hypocrisie généralisée, de gauche comme de droite, qui me fait penser que les grands esprits français sont déjà islamisés, conquis, et que vous avez déjà vendu votre âme en acceptant de financer, à hauteur de 30%,d’après Le Figaro, en désignant comme « culturelles » des annexes de mosquées où on enseigne à nos enfants la vénération du Coran et de Mahomet, c’est à dire l’apologie de la force, l’irrespect des autres et l’esprit de conquête. Je crains que le débat que vous vous apprêtez à mener ne serve finalement qu’à vous accorder (ainsi qu’à Delanoë & Cie) une légitimité a posteriori alors que vous avez trahi et nos lois et l’esprit de nos lois. Ne nous racontez plus, en duo, l’histoire du grand méchant loup FN, nous la connaissons par cœur et même Jospin n’y croyait plus.
Contrairement à ce qu’affirment Mme Dati et M. Fillon, en critiquant ouvertement l’islam vous ne stigmatiserez pas les musulmans, vous leur rendrez service et vous aiderez TOUS les français à s’émanciper de cet ensemble d’idées et de pratiques islamiques ségrégationnistes et séparatistes à souhait. A force d’infantiliser les citoyens, d’insinuer que les musulmans seraient les êtres fragiles de la République, vous manquez de dignité et vous manquez de respect à vos concitoyens, aussi bien musulmans que non-musulmans.
Le problème, vous le savez très bien, c’est l’immigration sans effort d’intégration, c’est le niveau d’éducation et de formation déplorable de cette frange de la population dont les familles et les clans sont les premiers responsables et non pas la généreuse Marianne, ce sont les lois sociales qu’impose l’islam à ses adeptes au quotidien, ce sont les caïds que les habitants de nos banlieues nous ont engendrés, dont ils se déchargent et qu’ils imposent au reste de la société.
C’est de votre hypocrisie, chers amis de l’UMP que vous devez vous émanciper pour pouvoir aider la France à s’émanciper d’une idéologie qui nous a condamnés à nous abriter derrière une ligne Maginot, celle de Stasi et des « chance pour la France ». A vos idéologues, osez tout simplement dire  : Dégagez ! Du balai ! Debout les républicains !
Pascal Hilout, né Mohamed

image_pdf
0
0