Lettre ouverte à M. Abdellah Zekri du CFCM : cessez de jouer les victimes, et regardez la réalité de l’islam

Publié le 1 octobre 2012 - par - 2 160 vues
Share

Ayant suivi l’émission ‘mots croiés’ animée par Yves Calvi sur France2, consacrée à l’islam, le 24 septembre 2012, j’ai décidé d’écrire cette lettre ouverte à M. Abdellah Zekri représentant le CFCM ( mosquée de Paris).

Tout d’abord, cher M. Zekri, de quel droit pouvez-vous parler au nom de l’ensemble des musulmans de France?
Personnellement, je suis de culture musulmane et je ne vous ai pas mandaté pour parler en mon nom, car j’estime que je suis majeur et vacciné. Et sachez encore que je suis capable de m’exprimer et de dire tout haut ce que je pense tout bas. Je n’ai nullement besoin d’intermédiaire. Sachez aussi que vous ne pouvez pas vous cacher derrière le sacré pour ne pas accepter le débat de fond qui agite la société française concernant l’islam. Oui, il y a un problème avec l’islam en France et vous ne pouvez pas le nier… Jouer sur la victimisation, c’est facile mais affronter la réalite, c’est difficile. Alors de grâce, arrêtez de gesticuler et de s’énerver quand on met le doigt là ou ça fait mal.
Oui, l’islam a un problème avec la démocratie.
Oui, l’islam doit se réformer pour qu’il soit au rendez vous du XXI siècle. Et pour le moment, ce n’est pas le cas. Alors faites des efforts pour l’arrimer au XXI siècle et cessez de faire porter le désarroi actuel des musulmans à d’autres. La laïcité séculière et la raison doivent l’emporter sur l’irrationnel.
La maladie de l’islam se trouve dans ses textes fondateurs. Qu’attendez-vous pour élaguer tous les écrits qui portent atteinte à la dignité humaine qui se trouvent dans les textes de l’islam?
Vous convoquez 132 ans de colonisation française en Algérie pour justifier l’échec de l’intégration. Comme vous avez plongé dans le passé afin que vous puissiez retrouver vos marques et culpabiliser ceux qui vous font face et qui n’osent pas vous contredire, et je ne sais pas pour quel motif ( peut-être par dhimmitude, par peur d’être taxés d’islamophes, ou peut-être encore, ils préfèrent sacrifier la liberté d’expression si chère à Voltaire, par lâcheté), alors ouvrez la page de l’histoire de l’Algérie. N’était-elle pas une colonie turque pendant trois siècles? N’était-ce pas les janissaires qui avaient livré votre pays à la France, à cause de la piraterie qu’ils pratiquaient à grande échelle en Méditerranée au nom du djihad? Et l’islam, n’avait-il pas soumis les Berbères, les vrais habitants de l’Afrique du Nord, et non les Arabes qui sont des envahisseurs au même titre que les autre colonisateurs, à la pointe de l’épée?
Vous semblez ignorer l »histoire de l’Algérie ou bien vous devenez amnésique quand la vérité refait surface.
Certes pour l’islam, ces invasions deviennent des foutouhats ( libérations) pour la bonne cause d’Allah.
Vous passez sous silence aussi que la majeure partie des musulmans qui se trouvent sur le territoire français, y sont venus de leur plein gré: ils n’étaient nullement contraints et forcés de faire le voyage sans retour.C’est plutôt la misère qui les a poussés à fouler le sol de la patrie de Jean d’Arc. Ils étaient donc des invités…
Et sachez encore jusqu’à l’heure actuelle au moment où j’écris ces lignes, des jeunes musulmans du Maghreb tentent au péril de leur vie de traverser la Méditerranée sur des embarcations de fortune dans l’espoir d’accoster sur les côtes européennes, chaque jour qu’Allah dessine. Et cette réalité, vous ne pouvez pas la passer sous silence…
Et pourquoi là où l’islam s’installe, les problèmes du vivre ensemble surgissent soudainement de sous terre?
Et pourtant des pays comme le Danemark, la Suède, la Norvège n’ont jamais été des pays colonisateurs?
Et quoi dire du Canada et de l’Australie où l’islam est train de perturber leur hospitalité légendaire?
Et je peux ajouter des pays comme les Philippines , la thaïlande où l’islam menace leur stabilité.
Et pourquoi certains Turcs qui résident légalement en Europe n’arrivent pas à s’intégrer dans les sociétés qui leur ont ouverts les bras? Et à ma connaissance, les Turcs n’ont jamais été colonisés, au contraire, leurs ancêtres ont été des colonisateurs et des génocidaires; ils ont bien massacré 1,5 millions d’Arméniens, au nom de l’islam parce qu’ils étaient des Kouffars ( infidèles).
M. Zekri, avouez au moins que l’islam perturbe les non musulmans là il s’inscruste.
J’ai relevé à maintes reprises lorsque vous intervenez sur les plateaux de télévision, vous ne cessez pas de répéter, à celui qui veut l’entendre, que vous êtes marié à une catholique pour signifier que vous êtes tolérant et par extension l’islam est une religion de tolérance et d’amour. Personnellement, je ne mettrai jamais en doute votre tolérance.Mais permettez-moi de vous contredire car il s’agit d’une tolérance à sens unique seulement quand elle arrange les affaires islamiques.
Le coran est clair sur le sujet; il est écrit dans la sourate 5 verset 5: »Vous sont permises aujourd’hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. Vous sont permises les femmes vertueuses d’entre les croyantes, et les femmes vertueuses d’entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur mahr ( dot) avec le contrat de mariage, et non en débauchés ni en preneurs d’amantes. Et quiconque abjure la foi alors vaine devient son action, et il sera dans l’au-delà du nombre des perdants. »
M. Zekri, comme vous êtes un érudit en sciences islamiques, vous savez selon la charia qu’un musulamn qui se marie avec une femme juive ou bien une femme de confession chrétienne ne peut pas hériter d’elle et le contraire est aussi vrai. Quel est cet apartheid? Quelle est cette religion d’amour?
J’aurais applaudi des deux mains si vous aviez annoncé sur les plateaux de télévision qu’une femme musulmane pratiquante vient de se marier avec un non musulman. Cette situation est impensable en terre d’islam, car une femme musulmane qui épouse un homme en dehors de sa religion, sera sans aucun doute lapidée.
En effet dans la sourate 2 verset 221, il est écrit: » Et n’épousez pas les femmes associatrices tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d’épouses aux associateurs tant qu’ils n’auront pas la foi et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. Car ceux-là ( les associateurs) invitent au Feu; tandis qu’Allah invite, de par sa grâce, au Paradis et au pardon. Et il expose aux gens Ses Enseignements afin qu’ils se souviennent. »
Et dans la sourate 5 verset 5, il est écrit aussi :  » Vous sont permises les femmes d’entre les croyantes et les femmes vertueuses d’entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous…. »
Mais le contraire n’existe dans aucun verset coranique. Et selon la charia, une femme musulmane ne peut pas se marier avec un Juif, avec un Chrétien et avec un non musulman à la seule condition qu’il accepte la foi islamique. Sinon, la femme en question s’expose à la lapidation, n’est-ce pas vrai Mr Zekri? Et vous savez pourquoi? Parce qu’en islam, la filiation dépend du père.
Dans la sourate 5 verset 51, il est écrit: » Ô croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »
Ce verset est sans équivoque et vous ne pouvez pas affirmer le contraire, Mr Zekri, à moins de passer outre les commandements d’Allah et de son Envoyé.
Vous évoquez aussi, à chacune de vos interventions sur les plateaux de télévision, l’humanisme de l’islam en citant notamment le verset 32 de la sourate 5 où il est écrit: » C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes… »
Sachez, M. Zekri, que ce verset datant de la période mecquoise est frappé d’abrogation. Vous savez mieux que moi que le figh ( sciences islamiques) a établi l’étude des versets abrogeants et abrogés en référence à la sourate 9 Al-Tawbat ( le répentir).
M. Zekri, vous ne pouvez pas nier que le terrorisme qui menace le monde actuellemnt est le fait d’islamistes qui tirent leur légitimité du coran. Alors qui doit-on croire? Les djihadistes ou bien vous? Vous savez mieux que moi que les salafistes suivent pas à pas l’imam Ahmad Ibn Hanbal ( 780-855) qui est le fondateur de l’une des quatre écoles du sunnisme dont s’en inspirent les wahhabites de nos jours..
Et sachez encore qu’en posant sereinement les problèmes pour les résoudre, ne signifie nullement qu’on est contre les musulmans, car l’amalgame mène à l’incompréhension.
Recevez sans animosité, cher Monsieur, mes sincères salutations.

Hamdane Ammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.