Lettre ouverte aux personnes « honnêtes »

Lettre.jpg

Par “honnête” il faut vous l’entendre au sens ancien (1088) de “gentilhomme” qui s’informe du mieux qui soit sans pédanterie ni forfanterie sachant que la connaissance se distingue de l’opinion en ce que la première accumule en dogme positif des certitudes irréversibles (la nécessaire distinction entre ce qui “est” nuisible ou ce qui renforce, au-delà de son contenu toujours relatif, la gravitation, la relativité, la distinction entre logique et raison, etc. etc.) alors que la seconde, l’opinion, brasse encore des incertitudes et des sentiments non encore solidifiés par une vérification qui fasse non pas consensus mais partage se diffusant peu à peu ou d’un coup à l’instar d’une invention que l’on adopte au fur et à mesure lorsqu’elle prouve son efficience et qu’elle ne se trouve plus hors de portée; sans cependant mépriser ou accuser l’avis contraire d’activité “réactionnaire” (pour résumer ce qu’en disait Raymond Boudon). Nous sommes bien loin du compte aujourd’hui.

Qu’il s’agisse en effet de ce qui se passe dans le domaine de la santé, de l’économie, l’énergie, “le” climat, “la” situation internationale, ledit “vivre ensemble”, l’enseignement, la justice, la solidarité enfin, force est de constater que si vous êtes une personne “honnête” (et vous l’êtes nécessairement sinon vous n’aurez jamais lu ces lignes ou alors juste pour les dénigrer façon anti-Musk) vous ne vous y reconnaissez plus et depuis longtemps.

Il ne se passe pas un jour sans que l’on apprenne que leurs chiffres sont des leurres tant ils ont été falsifiés ou omis, des courbes simplifiées, des effets naturels diabolisés, des sommes fabuleuses détournées, des contrats corrompus; sans que l’on ne puisse cependant le prouver encore juridiquement faute d’avoir les processus de falsification sous la main, sinon en découvrant ici et là quelques “vérités”comme l’injection anti C.19 qui n’empêche ni la contamination ni l’éclosion des formes graves pas mieux en tout cas que les traitements précoces interdits et aux vérifications tronquées, ou encore les magouilles FTX avec les régimes “Zelinsky” et Biden (prononcez Biiden)…

Sauf qu’ “ils” détournent votre attention en la matière, mesdames et messieurs (dirait la prof de Tango à SciencePo avant de se le faire interdire) sur quelques arbres jetés en pâture (telle cette vice-présidente du Parlement européen en décembre 2022) pour mieux cacher la forêt des contrats au contenu noirci ou occulté comme ceux de ces “vaccins-médicaments “aux effets par ailleurs prétendument positifs alors qu’ils s’avèrent sinon frelatés du moins exagérés et non exempts de graves effets négatifs et dont vous commencez seulement à en connaître le nombre sinon de plus en plus exponentiel du moins excessif (plusieurs millions pour le moment) alors que naguère l’on en stoppait la fabrication pour moins que cela alors que c’est une maladie qui a eu, même au plus fort “pic”, un taux de létalité bien inférieur aux infections respiratoires annuelles (plus de quatre millions de morts… par an…)…

La parole “honnête” consisterait, mesdames et messieurs, à mettre tout sur la table, à écouter toutes les parties (Christian Perronne demande ce débat par exemple) afin de pouvoir distinguer ce qui est encore de l’ordre de l’opinion et ce qui se classe de l’ordre de la connaissance (pour suivre la classification de Raymond Boudon supra) ; or, il s’avère que certains intérêts prétendant même parler “au nom de LA Science” (ce qui est un non sens cette entité n’existant pas) à l’instar des fanatiques parlant “au nom de Dieu” (ce qui est d’ailleurs un blasphème) certains intérêts font en sorte de faire taire les parties qui contrediraient leurs arguments par la mise à l’Index (donc la mort sociale par quelques faux philosophes en Inquisiteurs) bien loin de la controverse légitime, ce qui est, là, littéralement malhonnête et donc criminel méritant alors sanction, comme cela ne va pas tarder espérons-le, telle cette dite “agence française du médicament” qui vient d’être à nouveau prise la main dans le sac.

D’où cette “lettre ouverte” : il est de plus en plus inconcevable d’accepter que cette situation perdure ; à moins de considérer que décidément en Occident sa spécificité, celle de “l’ouverture d’esprit” doit désormais disparaître, dévorée par les anti-démocrates et anti-méritocratie qu’ont toujours été au fond les marxistes-léninistes actuellement à la manœuvre (ces soit-disant critiques de la “démocratie formelle”) ainsi que leurs contraires fascistes satisfaits de quelques lauriers et subsides provenant des peuples non encore résolus d’aller à l’abattoir, mais y allant tout de même tant le trans-courant cybernétique soutenu par les totalitaires de tous bords est fort, se nourrissant même de ce qui le combat (bientôt Macron ira manifester contre le pouvoir… macronien : ne rouspète-t-il pas contre ses ministres ou Biiden alors qu’ils font exactement ce qu’ “ils” demandent ?…).

Ces totalitaires (au visage d’ange) sont tous envieux du pouvoir esclavagiste des temps pré judéo-chrétiens et musulman réduisant les corps non marqués par quelques concessions (les dhimmis) à leurs attributs sexués et hygiénistes (le “care”) ce que les nazis commencèrent à accomplir par la purge des impurs, les scientistes d’aujourd’hui finissent cette transformation en cataloguant par exemple de parasites tous ceux refusant de se faire injecter ou hara-kiri alors que c’est désormais l’inverse qui prévaut : les injectés sont une menace, déjà pour eux-mêmes, ensuite pour les non-programmés, l’injection étant d’ailleurs tout un programme au dire d’un Harari (la version moyenne gamme de la Secte SHAA alors qu’un Enthoven en serait la version bas de gamme, le haut de gamme tirant les ficelles sans le dire…).

Face à cela, l’honnêteté voilà ce qui vous resterait comme aventure dernière, à faire partager dans de réelles “universités populaires”…

Lucien Samir Oulahbib

image_pdfimage_print
11

3 Commentaires

  1. S’il y a un mot que je déteste depuis longtemps c’est  » consensus  » !!!!!!!!!!!

Les commentaires sont fermés.