Lettre ouverte d’un médecin français de Wuhan à ses compatriotes

Publié le 25 mars 2020 - par - 25 commentaires - 2 991 vues
Share

Bonjour, je suis le docteur Philippe Klein.

Je vous parle depuis Wuhan, où nous avons subi cette terrible épidémie de Coronavirus. Je dirige dans cette ville une clinique internationale.

Cela fait maintenant deux mois et demi qu’a débuté à Wuhan une épidémie que les autorités scientifiques chinoises ont rapidement imputé à un nouveau virus qu’aucun système immunitaire ne connaît sur la planète, en l’occurrence un nouveau Coronavirus.

C’était pour nous une situation inédite avec un ennemi inconnu et invisible, et il a fallu s’adapter jour après jour et lutter dans une véritable « course contre la montre ».

Cette lutte a rapidement pris la tournure d’une guerre, guerre que nous avons menée avec un courage, une solidarité et un esprit de sacrifice collectifs.

Maintenant, je veux prendre la parole, je veux prendre la parole pour expliquer aux Français ce qui s’est passé ici afin qu’ils comprennent ce qu’il faudra faire chez nous pour arriver au même résultat.

Même si la Chine vous semble très loin, même si les Chinois vous semblent différents, il s’agit du même virus et ce virus s’attaque de la même façon à tous les êtres humains.

Malgré tous les efforts réalisés en Chine pour arrêter cette épidémie, le virus est aujourd’hui en train de se répandre et de se multiplier en Europe, chez nous.

J’ai vu sur la télévision française des spécialistes dire qu’il ne fallait pas s’inquiéter, alors que la situation se détériore rapidement maintenant en France. Ils se rappelaient, ces spécialistes, tout à coup, que le virus était passé par la Chine, que l’épidémie était maintenant finie en Chine et qu’il allait en être de même en France, peut-être sans trop rien faire.

Alors il s’agit là d’une méconnaissance totale de ce qui a été fait ici à Wuhan et dans le Hubei, de cette guerre implacable qui a été organisée contre le Coronavirus dans l’optique de protéger la Chine continentale et le monde, d’éviter une surmortalité et de permettre aux habitants de reprendre une vie sociale normale le plus rapidement possible.

Écoutez-moi bien. Les Chinois vont gagner cette guerre. Ils vont gagner cette « guerre contre la montre » en trois mois. Mais il faut que vous sachiez à quel prix. Vous devez absolument le savoir.

Les premières alertes d’une probable épidémie à Wuhan sont arrivées fin décembre 2019.

Puis le cas ont augmenté jour après jour pour s’accélérer après que l’on a eu l’annonce que la transmission pouvait être entre les êtres humains.

Les autorités chinoises ont alors réagi en mettant en quarantaine la province du Hubei où se situe la ville de Wuhan. Cela veut dire mettre en quarantaine 56 millions de personnes. Elles l’ont fait le 23 janvier 2020.

Au début, il s’agissait d’arrêter les transports en commun, les commerces, fermer les gares et fermer l’aéroport international, fermer les frontières de la province.

En ce qui concerne les écoles, fort heureusement, elles étaient déjà fermées depuis plus de deux semaines, car nous étions au moment du Nouvel An chinois.

Les gens pouvaient à ce moment-là toujours se déplacer pour aller s’acheter à manger ou bien pour se promener.

Pour nous, les médecins, il fallait absolument s’adapter à cette nouvelle situation. Nous manquions de masques, nous manquions de protection, nous manquions de lits.

À ce moment, les patients présentant des symptômes peu marqués, c’est-à-dire 85 % des personnes dans le cadre de cette infection,étaient confinés à leur domicile.

À la mi-février, les autorités chinoises ont constaté que toutes ces mesures étaient insuffisantes. L’épidémie n’était pas contrôlée après trois semaines de quarantaine. Et donc il fallait absolument intensifier la guerre.

Et donc c’est à ce moment-là que les autorités chinoises ont pris deux mesures radicales qui ont changé le cours des choses, deux mesures radicales qui ont permis de finalement contrôler en quatre semaines l’épidémie.

La première chose a été qu’ils ont imposé un confinement strict à toute cette population de 56 millions de personnes, c’est-à-dire la nécessité de rester dans ses appartements. Et ceci a été permis parce qu’il y a eu une solidarité autour d’une chaîne logistique pour alimenter toutes ces personnes, pour leur apporter à manger.

La deuxième mesure qui a été déterminante, c’est la nécessité, l’obligation pour les personnels médicaux de caractériser tous les cas de patients présentant le Coronavirus, c’est-à-dire de sortir de la population ne présentant pas le Coronavirus tous ceux qui étaient infectés, de façon à arrêter l’épidémie.

Ceci a été permis grâce au travail des médecins qui ont isolé les patients présentant le Coronavirus et les gens au contact de ces sujets sur des critères cliniques, sur des critères scannographiques essentiellement, car on sait que ce Coronavirus donne des pneumonies avec des images tout à fait caractéristiques au scanner thoracique.

Et puis ils ont aussi réalisé des tests PCR, mais ils se sont rapidement rendu compte qu’il y avait beaucoup de faux négatifs. Donc ils ne se sont pas totalement concentrés sur ces tests PCR.

À partir de là, les sujets qui présentaient le virus et présentaient des formes graves, c’est-à-dire à peu près 15 % des cas, ces sujets-là ont été bien entendu hospitalisés.

Les sujets présentant des formes mineures, donc 85 % des cas, ont été placés tous ensemble en confinement dans des stades.

Et les sujets-contacts ont été, eux, placés dans des hôtels.

Je peux vous dire que la population chinoise a adhéré avec courage, avec patience, avec solidarité parce qu’elle a rapidement compris la gravité de la situation et la gravité des enjeux.

Au prix de ces efforts que je viens de vous décrire et de ces procédures implacables, la Chine va maintenant contrôler l’épidémie sur son territoire en trois mois, avec entre 4 000 et 5 000 décès, malheureusement et 80 000 et 100 000 cas de personnes infectées.

Mais que sont ces chiffres par rapport à une population d’un milliard et demi de personnes ?

Je vous parle ici parce que j’ai la conviction intime, pour l’avoir vécu dans ma chair, pour avoir vécu toute cette crise sanitaire ici à Wuhan en Chine, que toute mesure moins performante que celles appliquées en Chine entraînera un plus grand nombre de morts et des conséquences économiques désastreuses dues à une épidémie plus longue dans le temps.

Je vous exhorte donc, vous Français, à appliquer à notre façon, dans un souci de santé publique et dans un souci de protection des individus, les règles de maîtrise efficace prouvées ici par la Chine, et cela le plus vite possible, et de façon implacable.

J’ai une pensée énorme pour les patients qui souffrent en France, pour mes collègues médecins et les infirmières, ainsi que pour toute la population.

Je vous soutiens de tout mon cœur parce que je suis passé par là.

Philippe Klein

Retranscription :

Julien Martel

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
POLYEUCTE

Du Meilleur et du Pire dans ce témoignage.
Du Meilleur ? Equipés en tests, ils ont fait face. Leur Mentalité soumise a fait le reste…
Du Pire ? Sous équipés en Tout, Mentalité de Gaulois, Chef sous influence, la Chine nous rachètera à bas prix….

kounnar

A la lecture du coin coin c’est pas gagné le confinement dans les quartiers…
Avec l’aval de « gouvernants »

geronimo

oui mais les chinois sont fdes fourmis, ils oeuvrent et vivent pour leur etat, leur pays, leur nation….les francais sont des veaux, arrogants, indisciplinés et egoistes….donc les francais de souche feront n’importe quoi et n’obeiront pas….de plus, il faut maintenant compter sur des populations etrangeres, haineuses, incultes, illéttrées, fanatisées, assistées, qui feront comme ils veulent et foutront le bordel partout….donc pour la france c’est cuit….et c’est bien fait pour nous !!!!!

batigoal

donc en gros les « fds » feront n’importe quoi comme les « populations etrangères ». Comme quoi l’assimilation existe :D

soleil d'Austerlitz

Tout à fait d’accord avec vous Geronimo, j’ajouterai un peuple et des dirigeants patriotes, ce que malheureusement nous ne sommes plus. Merci à tous les traîtres vous ne perdez rien pour attendre !

"à la" poubelle !

Sortant à pied pour me ravitailler, pas un chat dehors. Soudain déboule sur le trottoir un c.p.f. noir en scooter qui me croise, la chaussée n’étant pas digne d’accueillir son cul merdeux, il squatte le trottoir pour emmerder les piétons.
n.b. pour Géronimo : quartier qui commence par un V.

François BLANC

ouais, reste à savoir s’il connait la réalité globale

Gillic

Les zones de non droit ne respectent pas le confinement, soiy, nous pouvons espérer que tous les bâtards qui y habitent seront les premier atteints par le virus !!

Dejanire

Le ministère de l’intérieur a-t-il lu ce message ? Si oui en laissant la racaille libre de ne pas respecter le confinement il aura mis le reste de la population en danger et devra être jugé comme tout criminel.

Olivia

Merci M. Klein pour vos mises en garde. J’avais déjà entendu vos préconisations à la télé ou radio. Ces mesures drastiques que vous citez me paraissent difficilement transposables en France, d’autant que l’Etat ne maîtrise absolument pas les populations « importées » dans les banlieues, qui n’en font qu’à leur tête… Dès lors, comment les Français pourraient-ils consentir à être « confinés » dans un stade, sachant que des voyous circulent librement ? Par ailleurs, nous avons l’espoir de la Chloroquine. Et en dépit de l’Etat qui freine des 4 fers à son application, nous voulons ce médicament. Dommage que vous n’évoquiez pas la reconnaissance des médecins chinois à la Chloroquine. Si vous pouviez nous donner votre avis à ce sujet, il serait le bienvenu.

Marie Claude

Olivia,exactement! et comme la chloroquine n’est efficace qu’au début de la maladie (fièvre,toux,fatigue…) et ne sert plus à rien lorsque le malade est en détresse respiratoire absolue avec une charge virale trop importante(organes trop attaqués) les chinois ont pratiqué AVEC SUCCES des injections massives de VITAMINE C associée à la prise de QUERCETINE….Mais ces remèdes NATURELS font partie de la Médecine chinoise traditionnelle,c’est dans leur culture..
Quand on sait que Buzyn a fait voter le déremboursement de l’Homéopathie…en Octobre dernier et que la suppression du diplôme d’Herboriste était en cours quand elle sévissait au ministère de la Santé!

Olivia

Merci Marie-Claude pour votre témoignage. J’abonde entièrement dans votre sens. Le message qui passe en boucle à la radio et télé, qui recommande aux citoyens d’appeler le 15, uniquement si les symptômes s’aggravent, induisent en erreur. Le Pr. Raout insiste bien au contraire sur le fait de traiter la maladie dès les PREMIERS SIGNES de la maladie ! Et il ajoute que lorsque les gens sont en détresse respiratoire, il est déjà trop tard ! Pour l’homéopathie et l’herboristerie, c’est un crime. Seul un véritable changement de régime politique pourrait nous sauver de leurs folies de la rentabilité à tous crins.

J-C Jourdan

Les Chinois un peuple homogène qui comprend le bien de tous.
En France chaque communaute pour soi.

FRANCE PILLEE

la Chine c’est Confucius, l’ordre, la discipline, l’efficacité, la prospérité

la France c’est l’individualisme, la liberté d’expression fanatisée, les querelles bysantines, les manifestations permanentes, les peines de prison non appliquées, les frontières ouvertes aux envahisseurs, le rejet de l’autorité

Et en France avant de crever, si on en a le temps, on peut toujours l’ouvrir pour dire ce qu’on pense : c’est ça l’avantage

Emile

Non la France (et l’Europe) ont été vendues aux milliardaires cosmopolites qui ont pour objectifs de nous faire disparaitre et de nous remplacer par les migrants muz de préférence !!!

La_Soupape

Les Noiches vivent sous un régime de terreur qui ne pense qu’à la grandeur de la Chine (c’est pas une contrepèterie) et nous sous un régime d’ordures qui ne pense qu’à sa gueule, la différence est de taille !
Si y collent 1 000 000 de pellos dans des stades, pas un seul ne va ronchonner. Ici, même pas en rêve !!!

Dada-Dirladada

Vu les chiffres annoncés par la Chine, pays communiste qui facture aux familles des condamnés la balle et les liens et qui n’a pas hésité à se constituer un gigantesque stock d’organes via les exécutions, personnellement j’ai de sérieux doutes sur la véracité du nombre de morts. Une piste : https://www.chinamobileltd.com/en/ir/operation_m.php

Forceetjustice

Ce médecin ne nous parle pas de la Chloroquine….pourquoi ? Quad à imaginer une seule seconde les capacités des gouvernants français à appliquer les méthodes chinoises c’est LA PART du rêve…surtout à l’heure ou nos édiles ne contrôlent même pas ce qui se passe dans les quartiers dit difficile !

BERNARD

Les Chinois sont obligés de faire ce qu’on leur dit, compte tenu du régime.
Les Français pourraient faire de même s’ils avaient confiance dans leur chef micron.
Mais comme celui-ci et sa connasse de suite mentent comme ils respirent, sans confiance en son chef, le soldat ne suit plus et ils refusent de suivre quand « le jeune con leur dit d’avancer »
chanson G Allwright, jusqu’à la ceinture
https://www.youtube.com/watch?v=MLUaV02Eo5s

Pierrot le parisien

Sacré article dites donc une vraie catastrophe

reuri

La population chinoise a adhéré à des mesures strictes parce que sa population est peut être plus homogène que la nôtre. En France les « chances pour la France » sont dispensées du zèle de nos forces de l’ordre (ne riez pas s’il vous plait). Salaud de français qui sort pour acheter une baguette de pain, alors que momo se fout du confinement c’est raciste !

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Ben ceux qui sortent seront plus malades et donc bon vent …

numa

ce serait trop beau… malheureusement, ils viendront encopùbrer nos hôpitaux et contaminer les personnels soignants, ce qu’ils font déjà en temps normal

nitiobriges

qui sème le vent récolte la tempête.