1

Leur hantise : que les Français en aient marre de se faire tuer…

MonstreL’enfer de Dante, tableau de Jean de Modène, dans l’église de Bologne.

 

Monsieur le Premier Ministre
Monsieur Cazeneuve
Monsieur Hollande

Des fidèles chrétiens ont été ce matin pris en otages dans une église au sud de Rouen, par des personnes qui les ont égorgés. Nous sommes tous au bord des larmes de cette atteinte à ce qui nous fonde depuis la nuit des âges.

Votre réaction a été immédiatement que le peuple français fasse bloc.
Dois-je en conclure que votre crainte à tous est grandissante de voir la colère monter de la terre de France et se retourner contre ceux qui appartiennent à la même communauté religieuse que les assassins?
Souvenez-vous de la belle lettre d’Abdennour Bidar: LE MONSTRE EST SORTI DU VENTRE MUSULMAN ET NON D’UN AUTRE.

http://www.marianne.net/Lettre-ouverte-au-monde-musulman_a241765.html

Toutes ces dernières années lorsqu’était commis – à vos yeux – le crime contre l’humanité que constitue le bien innocent quoique stupide dépôt de morceaux de cochon devant une mosquée, nous vous avons à chaque fois entendus les uns et les autres réclamer l’unité nationale, sermonner préventivement les français contre toute tentation de stigmatisation ou d’amalgame, plaindre ostensiblement les musulmans atteints dans leur sensibilité.

Notre pays est en train de payer dans le sang votre absolue inconséquence et votre refus d’ouvrir les yeux.

Il faut cesser de regarder l’islam en général et ses déviances en particulier avec un regard imprégné de notre culture judéo-chrétienne si encline au pardon et à l’analyse.

Si il n’est nullement question d’incriminer les personnes, il est une évidence pour tout le monde: l’islam en tant que corpus de dogme et pratiques pose problèmes dans nos sociétés démocratiques dans lesquelles il entre sans avoir essuyé sa vigueur originelle sur les marches de l’esprit critique et de la raison.

Vous n’avez eu de cesse de donner des gages et des preuves de la faiblesse de la France à ceux qui – de près ou de loin, depuis les mosquées salafistes ou les salles de prière jusqu’aux médias émiratis ou les réseaux sociaux – tirent les misérables ficelles idéologiques et psychologiques et surtout celles de la haine de l’Occident qui habitent les criminels et leurs soutiens .
Des gages de l’engouement fébrile et servile parfois du moindre membre du gouvernement pour cette religion et ses fidèles.
Des gages de la détestation de vos élites de gauche pour notre propre culture et civilisation.
Des gages de la première place accordée aux musulmans dans la hiérarchie des citoyens.

J’en veux pour preuve les conseils donnés dès 2011 par certain thinktank suggérant au pouvoir socialiste de compter sur les communautés allogènes que sur le monde ouvrier.

Terra Nova dans son idéologie militante et hors sol vous a entraîné dans une lamentable torsion des symboles forts de la République: on est que je sache citoyen avant d’être musulman.
Ces conseils vous entraîneront dans une irrémédiable chute
Puisse-t-elle ne pas être celle de la France.

http://tnova.fr/rapports/gauche-quelle-majorite-electorale-pour-2012

http://tnova.fr/notes/musulmans-de-france-pour-une-citoyennete-inclusive

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/hollande-compte-sur-lelectorat-musulman-pour-2017/

Depuis des mois je n’ai eu de cesse, en citoyenne, de vous répéter que votre allégeance voyante à l’islam, le temps passé à aller clore le ramadan, pleurer avec les fidèles musulmans atteints selon vous par l’islamophobie, faire des leçons de morale aux français non musulmans sommés par vous de digérer à toute vitesse cette religion neuve sur notre sol et déterminée à en dévorer les fondements judéo-chrétiens,des injonctions à être discrets et accueillants ne ferait qu’aggraver le problème, attiser les tensions, jeter la population non musulmane contre l’autre communauté.

Je tiens naturellement à votre disposition aux uns et autres copie papier de TOUS les courriers que je vous ai adressé en ce sens depuis quatre ans, au cas où ils ne vous seraient jamais parvenus.

Entendez vous la colère qui monte?
Faut-il que nous acceptions de nous faire assassiner ou voir assassiner nos compatriotes en tendant encore et encore la main à la famille globale dont sont issus les criminels animés de leur nauséabonde idéologie islamo-nazi?

Avez vous écouté les conseils de ceux qui connaissent cette religion et ce qu’elle contient en son sein de violence explicite? NON.
Il n’en manque pas pourtant:
Abdennour Bidar cité plus haut.

Boualem Sansal
http://www.lepoint.fr/societe/boualem-sansal-on-tarde-a-eradiquer-l-islamisme-par-peur-23-07-2016-2056425_23.php

Kamel Doud
http://www.europe-israel.org/2012/09/en-quoi-les-musulmans-sont-ils-utiles-a-l’humanite-kamel-daoud/

Gilles Kepel
http://www.scienceshumaines.com/quel-avenir-pour-l-islam-rencontre-avec-gilles-kepel_fr_35327.html

Alain Finkielkraut
http://www.lepoint.fr/politique/alain-finkielkraut-etre-francais-ce-n-est-pas-etre-une-composante-de-la-diversite-10-10-2013-1744071_20.php

Pascal Bruckner.
http://wwhttpw.liberation.fr/societe/2010/11/23/l-invention-de-l-islamophobie_695512

Tous intellectuels de haut vol.

Avez-vous contraints les représentants de l’Islam en France, comme le furent les chrétiens en d’autres temps à entreprendre dans un calendrier restreint la rénovation de leur dogme en l’adaptant aux valeurs républicaines? NON. .

Avez vous fait ce qui était nécessaire pour que les musulmans définissent clairement ce qu’ils entendent par vivre leur religion sur une terre qui n’est pas et espère ne jamais être islamisée? NON.

De toute évidence, l’excès de communication qui restera la marque de votre mandature ne nous a pas évité toute cette abjecte violence.

Il est donc temps pour vous de changer de logiciel:

Montrer de la fermeté envers les populations musulmanes qui ont enfanté ces monstres sur notre territoire et les familles des terroristes doivent voir leur responsabilité mise directement en cause. Quelles qu’elles soient, y compris celles de convertis.

Mettre sous les verrous préventivement puisque le bracelet électronique de toute évidence ne permet pas de contenir ces criminels ( nous sommes en guerre, les lois de la guerre ne sont pas les lois ordinaires ) toutes les fiches S en lien avec le djihadisme afin de libérer nos forces de l’ordre et du renseignement, leur permettre de se consacrer à la surveillance de ceux qui ont des comportements douteux.

Et pour finir, écoutez Guillaume Bigot, membre du comité Orwell

 » Ce qui est à redouter par dessus tout, c’est donc que la minorité prosalafiste en France finisse ainsi réprimée dans le sang ou rejetée à la Méditerranée. La valise ou le cercueil, le sinistre programme du FLN risque un jour d’être imposé à ceux qui, Français de souche ou de fraîche date, voudront vivre suivant la charria en France.
Pour neutraliser ce risque, la République doit se montrer symboliquement brutale à l’égard de cette minorité dans la minorité musulmane et exigeante à l’égard de l’islam. Ce n’est pas le programme de 1901 qu’il faut appliquer à l’islam mais celui de Bonaparte à l’égard du judaïsme.
Créer des tribunaux d’exception et expulser les étrangers et les doubles nationaux fichés « S ». Expulser en masse et de manière spectaculaire tous les prêcheurs de haine, condamner pour intelligence avec l’ennemi les militants français de la cause. Créer un moratoire sur le regroupement familial. Plutôt la violence symbolique que physique. Obliger toutes les mosquées en France à condamner  sans équivoque les actes de leurs coreligionnaires. Imposer aux imans de prévenir eux-mêmes l’amalgame, en se dissociant sans équivoque avec les djihadistes, mieux vaut heurter la susceptibilité des musulmans pratiquants de France que de les voir un jour brutalisés.
Il faut aussi expliquer qu’espérer vivre suivant des lois et des mœurs étrangères à la France sur son territoire risque de se transformer en cauchemar. Interdire catégoriquement tout prosélytisme islamiste et protéger préventivement les mosquées.
Danton a parfaitement anticipé ce programme de salut public : soyons terribles, disait-il, pour éviter au peuple de l’être !
 »

Viviane Lamarlère