L’euro, ce poison qui tue la France (vidéo)

Publié le 12 février 2020 - par - 19 commentaires
Share

Dans les années 90 on nous a expliqué comment l’euro nous apporterait la prospérité. Plus de deux décennies après, qu’en reste-t-il ? L’euro a de moins en moins de supporteurs et néanmoins il reste imposé au peuple français. Dans cette vidéo, j’explique pourquoi l’euro est un poison et comment il tue la France et vos finances. Car l’euro est établi sur une parité qui favorise l’Allemagne et défavorise la France, l’Italie, l’Espagne : trop cher pour nos industries, l’euro provoque la ruine de nos entreprises, de notre balance commerciale.

Depuis 8 ans, l’euro est en grande difficulté : le coût du sauvetage de l’euro est considérable, et comporte d’énormes risques cachés qui pourraient nuire à votre épargne comme à l’ensemble de l’économie.

Olivier Piacentini

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Gérard Raymond Colin

Bravo et merci de m’éclairer sur ce poison

POLYEUCTE

« L’Euro est la pire des choses à l’exception de toutes les autres » Déjà dit ici…
(Comme la Démocratie)
Il est favorable à l’Allemagne, mais « protecteur » pour la France !
En sortir ? Dévaluations permanentes !

UltraLucide

Dans le monde réel, une économie ne peut vivre et prospérer sans recourir à une inflation raisonnable, un endettement limité, et des ajustements ponctuels de sa monnaie.
Avec une monnaie à parité figée dans le marbre et une inflation quasiment nulle comme l’imposent l’UE pour la première et l’Allemagne pour la seconde, une économie du monde réel est vouée à un gel de sa croissance et à un gonflement permanent de sa dette. En prime, pour une France dont l’industrie et le commerce extérieur ont été détruits par la soumission à ces règles absurdes, le résultat est l’appauvrissement régulier du pays. L’Euro et l’UERSS nous mènent tout droit vers un socialisme immobile autoritaire et le partage de la pauvreté, nommé solidarité citoyenne. En fait cette question est politique et Idéologique.

POLYEUCTE

M. Allais, dont je fus l’élève, n’aurait pas dit mieux. Merci.

Winston

On vivait plutot mieux avec le Franc , les dévaluations ne gênaient pas tant que ça (à part pour les vacances à l’étranger , mais est-ce vital ? ) et nos emplois restaient en France !

Remi53

Quand les Français comprendront-ils que le Frexit sera peut-être douloureux; mais que c’est une operation inevitable.
Comme en chirurgie plus on attend, plus la convalescence sera longue.

Eric des Monteils

Il fallait être vraiment complètement taré pour imaginer une monnaie qui, sans réajustement, parviendrait à unifier l’économie de pays totalement différents sur le plan économique.
Cela démontre bien l’idéologie mondialiste qui ne tient pas compte des réalités les plus élémentaires.

Winston

Pétition sur le site du Sénat pour « Dresser le bilan de l’€ et évaluer ses effets sur la société française » :
https://petitions.senat.fr/initiatives/i-137

Nota : on doit avoir une identité numérique (avec La Poste par exemple) :
https://lidentitenumerique.laposte.fr/

Winston

Il serait bien temps que les Français comprennent : l’Euro est un piège à cons qui nous détruit , nos élites européistes se feront couper un bras plutôt que le reconnaiître , c’est à nous d’exiger la sortie de l’Euro en votant !

UltraLucide

Voter pour qui? A part l’UPR, petit parti vertueux sur cette question mais isolé, il n’existe hélas aucun rassemblement assez important pour exprimer un consensus assez puissant pour changer la donne. En plus, l’UPR ne prend absolument pas en compte le danger islamique, et quasiment pas le danger migratoire. Comme les autres.
60% des Français critiquent l’UE et l’Euro, OK. Mais ensuite, on a aussi 60% des français qui ne veulent pas en sortir.
Les mougeons franchouillards ne changent pas. Très paumés, hésitants, ignorants, et pas déterminés ni courageux. Même différence avec les britanniques que celle qui s’est instaurée en 1940.Triste spectacle.

patphil

je ne comprends toujours pas pourquoi l’euro est un poison pour certains pays et une manne pour d’autres;
du temps du franc, nos économies s’en allaient par une simple dévaluation et ils ne se privaient pas d’en faire!

Winston

C’est simplement une question de compétitivité.
Certains pays ont des finances publiques vertueuses , et n’étouffent pas leurs entreprises et leurs citoyens sous les prélèvements obligatoires.Ces pays là sont compétitifs. Ils n’ont pas besoin de dévaluer leur monnaie.
Nous , nos décideurs sont des nullités du premier au dernier depuis 50 ans , il achètent leurs voix à chaque élection en distribuant du fric à tout le monde (pas seulement aux migrants et autres muz mais à tire larigot , il faut bien en être conscient),alors pour ne pas faire trop de déficit ils tuent l’économie à coup de prélèvements ou alors ils dévaluent … sauf qu’avec l’€ on ne peut plus dévaluer , notre économie n’est plus compétitive et elle crève à petit feu. Mais tout va bien , l’Europe protège !!!!!!

miser

Peut être mais vivons nous plus heureux qu’avant l’euro ?
Pour la plus grande majorité, la réponse est non !
Certes certains se sont remplis les poches avec…

UltraLucide

La parité et les règles de fonctionnement établies lors de la création de l’Euro (voulu par la France) répondaient totalement aux conditions imposées par l’Allemagne à la France pour abandonner son Deutschemark. On s’est retrouvés avec un Euro « Deutschcmark » à valeur idéale pour l’Allemagne, et 20% trop cher pour la France, qui avait déjà bien du mal à exporter suffisamment face à l’Allemagne, idem pour l’Italie.
Nos industries ont subi un « malus » à l’export, celles de l’Allemagne ont gagné un « bonus ». Sans dévaluation possible, on est réduit à emprunter plus et à moins investir, on passe en croissance zéro ou presque, on s’appauvrit.
L’Allemagne a aussi appauvri une part de sa population (pas de croissance et moins d’investissements) mais a réussi à maintenir ses exportations.

VORONINE

la dévaluation est une spécialité française , elle était déjà pratiquée par Philippe IV le bel….Il a même exterminé les templiers pour rétablir les finances …Sans atteindre ces extrémités condamnables, on pourrait , faute de templiers, se rabattre sur la classe politique qui nous a menti depuis 40 ans .

Victor Delivret

L’équation est pourtant fort simple : rester avec l’euro c’est mourir à petit feu et sortir de l’euro c’est le suicide !

Winston

C’est souvent comme ça dans la vraie vie : soit on ne fait rien et on crève doucement , soit on prend un risque parce qu’on a des chances de survivre . Les patrons de PME , entre autres , en savent quelque chose :-)

THE-END

l’Europe & l’euro est la plus grosse arnaque la preuve nous payons un max pour rien enfin presque , les Anglais l’ont bien compris , exemple le prix de la baguette de pain augmente de un FRANC a plus de six FRANCS , les carburants de même il est plus que temps de sortir de ce système sans compter le reste , + d’Europe = moins de sécurité & de pouvoir d’achat …..faut être vraiment stupide et con pour ne pas comprendre cela , faut sortir et quitter l’euro très rapidement.

Julien Martel

Bravo et merci. Video tres bien construite. Ca corrobore ce que disent Gave et Jovanovic.