L’Eurocrature décide de ce vous pouvez voir et entendre

Le hasard fait bien les choses. La veille du plébiscite confirmant dans ses fonctions le gauleiter français, la kommandantur d’Eurocrature  a annoncé un nouveau tour de vis pour museler ceux qui pensent mal.

Les menteurs institutionnels veulent imposer leurs « vérités »

La commission européenne sous la tutelle des boches avec la maréchale Ursula Von der Leyen à la manœuvre s’est surpassée !

Très en colère qu’on ait révélé sur le web les conflits d’intérêt, entre sa volonté de piquouser tout le monde et les activités de son mari Heiko, PDG d’Orgenesis, société américaine de biotechnologies, spécialisée dans les thérapies géniques, elle a décidé de cenSSurer toutes les infos « qui ne vont pas dans le bon sens »

Cette fois, plus de précautions oratoires enrobées de simagrées électorales. On annonce clairement la couleur :

La dictature se renforce et vous avez intérêt à filer doux !

« La commission » instance supranationale qui n’a aucune légitimité démocratique a posé un diktat (un de plus !) qui entrera en vigueur au plus tard le premier janvier 2024, selon lequel, les réseaux sociaux, les sites de vente en ligne, les moteurs de recherche et les plate-formes de libre expression, devront se conformer aux lois européennes. Des lois marchant au pas de l’oie qu’affectionnent les Teutons.

Pour embobiner les cons qui ont voté Macron, on fustige les appels à la haine, les menaces et les harcèlements, comme si les juridictions des États ne disposaient pas d’une panoplie répressive suffisante. Et on y ajoute les arnaques en ligne et la contrefaçon alors qu’il y a déjà pléthore de textes contre les escroqueries numériques.

Mais les directives européennes se passent de ce formalisme juridique. Mélangé dans un bric-à-brac de déclarations vertueuses, la kommandantur reconnaît que l’objectif prioritaire est de contrôler l’information, en réprimant la « désinformation »

Premiers visés : les sites dits « sensibles à tendance politique ou religieuse »

 Après quelques tergiversations et ruses pitoyables pour faire semblant de combattre les criminels et défendre les consommateurs, les cibles des cenSSeurs sont désignées, cyniquement, en toutes lettres :

Les plate-formes de libre expression et de discussions, les hébergeurs de sites et les web masters devront présenter des comptes rendus réguliers de collaboration à des contrôleurs des bonnes pensées.

Afin de prouver qu’ils sont bien des loufiats dociles, affairés à bâillonner les imprécateurs, les lanceurs d’alerte et les polémistes.

Liberté surveillée donc, sous peine de lourdes amendes et de fermeture des réseaux sur le territoire européen pour les récalcitrants.

Les agents de la webstapo  seront des « régulateurs européens » dont le statut juridique et les pouvoirs juridictionnels sont pour le moins nébuleux. Sans aucun contrôle démocratique sur leurs nominations et l’étendue de leurs pouvoirs. Sans  procédure contradictoire ni possibilité d’appel de leurs condamnations.

Cela avait été la pierre d’achoppement de la loi Avia, avec la sous-traitance des pouvoirs régaliens à des entités privées. Mais l’Eurocrature n’est pas tenue par ces principes de droit français !

Ce sera l’arbitraire de quelques mercenaires encadrés par des fanatiques et des pourris, suppôts de la dictature, entre népotisme, corruption et abus de pouvoir.

L’hypocrisie est d’autant plus patente que, dans un discours de présentation lénifiant,  ces mesures sont supposées viser les géants du web.

Alors que les utilisateurs de Facebook, Tweeter & Co sont déjà fliqués par des commissaires politiques qui cancellent les hérétiques pour tout propos anti-mondialiste, climato-réaliste, vaccino-sceptique ou islamo-vigilant, et les bannissent s’ils insistent.

Dans leur monde unifié vous devrez avoir peur du soleil et du CO2, adorer Greta, aimer les piquouses, admirer les mahométans, vous soumettre aux wokes, croire à la fin du monde prochaine et aider les crapules à vous vider les poches.

Bien sûr avec les proxies, les VPN, les paradis numériques installés sur des archipels tropicaux, et l’hospitalité russe, les esprits avisés disposent de réseaux offensifs et de bases arrière que la  Reichsmarschall Ursula n’est pas prête de démanteler.

Mais les utilisateurs occasionnels et les naïfs qui croient que la France est encore un pays de liberté et expriment sans détour leur pensée, seront harcelés, fichés, plumés. Mince consolation pour les cenSSeurs qui ne ramèneront que le menu fretin.

Car les grands requins des multinationales financières qui corrompent les élus et vendent du vent aux gogos, de même que les djihadistes qui invitent aux assassinats des mécréants, ne seront pas concernés par ces mesures répressives.

Par ailleurs, on peut imaginer que si des sites de petites annonces style « Bon Coin » seront ciblés, comme s’ils pouvaient contrôler matériellement toutes les offres qu’ils publient… Ursula ne dit pas comment elle compte mettre au pas Amazon ou faire plier AliBaba son équivalent chinois.

Croit-elle pouvoir décortiquer les rouages des multiples filiales commerciales de Microsoft, Android, Google et Apple, liste non exhaustive, dont les pratiques commerciales et fiscales, et la compilation des données privées de leurs clients ne sont pas toujours très transparentes ?

Écoutez – nous et obéissez sinon vous le regretterez !

Les eurotocrates écrivent noir sur blanc, sans aucune précaution rhétorique,  tant ils sont sûrs de l’impunité en se mettant au garde à vous devant l’OTAN :

« Dans le contexte de la guerre en Ukraine et des campagnes de désinformation qu’elle favorise (pas du côté des anti-Russes bien évidemment) un mécanisme de réaction en cas de crise a été ajouté au texte. Activé sur décision de la Commission européenne (aux ordres du NWO) il permettra de prendre des mesures proportionnées et efficaces à l’égard des très grandes plate-formes qui contribueraient à répandre de fausse informations.»

La vérité officielle d’un côté. Les hérésies de l’autre. Les inquisiteurs de la webstapo au milieu. C’est un des marqueurs, et pas des moindres, du totalitarisme en marche.

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/

 

 

image_pdfimage_print
16

7 Commentaires

  1. Avec le passeport d’identité numérique agrégé aux données de santé, nous n’aurons bientôt plus rien à envier à la Chine !
    Ensuite ils supprimeront la monnaie sous forme pièce et billets, tout ne sera donc que numérique.
    Achetez de l’or physique, les cours sont encore très bas et au moins vous serez protégés de l’inflation, sinon beaucoup mieux encore !
    Pour ce qui concerne internet, initiez vous au dark-web, il existe d’excellents tutos sur youtube (enfin encore disponibles combien de temps ?).
    Sans vouloir en faire un usage frauduleux et risqué, savoir l’utiliser sera prochainement un atout.

  2. On a pas besoin de l’Europe pour enfoncer le clou, on y arrive très bien tout seul avec les salopards qui nous gouvernent et qu’on vient de reconduire pour 5 années supplémentaires.

  3. chassez le naturel il revient au galop : la boche restera toujours ce qu’est son pays totalitaire et dominant, elle fait de l’hitlérisme façon 21ème siècle : dans ce concerto de mesures liberticides elle a pour le moment oublié la réouverture des camps, mais cela ne saurait tarder

  4. Je conseille à tous de visionner sur Itv. Les travailleurs du clic. On nous fait croire que c est un algorithme qui modère alors que ce sont des personnes physique. Et sur quelles critères sont-ils recrutés? Aucun.Par contre ils signent une charte de confidentialité qui stipule qu ils ne doivent en parler à quiconque et la plupart,après avoir visionné des horreurs,sombrent dans une dépression et ont complètement perdus toute confiance en l humanité.Ce sujet parle également des conditions de travail des Uber qui sont les nouveaux esclaves du monde moderne.

  5. Sous prétexte de lutter contre les propos haineux, violents, xénophobes et racistes de tout acabit, Ursula von der Auschwitz and Dachau veut en réalité interdire, rendre verboten, la liberté de pensée, d’opinion et d’expression de cette opinion dans l’espace public. C’est une énième atteinte gravissime et criminelle à une de nos libertés les plus fondamentales, inaliénables, imprescriptibles. Ce qui me sidère, c’est encore une fois l’absence de levée de bouclier, de protestations. L’acceptation de mesures liberticides semblent maintenant entrée dans les mœurs du Français. Le totalitarisme liberticide gauchiste dans toute sa laideur repoussante ! Il faut impérativement l’abattre !

  6. je me demande si je ne devrais pas rejoindre le FENUA ou vous avez elu domicile a vie ? j en suis de plus en plus sur ! cette FRANCE – merite t elle des majuscules? – s effondre et glisse vers l abime et le neant ! on se dit qu il y aura peut etre un sursaut mais rien n est moins sur car la FRANCE devient un ramassis de TUPAPAU …

1 Rétrolien / Ping

  1. L’Eurocrature décide de ce vous pouvez voir et entendre. | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.