L’Europe de Macron, un ennemi qui ne vous veut pas du bien

Lors du rassemblement parisien de Génération Identitaire organisé pour protester contre sa dissolution, je me souviens qu’une horde antifa avait cru – à tort – en son invincibilité en essayant d’en découdre avec de jeunes patriotes présents sur place. À ce moment, la Brav – brigade de répression de l’action violente – s’était interposée entre les patriotes et les fanatiques rouges. Sauf que, contrairement à ce que croyaient naïvement lesdits patriotes, la Brav ne s’était pas mise en position de les défendre mais bel et bien de les charger, matraque en métal déployée et bouclier face au corps. Je ne connaissais que trop bien ce dispositif pour l’avoir éprouvé lors de manifestations de Gilets jaunes où ces mêmes « braveux » – se payaient souvent le luxe de la provocation gratuite.

Car, depuis 2018, et sans jamais céder à l’amalgame anti-flics, j’ai pu voir à quel point les forces dites de l’ordre se sont déchaînées sur le peuple réel ; et nettement moins sur les bandes haineuses et meurtrières des cités. Mais sont-elles les plus responsables ? Je ne le crois toujours pas. En effet, policiers ou gendarmes n’appartiennent pas à l’élite décideuse et vivent le plus souvent dans la crainte d’une hiérarchie qui ne les soutient pratiquement jamais. Ceux qui ont vu Bac Nord, de Cédric Jimenez, peuvent en avoir une idée. Cela étant dit, d’autres policiers et gendarmes ont autrefois choisi de ne pas obéir aux ordres ; et ils risquaient nettement plus qu’une radiation ou une mise en examen.

Non, les plus responsables de la répression du peuple français – j’entends par « français » les hommes et les femmes qui aiment sincèrement notre pays – sont les membres du gouvernement et en premier lieu leur gourou, Emmanuel Macron. Ce même Macron qui, en excitant les uns et les autres à la détestation des Gilets jaunes au début du mouvement – que, souvenons-nous, il qualifiait de « foule haineuse » –, a, de mon point de vue, décomplexé certains chauffards qui ont foncé sur les manifestants, tuant certains d’entre eux.

Le même Macron, durant son quinquennat – qu’on espère le dernier ! –, s’est ainsi servi de la police et la gendarmerie comme des armes de répression massive, y compris sur les soignants. Preuve, s’il en fallait encore une, qu’il n’a aucune empathie pour le peuple français, dont il n’a d’ailleurs cessé de nier l’identité et l’Histoire, essayant toutefois de se rattraper pitoyablement et insincèrement au vol au cours d’un entretien préenregistré – et prémâché – accordé au groupe TF1.

Pour autant, Macron est-il le seul à envoyer la troupe – comme on disait autrefois – sur le peuple ? Il semblerait que non au vu des images que nous recevons des Pays-Bas où, après avoir tiré en l’air, la police vient de jeter les chiens sur la foule. Chiens que la police française avait elle aussi employés pour intimider les Gilets jaunes, notamment en janvier 2019, à Paris, comme je l’ai constaté de mes propres yeux.

Demain, les dirigeants de tous les pays membres de l’Europe précipiteront-ils leurs forces de police contre des manifestants autant excédés qu’épuisés par les restrictions sanitaires aussi idiotes que dramatiques pour des millions de citoyens ? Cette Europe dont le drapeau trônait récemment sous l’Arc de Triomphe, à Paris, là où le corps désigné par le soldat Auguste Thin, dans la citadelle de Verdun en novembre 1920, fut déposé en janvier 1921 pour devenir le Soldat inconnu. Une nouvelle injure macroniste adressée à la France. Une France désormais sous le joug d’un véritable Reich sanitaire qui ne nous laisse le choix qu’entre l’isolement total et la soumission vaccinale, dont on ne connaît pas le terme. Et nombre d’entre nous se soumettent pour tout simplement ne pas crever de faim. C’est ignoble…



Parce que des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent contre la folie sanitaire – qui, à terme, aura des conséquences effroyables –, il faut s’attendre à ce que l’hydre européenne et mondialiste exprime sa rage contre les récalcitrants. C’est pourquoi, en ce qui nous concerne nous autres les Français, il faut en finir avec cette supercherie européenne. Mais ceci ne sera possible qu’avec un candidat fermement décidé à quitter ce navire pourri. Et il n’y en a qu’un…

Charles Demassieux

image_pdfimage_print
14

5 Commentaires

  1. VAN DER lahyene porte la moustache d adolf sur le pubis ; bien cache dans sa culotte . mais elle a la fibre boche ; aime diriger , commander , dominer ! c est un VRAI DANGER pour l europe et POUR LA FRANCE .

  2. Il n’y en a qu’un ? Philippot ? Zemmour n’est guère intéressé par la tyrannie sanitaire.

  3. À l’origine, l’Union Européenne était une bonne idée. Je veux dire l’Union des Peuples d’Europe. Mais cette Europe des peuples est devenue l’Europe du pognon et cette Europe-là avec ses lois kafkaïennes est un trône parfait pour notre roi Ubu.

  4. C’est exactement ça !… Le Reich sanitaire en marche . Ce qui se passe en FRANCE est très grave . Le paltoquet de l’élysée et ses godillots du gouvernement ont déjà fait mettre un genou à terre à la FRANCE ! Là nous sommes occupés de mettre le deuxième .Nous pouvons que constater leurs grandes indigence d’esprits ; fort heureusement qu’en Avril ils dégageront a coup d’pompes dans l’cul .

Les commentaires sont fermés.