L’Europe défend Volodymyr Zelensky, mais tue les lavandières

Pour la commission européenne, ces distilleries de lavande de Provence, qui reflètent un réel savoir faire, sont dangereuses, comme les bouilleurs de cru à une certaine époque.

Pour la commission européenne Volodymyr Zelensky est un brave type. Mais les lavandières des Hautes-Alpes, de la Drôme, du Vaucluse et d’autres régions françaises sont très dangereuses. Elles doivent être éradiquées. Car elles fabriqueraient des produits ultra dangereux ! Bigre. A lire les attendus de la commission européenne, les braves lavandières françaises prépareraient une épizootie, cent fois plus dangereuse que le Covid 19. Le tout dans des laboratoires artisanaux et clandestins, dissimulés dans les Hautes Alpes, où fonctionneraient des alambics (avec les professeurs du même nom, cf Tintin) d’un autre âge.

Dans ce contexte, la commission européenne a adopté une série de mesures, applicables d’ici la fin de l’année 2022, révisant les règlements existant, avec à la clé un accroissement substantiel du niveau d’exigences requis, entraînant des dépenses somptuaires supplémentaires très coûteuses pour les petites exploitations et les petites distilleries. Cela risque de remettre en cause 70 % de la production française.

Jusqu’à présent, les producteurs de lavande (1) se sont tant bien que mal conformés aux obligations issues de deux règlements européens, le premier dit « REACH » sur les substances chimiques, le second dit « CLP » sur l’étiquetage et la classification des produits dangereux. Mais la commission européenne reproche aux producteurs de lavande d’élaborer « des produits agricoles artisanaux non chimiques » et d’être « une filière de l’herboristerie non conforme ».

Le tout dans l’indifférence générale des responsables politiques, tous préoccupés par leur réélection et leur survie. Peu importe les millers d’emplois concernés, car, pour les actuels dirigeants de la France, Emmanuel Macron en tête, les producteurs de lavande sont des « soixante huitards attardés ».

Pourtant, il y a un réel savoir faire français, notamment sur les lavandes « vraies » qui poussent à partir de 1200 mètres. sur les versants ensoleillés des montagnes. La qualité des lavandes est réputée augmenter avec l’altitude. Des agriculteurs se sont aussi spécialisés en lavandin, une lavande hybride entre lavande vraie et lavande aspic qui est produite notamment à Sault.  Elle constitue la principale activité agricole de cette zone du Vaucluse. On la retrouve aussi en Drôme provençale où elle est très bien représentée et également dans le diois dans les villages comme Chamaloc (production la plus au Nord de lavande) où se trouve la distillerie des 4 vallées.

La lavande est également produite dans le sud du département des Hautes Alpes dans le Buëch dans des villages comme la Faurie qui possède également une distillerie et dans d’autres villages comme Ribiers et Orpierre. Les pratiques de culture des lavandes dans les Alpes-de-Haute-Provence ont été inscrites à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France en 2018.

Des expériences ont été également menées en Quercy en 1936, où la culture de la lavande par la population s’est implantée et développée dans le Lot et le Tarn-et-Garonne. L’ouvrage Les petites industries d’un département agricole, rédigé par André Pueyo (éditions Forestié à Montauban) a repris en 1946 l’historique du développement de la lavande pour relancer l’économie départementale de l’après-guerre. Ainsi, des agriculteurs et des distillateurs ont produit la lavande du Quercy jusque dans les années 1970. Cette activité renaît progressivement depuis le milieu des années 2000, grâce au travail de producteurs locaux.

Alors, en ce début juin 2022, pourquoi emmerder dans sa globalité la filière française de production de l’huile essentielle de lavande ? Pour le plaisir ? Ou pour liquider quelques milliers d’agriculteurs et de transformateurs dotés d’un véritable savoir faire ? Pourquoi imposer aux producteurs d’huiles essentielles la réalisation de tests sur chacun de leurs constituants ? Pourquoi créer des contraintes liées à un hypothétique perturbateur endocrinien ? Et vouloir imposer des pictogrammes dissuasifs sur les produits mis en vente ?

Ce qui pourrait conduire les industriels à privilégier à l’avenir des substances de synthèse faisant intervenir du pétrole, au détriment des huiles essentielles à base de lavande. Encore une filière qui risque de crever. Merci l’Europe !

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

 

(1) Les Lavandes (Lavandula) forment un genre de plantes de la famille des Lamiacées comme le thym et le romarin. C’est une plante, très parfumée, originaire des régions méditerranéennes. Ses petites fleurs violettes sont disposées en épi et prisées par les abeilles qui élaborent un « miel de lavande ».

image_pdfimage_print
21

31 Commentaires

  1. Orban a mis son veto aux sanctions contre le patriarche de Moscou.
    Orban semble être le seul dirigeant occidental à respecter les valeurs basiques occidentales. On ne sanctionne pas le chef religieux d’une religion (ou de l’une ses branches), quoi que l’on puisse penser de lui, point barre. Le faire c’est cracher sur l’âme d’un peuple, c’est de la malfaisance pure, c’est vouloir jeter de l’huile sur le feu. C’est OBSCÈNE.
    Brice Couturier sur Bfm TV réitère ses accusations contre les russes qui seraient les responsables du chaos du stade de France et « attend les résultats de l’enquête » (sic) sur le sujet ! Il n’a pas de preuves mais une « intuition » (sic) et cette intuition est fondée sur le… Brexit qui l’a emporté grâce aux trolls russes, assure-t-il !
    Mais oui salopard, les 120 coups de couteau /jour, le trafic de drogue des racailles, la fraude sociale massive des mêmes, c’est aussi la faute des russes, hein.
    Ce régime Macron est effrayant.

  2. A l’occasion de cette guerre, on apprend que l’Afrique et le Moyen Orient sont incapables d’assurer leur auto-suffisance alimentaire en matière de céréales.
    Peu importe le responsable des navires bloqués à Odessa, car une catastrophe majeure naturelle ou industrielle pourrait avoir les mêmes effets que la guerre.
    Le scandale est le fait que nombre de pays sont toujours incapables en 2022 d’assurer la subsistance alimentaire de leurs peuples.
    La globalisation est une arnaque.
    Navrant qu’il ait fallu cette guerre pour le démontrer.

    • La théorie de la mondialisation, chaque pays se specialise sur ce pour lequel il est le plus compétitif ne tient pas la route en cas de pandémie, épidémie locale, guerres ,catastrophes naturelles, difficultés de transport, grèves paralysantes, dérèglements climatiques, bref la mondialisation ne marche que quand tout va bien.
      Il est indispensable de revoir certaines théoriques économiques dont celle de la concurrence des services publiques qui est une catastrophe.

  3. Ne peuvent ils pas aller installer leurs distilleries hors UE…..par exemple en Suisse……

  4. Je me souviens d’un problème très similaire, qu’un éleveur de chèvres producteur de fromage fermier (excellent fromage) m’avait raconté : les services sanitaires exigeaient qu’il mette son atelier de fabrication de fromage « aux normes » (avec inox un peu partout, faïence eux murs, porte de telles dimensions…), et cela allait lui coûter, de mémoire 150.000 francs (c’était un peu avant le passage à l’euro) : une somme énorme pour une petite exploitation comme la sienne.
    Et pourtant, il n’avait jamais eu de problème sanitaire avec son fromage. Mais voilà, c’étaient « les nouvelles normes ». Allez essayer de faire comprendre à un bureaucrate que ses exigences font plus de mal que de bien…
    Nous crevons de l’excès de bureaucratie, à tous niveaux. Charles Gave, et d’autres, en parlent très bien.

  5. les hérésies de la commission européennes atteignent des sommets : les producteurs de lavande doivent se réunir et lutter avec l’aide des populations qui sont très attachées à ce produit naturel ancestral : cette europe des lobbies qui prêche tout et son contraire (défendre la planète mais utilisez des produits chimiques !! ) par pur intérêt idéologique et financier est un réel danger pour tout ce qui fait l’âme de notre pays : ne les laissons pas nous détruire progressivement à coup de directives aberrantes et dénuées de sens

  6. Pourquoi ne pas liquider cette commission européenne puisqu’elle est nocive pour nos producteurs français d’huile essentielle de lavande. Ces commissions européennes qui ne servent à rien qu’a préparer une europe non élue qui décide de tout sur tout. Bientôt vous ne pourrer pluys bauiser sans se conformer aux régles européennes.
    Donc à liquider d’urgence, je sais pas moi, ziclon B, Sarin.. et meiux si affinité

  7. Grâce à la Macronie en France, tout ce qui est naturel et bienfaisant pour la santé est bannie !…. jusqu’au jour où les gens se révolteront contre les imbécilitées gouvernementales !

  8. «  »L’Europe défend Volodymyr Zelensky, mais tue les lavandières » », ça me parait cohérent, les « cartes » ne sont pas les mêmes…mdr…on va réinventer l’eau chaude….

  9. Comme la production de lavande a été exporté en inde( il me semble) . Plus besoin de cette main d’œuvre trop chère. Un mensonge chimique et hop l’affaire est réglée

  10. Les « dirigeants » du nouvel ordre mondial ne veulent plus que l’humanité consomme et fabrique des produits naturels, ils veulent juste détruire notre corps, entre aluminium, si important pour eux (vaccin,chewing-gum,emballage,eau,micro particules…) et fluor, baryum, viande factice… Nous devons muter. J’ai bien peur qu’il faille bientôt remplacer le M de muter par un B.

    • Va bien y avoir un labo avec le patron qui va bien, qui nous vendra des dosettes de lavande synthétique…

  11. L’UE est l’occasion rêvée des pays membres à la remorque de se venger de la suprémacie française et Allemande en maintes occasions. Il y a des domaines sensibles où le droit de véto devrait être la règle. Point barre.

  12. Une productrice de lavande est … une agricultrice productrice de lavande.
    Une lavandière, je le sais depuis 1955 et la fameuse chanson, était une femme qui lavait du linge généralement dans un lavoir.
    Deux métiers totalement différents ne peuvent pas avoir le même nom.
    Tracter c’est exercer une traction, distribuer des tracts c’est … distribuer des tracts.

    • Dans les zones de production de Lavande, la lavandière est la personne qui coupe et récolte la lavande

      • Depuis le 14 ème siècle lavandière c’est la femme qui lave le linge uniquement…. Mais localement le mot peut être utilisé (improprement donc) pour désigner les champs de lavande, pas la personne qui ramasse.
        Si on le fait quand même, hé bien c’est juste un néologisme pour touristes…

    • @ La Berre : pour compléter votre curiosité sur les récolteuses de lavande. J’aurai pu aussi employer le terme de « Lavanderos »
      https://www.bing.com/ck/a?!&&p=115096baf6abb9490a8e950c032c0a27f77d4ba055780ac6a7b1feffb1f35b23JmltdHM9MTY1NDI0ODQwMSZpZ3VpZD0wNTc1OWRhNC03NjU0LTRhMzktOGJhYy1iNzliNjdhMGIyYTUmaW5zaWQ9NTIxOQ&ptn=3&fclid=4658368e-e31f-11ec-bfc8-c2aba56c0207&u=a1aHR0cHM6Ly93d3cudGF0b3VzZW50aS5jb20vbGF2YW5kZXJvcy1kb2N1bWVudGFpcmUtY3VlaWxsZXVycy1kZS1sYXZhbmRlLw&ntb=1
      Les braves dames de mon enfance qui lavaient le linge à la fontaine communale utilisaient la lavande, à l’état brut, pour le rinçage du linge. Tout cela ne ma rajeunit pas !

      • Eh bien oui, je ne m’attendais pas à avoir des commentaires sur mon commentaire que je jugeais moi même un peu polémique.
        Donc je constate que je n’avais pas complètement tort.
        La chanson  » Les lavandières du Portugal  » est le premier  » tube  » dans ma mémoire.Avant 1955 mes parents avaient une voiture mais pas de radio.
        J’ai sillonné la Normandie avec mes parents mais la radio était une chose presque inconnue pour moi.Pour ceux que ca peut interresser la voiture était une Citroen AC4 modèle 1929, une copie de la Ford T.

  13. Il faut informer , alerter sur ce sujet et lancer une pétition .

  14. c’est macron qui va être content! la déconstruction de la france est en marche

    • Oui dah ! Le poudré va baisser son froc et dire merci, comme avec les « sous-marins australiens « ….pauvre France

  15. un lobby de gros industriels crapuleux,habitués de la corruption de politicards véreux , serait derrière cette opération criminelle que je n’en serais pas surpris.Il faut faire taire cet artisanat ancestral au motif que trop franchouillard et pas assez mondialiste. L’arme : ben le climat et l’escrologie pardi. C’est comme pour les éoliennes et « l’électricité verte »

    • Et si on mettait tout ces connards à pédaler peut être fournirait on assez d’électricité

  16. L’UErss de plus en plus normative et « chiante » ; il y a de plus en plus de restrictions sur les huiles essentielles, ils ont déjà dézingué les herboristeries. RAS LE BOL.
    Quand aux agriculteurs, il pourraient peut-être se tourner vers des cultures moins normalisées, et plus lucratives genre chanvre.. pavot, tout ça gardé avec des AK47

    • Le canabis aussi ca pousse bien dans nos régions, et puis c’est préservé par les zélites, puisque principales utilisatrices

1 Rétrolien / Ping

  1. L’Europe défend Volodymyr Zelensky, mais tue les lavandières – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie

Les commentaires sont fermés.