L’Europe islamisée de Cohn-Bendit : de mieux en mieux !

Publié le 15 mai 2019 - par - 8 commentaires - 1 573 vues
Share

Un rapide tour d’Europe de « On ne vous dit pas tout » mais cela ne nous consolera pas de n’être pas les seuls à subir les méfaits de l’invasion migratoire, comme l’a définie avec juste raison Éric Zemmour : « Ceux qui pénètrent chez nous, sans y être invités, sont des envahisseurs ».

On en parle très peu dans nos médias, pour ainsi dire même jamais, tourisme oblige, mais le Portugal n’échappe pas au chaos de l’immigration clandestine.

Non seulement il n’y échappe pas mais il y est confronté quotidiennement et cela depuis une bonne décennie.

Le Portugal a ouvert ses portes aux migrants de toutes ses anciennes colonies africaines.

Colonies qui depuis son départ connaissent une criminalité endémique, comme tout le reste du continent africain subsaharien.

Ce n’est certes pas la première fois, mais dimanche dernier la panique s’est installée sur la plage portugaise de Tamariz, près de Cascais, en province de Lisbonne.

Site très fréquenté par la haute société et de très nombreux touristes et qui ressemblent de plus en plus par sa couleur aux plages de Copacabana et Ipanema au Brésil.

Quelques centaines de migrants africains ont décidé d’en découdre à coups de couteau. L’un d’eux, poignardé à l’abdomen, a été transporté en urgence à l’hôpital le plus proche et un second également hospitalisé.

La police n’a procédé à aucune arrestation.

Ces attaques et ces violences ne sont pas nouvelles sur ces plages sophistiquées et chics où les vacanciers sont agressés. Le premier incident particulièrement violent a eu lieu en 2005, sur la plage de Carcavelos où une cinquantaine de jeunes migrants, parfaitement organisés, avaient dépouillé les touristes.

En août 2018 de nombreux affrontements et en janvier 2019 une centaine d’émeutiers africains avaient détruit des biens pour quelques centaines de milliers d’euros.

Suède – Une femme juive, âgée de 60 ans, qui se rendait à son travail, a été poignardée à neuf reprises et se trouve actuellement dans un état critique.

C’est dans la ville de Helsingborg que s’est produit ce crime haineux, considéré comme un acte antisémite par la presse israélienne.

Le criminel s’est enfui avec un grand couteau à la main alors que la victime appelait à l’aide.

Il s’agirait d’un musulman déjà connu des services de la police suédoise.

Allemagne – À Munich, vendredi matin, une jeune fille malvoyante, âgée de 22 ans et résident à Rosenheim, a été agressée à la gare centrale par un Nigérian de 27 ans.

Il l’a embrassée de force puis s’est saisi de son sac à dos pour la faire tomber sur le sol où il a déchiré ses vêtements pour lui palper les seins.

Un passant de 51 ans est intervenu et l’agresseur s’est enfui.

Ce migrant clandestin, qui vivait dans un foyer pour réfugiés dans le district de Garmish-Partenkirchen, a été interpellé puis immédiatement libéré.

Il fera l’objet d’une enquête pour harcèlement sexuel… quand on le retrouvera !

Le jour suivant, samedi après-midi, une seconde attaque sexuelle s’est produite, toujours à Munich. Cette fois il s’agit d’un migrant d’origine érythréenne, âgé de 38 ans, qui a harcelé une fillette de 11 ans, lui touchant les fesses.

Un passant a pu empêcher le pire de se produire et la police a pu l’appréhender.

France – À Nice (Alpes-Maritimes). Mardi après-midi, vers 15 h, un homme d’une trentaine d’années se trouve entre la vie et la mort après avoir été poignardé en pleine rue, à l’aide d’un cutter qui lui a ouvert la gorge.

Cela s’est passé dans le quartier de la gare Thiers, à l’angle des avenues Durante et Alsace-Lorraine.

La victime a été transportée à l’hôpital et l’agresseur, qui s’est enfui à pied, est activement recherché. L’hypothèse d’un vol à l’arraché est privilégiée.

Paris (75) – Un Sénégalais âgé de 37 ans a, en quelques jours, agressé sexuellement des fillettes âgées de 11 et 12 ans, qu’il suivait après les cours du collège, dans les XIIe et XXe arrondissements de l’est parisien, aux alentours de la porte de Bagnolet.

L’agresseur, d’origine africaine, s’attaquait à des filles également à « la peau noire ».

Le 8 avril il suivait une fillette dans l’ascenseur, retirait son pantalon et lui montrait son sexe. La fillette réussissait à s’enfuir.

Le 10 avril, c’est une collégienne qu’il suivait depuis la sortie d’une boulangerie jusque dans l’ascenseur et tentait alors de la « toucher ». Elle se débattait avant de s’enfuir également.

Les images de vidéosurveillance démontraient que l’agresseur fumait. Son ADN était déjà répertorié dans le fichier national des empreintes génétiques pour usage de stupéfiants, violences, rébellion et dégradations.

D’autres agressions, dont il serait l’auteur, ont également été signalées.

Habitant le même quartier, il a été écroué. Sera-t-il expulsé un jour ?

*Début avril 2019, selon le ministère de la Justice, un nouveau record a été battu dans les prisons françaises : 71 828 individus incarcérés.

La barre des 70 000 avait été franchie en avril 2018.

Depuis 2011 la tendance est toujours à la hausse.

La France compte 83 887 individus écroués mais 12 059 sont condamnés au port d’un bracelet électronique ou en placement en extérieur.

Il est nécessaire, toujours selon la ministre de la Justice, de multiplier les alternatives en milieu ouvert et cela en attendant les 7 000 places supplémentaires promises d’ici 2022.

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Larapède

Près de 72000 incarcérés pourront voter à la prochaine élection européenne. Sachant que 92% des musulmans votent pour Macron, que 70% des incarcérés sont musulmans et que 50% d’entre eux sont Français, ça ferait 23184 voix pour la liste de Loiseau rare.

patphil

et les bobos de jouer les autruches: ne pas voir, ne pas entendre

Lesfinx

Vous avez remarqué certains ashkénazes de gauches ils sont pour l’émigration et la division de la France et des va-t-on en guerre contre les arabes comme Goupil etc etc

angora

on en trouve aussi chez les sépharades qui ont pourtant été chassés d’Afrique du nord…et Francis Califat, c’est quoi? et BHL ?? et ATTALI ??et plein d’aures. et ça dure depuis des dizaines d’années.

FrancisFR

Parce qu’on les a laissé bien vivre ces salopards.
Si ils étaient dans la dèche ils ne seraient pas si virulent.

Martel

Ce sont eux les commanditaires de l’invasion migratoire, le but détruire la chrétienté

Jill

L’Islam est un chancre qui nous gagne peu à peu.

sitting bull

ben pour faire de la place dans les prisons suffit de virer tous les détenus musulmans et les remballer chez eux avec « nos compliments » et les prisons seront ..vides !