Levée de l’immunité de Coquerel, complice des clandos et des bloqueurs !

Publié le 16 mai 2018 - par - 8 commentaires - 1 225 vues
Share

Nous sommes tout de même dans un drôle de pays. Nos vaillants députés ont levé l’immunité parlementaire de Marine Le Pen et de Gilbert Collard. Le crime de ces deux affreux personnages : avoir montré des images de la réalité de la barbarie de l’Etat islamique, pour répondre à une saloperie de Bourdin, ayant comparé le FN à Daech, en pleine campagne présidentielle !

Par contre, le vaillant député musulman « En Marche », ancien socialaud, El Guerrab, qui a juste fracassé la tête d’un socialiste à coups de casque (ce dernier est resté entre la vie et la mort plusieurs jours) n’a toujours pas vu la levée de son immunité parlementaire.

De même, Obono, qui multiplie les insultes et les propos outrageants contre notre pays, et défend « Nique la France » au nom de la liberté d’expression, est toujours député d’un pays qu’elle méprise et qu’elle hait de tous les pores de sa peau (dont la couleur paraît lui poser un problème insoluble et générer une haine pathologique des Blancs).

Mais que dire de l’ineffable Coquerel ? Voilà un député qui se permet de participer à une occupation de la basilique de Saint-Denis, à la tête de clandestins majoritairement musulmans. Que dit donc son message ? Que la France doit accueillir tous les clandos qui se pointent, donc qu’elle doit encore être davantage envahie qu’elle ne l’est. Et bien évidemment, il se fait complice (avec nombre d’évêques collabos) de l’instrumentalisation de l’Eglise pour une fonction qui n’est pas la sienne. Bien évidemment, on ne verra jamais le député Corbière, ni aucun Insoumis, occuper une mosquée, puisqu’il perdrait le cœur de son électorat.

https://ripostelaique.com/coquerel-entarte-par-laction-francaise-une-action-de-salubrite-publique.html

Qu’il se fasse entarter par la suite par un militant d’Action française n’est que justice, même si Mélenchon et sa clique, à l’Assemblée nationale, ont gémi contre la violence de l’extrême droite (ce qui ne les a pas empêchés de se taire quand Ménard a été réellement agressé).

A présent, franchissant une étape, voilà Coquerel qui, au milieu de prétendus facteurs, ouvriers et étudiants d’extrême gauche, se permet, par sa présence, de cautionner le blocage, organisé par une centaine de militants d’extrême gauche, à Arcueil. Reprenant les inepties de 68, il estime qu’un examen c’est une sélection, s’attirant cette juste remarque, sur les Grandes Gueules, de Charles Consigny, qui note le total mépris de Coquerel et des Insoumis pour les étudiants qui ont bossé toute l’année, et qui se voient privés, à cause de la lâcheté d’un pouvoir incapable de faire respecter l’ordre, du fruit de leur travail.

La logique de la société de Mélenchon-Coquerel, c’est qu’un branleur qui n’a rien foutu de l’année n’a pas à être pénalisé par rapport à celui qui a bossé dur toute l’année. C’est l’égalitarisme par le bas, et cela prépare la dictature des fainéants, bien planqués, sur les laborieux…

A part cette question de fond, le fait qu’un député, qui a déjà occupé un monument historique, participe à ce genre d’actions ne pose-t-il aucun problème à la représentation nationale ?

Le fait qu’un groupe de députés cautionne et participe physiquement à l’invasion migratoire, et soit complice d’opérations visant à empêcher nos gosses de passer leurs examens ne pose pas davantage de problèmes ?

Sans doute que non, puisque, à notre connaissance, seuls Marine et Gilbert ont vu la levée de leur immunité parlementaire.

J’en conclus donc que, dans mon pays la France, il vaut mieux casser la tête à coups de casque d’un opposant politique, envahir un lieu chrétien, symbole de l’histoire de nos rois, soutenir les délinquants gauchistes qui bloquent les examens, que montrer des images des islamistes en action…

Mais seule consolation est que Coquerel, après s’être fait entarter, s’est fait gazer… J’attends la suite avec impatience, et j’espère que le dicton « jamais deux sans trois » sera confirmé…

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les régimes communistes étaient contre l’élitisme. On a vu le résultat

Vous devez vous rendre à l’évidence que la France n’est plus une démocratie pleine. Alors il faut agir comme en étant en dictature.

Même débat qu’avec la Ligue du Midi, sur le fond.
« Gôche absoute, Droite dissoute ! »

Le Figaro n’en parle pas : désinformation moisie de ses journaleux . Au rayon des ordures politicardes urgence à signaler, pour mettre en examen JN Guérini qui pratique et fait pratiquer l’apologie du meurtre et de la torture , donc bien pire que JC . C’est ou un dangereux psychopathe ou un monstre contaminé par le coran . Avec les musulmans et D… comme ils sont antisemites , haineux et radicalisés dans cette ville . En tant qu’ex-fonctionnaire territorial ayant travaillé pour le Département je ne peux plus me taire vu les graves menaces de mort me concernant . L’équipe… lire la suite

Quand on voit ce pouilleux député,il y a de quoi hurler à la mort pendant une semaine devant l’AN .Pauvre France,dans quel état ils l’ont mise ces socialo-islamo-collabos .

ce qui me choque le plus c’est que les bobos sont toujours aussi nombreux à ne pas ouvrir les yeux et les oreilles!

Les chrétiens ont laissé Coquerel polluer la basilique…..l’évêque , une nouvelle fois a été silencieux…. Mais après tout ne sont-ils pas tous ces traîtres à leur pays et à leur culture de tradition chrétienne la matière impure dont la Marseillaise nous parle quand il s’agit  » d’abreuver nos sillons » ?

Coquerel BERK on sait pour qui il s’agite. Et les étudiants qui ont bossé toute l’année !!!
Aucune sanction de l’AN ? de pire en pire dans le n’importe quoi parlementaire .